• "Comme un relent de peste brune" , un poème de Pierre

    .

    Pour celle-là, nous n'avons pas encore trouvé de vaccin pour l'éradiquer définitivement ...

     

    Image du net

     

    Comme un relent de peste brune 

     

    Regardez bien ceux du FN,

    pour le moment ils se retiennent

    mais dans leurs yeux brille la haine,

    celle de la marque « Le Pen » !

     

    Il suffirait de trois fois rien,

    qu’un plus enragé les ameute

    pour qu’ils se regroupent en meute

    et se conduisent comme chiens !

     

    Un flash-back du temps de Vichy

    un noyau dur et des complices,

    un remake sur les milices,

    ces nœuds gluants d’introvertis !

     

    « Les étrangers ont tous les torts,

    allez dehors et sans manière,

    on les chasse hors de nos frontières,

    on les jette par-dessus bord !

     

    Qui c’est ce mec, qui le connait ?

    Il serait agrégé d’histoire ?

    Encore un emmerdeur notoire,

    un sale type, un foutriquet !

     

    Allez allez, t’es basané,

    rien à foutre ici tu dégages !

    T’es né ici ? C’est bien dommage !

    Décampe ou ça va mal tourner !  

     

    On n’aime pas les étrangers,

    nous on est des français de souche,

    ne joue pas les saintes-nitouches :

    rien à foutr’ si t’es agrégé !

     

    Quoi ? Troisième génération !

    Ça fait trop longtemps que ça dure,

    si on te cassait la figure

    et si l’on te bottait le fion ?

     

    Tu vas nous accuser c’est sûr

    d’être des racistes primaires,

    on connaît vot’ vocabulaire

    quand vous êtes le dos au mur !

     

    Cette fois tu peux te tirer

    mais un jour nous aurons Marine

    et là tu piss’ ras des narines

    à ne plus pouvoir respirer !

     

    Et vive le Front National !

    Refoulons tous les rastaquouères,

    la France n’est le sanctuaire

    que des gaulois et c’est normal ! »

     

        Péroraison :

    « Mais c’est de la science fiction ! »

    C’est ce que vous allez me dire

    et bien moi je peux vous prédire

    que certains sont prêts à l’action !

     

    Regardez bien autour de vous,

    écoutez bien, tendez l’oreille,

    chauffés ou pas par la bouteille,

    ils se lâchent un peu partout !

     

    Et quand je dis « autour de vous »

    n’excluez pas votre famille

    … je vois vos yeux qui s’écarquillent :

    vous allez me traitez de fou !

      

    Pas ceux du cercle rapproché,

    en principe on sait ce qu’ils pensent,

    les autres quelles accointances

    ont-ils auprès d’autres clochers ?

     

    C’est quand même très angoissant,

    quand on voit des petits villages

    offrir au FN ses suffrages

    à plus de cinquante pour cent !

     

    Ça pue et ça vous prend au nez,

    ça incommode et importune,

    comme un relent de peste brune,

    comme une charogne en été.

     

    Nous aurions besoin d’un Camus

    pour dénoncer la pestilence

    de ce qui nous arrive en France

    et que nous avons déjà vu !

     

    Eternel recommencement,

    il reste toujours quelques braises

    de haine et certains se complaisent

    à souffler dessus longuement !

     

    Un détail est à mentionner :

    chez nous la peste brune est blonde,

    aussi sûr que la terre est ronde

    il nous faudra l’éradiquer !

     

    Maintenant il y en a deux

    et celles-là font bien la paire,

    bien entourées par des compères

    au passé souvent sulfureux !

     

    Oui, maintenant elles sont deux,

    la fille a écarté le père,

    la nièce a laissé tata faire :

    il était encombrant le vieux !

     

    Il a défriché le terrain,

    créé sa petite entreprise

    et ces deux-là la lui ont prise :

    il n’est plus le grand mandarin !

     

    Un coup de chaud chez les fachos,

    pas de quoi fouetter une chatte,

    sauf que celles-là ont pris date

    pour nous entraîner au chaos !

     

    « Numérote tes abattis ! »

    m’a conseillé un ami proche

    « Tu joues un peu trop au Gavroche

     s’ils reviennent t’es mal parti ! »

     

    J’ai répondu à cet ami :

    « Je n’ai plus l’âge de me taire,

    de ravaler mes commentaires :

    je dis que ça pue le nazi ! »

     

     

                            Pierre Dupuis

     

     

    « Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier ! Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes ! »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 21 Mars à 13:13

    Bonjour ami Pierre. Je viens de voir ce logo sur google-images qui envoie direct à ton blog smile. Je cherche un logo encore plus précis, avec Agissons contre le FN ou un truc comme çà mais encore plus gros, plus lisible, va falloir que je l'invente.

    Ici dans ma résidence qui va du studio au F2, où logent pas mal de personnes du troisième au sixième âge tongue, la grande majorité vote Le Pppppp (excuse, je n'arrive même pas à écrire ce nom, il me donne des hauts de cœur et pas envie de renvoyer mon yaourt à la fraise). Il y a tout de même près de 70 habitants et donc, j'ai du boulot à les convaincre qu'ils vont faire une conn ... une bêtise. Mais j'en ai qui m'écoute, si si... Important déjà d'agir autour de soi.
    Ma famille est du genre socialiste, contre Lepen évidemment, mais comme moi ils sont déçus, n'ont plus confiance. Hier soir, Macron et Mélanchon ont bien écrasé la Marine, pof ! Ces deux là sont mes favoris pour l'instant.
    A suivre ...

    Bravo pour ce poème à la Rotpier, c'est bien dit.

    Gros bisous

      • Mercredi 22 Mars à 10:05

        Bonjour Annick !

         

        Plus nous serons à dénoncer le FN et mieux cela vaudra !

        C’est un danger et il est à nos portes !

        Pour le logo, je te fais confiance : tu es très inventive !

        A bas les fachos !

         

        Bonne journée !

         

        Pierre 

         

         

        http://rotpier.eklablog.com/

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :