• "Soleil couchant à Ivry," ... un enchaînement poétique de ... Pierre

     

    On commence par un tableau et ... on est entraîné beaucoup plus loin ...

     

    Soleil couchant à Ivry Guillaumin

    Image du net

    Avant-propos :

    Ce tableau peint par Armand Guillaumin (1841-1927)  en 1873 est une sorte de mise en garde avant l’heure sur les dangers de la pollution atmosphérique.

    Le peintre n'en avait certainement pas conscience à cette époque … de nos jours, cela parait évident... mais ...

     Pierre Dupuis

     

    Soleil couchant à Ivry,

     

    Sur un fond de ciel incendie

    Des fumées, immondes crachats,

    Nous donnent un avant-goût déjà

    Des pollutions des industries.

     

    Prémices de l’écologie,

    Ce tableau augure un combat

    Qui deviendra apostolat

    Pour ceux qui servent de vigies.

     

    Jusque là la ville d’Ivry

    N’était que campagne et taillis

    Mais les usines sont venues

     

    S’implanter en vastes bassins

    Comme autant d’horribles verrues,

    De monstres crachant leur venin !

     

    xxxxxxxxxxxxx

     

    Retombées,

     

    Le peintre en avait-il conscience ?

    Personne ne peut l’affirmer,

    Son esprit était sublimé

    Par les couleurs, pas la prescience.

     

    A cette époque les nuisances

    Étaient ardues à estimer,

    Comment pouvoir imaginer

    Les dégâts sur nos existences ?

     

    Aujourd’hui avec le recul

    On peut refaire les calculs

    Mais ce serait par trop facile !

     

    Alors que maintenant on sait

    On poursuit - pauvres imbéciles ! -

    À polluer plus que jamais !

     

     

    xxxxxxxxxxx

    Péroraison :

    Toujours est-il que Guillaumin

    À mis le pinceau sur la plaie

    De cet avenir qui effraie,

    Fruit de l’égarement humain.

     

    Ce n’est pas à la saint-glinglin,

    C’est une vérité  - la vraie ! - 

    Un jour il faudra que l’on paie

    Et il s’approche de demain !

     

    Et, s’il ne faut prendre qu’un seul exemple :

     

    C’est vraiment du je-m’en-fichiste

    Que d’extraire du gaz de schiste

    Sous l’aval urbi et orbi

     

    De dirigeants irresponsables

    Cédant aux pressions des lobbys

    Et qui plaideront non coupables !

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

     

    Péroraison de la péroraison :

     

    Pour convaincre les politiques

    Il faudra pour les combinards

    S’attaquer à leur crâne par

    … La fracturation hydraulique !

     

     

                                            Pierre Dupuis

     

    « Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier ! Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes ! »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 24 Avril à 10:50

    Pauvre planète n'est-ce-pas, que les humains détruisent, saccagent, polluent. Je suis bien d'accord avec chaque mot de ton poème.

    C'est être réaliste que s'en rendre compte et les écrire, et toi tu sais super bien faire çà.

    Ma ville coupe tous les arbres ou presque de nos grands boulevards ... je ne reconnais déjà plus l'Amiens qui m'a vue naître. Je suis totalement effrayée par ces travaux qui causent en plus plein de problèmes à tous.  Devant cette peur et nos questions à nos problèmes,, notre Maire nous répète que tout va bien ! Les élus me dégoûtent de plus en plus.

    Bon, on va quand même profiter des années qu'il nous reste pour vivre de belles choses que nous offre la vie. Ce midi, resto avec ma copine, ben qu'on va s'gêner, et bien entendu que je prendrai un p'tit apéro. Promis je trinquerai à ta santé wink2

    Gros bisous

      • Mardi 24 Avril à 14:11

        Bonjour Annick !

        Il est certain que l’avenir risque d’être sombre

        pour nos enfants et petits enfants !

        A cette heure, je te souhaite un bon digestif !

        Faut pas te gêner !

        A la tienne ! yes  yes  he

        Bonne journée !

        Pierre 

         

        http://rotpier.eklablog.com/

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :