• La pensée du jour de ... Rotpier : La théorie du ruissellement

     

    Je reprends la pensée de mon rébus de dimanche et je développe un peu :


    Statue dans mon jardin

     

    Donc, je développe un peu :

     

    Ce qui devrait se passer

     


    Ce qui se passe en réalité : ça ne ruisselle pas du tout !

     

    Les deux dernières image viennent du blog VINCENTDIDIER

    Lien :   http://www.vincentdidier.net/2017/10/la-theorie-du-ruissellement.html

    .

    Un autre lien traitant du sujet : https://www.nouvelobs.com/edito/20170929.OBS5332/la-theorie-du-ruissellement-fable-des-annees-1980.html

     

    Et pis c’est tout !

    Bonne méditation et préparez le parapluie !

    ... En parlant de parapluie et de ruissellement je préfère ceci :

     

     

    Le parapluie

    Il pleuvait fort sur la grand-route
    Elle cheminait sans parapluie
    J'en avais un, volé, sans doute
    Le matin même à un ami
    Courant alors à sa rescousse
    Je lui propose un peu d'abri
    En séchant l'eau de sa frimousse
    D'un air très doux, elle m'a dit oui

    Un p'tit coin d'parapluie
    Contre un coin d'paradis
    Elle avait quelque chose d'un ange
    Un p'tit coin d'paradis
    Contre un coin d'parapluie
    Je n'perdais pas au change, pardi

    Chemin faisant, que ce fut tendre
    D'ouïr à deux le chant joli
    Que l'eau du ciel faisait entendre
    Sur le toit de mon parapluie
    J'aurais voulu, comme au déluge
    Voir sans arrêt tomber la pluie
    Pour la garder, sous mon refuge
    Quarante jours, quarante nuits

    Un p'tit coin d'parapluie
    Contre un coin d'paradis
    Elle avait quelque chose d'un ange
    Un p'tit coin d'paradis
    Contre un coin d'parapluie
    Je n'perdais pas au change, pardi

    Mais bêtement, même en orage
    Les routes vont vers des pays
    Bientôt le sien fit un barrage
    A l'horizon de ma folie
    Il a fallu qu'elle me quitte
    Après m'avoir dit grand merci
    Et je l'ai vue toute petite
    Partir gaiement vers mon oubli

    Un p'tit coin d'parapluie
    Contre un coin d'paradis
    Elle avait quelque chose d'un ange
    Un p'tit coin d'paradis
    Contre un coin d'parapluie
    Je n'perdais pas au change, pardi

     

     

    Article de:  Rotpier

     

    « Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier ! " Tu le diras un jour ... " ... un poème encore et toujours de circonstance de Pierre »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Août à 20:37

    c'est pas mal he

    2
    Mercredi 15 Août à 10:51

    J'ai bien compris cette histoire de ruissellement. Enfin presque, je ne suis pas une experte politologue non plus, mais j'aime bien comprendre.
    Bon, ben je vais être de plus en plus pauvre, ben zut de zut alors, déjà que j'ai jamais été riche !!! remarque, je suis habituée, c'est une chance, voyons les choses du bon côté.
    Ouai, ciel tout gristounet aussi à Amiens alors, voici mon emploi du temps de ce 15 août :

    Gros bisous ^^

      • Mercredi 15 Août à 13:53

        Bonjour Annick !

        Tu as raison, je vais faire aussi une petite sieste 

        cet après-midi ! yes  yes  he

        Bonne journée !

        Pierre 

         

        http://rotpier.eklablog.com/

         

    3
    Mo
    Mercredi 15 Août à 21:12
    Mo

    Je n'arrive pas à t'envoyer des commentaires.

      • Jeudi 16 Août à 07:11

        Bonjour Mo !

        Bizarre, bizarre ! Je ne bloque rien craché juré !  yes  yes  he

        Bonne journée,

        Pierre

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :