• " Mais que font les Lily Marlène ? " ... deux sonnets et beaucoup plus de ... Pierre

     

    Un peu à cause de cela:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_l%27Allemagne

    Vous savez, moi ,quand ça fait tilt, ça fait tilt !

    Et, pour faire un peu écho à la chanson de samedi ... alors lisez ... si ça vous dit ! 

     

     

    Les photos sont du net !

    Sonnet premier :

    Mais que font les Lily Marlène ?

     

    Elle n’avait pas eu d’enfant,

    une situation choisie,

    elle voulait vivre sa vie

    sans entrave et très librement.

     

    Elle avait pris quelques amants

    pour satisfaire ses envies,

    juste des pulsions assouvies

    mais pas d’homme à elle vraiment.

     

    A l’aube de la cinquantaine

    elle n’était plus si certaine

    d’avoir choisi le bon chemin.

     

    Alors les deux mains sur la tête,

    dans son grand studio de Berlin,

    elle pleurait : c’était trop bête.

     

     

    Sonnet second :

    Pour ne pas aller dans le mur,

     

    Beaucoup de femmes allemandes

    des Gretchen, Marlène ou Eva

    quand l’âge avance se demandent :

    « Comment en suis-je arrivée là ? »

    .

    Ni contrainte ni propagande

    pour pousser à ce résultat,

    de l’égoïsme en opérande ?

    Une grosse erreur de l’état ?

     

    Mais peu importe la réponse,

    peu à peu la nation s’enfonce

    dans l’ère des gens plus que mûrs.

     

    A moins d’un sursaut teutonique,

    Berlin ira droit dans le mur :

    fin du grand rêve germanique !

     

     

    Péroraison :

    Allez teutons, allez teutonnes

    si vous voulez des autochtones

    il faut vous remettre au boulot,

    il faut refaire des marmots !

     

    L’heure n’est plus à l’égoïsme

    mais bel et bien à l’altruisme :

    pas de relève à l’horizon

    suffisante pour la nation.

     

    Allez Lily, allez Marlène

    beaucoup de joie, un peu de peine,

    il faut refaire des teutons

    au grand jour ou bien à tâtons !

     

    Votre pays a pris conscience

    de l’importante déficience

    au plan de la natalité :

    il prône la maternité !

     

    Mettez de coté la pilule,

    laissez tomber tous les scrupules :

    trouvez de consentants papas

    qui cèderont à vos appas !

     

    A défaut de compatriotes

    sans trop de fibre patriote

    vous pouvez tout à fait compter

    sur les jeunes gens d’à coté !

    .

    Il y a hors de vos frontières

    qui n’ont plus guère de barrières

    des hommes prêts à vous aimer

    et à vous faire des bébés !

     

    Remettez au travail vos ventres,

    il me plairait d’être le chantre,

    du renouveau le laudateur,

    allez soyez à la hauteur !

     

    Pas de conseils à sens unique,

    des Karl, des Franz et des Ulrich

    peuvent suivre le mouvement

    et trouver de belles mamans !

     

    Mais… Oh ! Bonjour Fräulein Marlène…

     

    Vous souriez à mes poèmes

    … on dirait même, on dirait même

    que vous avez anticipé :

    votre ventre semble occupé !

     

    A mon âge on peut se permettre

    sans risque de se compromettre

    un langage très familier

    tant qu’il n’est pas trop cavalier !

     

    Alors bravo Fräulein Marlène

    pour le beau rond de ta bedaine :

    tu as choisi la bonne option

    pour toi-même et pour ta nation !

     

    Je m’accorde le privilège

    du tutoiement qui désagrège

    bien des murs et des sortilèges

    et qu’Artémise te protège !

     

    Pardonne-moi pour mon sans-gêne

    je ne crois pas que ça te gène,

    sans rancune et à la prochaine

    aufwiedersehen fräulein Marlène !

     

    Aufwiedersehen,  aufwiedersehen…

     

                                                              Pierre Dupuis

     

    « Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier ! Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes ! »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 25 Avril à 16:35

    Deux sonnets et beaucoup plus comme tu le dis ...

    Ma fille aînée a fabriqué trois français puis la voilà partie vivre en allemagne, avec son Tobyas, un brave gars blond, frisé ... Ainsi va la vie.
    De très émouvants sonnets ... quel talent cher ami Pierre.

    Gros bisous

    2
    Mercredi 26 Avril à 08:29

    Bonjour Annick !

     

    Merci !

    Elle n’a plus qu’à fabriquer des petits allemand-français !

    C’est simple dans le fond !

     

    Bonne journée !

     

    Pierre 

     

     

    http://rotpier.eklablog.com/

    3
    Mercredi 26 Avril à 09:13

    https://www.youtube.com/watch?v=2jlT_Jb2efU glasses

      • Mercredi 26 Avril à 19:23

        Salut Durdan !

         

        C’est du tout bon !

        Elle n’était pas moche la gamine !

         

        Et pis c’est tout !

         

        Bonne journée !

         

        Rotpier

         

         

        http://rotpier.eklablog.com/

    4
    Jeudi 27 Avril à 14:30

    il est vrai...avec un look presque contemporain

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :