•  

     

    Il y a pensées et pensées:

    Celles-là : 

    Pensées fleurs

    Et celles-là :

    Pensée N° 1 papier cul

    Ces dernières sont très variées :

    il y a de l'éclecticité dans l'air !

    Quand elles sont signées " Pierre " ou Pierre Dupuis " ,

    elles sont généralement sérieuses .

    Quand elles sont signées " Rotpier " ,

    elles le sont beaucoup moins ... en général ! 

     

    Première pensée à propos des longs canons livrés aux ukrainiens ( dont nous n'avons pas encore vu les images opérationnelles ! ) :

     

    Pensée N° 18 longs canons pour l'Ukraine

    .

     

    Seconde pensée : on reste sur le même sujet !

    .

    Pensée N° 19 longs canons rocco siffredi

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Troisième pensée : un conseil éclairé pour les  ados :

     

    Pensée N° 17 Variole du singe

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Èpicétout pour aujourd’hui !  


    4 commentaires
  •  


    Image du net !

     

    Tout de guingois, tout de travers,

    Ils s'étaient connus à Auvers
    Lors d'un congrès avec les verts
    Voulant protéger l'univers
    En ne mangeant plus que des vers !

    Il n'était pas du tout pervers
    Mais il l'avait prise à l'envers
    A l'auberge du cheval vert
    Tout en lui déclamant des vers !

    Il avait un côté trouvère
    Il lui cueillit des primevères
    Qu'elle mit dans un joli verre
    A côté d'un fauteuil voltaire !

    Elle enleva son pull-over
    Et ils remirent le couvert
    A l’endroit tout comme à l'envers
    Il faut se réchauffer l'hiver !

    A la fin du congrès des verts
    Il partit au diable vauvert
    Elle mit fin au révolver
    A sa vie devant ce revers !

                                   Continuation :

    N'ayez pas ce regard sévère
    Je vis déjà un long calvaire
    Offrez-moi plutôt quelques verres
    J'ai des grands besoins salivaires !

                                            Car ... 

    Le vert trouvère était mon frère
    On l'a retrouvé avant-hier
    Pendu à un vieux réverbère
    Boulevard des Filles du Calvaire !

    Revenu du diable vauvert
    Il avait appris par Mamers
    Le suicide non temporaire
    De la fille aimée à Auvers.

    Noël avait bien essayé
    De relativiser la chose
    Mais s'enfonçant dans la psychose
    Il finit par se supprimer.

    Voilà l'histoire et je vous jure
    Que c'est à peine romancé
    N'en venez pas à me tancer
    En me qualifiant de parjure.

     

    Car contrairement à mon frère

    Je sais jouer du révolver

    Et je fonce comme un panzer

    Quand on me pousse à la colère !

     

     

                                                          Le Rotpier

     

     

     


    4 commentaires
  • Salut braves gens !

    Pour les rébus d'hier les réponses sont ici :

     

    https://rotpier27.wordpress.com/2022/05/22/rebus-le-petit-arret-rebus-dominical-de-rotpier-deux-pour-le-prix-dun-et-cest-toujours-cadeau-146/

     

     

    Qu'il dit l'animal ! 


    votre commentaire
  • Comme je n'arrive plus à mettre mes rébus ici ,

    je vous mets ce lien :

     

    https://rotpier27.wordpress.com/2022/05/22/rebus-le-petit-arret-rebus-dominical-de-rotpier-deux-pour-le-prix-dun-et-cest-toujours-cadeau-146/

     

         yes  yes  he

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Il y a pensées et pensées:

    Celles-là : 

    Pensées fleurs

    Et celles-là :

    Pensée N° 1 papier cul

    Ces dernières sont très variées :

    il y a de l'éclecticité dans l'air !

    Quand elles sont signées " Pierre " ou Pierre Dupuis " ,

    elles sont généralement sérieuses .

    Quand elles sont signées " Rotpier " ,

    elles le sont beaucoup moins ... en général ! 

     

    Première pensée, une interrogation :

    .

    Pensée N° 14 Elisabeth Borne

     

    Seconde pensée, encore une interrogation :

    .

    Pensée N° 15 Emile Borne

     

    J'espère, Madame le Premier Ministre, ne pas avoir commis un crime de lèse majesté en dépassant un tout petit peu les bornes. De toute façon, en France, on peut se permettre ce genre de blague puisqu'on ne risque ni curare, ni goulag !

     

    Borne kilométrique

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

     

    Troisième pensée, plus sérieuse, il faut bien que je me rattrape :

     

    Pensée N° 16 Être très cartésien

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Èpicétout pour aujourd’hui !  


    3 commentaires
  •  

     

    DFC,

    Son surnom était DFC
    Un raccourci plein de justesse
    Qui lui collait très bien aux fesses
    Bien qu'il fût assez épicé !

    Dans le fond pas si déplacé
    Pour qui connaissait la bougresse
    Chafouine rusée et traîtresse
    A l'arrière-train prononcé !

    Pas de quoi en faire une icône
    C'eût été vraiment incongru
    Un hommage très mal venu

    Aux adeptes du silicone !
    Voilà le décor est planté :
    A quoi correspond DFC !

                            Continuation :

    Faites fonctionner vos méninges
    Vous repousserez Alzheimer
    L'enverrez au diable vauvert
    Ou se faire voir chez les singes !

    Encore que ces braves bêtes
    N'aient rien fait pour mériter ça
    Mais les rimes ça vient ça va
    Allez ne faites pas la tête !

    Ne cherchez pas d'échappatoire
    Occupez-vous de DFC
    Ou d'un coup de pied bien placé
    Je vous remets en trajectoire !

                                                                                              

                                                         Le Rotpier

    Réponse à lire dans une glace :  

    DFC

     

     

    Épicétout !

    Gros smyley

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  • Salut braves gens !

    Pour les rébus d'hier les réponses sont ici :

     

    https://rotpier27.wordpress.com/2022/05/15/rebus-le-petit-arret-rebus-dominical-de-rotpier-deux-pour-le-prix-dun-et-cest-toujours-cadeau-145/

     

     

    Qu'il dit l'animal ! 

     

     


    votre commentaire
  • Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

    Serge Lama

    « Les glycines »

     

    Rappel: il ne faut pas confondre:

    " Glisser dans la piscine " et " --------------------- " !                

    Et pis c'est tout !

     

     

     

    Les glycines,

    Sur le mur y avait des glycines
    Sur le mur y avait des glycines
    Toi, tu portais un tablier bleu
    Toi, tu portais un tablier

    Toujours le nez dans tes bassines
    Toujours le nez dans tes bassines
    En ce temps-là, on se parlait peu
    En ce temps-là, on se taisait.

    C'est pas d'l'amour, pauvre Martha !
    C'est pas d'l'amour, mais ça viendra

    Paraît que cousin et cousine
    Paraît que cousin et cousine
    Ça ne doit pas s'aimer d'amour, non
    Ça ne doit pas parler d'amour

    Alors on parlait du beau temps
    De la pluie et des fleurs des champs
    De la vendange et du labour, mais
    On ne parlait jamais d'amour

    C'est pas d'l'amour, pauvre Martha !
    C'est pas d'l'amour, mais ça viendra

    Puis je suis parti en usine
    Puis je suis parti en usine
    Je n'voulais pas être fermier, moi
    Je voulais être le premier

    Merci beaucoup, petit Jésus
    J'ai bien mangé et j'ai bien bu
    Je suis aimé ou respecté, moi
    On me dit "vous" pour me parler

    C'est pas d'l'amour, pauvre Martha
    C'est pas d'l'amour, mais ça viendra

    Pourtant quand je vois des glycines
    Pourtant quand je vois des glycines
    J'ai envie de les arracher, moi
    J'ai envie de les arracher

    Paraît que t'aurais eu deux filles
    Qui font partie de ma famille
    Mais comme l'amour ne me dit plus rien
    Elles n'auront jamais de cousins

    C'est pas d'l'amour, pauvre Martha
    C'est pas d'la haine, mais ça viendra.

     

     
     
     

    Bon partage !

     

    Rotpier

     

     


    4 commentaires
  •  

     

    Il y a pensées et pensées:

    Celles-là : 

    Pensées fleurs

    Et celles-là :

    Pensée N° 1 papier cul

    Ces dernières sont très variées :

    il y a de l'éclecticité dans l'air !

    Quand elles sont signées " Pierre " ou Pierre Dupuis " ,

    elles sont généralement sérieuses .

    Quand elles sont signées " Rotpier " ,

    elles le sont beaucoup moins ... en général ! 

     

    Première pensée : une petite prospective, ça ne mange pas de pain !

    .

    Pensée N° 13 vote pour l'extrème-droite faux culs

     

    Seconde pensée non remboursée par la Sécurité Sociale :

    .

    Pensée N° 14 Jeanne Calment

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Èpicétout pour aujourd’hui !  


    4 commentaires
  •  

    Un très ancien poème déjà publié qui n'est pas prêt de ne plus être d'actualité !

     

    Vous avez tué, torturé, violé,

    volé, mais vous vous êtes confessés :

    allez-en paix mes frères,
    vous êtes ... pardonnés !

      

    Et, si vous l'avez fait au nom de votre dieu,

    vous serez sanctifiés !

     

     

    Sur une superbe photo de Marie Lecorre :

     

    Confession peu banale

    d’un vieux … confessionnal !

     

    Si je suis tout en bois,

    je ne suis pas de bois !

    Je vous dirais ma foi

    que j’ai perdu la foi !

     

    Abritant en confesses

    de drôles de bougresses

    oscillant en souplesse

    entre messes et fesses :

     

    J’ai fini - je le dis ! -

    par être très instruit

    sur les grands interdits

    touchant au bigoudi !

     

    Ah ! j’en ai vu passer

    quelques uns de curés !

    Célibat enduré

    ou bien lit partagé !

     

    Dame de compagnie,

    simple bonne ou amie ?

    carrément bonne amie,

    dans le lit endormie !

     

    Presbytère occupé

    par rejetons d’abbé :

    pas généralité

    … pas non plus rareté !

     

    Des bouffeuses d’hosties

    hantant les sacristies,

    oeillades garanties

    pour de fines parties !

     

    « Mon mari est absent

    pour un travail pressant :

    le lit est bien trop grand

    et je m’ennuie dedans ! »

     

    Et voilà - rebelote ! -

    l’ aquicheus’ de calotte

    mini jup’ ras de motte

    avec ou sans culotte !

     

    Mais les péchés de cœur

    sont pour moi des liqueurs

    quand j’entends les horreurs

    de certains dits - d’honneur ! -

     

    Le cul a ses faiblesses

    et quand les mains caressent

    d’un peu trop près les tresses

    ça glisse vite aux fesses !

     

    De tout ça j’en rigole :

    ce n’est que gaudriole !

    Ce qui vraiment m’affole

    c’est les types qui violent !

     

    Venez tous les pécheurs !

    Venez tous les tricheurs

    Venez les débaucheurs

    et aussi les violeurs !

     

     

    Venez en ribambelle,

    la repentance est belle !

    Quelques soient les gamelles :

    virginité nouvelle !

     

    Venez tous les banquiers,

    tous les grands financiers,

    les plumeurs d’ouvriers :

    vous serez pardonnés !

     

    Venez les politiques,

    c’est le coté pratique :

    promesses mirifiques

    et … pas d’autocritique !

     

    Venez les malfaiteurs,

    venez les dictateurs,

    tous les exécuteurs,

    les bourreaux, les tueurs !

     

    Venez en ribambelle

    la repentance est belle !

    Deux sous dans la coupelle

    et la vie éternelle !

     

    Deux pater, trois avé

    « merci Monsieur l’ curé,

    ça va mieux vous savez

    depuis qu’ j’ai plus d’ péchés ! 

     

    Allez, à la prochaine,

    ma croyance est certaine,

    je viendrai en neuvaine :

    c’est vraiment une aubaine ! »

     

    Et moi tous ces aveux

    me rendent cafardeux

    et plus d’un jour sur deux

    je me foutrais le feu !

     

    Les flammes seraient belles,

    terminé les chapelles,

    les vieilles, les nouvelles

    qui poussent en kyrielles !

     

    Toutes les religions

    accordent le pardon

    sur simple invocation

    et repentir bidon !

     

    Halte à l’hypocrisie !

    Halte aux fautes blanchies !

    A bas les homélies

    et autres conneries !

     

    Je voudrais m’immoler

    pour que le monde entier

    arrête de prier

    des dieux tous inventés !

     

    Pour certains bien pratique

    pour asseoir leurs boutiques

    qu’elles soient politiques

    ou des plus mercatiques !

     

    Les sermons orientés,

    les versets détournés,

    les peuples abusés

    par des prêcheurs roués !

     

    Je n’en peux plus de vivre,

    de tout ça j’en suis ivre

    je veux qu’on me délivre :

    je veux fermer le livre !

     

    Le seul dieu : c’est la loi,

    que l’on soit humble ou roi !

    C’est à ce prix, je crois,

    que reviendra ma foi

     

    en … les hommes !

     

     

                                                                                                                                 Pierre Dupuis        

    Épicétout !

     

    Allez en paix mes sœurs et mes frères ... de blogs !


    4 commentaires
  • Salut braves gens !

    Pour les rébus d'hier les réponses sont ici :

     

    https://rotpier27.wordpress.com/2022/05/08/rebus-le-petit-arret-rebus-dominical-de-rotpier-deux-pour-le-prix-dun-et-cest-toujours-cadeau-144/

     

     

    Qu'il dit l'animal ! 

     


    votre commentaire
  • Comme je n'arrive plus à mettre mes rébus ici ,

    je vous mets ce lien :

     

    https://rotpier27.wordpress.com/2022/05/08/rebus-le-petit-arret-rebus-dominical-de-rotpier-deux-pour-le-prix-dun-et-cest-toujours-cadeau-144/

     

         yes  yes  he

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    La grande sophie :

    « Comme un arbre dans la ville »

    Une belle reprise de la chanson de Maxime Le Forestier

     

     

     

    Comme un arbre dans la ville
    Je suis né dans le béton
    Coincé entre deux maisons
    Sans abri sans domicile
    Comme un arbre dans la ville

    Comme un arbre dans la ville
    J'ai grandi loin des fûtaies
    Où mes frères des forêts
    Ont fondé une famille
    Comme un arbre dans la ville

    Entre béton et bitume
    Pour pousser je me débats
    Mais mes branches volent bas
    Si près des autos qui fument
    Entre béton et bitume

    Comme un arbre dans la ville
    J'ai la fumée des usines
    Pour prison et mes racines
    On les recouvre de grilles
    Comme un arbre dans la ville.

    Comme un arbre dans la ville
    J'ai des chansons sur mes feuilles
    Qui s'envoleront sous l'oeil
    De vos fenêtres serviles
    Comme un arbre dans la ville

    Entre béton et bitume
    On m'arrachera des rues
    Pour bâtir ou j'ai vécu
    Des parkings d'honneur posthume
    Entre béton et bitume

    Comme un arbre dans la ville
    Ami fais après ma mort
    Barricades de mon corps
    Et du feu de mes brindilles
    Comme un arbre dans la ville

     

     

    Paroliers : Le Forestier Maxime / Catherine Marie Forestier

     

          Bon partage !    

     

    Rotpier

     

     

     


    4 commentaires
  •  

     

    Il y a pensées et pensées:

    Celles-là :

    Pensées fleurs

    Et celles-là :

    Pensée N° 1 papier cul

    Ces dernières sont très variées :

    il y a de l'éclecticité dans l'air !

    Quand elles sont signées " Pierre " ou Pierre Dupuis " ,

    elles sont généralement sérieuses .

    Quand elles sont signées " Rotpier " ,

    elles le sont beaucoup moins ... en général ! 

     

    Première pensée : 

    .

     

    Seconde pensée : 

     

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Èpicétout pour aujourd’hui ! 


    2 commentaires
  •  

    Jeu de poker menteur

    Image du net

     

    Je pense que ce petit pamphlet ne peut

     

    pas tomber plus à pic qu'en ce moment !

     

    Petite balade en politique

    ou

    Le grand jeu du poker menteur,

    La politique n'est qu'un jeu
    Poker menteur pour la famille
    Quand on gagne on rafle les billes
    Et on fait pléthore d'envieux !

    Quand on perd on peut s'arrêter
    En oubliant toutes ses mises
    Et aller vendre des chemises
    Ou au contraire s'entêter !

    Mais le plus grand nombre est accro
    La politique est une drogue
    Nul besoin d'être psychologue
    Pour voir au fond de leurs cerveaux !

    Chaque fois ce sont des paris
    Et parfois c'est du pile ou face
    Certains font même volte-face
    Pour rester dans les favoris !

    C'est du cent quatre-vingt degré
    Le beau retournement de veste
    La pirouette manifeste
    Le grand cocufiage avéré !

    Si le virage est réussi
    - Certains maîtrisent l'exercice ! -
    S'ensuit et c'est un vrai délice
    Un laïus sentant le ranci !

    Langue de bois quand elle tient
    Elle écharde et elle s'accroche
    Comme une tique et ça c'est moche
    Sur le cou ou le cul d'un chien !

    L'emploi de la toile émeri
    Reste une technique hasardeuse
    Pour rendre lisse la menteuse
    Rien ne vaut un bon bistouri !



                                               Pierre Dupuis


    4 commentaires
  • Comme je n'arrive plus à mettre mes rébus ici ,

    je vous mets ce lien :

     

    https://rotpier27.wordpress.com/2022/05/01/rebus-le-petit-arret-rebus-special-1er-mai-de-rotpier/

     

         yes  yes  he

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  Comme je n'arrive plus à mettre mes rébus ici ,

    je vous mets ce lien :

     

    https://rotpier27.wordpress.com/2022/05/01/rebus-le-petit-arret-rebus-special-1er-mai-de-rotpier/

     

         yes  yes  he

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    Jeudi c'était des pensées, aujourd'hui, c'est des coquelicots et demain ce sera ... du muguet !

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    Mouloudji :

    « Un p’tit coqu’licot »

     

     

     

    Comme un petit coquelicot

    Le myosotis, et puis la rose,
    Ce sont des fleurs qui dis'nt quèqu' chose !
    Mais pour aimer les coqu'licots
    Et n'aimer qu'ça... faut être idiot !
    T'as p't'êtr' raison ! seul'ment voilà :
    Quand j't'aurai dit, tu comprendras !
    La premièr' fois que je l'ai vue,
    Elle dormait, à moitié nue
    Dans la lumière de l'été
    Au beau milieu d'un champ de blé.
    Et sous le corsag' blanc,
    Là où battait son cœur,
    Le soleil, gentiment,
    Faisait vivre une fleur :
    Comme un p'tit coqu'licot, mon âme !
    Comme un p'tit coqu'licot.

    C'est très curieux comm' tes yeux brillent
    En te rapp'lant la jolie fille !
    Ils brill'nt si fort qu'c'est un peu trop
    Pour expliquer... les coqu'licots !
    T'as p't'êtr' raison ! seul'ment voilà
    Quand je l'ai prise dans mes bras,
    Elle m'a donné son beau sourire,
    Et puis après, sans rien nous dire,
    Dans la lumière de l'été
    On s'est aimé ! ... on s'est aimé !
    Et j'ai tant appuyé
    Mes lèvres sur son cœur,
    Qu'à la plac' du baiser
    Y avait comm' une fleur :
    Comme un p'tit coqu'licot, mon âme !
    Comme un p'tit coqu'licot.

    Ça n'est rien d'autr' qu'un'aventure
    Ta p'tit' histoire, et je te jure
    Qu'ell' ne mérit' pas un sanglot
    Ni cett' passion... des coqu'licots !
    Attends la fin ! tu comprendras :
    Un autr' l'aimait qu'ell' n'aimait pas !
    Et le lend'main, quand j'lai revue,
    Elle dormait, à moitié nue,
    Dans la lumière de l'été
    Au beau milieu du champ de blé.
    Mais, sur le corsag' blanc,
    Juste à la plac' du cœur,
    Y avait trois goutt's de sang
    Qui faisaient comm' un' fleur :
    Comm' un p'tit coqu'licot, mon âme !
    Un tout p'tit coqu'licot.

       

      

          Bon partage !    

     

    Rotpier

     

     

     

     


    2 commentaires
  •  

     

    Il y a pensées et pensées:

    Celles-là :

    Pensées fleurs

    Et celles-là :

    Pensée N° 1 papier cul

    Ces dernières sont très variées :

    il y a de l'éclecticité dans l'air !

    Quand elles sont signées " Pierre " ou Pierre Dupuis " ,

    elles sont généralement sérieuses .

    Quand elles sont signées " Rotpier " ,

    elles le sont beaucoup moins ... en général ! 

     

    Aujourd'hui , je ne sais pas pourquoi, j'ai envie de parler politique :

    Première pensée :

    .

    Les pensées très éclectiques, sérieuses, moins sérieuses et carrément déjantées de  ... Pierre et du Rotpier

     

    Seconde pensée :

     

    Pensée N° 10 la politique c'est comme les tiques

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Èpicétout pour aujourd’hui ! 


    4 commentaires
  •  

     

    Aber breton

    Image du net !

    Préambule :


    La légende qui suit vient de Bretagne et non de Bigorre, encore qu'elle se termine de drôle de façon. Mais celles et ceux qui me connaissent savent bien que je suis un drôle de pèlerin.

     

    Jean de Nadette, 



    De toute petite noblesse
    Peu fortuné mais fier breton
    Il portait son drôle de nom :
    Jean de Nadette sans faiblesse.

    Nom venant d'un petit estuaire
    Un aber comme on dit là-bas
    Nadette n'étant pas ma foi
    Très répandu dans les annuaires.

    Il courait souvent la campagne
    Avec son chien nommé Biroux
    Un grand épagneul blanc et roux
    Qu'il préférait à des compagnes !

    Un chien est toujours plus fidèle
    Qu'une femme répétait-il
    Un axiome pas très subtil
    Mais qu'il défendait en rebelle !

    Il allait jusqu'à la bagarre
    Pour étayer son énoncé
    Ce qui n'était pas très censé
    Mais pas non plus une vraie tare !


    Un jour de grosse échauffourée
    Il ramassa un mauvais coup
    Tout juste à la base du cou :
    La mort lui paya sa tournée !


    Blessé en voulant le défendre
    Son chien Biroux mourût aussi
    En vaillant et fidèle ami
    Ce qui valait mieux à tout prendre.

    Quand vint l'heure des funérailles
    Conformément à ses souhaits
    On l'enterra avec respect
    Avec son chien sous la pierraille.

    Lui d'abord et puis son chien roux
    Ce fut un instant déchirant
    A le voir enseveli dans
    L'aber Nadette sous Biroux.

    L'endroit ne devint pas sacré
    Telle la grotte de Massabielle
    Où se pressent en ribambelle
    Les pèlerins et les curés !

    Seuls quelques habitants du cru
    Perpétuent la belle légende
    En déposant quelques offrandes
    Et parfois même des écus !

    Ça porte chance paraît-il
    Il suffit simplement d'y croire
    Il n'y a rien d'obligatoire
    C'est comme ça ainsi soit-il !


                             Péroraison :

    On va encore me taxer
    de vil païen ou d’agnostique
    De tirer trop sur l’élastique
    Ou pire d’être désaxé !

    Mais à tout prendre j'aime mieux
    écrire des choses légères
    Que de voir sur des étagères
    Moult colifichets religieux !

     Vendus avec salamalecs
    Par des boutiquiers mercantiles
    Aux airs adipeux et serviles
    Prêts à accepter des kopecks !

    Si jamais Jésus existait
    Il expulserait pour l'exemple
    Tous ces maudits marchands du temple
    A coup de lance ou de balai !

    Si Poutine passait par là
    Pour aller envahir la grotte
    Il se ferait lécher les bottes
    Et la Marine serait là !


                                   Terminaison :

     

    Oui je sais c'est plus fort que moi
    Quand je m'attaque à une histoire
    Je brode pour mon auditoire
    Et certains en restent pantois !

    Mais je m'en fiche car je sais
    Que d'autres sous cape rigolent
    Se bidonnent voir se gondolent
    Et c'est bien cela qui me plait !

      

                                                                                                                                                                  Le Rotpier

     

     


    2 commentaires
  • Salut braves gens !

    Pour les rébus d'hier les réponses sont ici :

     

    https://rotpier27.wordpress.com/2022/04/24/rebus-le-petit-arret-rebus-dominical-de-rotpier-deux-pour-le-prix-dun-et-cest-toujours-cadeau-143/

     

     

    Qu'il dit l'animal ! 

     


    votre commentaire
  • Comme je n'arrive plus à mettre mes rébus ici ,

    je vous mets ce lien :

     

    https://rotpier27.wordpress.com/2022/04/24/rebus-le-petit-arret-rebus-dominical-de-rotpier-deux-pour-le-prix-dun-et-cest-toujours-cadeau-143/

     

         yes  yes  he

     

     

     


    votre commentaire
  • .

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Le surveillant général »

     « Michel Sardou »

     

    … On aime ou l’on n’aime pas Sardou, mais

    il ne laisse jamais indifférent …

     

     

    Le Surveillant Général,

    En ce temps-là
    Monsieur le surveillant des classes secondaires
    Etait un peu efféminé
    En ce temps-là
    Je lisais " Le Grand Meaulnes"
    Et après les lumières
    Je me faisais plaisir
    Je me faisais dormir
    Je m'inventais un monde
    Rempli de femmes aux cheveux roux

    J'ai dit de femmes pas de jeunes filles

    Cette année-là
    Je n'oublierai jamais le regard de vipère
    Que m'avait lancé ce vieux rat
    Cette année-là
    J'avais posé les yeux sur la croupe incendiaire
    De ma professeur de droit
    Elle avait mis le feu en moi
    J'avais avalé la lumière
    J'aurais aimé la terre entière

    Seulement les femmes pas les jeunes filles

    Pauvre de moi
    Monsieur le surveillant des classes secondaires
    Passait ses nuits à espionner
    Pauvre de moi
    Du couloir des secondes au dortoir des premières
    Comment les jeunes étaient couchés
    Bien sur le dos les bras croisés
    Sur la couverture de laine
    Des fois qu'on aurait des idées

    Pauvre taré pauvre Chimène

    C'est pourtant là
    Que durant des années j'ai rêvé d'adultère
    Que je n'ai jamais consommé
    Et que chaque nuit je tiens dans mes bras
    Une femme trop fière
    Qui se refuse à me donner
    Un peu plus que le nécessaire
    Parce que j'hésite à la défaire
    De son carcan de préjugés
    Parce que je n'ai pas la manière
    J'ai presque envie de lui confier

    Qu'en ce temps là
    J'avais un surveillant des classes secondaires
    Mais ça la ferait rigoler

      

    Bon partage !

      

    Rotpier

     

     


    2 commentaires
  •  

     

    Je vous rappelle cette citation : 

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

    Chamfort (Maximes et pensées)

     

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

     
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
     

    « Le rire est le propre de l'Homme »

    Rabelais ( Pantagruel )

    Image du net

    " Le rire est le propre de l'Homme, ce qui n'empêche pas de se laver un peu de temps en temps. "

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Le dicton de présentation :

    Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

    N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

    .

    Mieux vaut rire de tout !

    Èpicétout 

     

    La suite ici :

     

    https://rotpier27.wordpress.com/2022/04/21/les-petites-ou-les-grosses-conneries-ou-pensees-du-jour-de-rotpier-47/

     

     


    1 commentaire
  •  

    Le poème du jour : " Le chat shah " de ... Pierre

    Crédit du net !

                           

                        Fable

    Le chat shah,

    C'était un chat très surprenant
    Aimant partir à l'aventure
    C'était ancré dans sa nature
    Il avait l'esprit bouillonnant.

    Lors d'un séjour à Téhéran
    Profitant de la conjoncture
    Il renversa la dictature
    Des mollahs devenu tyrans !

    Des mollahs chats restons crédibles
    Pour éviter les quolibets
    De ceux qui m'auraient pris pour cible

    Et conduit tout droit au gibet.
    Révolution menée sans faille
    Sans aucun revers de médaille !

                                            Couronnement :

     

    Installé au tout premier rang
    D'une organisation féline
    Il devint sans lutte intestine
    L'incontesté chat shah d'Iran !

    Contrairement à Pahlavi
    Et aux mollahs impitoyables
    Il régna de façon louable
    Et ses sujets étaient ravi !

    Quand il mourut on l'enterra
    Sous les lamentations sincères
    Sauf celles de ses adversaires
    Qui s'entredéchiraient déjà !

    Rien de nouveau sous le soleil
    Quand il s'agit de politique
    La langue de bois se pratique
    Chats et hommes sont bien pareils !

    Ce fut un mollah qui gagna
    Un mollah chat restons plausible
    Aux colères imprévisibles
    La dictature s'installa.

     

    Ce chat là s’appelait Mollard

    Un baveux pire qu’une teigne

    Qui faisait tout pour que déteigne

     Sur les autres son esprit noir !


    Mollahs hommes et mollahs chats
    S'allièrent vous pouvez me croire
    Tout comme des larrons en foire
    Pour installer tous leurs diktats !

                       Achèvement :

    Au lieu des mille et une nuits
    Troublantes et enchanteresses
    Ce fut la terreur barbaresque
    Qui s'installa dans le pays.

     

    Tous ceux qui n’étaient pas d’accord

    Connurent prisons et tortures

    Pressions sur leur progéniture

    Et pour beaucoup ce fut la mort.

    Les médias furent mis au pas
    Et chargés de la propagande
    Des fakes news en sarabande
    Et le peuple se résigna.

                             Moralité :

     

    Par intérêt ou lâcheté

    Ou tout simplement par bêtise

    Ne donnons pas aux âmes grises

    Les armes pour nous dominer !

     

                                    

                                               Pierre Dupuis 

     


    2 commentaires
  • Salut braves gens !

    Pour les rébus d'hier les réponses sont ici :

     

    https://rotpier27.wordpress.com/2022/04/17/rebus-le-petit-arret-rebus-dominical-de-rotpier-deux-pour-le-prix-dun-et-cest-toujours-cadeau-142/

     

     

    Qu'il dit l'animal ! 

     


    votre commentaire
  • Comme je n'arrive plus à mettre mes rébus ici ,

    je vous mets ce lien :

     

    https://rotpier27.wordpress.com/2022/04/17/rebus-le-petit-arret-rebus-dominical-de-rotpier-deux-pour-le-prix-dun-et-cest-toujours-cadeau-142/

     

         yes  yes  he

     

     

     

     


    votre commentaire
  • ;

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    Georges Brassens :

     « Hécatombe »

    + un couplet en bonus de Rotpier !

     

     

    Hécatombe:

     

    Au marché de Briv'-la-Gaillarde
    A propos de bottes d'oignons
    Quelques douzaines de gaillardes
    Se crêpaient un jour le chignon
    A pied, à cheval, en voiture
    Les gendarmes mal inspirés
    Vinrent pour tenter l'aventure
    D'interrompre l'échauffourée

    Or, sous tous les cieux sans vergogne
    C'est un usag' bien établi
    Dès qu'il s'agit d'rosser les cognes
    Tout le monde se réconcilie
    Ces furies perdant tout' mesure
    Se ruèrent sur les guignols
    Et donnèrent je vous l'assure
    Un spectacle assez croquignol

    En voyant ces braves pandores
    Etre à deux doigts de succomber
    Moi, j'bichais car je les adore
    Sous la forme de macchabées
    De la mansarde où je réside
    J'exitais les farouches bras
    Des mégères gendarmicides
    En criant: "Hip, hip, hip, hourra!"

    Frénétiqu' l'un' d'elles attache
    Le vieux maréchal des logis
    Et lui fait crier: "Mort aux vaches,
    Mort aux lois, vive l'anarchie!"
    Une autre fourre avec rudesse
    Le crâne d'un de ses lourdauds
    Entre ses gigantesques fesses
    Qu'elle serre comme un étau

    La plus grasse de ses femelles
    Ouvrant son corsage dilaté
    Matraque à grand coup de mamelles
    Ceux qui passent à sa portée
    Ils tombent, tombent, tombent, tombent
    Et s'lon les avis compétents
    Il paraît que cette hécatombe
    Fut la plus bell' de tous les temps

    Jugeant enfin que leurs victimes
    Avaient eu leur content de gnons
    Ces furies comme outrage ultime
    En retournant à leurs oignons
    Ces furies à peine si j'ose
    Le dire tellement c'est bas
    Leur auraient mêm' coupé les choses
    Par bonheur ils n'en avait pas
    Leur auraient mêm' coupé les choses
    Par bonheur ils n'en avait pas

     

     

    Le couplet bonus du Rotpier

    que vous pouvez chanter sur le même air :

     

    Je me permets une remarque

    A votre intention braves gens

    Que si de nos jours débarquent

    Des couplets aussi dérangeants

    Je fais le pari que les cognes

    Ne laisseraient pas passer ça

    Et qu’ils porteraient les charognes

    Plainte au tribunal et fissa

    Et qu’ils porteraient les charognes

    Plainte au tribunal et fissa

     

    Et

     

    Et gare aux  grilles !

     

    Bon partage !

     

     

    Rotpier


    4 commentaires
  •  

     

    Je vous rappelle cette citation : 

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

    Chamfort (Maximes et pensées)

     

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

     
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
     

    « Le rire est le propre de l'Homme »

    Rabelais ( Pantagruel )

    Image du net

    " Le rire est le propre de l'Homme, ce qui n'empêche pas de se laver un peu de temps en temps. "

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Le dicton de présentation :

    Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

    N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

    .

    Mieux vaut rire de tout !

    Èpicétout

     

     

    La suite ici puisque Eklablog ne veux pas de copié-collé important !

     

    https://rotpier27.wordpress.com/2022/04/14/les-petites-ou-les-grosses-conneries-ou-pensees-du-jour-de-rotpier-46/

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires