• Bernard Lavilliers : « Croisières méditerranéennes » ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

     

     

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Croisières méditerranéennes »

     

    « Bernard Lavilliers »

     

    … Le dernier petit bijou de notre dur au cœur tendre …

     

     

    Croisières méditerranéennes,

    Venus des hauts plateaux 
    Incendiés par la guerre, écrasés de soleil 
    Les fourmis silencieuses 
    Fouettées par la poussière, dévorées par le sel 
    On avait tous un jour 
    Imaginé la mer et la douceur du vent 
    Et dans cette nuit noire 
    On a payé si cher, on coule en dérivant 

    Croisière méditerranéenne 
    Sourire carnassier des murènes 
    Très loin des sirènes italiennes 
    Tu atteindras ces rives sombres 
    Très près des côtes siciliennes 
    Les vierges noires comme une traîne 

    Imaginer la mer 
    Qu'on a payé si cher 
    Imaginer la mer 

    On est venu de loin 
    Plus loin que tes repères à des millions de pas 
    On est venu à pied 
    Du fond de la misère, on nous arrête pas 
    Retourne à la maison 
    Et si y'en avait une, je ne serai pas là 
    Et la mer engloutit, dans un rouleau d'écume, mon chant et puis ma voix 

    Croisière méditerranéenne 
    Sourire carnassier de nous mêmes 
    Très loin des sirènes italiennes 
    Tu atteindras ces rives sombres 
    Très près des côtes siciliennes 
    Les vierges noires comme une traîne 

    Imaginer la mer 
    Qu'on a payé si cher 
    Imaginer la mer 
    Imaginer la mer 

    Nous dormons dans des villes 
    Ombre parmi les ombres, les longs couteaux tirés 
    À deux doigts de l’Europe 
    On a rêvé si fort, on commence à douter 
    Il est resté debout, devant les barbelés 
    Sous le ciel minéral 
    Tu commences à ramper 
    En dessous du silence, et dans l'oubli total 

    Croisière méditerranéenne 
    Sourire carnassier de nous mêmes 
    Très loin des sirènes italiennes 
    Tu atteindras ces rives sombres 
    Très près des côtes siciliennes 
    Les vierges noires comme une traîne 

    Imaginer la mer 
    Qu'on a payé si cher 
    Imaginer la mer

     

     

    Bon partage !

     

    Rotpier

     

    « Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes ! Le petit rébus dominical de ... Rotpier ! »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Août à 09:28

    lui aussi glasses

      • Samedi 5 Août à 09:46

        ? ? ? Lui aussi se paie des croisières ?   sarcastic  beurk

    2
    Samedi 5 Août à 15:47

    lui aussi y va de sa chanson

      • Samedi 5 Août à 17:03

        Là, tu me rassures Dudur !  ( C'était juste pour la rime ! )   yes  yes  he

    3
    Samedi 5 Août à 18:20

    Chanson pour eux, pas étonnant de la part de ce chanteur au grand cœur.
    Cela m'affole de voir tous ces gens rejetés de leur pays et si mal accueillis dans les autres. La mer en accueille beaucoup mais ...

    Quel énorme problème que personne ne peut ou ne veut résoudre. Moi cela me révolte, me peine, m'horrifie.

    Que les chanteurs au moins fabriquent tous des tubes pour en parler et pour que çà s'arrête.

    Gros bisous

      • Dimanche 6 Août à 08:39

        Bonjour Annick !

         

        C’est un très bon notre Bernard !

        Il est certain que le problème est très compliqué

        et il est loin d’être terminé, les guerres et le réchauffement climatique

        vont engendrer des flux massifs de réfugiés !

         

        Bon dimanche !

         

        Pierre 

         

        http://rotpier.eklablog.com/

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :