• Jacques Brel : "Chez ces gens-là" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

     

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

    « Jacques Brel »

    « Chez ces gens-là »

    .

    Je vous suggère de suivre les paroles une fois

    et une autrefois de suivre la vidéo pour admirer

    la façon qu'avait le grand Jacques de vivre

    pleinement ses interprétations !

     

     

    Chez ces gens-là

    D’abord, d’abord, y a l’aîné
    Lui qui est comme un melon
    Lui qui a un gros nez
    Lui qui sait plus son nom
    Monsieur tellement qu´y boit
    Tellement qu´il a bu
    Qui fait rien de ses dix doigts
    Mais lui qui n´en peut plus
    Lui qui est complètement cuit
    Et qui s´prend pour le roi
    Qui se saoule toutes les nuits
    Avec du mauvais vin
    Mais qu´on retrouve matin
    Dans l´église qui roupille
    Raide comme une saillie
    Blanc comme un cierge de Pâques
    Et puis qui balbutie
    Et qui a l´œil qui divague
    Faut vous dire, Monsieur
    Que 
    On ne pense pas, Monsieur
    On ne pense pas, on prie

    Et puis, y a l´autre
    Des carottes dans les cheveux
    Qu´a jamais vu un peigne
    Qu´est méchant comme une teigne
    Même qu´il donnerait sa chemise
    A des pauvres gens heureux
    Qui a marié la Denise
    Une fille de la ville
    Enfin d´une autre ville
    Et que c´est pas fini
    Qui fait ses p´tites affaires
    Avec son p´tit chapeau
    Avec son p´tit manteau
    Avec sa p´tite auto
    Qu´aimerait bien avoir l´air
    Mais qui a pas l´air du tout
    Faut pas jouer les riches
    Quand on n´a pas le sou
    Faut vous dire, Monsieur
    Que chez ces gens-là
    On n´vit pas, Monsieur
    On n´vit pas, on triche

    Et puis, il y a les autres
    La mère qui ne dit rien
    Ou bien n´importe quoi
    Et du soir au matin
    Sous sa belle gueule d´apôtre
    Et dans son cadre en bois
    Y a la moustache du père
    Qui est mort d´une glissade
    Et qui r´garde son troupeau
    Bouffer la soupe froide
    Et ça fait des grands flchss
    Et ça fait des grands flchss
    Et puis y a la toute vieille
    Qu´en finit pas d´vibrer
    Et qu´on attend qu´elle crève
    Vu qu´c´est elle qu´a l´oseille
    Et qu´on n´écoute même pas
    C´que ses pauvres mains racontent
    Faut vous dire, Monsieur
    Que chez ces gens-là
    On n´cause pas, Monsieur
    On n´cause pas, on compte

    Et puis et puis
    Et puis il y a Frida
    Qui est belle comme un soleil
    Et qui m´aime pareil
    Que moi j´aime Frida
    Même qu´on se dit souvent
    Qu´on aura une maison
    Avec des tas de fenêtres
    Avec presque pas de murs
    Et qu´on vivra dedans
    Et qu´il fera bon y être
    Et que si c´est pas sûr
    C´est quand même peut-être
    Parce que les autres veulent pas
    Parce que les autres veulent pas
    Les autres ils disent comme ça
    Qu´elle est trop belle pour moi
    Que je suis tout juste bon
    A égorger les chats
    J´ai jamais tué de chats
    Ou alors y a longtemps
    Ou bien j´ai oublié
    Ou ils sentaient pas bon
    Enfin ils ne veulent pas
    Parfois quand on se voit
    Semblant que c´est pas exprès
    Avec ses yeux mouillants
    Elle dit qu´elle partira
    Elle dit qu´elle me suivra
    Alors pour un instant
    Pour un instant seulement
    Alors moi je la crois, Monsieur
    Pour un instant
    Pour un instant seulement
    Parce que chez ces gens-là
    Monsieur, on ne s´en va pas
    On ne s´en va pas, Monsieur
    On ne s´en va pas
    Mais il est tard, Monsieur
    Il faut que je rentre chez moi.

     

    Bon partage !

     

     

    Rotpier

     

     

    « La revue du Rotpier, le petit gratte-papier qui mets ses pas là où les autres n’ont pas pied !Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau ! »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mo
    Samedi 27 Février à 15:55
    Mo

    Bonjour Pierre,

    Je l'ai souvent entendue cette chanson et bien écouté les paroles.

    Elle fait partie des classiques du grand Jacques..;

    Bonne journée à toi,

    Mo

      • Dimanche 28 Février à 09:01

        Bonjour Mo et Marc !

         

        Oui, c’est vrai et son interprétation est fabuleuse ! yes  yes  smile

         

        Bon dimanche !

         

        Pierre 

         

        http://rotpier.eklablog.com/

         

    2
    Samedi 27 Février à 18:41

    J'ai toujours aimé les paroles de cette chanson, cette façon naturelle de parler ... merci beaucoup. 
    Très bon voui kend
    Bises

      • Dimanche 28 Février à 09:03

        Bonjour Annick !

        Voui ! C’est une sacrée tranche de vie

        qu’il raconte là de façon magistrale ! yes  yes  wink2 

         

        Bon dimanche ! 

         

        Pierre

         

        http://rotpier.eklablog.com/

    3
    Samedi 27 Février à 21:39

      • Dimanche 28 Février à 09:08

        Salut Durdan !

         

        Oui, certainement une famille dans ce genre-là

        mais il manque :

        " la toute vieille
        Qu´en finit pas d´vibrer 

        Et qu´on attend qu´elle crève
        Vu qu´c´est elle qu´a l´oseille "  yes  yes  he

         

        Et pis  c'est tout !

        Bon dimanche !

         

        Rotpier

         

        http://rotpier.eklablog.com/

         

      • Dimanche 28 Février à 20:49

         l'petit à droite la regarde ,il l'aime bien sa mamie : l'est pas vénal.

        elle est hors champ la vieillehe

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :