•  

     

    Le tout servi avec deux strophes

     de plus que la dernière fois !

       

    Image du net

     

    Jeux de mots

    sur mots dits et mots mis !

     

    Je m’en vais vous parler de mots :

    j’ai quelques mots, tôt à vous dire !

    Les mots tard seront pour tantôt,

    pour les mots laids, je crains le pire !

     

    J’ai des mots mis bien de coté

    et j’ai aussi des mots dits « fiables »,

    qui servent bien pour papoter,

    en pyramide et permutables !

     

    Quand, d’un seul coup, un bon mot naît,

    on se réjouit de sa naissance,

    le nain fait « ah ! » et c’est parfait

    quand c’est un mot de bonne essence !

     

    Des mots d’Elle qui vont chantant,

    même jaloux - pas de délire ! -

    ne brisez pas des mots charmants :

    n’allez pas casser des mots « lyre » !

     

    Il y a aussi les mots « cas »

    qui ne sont pas tous de la crème !

    Méfions nous aussi des mots las

    qui tendent parfois à l’extrême !

     

    " Allah akbar " il a bon dos

    quand des mots dits sont des menaces,

    pour ces gars-là pas de cadeaux :

    il faudra bien qu'on les terrasse !

     

    J’ai en réserve d’exquis mots

    avec date de garantie !

    Je les garde dans mon frigo

    pour une fraîche poésie !

     

    Je possède de maxi mots,

    des longs comme un jour de tristesse,

    d’autres que certains disent gros

    et qui riment bien avec fesses !

     

    Si un mot erre presqu'à poil

    il risque une très grosse fièvre,

    la caresse à rebrousse-poil

    tend toujours à le rendre chèvre !

     

    Surveillons de près les mots dits :

    ne déversons pas de mots  « bile »,

    ceux qui attisent les conflits

    sans qu’il y ait de vrais mobiles !

     

    Evitons la recrudescence

    des mots tirés par les cheveux :

    les mots  « tifs » sont la quintessence

    de deux fois rien coupé en deux !

     

    N’allez pas railler ces mots mis,

    les jeter dans un sarcophage :

    vous ne seriez plus mes amis

    car ce serait un bizutage !

     

    Si vous jetiez mes mots lestés

    de grosses pierres à la flotte,

    j’en viendrais à vous molester

    à coups de pieds et de calottes !

     

    Menacés d’être excommuniés

    mes mots hurleraient dans les rues

    en criant comme poissonniers :

    car malmenés bien des mots ruent !

     

    Ne me balancez pas vos mots

    en plein nez ce serait dommage,

    je ne veux pas de bris de mots :

    je pourrais en faire un fromage !

     

    Ne déclanchez pas de big-bang

    en me balançant des injures

    car souvent façon boomerang

    on les reprend dans la figure !

     

    Je ne vais pas vous embarquer

    plus en avant dans ma spirale,

    quand vous allez m’apostropher :

    je ne veux pas que vos mots râlent !

     

     

                                 Pierre Dupuis

     

     

     

     

     

     


    5 commentaires
  •  

     

     

    Ni-ni

     

    Le ni-ni

    ou

    Tout, tout, j' vous dirais tout sur le ni-ni

    ... et même un peu plus !

     

    Du ni-ni je vais vous parler,

    vous en aurez plein les oreilles,

    ça ronflera pire qu'abeille

    chaque fois qu'il faudra voter !

     

    Deux syllabes pour s'amuser

    et j'en ai invité plein d'autres,

    si jamais vous avez les vôtres

    passez-les moi pour en user !

     

    C'est donc bibi qui va bosser,

    pas la tata ni la mémé

    ni la mama ni le pépé,

    ni la nana aux gros nénés!

     

    Lili non plus - pas sans tutu ! -

    en f' sant pipi ell' l'a perdu !

    ell'  l'a cherché avec Lulu

    mais pas trouvé ça c'est cucul !

     

    Les conneries c'est mon dada,

    les bobos en sont tout baba !

    Ils disent : " Tout ça c'est caca,

    ce type là il est gaga ! "

     

    Moi je leur dit : " Non les gogos,

    je n' suis pas un affreux jojo,

    je n' suis pas non plus un zozo,

    allez retournez au dodo !

     

    Tous les Toto, tous les Riri,

    laissez tranquilles vos zizis,

    ne leur serrez pas le kiki,

    ce ne serait pas très mimi !

     

    Voila c'est tout mes bons amis

    et si jamais c'est tout pourri,

    pour le ni-ni vous voterez :

    ni le Pierre ni le Rotpier !

     

    Je sais ça ne vole pas haut

    mais ça ne fait pas de bobos,

    pas de dégâts collatéraux

    ... c'est déjà ça pour vos cerveaux !

     

    C'est un poème déjanté

    qui permet un peu d'oublier

    les combines des politiques

    et leurs paris acrobatiques !

     

    Le ni-ni est très dangereux,

    il peut conduire au venimeux

    chemin menant droit au fascisme

    empruntant la case racisme !

     

    D'autres peuples en d'autres temps

    ont déjà écouté les chants

    des sirènes du populisme

    et goûté à l'obscurantisme !

     

    Et c'est après - ainsi-soit-il -

    qu'ils ont compris tout penauds qu'ils

    se l'étaient bel et bien fait mettre

    et pas d'un ou deux centimètres !

     

    Mais je commence à déraper !

    Comment vais-je me rattraper ?

    J'étais parti sur le ni-ni

    et me voilà en pleins lazzis !

     

    Mais tous comptes faits peu importe,

    je vais où mon esprit me porte,

    tantôt sérieux, tantôt farceur

    mais plus rarement encenseur !

     

    Mon avantage en politique

    c'est que je peux être caustique

    sans épargner de candidats

    ... car moi je ne postule pas !

     

    Je ne suis candidat à rien,

    sauf à vous faire rire un brin

    ou vous tirer presqu'une larme :

    pour cela je choisis mes armes !

     

    Pourquoi chasser le naturel

    puisqu'il se repointe tel quel ?

    Je ne suis pas prêt de renier

    ni le Pierre ni le Rotpier !

     

      

                             Pierre et Rotpier

     



    5 commentaires
  •  

     

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

    Bravo à ceux qui avaient trouvé !

     

    Et pis c’est tout !

     

    Rotpier


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique