• " Pas de malade à l’Hôpital … sauf un poète peu bancal ! " un poème de vacances de cet animal de Rotpier !

     

    Second devoir de vacances en baie de somme !

    Etang donné le lieu, il faut bien se marais ...Non ?

    Le Rotpier

     

     

     

    Photo de Pierre et bidouillage du Rotpier

    .

    Pas de malade à l’Hôpital

    … sauf un poète peu bancal !

     

    C’est du gîte de l’Hôpital,

    pas de l’hosto dont je vous cause,

    un endroit où le végétal

    et l’animal sont en osmose !

     

    Les bois, les marais, les étangs

    abritent une nombreuse faune,

    dans l’eau, les arbres et les champs,

    les animaux sont là qui trônent !

     

    Situé à Longpré-les-corps-saints

    village rural de la Somme

    où l’on côtoie très peu de saints

    ce qui est naturel en somme !

     

    Je suis poète à temps partiel,

    cela permet beaucoup de choses,

    je parle à la terre et au ciel

    et tous les animaux me causent !

     

    Ne me prenez pas pour un fou

    si j’aime les vers et les rimes,

    ça vaut autre chose après tout :

    soyez quelque peu magnanimes !

     

    Voila le décor est planté,

    oubliez tout même votre âge,

    ne faites pas les étonnés

    … même devant un dérapage !

     

    Il faut savoir de temps en temps

    oublier le coté austère

    de la vie et prendre un moment

    pour rire avant d’être sous terre !

     

    Faire parler les animaux

    comme Monsieur de La Fontaine

    nous permet d’oublier nos maux

    et souvent ça en vaut la peine !

     

    Mes pérégrinations m’ont conduit à :

     

    J’ai rencontré un écureuil

    qui m’a dit : « T’as pas de noisettes ?

    J’ai beau y jeter un coup d’œil,

    je n’ai plus rien dans ma musette ! »

     

    Je lui ai dit : « C’est un écueil

    pour ta santé d’être en disette,

    voila trois sous et un clin d’œil,

    fait le plein à la supérette ! »

     

    xxxxxxxxxxx

     

    Un corbeau noir tout frais ciré

    m’a dit : « Bonjour, tous mes hommages,

    vous êtes beau à délirer

    … vous n’auriez pas un bon fromage ? »

     

    Je me suis quelque peu méfié,

    - j’avais entendu ce langage ! -

    je lui ai dit sans sourciller :

    « Je n’en ai plus, c’est fort dommage ! »

      

    Pas content il s’est envolé

    en me larguant sur son passage

    une fiente en criant « Olé !

    voila pour toi, bon nettoyage ! »

     

    xxxxxxxxxxx

     

    C’est là que j’ai vu un renard

    qui se marrait à perdre haleine,

    il m’a dit d’un air goguenard :

    « Il est fichu ton pull en laine !

     

    Ce corbeau est un peu jobard

    mais pour le largué il s’entraine,

    il a gagné à Zanzibar

    trois coupes dont une était pleine !

     

    Pleine de quoi, hein mon canard ?

    Je te laisse, vas-y sans gêne,

    réfléchis, moi j’ai un rencard,

    ne vas pas choper la migraine ! »  

     

    xxxxxxxxxxx

     

    J’ai croisé une poule d’eau

    promenant sa progéniture,

    Monsieur faisait un gros dodo :

    pour les poules la vie est dure !

     

    Elle m’a dit : « C’est un macho,

    c’est tout à fait dans sa nature,

    c’est moi qui fait tout le boulot :

    je suis remplie de courbatures !

     

    Là je m’occupe des marmots

    mais juste après, je te le jure,

    je le plaque prestissimo

    ou je lui file du cyanure ! »

     

    xxxxxxxxxxx

     

    Un col vert qui passait par là

    s’est arrêté quelques minutes

    il m’a dit : « Ne reste pas là,

    ça bouge du coté des huttes !

     

    Bientôt les plombs vont voler bas,

    ils vont tirer comme des brutes,

    planque  tes fesses mon petit gars

    si tu n’aimes pas la charcute !

     

    Dans le croupion j’en ai déjà

    … tu n’en veux pas je le suppute ?

    Barre-toi si tu ne veux pas

    en recevoir plein le calbute !

     

     xxxxxxxxxxx

     

    C’est à la pointe du Hourdel

    que j’ai parlé avec un phoque,

    il était avec son cheptel

    dont trois femelles bien en cloque !

     

    Il m’a dit d’un ton naturel :

    « On dirait que cela te choque ?

    chez nous rien de sensationnel,

    il n’y a là rien d’équivoque !

     

    On se tamponne des missels,

    la manif pour tous on s’en moque

    et du péché originel

    on n’en fait pas tout un colloque ! »

     

    xxxxxxxxxxx

     

    J’ai entendu rire aux éclats,

    c’était une mouette rieuse

    qui m’a dit : « N’en fait pas un plat :

    je sais, je ne suis pas sérieuse !

     

    Je ris de tout, c’est comme ça,

    je suis une grande insoucieuse,

    tu devrais faire comme moi

    ta vie serait plus harmonieuse ! »

     

    Depuis j’essaie et ça me va,

    son aide m’a été précieuse,

    je n’en fais pas un postulat

    mais je la mets moins en veilleuse !

     

    xxxxxxxxxxx

     

    Je regardais un émouchet

    qui volait de façon étrange

    et il s’est mis à décrocher

    puis est tombé près d’une grange.

     

    Tout aussitôt je l’ai cherché,

    un émouchet n’est pas un ange,

    ce serait plutôt un boucher

    mais il faut que tout le mond’ mange !

     

    J’ai retrouvé mon émouchet

    et sans lui faire de louanges,

    j’ai nettoyé son nez bouché :

    il n’en avait pas de rechange !

     

    Il m’a dit : « Je suis très touché,

    tu m’as sauvé et en échange,

    pour réparer tous mes péchés

    en végétarien je me change ! »

     

    xxxxxxxxxxx

     

    J’ai parlé avec un hibou

    qui ne trouvait pas la vie chouette,

    il avait l’air vraiment à bout

    et nous avons fait la causette.

      

    « Ma femme a suivi un voyou,

    un grand-duc avec des lunettes,

    il lui a donné un cachou

    et aussitôt il se l’est faite !

     

    Je vais me mettre la corde au cou,

    à vivre je n’ai plus la tête,

    tous les grands-ducs sont des ripoux,

    des obsédés de la braguette ! »

     

    J’ai tenté de le consoler

    en lui disant : « Allez mon pote,

    tu n’as plus qu’à reconvoler

    avec une petite hulotte ! »

     

    L’image la fait rigoler,

    il m’a dit : « Allez, rebelote,

    merci je vais aller draguer

    … tu n’aurais pas une capote ? »

     

    xxxxxxxxxxx

     

    J’ai rencontré un chaud lapin

    qui courrait après trois lapines,

    il m’a dit : « Eh ! Toi le clampin,

    on dirait qu’ ça te turlupine ?

     

    Ôte-toi donc de mon chemin

    que je rattrape ces coquines

    à part DSK et Baupin,

    vous êtes un peu de la courtine !

     

    Vous avez plus de baratin

    que de beurre sur vos tartines,

    mais pour ce qui est du turbin,

    elles sont déçues vos copines ! »

     

    xxxxxxxxxxx

      

    Un pigeon paon s’est approché,

    il m’a dit : « Tu as fière allure

    avec ton chapeau bien planté

    c’est quoi le nom de ton galure ? »

     

    « C’est un australien très branché,

    du pur cuir nu et sans doublure,

    du buffle très bien écorché :

    du bon sous toutes les coutures ! »

     

    « Je voudrais bien te l’emprunter

    pour aller draguer ma future,

    j’ai bien du mal à l’emballer,

    pour la bagatelle elle est dure ! »

     

    « Tiens, le voilà tout frais huilé,

    bonne chance à la revoyure,

    elle ne va pas résister :

    ça va chauffer dans les ramures ! »

     

    Trois jours après il s’est pointé

    avec sa belle créature,

    elle avait les yeux très cernés :

    les pigeons paons sont des pointures !

     

    Il m’a dit : « Merci c’est gagné,

    elle est à moi, j’ai su conclure,

    ton chapeau m’a très bien aidé :

    elle a craqué pour ton galure !

     

    xxxxxxxxxxx

     

    Un cygne très majestueux

    se donnant beaucoup d’importance

    m’a dit : « Macron, tu sais mon vieux,

    possède une sacrée prestance !

     

    En plus il est très astucieux,

    jamais de ma longue existence

    je n’ai vu pareil ambitieux :

    j’en suis jaloux, j’en ai conscience !

     

    A Versailles sous mille feux,

    il fallait voir sa suffisance,

    Louis XIV ne faisait pas mieux

    … tout du moins à ma connaissance ! »

     

    Je lui ai dit, yeux dans les yeux :

    « Nous le gardons sous surveillance,

    il se prend pour un demi-dieu

    mais qu’il prenne garde à nos lances ! »

     

    xxxxxxxxxxx

     

    « J’adore Longpré-les-corps-saints ! »

    m’a dit une belle sirène,

    elle avait un corps et des seins

    qu’elle portait comme une reine !

     

    « Allez viens mon petit lapin,

    viens donc plonger dans la fontaine,

    je ne te fais pas de dessin :

    je ne suis pas très puritaine ! »

     

    Bien que je ne sois pas un saint

    j’ai beaucoup hésité quand même,

    mais j’ai cédé, ça c’est certain,

    après tout l’erreur est humaine !

     

    Je ne vous détaillerais rien

    même si j’ai un peu la haine :

    la belle faisait le tapin

    à la barbe de la mondaine !

     

    Le poisson ne me dit plus rien,

    quand j’en vois je deviens tout blême,

    je change vite de chemin

    quand je rencontre une fontaine !

     

    xxxxxxxxxxx

      

    Ça termine en queue de poisson,

    oui c’est ainsi que ça s’arrête,

    vous n’aurez pas grands polissons

    de quoi vous rincer les mirettes !

     

    Pas de photos, de vidéo,

    moi je préfère l’écriture,

    j’aime bien assembler les mots

    pour raconter mes aventures !

     

    Je sais, ça fait un peu has-been

    d’encore aimer prendre la plume,

    allez, à la vôtre : chin-chin,

    je suis comme ça et j’assume !

     

    Et si vous avez bien aimé

    rendez-moi un petit service,

    avec vos amis partagez,

    ce sera mon seul bénéfice !

     

                                       Rotpier

     

     

    Photo de Pierre et bidouillage du Rotpier

     

    « Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier ! Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Août à 18:50

    Et tu as vraiment rencontré tous ces animaux ? c'est vrai qu'il y en a  beaucoup en Picardie, et des drôles d'oiseaux ! bon moi, je suis habituée, picarde que je suis, je comprends tout à fait leur langage.
    J'ai pris beaucoup de plaisir à te lire, tu fais de sacrés jeux de mots, surtout avec M'sieur Hibou. Bien vu pour Macron et parfait bidouillage, ces plumes et cet air hautain lui vont très bien.
    Bravo mais quand même, tu aurais pu venir voir ma grande cathédrale ! tu y étais si près que tu pouvais presque la voir de loin !

    Bonne soirée Pierre et Rotpier et gros bisous

      • Jeudi 3 Août à 08:50

        Bonsoir Annick !

         

        Oui, absolument et je les ai même photographiés

        … beaucoup moins bien que toi, je ne t’arrive pas à la cheville !

        Merci pour ton appréciation !

        Je suis allé plusieurs fois à Amiens mais pas récemment !

         

        Bon dimanche après-midi !

         

        Rotpier 

         

        http://rotpier.eklablog.com/

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :