• Le poème du jour : "Rencard maboul," ou: "Atomes crochus à l’Atomium," ou encore : "On trouve de tout sur le net," de ... Rotpier !

     

    Le poème du jour qui, je l'espère, vous donnera la frite !

    .

    Image du net

     

    Rencard maboul,

    ou

    Atomes crochus à l’Atomium,

    ou encore

    On trouve de tout sur le net,

     

    Ell’ lui avait donné rencard

    devant l’Atomium de Bruxelles

    elle était encore pucelle

    et ce n'était pas le panard.

     

    Elle comptait se rattraper

    ne pas coiffer Saint’ Catherine

    ne pas user de naphtaline

    pour garder un frifri fripé.

     

    Sans être un canon de beauté

    elle était très loin d’être moche

    elle n’était pas non plus cloche

    c’était de la timidité.

     

    Son seul et unique crédo

    était bien de faire sa mue

    pour s’amuser sans retenue

    au jeu de la bête à deux dos.

     

    Lui n’était pas des plus hardis

    ça se voyait dans ses prunelles

    elle devrait prendre sur elle

    pour qu’ils finissent dans un lit.

     

    Mais elle était gonflée à bloc

    c’était devenu son affaire

    au moment ell’ saurait y faire

    pour le grand saut dans le paddock.

     

    Elle ne reculerait plus

    finies les pudibonderies

    vive les polissonneries

    et le grand saut vers l’inconnu.

     

    Elle attendait en rêvassant

    car elle avait beaucoup d’avance

    ell’  fixait avec insistance

    deux boules situées à l’avant.

     

    C’est ici qu’ils s’étaient connus

    en se croisant dans une sphère

    il y avait une atmosphère

    propice aux atomes  crochus.

     

    Dotés d’une santé de fer

    mais à ce jour encore vierges

    malgré la quantité de cierges

    mis à brûler c’était l’enfer.

     

    Elle aurait pu il est certain

    l’inviter à manger des moules

    parait que ça tourne la boule

    aux garçons les moins chauds lapins.

     

    Ell’ connaissait à Knokke-Le Zoute

    un petit resto sur la plage

    où les moul’  et les coquillages

    n’étaient pas conseillés aux scouts.

     

    Le chef ajoutait du safran

    du gingembre et de la cannelle

    avec en plus dans la gamelle

    un truc à lui très détonnant.

     

    Un fort booster de libido

    un zinzin à donner la frite

    à un couvent de carmélites

    ou à un congrès de bedeaux.

     

    Un jour de juin on avait vu

    arriver un car de touristes

    des très vieux à la mine triste

    et aux regards un peu perdus.

    .

    Mais au moment de repartir

    ils chantaient des chansons paillardes

    leurs tenues étaient égrillardes :

    l’autobus allait-il tenir ?

     

    A la sortie du restaurant

    c’était œillad’  et roucoulades

    à deux doigts de la bousculade

    les couples partaient en courant.

     

    Elle avait vu ça sur le net

    il y a de tout sur la toile

    elle était tombée pilepoil

    sur ça en cherchant de l’aneth.

     

    Mais c’était un peu trop risqué

    et manquait beaucoup d’élégance

    la Belgique n’est pas la France

    il convient de raison garder.

     

    Quoi qu’en y regardant de près

    il y a de belles pointures

    du genre Dodo la Saumure

    encore qu’il soit né français.

     

    Et pendant qu’elle cogitait

    il lui arriva dans le dos

    et la retourna aussitôt

    lui roulant un palot pas laid.

     

    Lui aussi était excité

    il lui a dit : « Allez on roule

    je t’invite à manger des moules

    à Knokke-Le Zoute j’ai réservé ! »

     

    Avait-il cherché de l’aneth

    pour tomber sur la même page

    ou bien tapé « dépucelage »

    … on trouve de tout sur le net !

     

    En tous cas c’était bien parti

    ce soir ils ne seraient plus vierges

    plus besoin de brûler des cierges

    pour jouer à touche pipi !

     

    Moralité sous forme d’adages :

     

    Premier adage :            

    Ni les cierges ni l’harmonium

    n’ont d’effets sur les pucelages

    quand on atteint un certain âge

    mieux vaut visiter l’Atomium !

     

    Second adage :            

    Pour perdre sa virginité

    le net est rempli de recettes

    à choper avec des pincettes

    ou bien avec avidité !

     

    Troisième adage :            

    Qu’ell’ soit de mer ou de bouchot

    pour peu que l’on soit à la coule

    on arrive à tout par la moule

    et ça fini très chaud très chaud ! *

     

                                                     

     

     

    Image du net !

     

     

    • PS : Seule ma grande délicatesse m’a empêché de terminer avec ce vers à la rime très riche :  « et ça finit par le bout chaud ! »

     

              Mais …

    Mais un beau jour de pénurie

    croulant sous le poids des impôts

    je la vendrais sous le manteau

    cette charmante poésie !

     

    Peut-être devant l’Atomium

    pas à la sortie des écoles

    je n’ai pas perdu la boussole

    … là j'en prendrais un maximum !

     

     

                                                                 Rotpier

     

     

    « Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier ! + Information de surcharge... non pondérale ! Serge Lama : " Les ballons rouges " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Novembre à 14:25

    De la cannelle dans les moules ! horreur ! c'est un coup à foutre en l'air la glande à byssus !

      • Vendredi 30 Novembre à 08:41

        Salut Durdan !

         

        Je mets ce que je veux dans mes moules …na !

        D’ailleurs, je vais en faire pour ce midi : c’est programmé !  yes  yes  he

         

        Quant à la cane, elle,

        elle n’a qu’à s’occuper de ses canetons ! he

         

        Et pis c’est tout !

         

        Bonne journée !

         

        Le Rotpier 

         

        http://rotpier.eklablog.com/

           

      • Vendredi 30 Novembre à 08:49

        veinard:t'es tout près des producteurs

    2
    Mo
    Jeudi 29 Novembre à 17:12
    Mo

    Il est rigolo ton poème. Et tiens quand on ira en Bretagne, on se fera une belle assiette de moules/frites.

    Bonne soirée Pierre,

    Mo

      • Vendredi 30 Novembre à 08:43

        Bonjour Mo !

         

        Merci !

        Pour les moules-frites, il ne faut pas se gêner !  yes  yes  he

        J’en fais ce midi, je l’ai dit à l’ami Durdan ! 

         

        Bonne journée !

         

        Rotpier 

         

        http://rotpier.eklablog.com/

         

    3
    Vendredi 30 Novembre à 18:50

    Oups le poème ... kissoops, c'est pas pour les sages dames amiénoises çà !
    Et çà continue dans les commentaires ... les moules et ceci et cela avec les grandes frites ...

    Bon, moi, femme des Hauts de France, j'adore les moules-frites, rajoute une assiette, j'arrive.

    Bisous

      • Samedi 1er Décembre à 17:05

        Bonjour Annick !

        Cela m’étonnerait que tu sois vraiment sage !

        Vive les moules, vive les frites et vive

        les moules-frites qui donne la frite !  yes  yes  he 

        Bonne fin de journée !

         

        Pierre 

         

        http://rotpier.eklablog.com/

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :