• Le poème du jour, tout frais mais pas très catholique : " Miracle patent et irrécusable, " de ... Rotpier

     

     

     

    Image du net trafiquée

    Liminaire :

     

    Je ne sortirai pas grandi

    de cet écrit blasphématoire

    qui va déplaire c’est notoire

    à ceux qui croient au paradis.

     

    Si les amis de Bellamy *

    ont vent un jour de cette histoire

    je n’aurais pas d’échappatoire

    ils me cloueront au pilori.

     

    En attendant mes bons amis

    sans que ce soit obligatoire

    et sans formule incantatoire

    parcourez donc ce fol écrit.

     

    Si vous n’aimez pas l’humour noir

    laissez tomber cette lecture

    n’en cherchez pas la quadrature

    ce serait vraiment sans espoir.

     

    • Ndl : Bellamy qui n’a rien à voir avec Maupassant qui avait, lui, des inclinations plutôt anticléricales et des penchants libidineux qui l’ont conduit à chopper la vérole !

    ... Ce n’était que quelques mots en passant et rassurez-vous, je n’ai pas de Horla en moi … enfin, je ne crois pas …

     

     

     

     

    Miracle patent et irrécusable,

     

    Bien qu’assumant son handicap

    une paralysie des jambes

    pour quelqu’un qui était ingambe

    il peinait à passer le cap.

      

    Il maniait son fauteuil roulant

    avec une très grande adresse

    ne ratant jamais une messe

    car c’était un fervent croyant.

     

    Il recherchait sur Internet

    les lieux propices aux miracles

    et il portait au pinacle

    un certain endroit c’était net.

     

    Une fontaine ayant servi

    autrefois à un monastère

    toute auréolée de mystères

    selon bon nombre de ravis.

     

    Je ne donnerai pas le lieu

    surtout pas l’adresse précise

    car je suis quoi que l’on en dise

    un homme honnête et très sérieux.

     

    Je ne peux que vous relater

    ce qui s’est passé par la suite

    car il s’y est rendu très vite

    et il était très exalté.

     

    Selon les habitants du cru

    on ne comptait plus les miracles

    les gens franchissaient les obstacles

    pour s’approcher tout près du but.

     

    Même lui en fauteuil roulant

    parvint au bord de la fontaine

    sans que personne ne comprenne

    il s’y balança en hurlant.

     

    Au milieu d’un très grand remous

    le fauteuil et lui disparurent

    et quand cessèrent les murmures

    on n’entendit plus rien du tout.

     

    Tous avaient le regard fixé

    sur le chassé-croisé des bulles

    dans des postures ridicules

    ils étaient comme hypnotisés.

     

    Il fallut pour se ressaisir

    plus de trois quart d’heure à la foule

    certains avaient perdu la boule

    lorsque l’on décida d’agir.

      

    On le remonta raide mort

    une bonne heure sous la flotte

    généralement cela ôte

    la vie même aux gens les plus forts.

     

    Quand on remonta le fauteuil

    la foule resta médusée

    devant la merveille exposée

    tout le monde eu la larme à l’œil.

     

    Cela produit un effet bœuf

    et confirma tous les oracles

    de la fontaine des miracles :

    l’engin avait des pneus tout neufs !

     

    Il y eu des alléluias

    et puis une grande lumière

    trois grand-mères se prosternèrent

    ce fut une vraie fantasia.

     

           Apostille :

    Je suis conscient sachez-le bien

    que cette histoire est un peu lourde

    je n’irais pas la vendre à Lourdes

    ils en perdraient tous leur latin.

     

    Et Bernadette Soubirous

    se retournerait dans sa châsse

    de verre à Nevers quelle poisse

    ce ne serait pas de bon goût.

     

    Si je fais une apparition

    n’importe où dans le sanctuaire

    je serais lynché de première

    c’est mon intime conviction.

     

    Je n’y mettrai donc pas les pieds

    hors de question qu’on me bousille

    le crâne à grands coups de béquille

    je persiste et signe Ropier.

     

    Apostille de l’apostille :

    Je connais bien quelques escrocs

    en dehors de la politique

    qui auraient monté en relique

    des bouts de pneu sur des velcros.

     

    Ils les auraient sous le manteau

    vendus aux pèlerins crédules

    plus c’est gros moins c’est ridicule

    quand s’est servi sur un plateau.

     

    Prenez le temps de méditer

    vous retomberez sur vos pattes

    quant à moi je me carapate :

    ils doivent déjà me chercher !

     

                                            Rotpier

     

    PS :

    Pour reparler de Bellamy, celui-là se prénomme François-Xavier, vous commencez certainement à le connaître. Ses jalons sont : LR, Européennes, catho, « Sens commun » le parti politique issu de la Manif pour tous ! J’espère qu’il sera quand même un peu moins tordu pour arriver à ses fins que Bel-Ami, le héros peu reluisant de Maupassant.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier ! Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 28 Mai à 08:54

    çui-là,il aurait mieux fait d's'entraîner pour les para limpides

      • Mercredi 29 Mai à 08:46

        Salut Durdan !

         

        Ce n’est pas faux, tu es d’une grande clairvoyance !

        La grâce t’aurait-elle touchée ? yes  yes  he

        Et pis  c'est tout !

        Bonne journée !

         

        Rotpier

         

        http://rotpier.eklablog.com/

         

      • Mercredi 29 Mai à 09:53

        la graisse,oui....depuis pas mal d'années

    2
    Mo
    Mardi 28 Mai à 20:45
    Mo

    Il est très bien ton poème Pierre,

    Ce n'est pas moi qui te jetterais la pierre...

    Bonne soirée à toi,

    Mo

      • Mercredi 29 Mai à 08:50

        Bonjour Mo !

         

        Merci ! Merci pour ta grande bonté !

        La lapidation me ferait mal à la tête : je n’ai plus beaucoup de cheveux ! yes  yes  he

         

        Bonne journée !

         

        Pierre 

         

        http://rotpier.eklablog.com/

         

    3
    Mercredi 29 Mai à 16:50

    Suis morte mais de rire moi ! trop drôle, je m'attendais à tout sauf à çà ! Voilà des pneus remis à neuf, peut-être pour l'éternité ! va savoir ?

    Toi alors, mais maintenant j'te connais bien, je m'attends à tout, et j'adore ton imagination.

    Gros bisous

      • Jeudi 30 Mai à 08:56

        Bonjour Annick !

        Merci !

        Je ne sais pas si ça marche aussi avec les vélos ?

        Je vais essayer … en ne balançant que le vélo bien sûr !

        Si tu as une patinette, tu peux essayer aussi : je te donnerai l’adresse ! yes  yes  he

        Bonne journée !

         

        Pierre 

         

        http://rotpier.eklablog.com/

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Jeudi 30 Mai à 09:36

    Bonjour et merci de ton passage chez moi.

    Je connaissais la blague, mais pas écrite de cette façon magistrale !

    Bravo !

    Voici mes deux adresses de blogs si le coeur t'en dit.

    https://coyotus-erudicus.blog4ever.com/

    http://coyotus-humoristicus.eklablog.com/

    Bonne journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :