•  

    télégramme Blog en pause

    Petit montage du Rotpier

    Sinon : 

    Bien le bonjour à tout le monde ! 

     

     


    2 commentaires
  •  

    Apothéose

    Image du net

     

    Apothéose,

     

    Apothéose apothéose

    voilà un nom qui sonne bien

    quand il se marie et compose

    pour l’oreille un plaisant refrain.

     

    Apothéose apothéose

    voilà un nom qui fleure bon

    qui s’accorde bien avec rose

    s’épanouissant à la saison.

     

    Apothéose apothéose

    quand cela célèbre un tableau

    qu’un groupe de gens en osmose

    goûte sans prononcer un mot.

     

    Apothéose apothéose

    des instruments dans un concert

    une harmonie des plus grandioses

    semblant monter vers les éthers.

     

    Apothéose apothéose

    voilà un nom qui toujours craint

    quand il qualifie une chose

    commise par un assassin.

     

    Apothéose apothéose

    d’Émile Louis à Fourniret

    ces apôtres de la névrose

    n’ayant même pas de regret.

     

    Apothéose apothéose

    quand ça s’applique à la Shoah

    à tous ces corps qu’on superpose

    et que l’on brûle à tour de bras.

     

           Enseignement :

     

    Mais gardons pour apothéose

    pour éviter le grand cafard

    le meilleur coté de la chose

    quitte à lui mettre un peu de fard.

     

    Un petit peu c’est pas grand-chose

    un coup de fer à repasser

    et les infos dont on dispose

    seront plus faciles de passer.

     

     

                                   Pierre Dupuis

     

     

     

     


    7 commentaires
  •  

     

    Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

     

    .

     

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

    Préambule :

    Allez, aujourd’hui je flagelle une fois de plus le mysticisme dans mes deux rébus !

    J’ai été élevé dans la religion catholique mais je me suis vite aperçu qu’il y avait des vices de forme dans ce pataquès.

    La vue de tous ces bondieusards et de toutes ces grenouilles de bénitier a fait que je ne suis pas devenu athée tard… une sorte d’envie de vivisection quoi.

    J’aurais pu faire de ce préambule un autre rébus, mais il aurait été un peu long à déchiffrer et je sais que la messe vous attend.

    Je vous prie de prier pour moi et pourquoi pas de mettre un cierge pour la paix de mon âne ?

    Allez en paix mes sœurs et mes frères…

    Pierre ou le Rotpier : c'est au choix ! 

     

     

    rebus 685 (1)

    rebus 685 (2)

    rebus 685 (3)

    rebus 685 (4)

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est un rébus très long, je vous l'accorde !

     

    1ère ligne, 2ème image : la suite du refrain de la chanson d'Antoine! Avant dernière image : l'amour y est parait-il ? Dernière image : c'est la position qu'il faut retenir !

    3ème ligne, dernière image : "oui" en russe !  

     4ème ligne, 1ère image : le serpent fait toujours "s" ! ( l'autre aussi ! )  2ème image: sorte de pâté de tête de sanglier ou de porc ! ( l'autre aussi ! ) Dernière image : des poches de  " - - - - ) pour sauver des vies !

    5ème ligne, 2ème image : ce qui sort amplifiée de l'appareil ! 

    7ème ligne, 2ème image et en direct : " ti " ! Avant dernière image : ça ne sent pas bon du tout !

    8ème ligne, 1ère image : un diagramme de  " - - - " et pas pour les ânes ! 2ème image : il ne faut pas prendre la fille ! Dernière image : il y en a quatre de deux personnages ! ( l'autre aussi ! )

    11ème ligne, 1ère image :  lieu où se tenait des marchés, il en reste encore de fort belles !

    13èmeligne, 2ème image : la boisson favorite des rosbifs !

    14ème ligne, 2ème image : celui-ci est de jardin ! 3ème image : un de ceux dont je cause !

    16ème ligne, dernière image : " - - - " est ce personnage ?

    Dernière ligne : produit du vers du murier ! 

    Et pis c'est tout !

    A vous de jouer ! Il est long, alors bon courage !

     

    Réponse :

     

    Seriez-vous prêt à signer un contrat d’assurance sans savoir si les closes stipulées sont garanties ? Non bien sûr, alors ce n’est pas très futé de croire en un dieu fut-il le plus prometteur qui soit !

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

      C'est un rébus dans le droit fil du 1 er , je vous le rappelle !

     

    Eklablog ne voulant toujours pas avaler le second,

    vous le trouverez ici avec la seconde réponse !

     

    https://rotpier27.wordpress.com/2021/04/18/rebus-le-petit-arret-rebus-dominical-de-rotpier-deux-pour-le-prix-dun-et-cest-toujours-cadeau-103/

     

     

     

     


    6 commentaires
  •  
    Une fois par semaine,
    je vous propose de partager les chansons
    et les artistes que j’aime !
    Clip vidéo et paroles
     
    Cette fois-ci :
     
     

    Léo Ferré :

     « L’étrangère »

     

    Sur un poème de Louis  Aragon ... 

     
     
     
     
     

     

    L'étrangère

    Il existe près des écluses
    Un bas quartier de bohémiens
    Dont la belle jeunesse s'use
    A démêler le tien du mien
    En bande on s'y rend en voiture,
    Ordinairement au mois d'août,
    Ils disent la bonne aventure
    Pour des piments et du vin doux

    On passe la nuit claire à boire
    On danse en frappant dans ses mains,
    On n'a pas le temps de le croire
    Il fait grand jour et c'est demain.
    On revient d'une seule traite
    Gais, sans un sou, vaguement gris,
    Avec des fleurs plein les charrettes
    Son destin dans la paume écrit.

    J'ai pris la main d'une éphémère
    Qui m'a suivi dans ma maison
    Elle avait des yeux d'outremer
    Elle en montrait la déraison.
    Elle avait la marche légère
    Et de longues jambes de faon,
    J'aimais déjà les étrangères
    Quand j'étais un petit enfant !

    Celle-ci parla vite vite
    De l'odeur des magnolias,
    Sa robe tomba tout de suite
    Quand ma hâte la délia.
    En ce temps-là, j'étais crédule
    Un mot m'était promission,
    Et je prenais les campanules
    Pour des fleurs de la passion

    A chaque fois tout recommence
    Toute musique me saisit,
    Et la plus banale romance
    M'est éternelle poésie
    Nous avions joué de notre âme
    Un long jour, une courte nuit,
    Puis au matin : "Bonsoir madame"
    L'amour s'achève avec la pluie.

     

     
     

    Bon partage !

     

    Rotpier
     
     

    6 commentaires
  •  

    Je vous rappelle cette citation :

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

    Chamfort (Maximes et pensées)

     

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

     
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
     

    « Le rire est le propre de l'Homme »

    Rabelais ( Pantagruel )

    Image du net

    " Le rire est le propre de l'Homme, ce qui n'empêche pas de se laver un peu de temps en temps. "

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Le dicton de présentation :

    Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

    N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

    .

    Aujourd’hui, comme je n'ai pas trop de temps, je vais reprendre quelques bêtises déjà publiées et les remettre à plat. Quand on remet les choses à plat, c'est beau ... en principe !

     

    « Le sourire et le rire ne sont pas des placebos : ils participent activement au rétablissement du patient ou, pour le moins, à un mieux être psychique. »

    Pierre Dupuis

     

    Partant de ces postulats, pourquoi ne pas en profiter tout de suite en étendant leur champ d’application aux équipes médicales dont la bonne humeur peut se révéler contagieuse au sein de leur service et même certainement dans les autres, voire au-delà ?

    Voici donc quelques jeux de mots et quelques saillies (qui ne sont point réservées au seul service de sexologie !) un tantinet loufoques et tournant autour de l’univers médical.

    Pensées loufoques sur la médecine  

    Nota :

    Ne cherchez pas de logique d’enchaînement : le tout est en vrac !

     

      

     

    J’ai longtemps cru que « Médecins sans frontières » était la devise d’une stripteaseuse internationale.

     

    xxxxxxxxxxxx

     

    En toute logique,  le pendant féminin de « carabin » devrait être « carabine ». Dans cette hypothèse, seraient-elles plutôt à un coup ou à répétition ?

     

    xxxxxxxxxxxx

     

    En toute logique,  le pendant féminin de « mandarin » devrait être « mandarine ». Dans cette hypothèse, seraient-elles plutôt sucrées-acides ou carrément acides ?

     

     xxxxxxxxxxxx

     

     Dans les hôpitaux, les grands mandarins parlent-ils couramment le chinois ?

     

    xxxxxxxxxxxx

     

    Les enfants conçus à partir de sperme en paillettes ne risquent-ils pas de développer une phobie des congélateurs ?

      

    xxxxxxxxxxxx

      

    Les enfants conçus à partir de sperme en paillettes ne risquent-ils pas de développer une tendance à vouloir vivre dans le luxe et faire la fête en permanence ?

      

    xxxxxxxxxxxx

     

    Tirer la langue à son otorhino, c’est rosse.

    xxxxxxxxxxxx

     

    Oncologie, ma tante aussi !

    xxxxxxxxxxxx

     

    Il ne faut jamais être en froid avec l’azote liquide, on peut en avoir besoin un jour ou l’autre.

    xxxxxxxxxxxx

     

     Un neurologue a-t-il le droit d’exercer dans le monde entier ?

     

    xxxxxxxxxxxx

     

    Le comble pour un proctologue, c’est de manquer de doigté.

     

    xxxxxxxxxxxx

    Un proctologue peut-il pratiquer des touchers rectaux à des natifs du verseau ?

      

    xxxxxxxxxxxx

     

    Un spéléologue de très petite taille, très habile à se faufiler dans le moindre trou, n’aura pas forcément les aptitudes nécessaires pour devenir un bon gynécologue.

     

    xxxxxxxxxxxx

      

    Le développement excessif de l’hippocampe du cerveau entraîne-t-il automatiquement une propension à avoir des fièvres de cheval ?

     

    xxxxxxxxxxxx

     

    Un pneumologue qui se retrouve à travailler chez Michelin a probablement eu un problème d’orientation, ou alors … c’est un type vachement gonflé.

     

    xxxxxxxxxxxx

     

    Avec le cœur à gauche, le foie à droite, le nombril au milieu et la tête et les pieds aux extrêmes, comment voulez-vous que l’homme soit bien dans son assiette lors des campagnes électorales ? 

    xxxxxxxxxxxx

      

    Un néphrologue ne travaille pas au pif pour diagnostiquer vos problèmes de reins.

     

    xxxxxxxxxxxx

      

    Toute gastro durant plus de 3 jours peut être considérée comme une fidèle gastro que l’on habite à la Havane ou pas.

      

    xxxxxxxxxxxx

      

    La dermatologie se pratique rarement à la maison.

      

    xxxxxxxxxxxx

      

    Si vous avez les nerfs à fleur de peau et que vous venez consulter en dermatologie, vous vous trompez de service.

     

    xxxxxxxxxxxx

      

    La sexologie n’est pas l’étude de la manière de faire l’amour chez soi.

     

    xxxxxxxxxxxx

     

    L’hématologie n’est pas un service de cours de maths à domicile.

     

    xxxxxxxxxxxx

      

    L’hépatologie n’est pas la science qui consiste à préparer les nouilles à la maison et les spécialistes italiens ne sont pas meilleurs que leurs collègues français.

     

    xxxxxxxxxxxx

      

    L’obstétrique est une spécialité assez éloignée de la sexologie… quoique, au départ il y ait un rapport certain.

      

    xxxxxxxxxxxx

      

    Si, pour des problèmes d’érection, vous venez consulter en obstétrique, vous vous trompez de service.

      

    xxxxxxxxxxxx

      

    La diététique n’a rien à voir avec la piroplasmose des chiens.

      

    xxxxxxxxxxxx

      

    Si la gastro enterre Olog, c’est qu’Olog a été mal soigné.

     

    xxxxxxxxxxxx

      

    Un rhumatologue ne pourra rien pour votre coryza chronique

    à moins que vos doigts soient dans un état tel que vous ne puissiez plus vous moucher.

      

    xxxxxxxxxxxx

     

     

     

    Et pis c’est tout … pour aujourd’hui ! Il faudrait peut-être que je me fasse soigner moi ? Qu'en pensez-vous ?                       

    Rotpier

      

    Nota : J’avais déjà publié quelques une de ces pensées loufoques en pensées ou en rébus !

     

     

    Èpicétout pour aujourd’hui !

     

     

     

    Voila, c’est terminé... épicétout !

     

    Et comme on dit à Amsterdam :

     Un café, un joint mais pas d'addiction SVP !

     

     


    2 commentaires
  •  

    Dolomite

    Image du net bidouillée par moi !

     

    Le mythe de Dolomite,

     

    Elle habitait les Dolomites

    elle n’était pas chattemite

    elle détestait l’eau bénite

    les culs bénits les prosélytes !

     

    Mais pas du tout les cénobites

    encore moins les barnabites

    question de rimes explicites ?

    J’avoue que le doute m’habite !

     

    Son prénom était Marguerite

    elle s’effeuillait à l’invite

    elle était maudite et proscrite

    par les épouses déconfites !

     

    Son surnom était Dolomite

    elle n’était pas érudite

    mais en amour cette pépite

    envoyait les gars en orbite !

     

    Pour les pauvres entrée gratuite

    au point d’offrir à un presbyte

    des lentilles pour qu’il profite

    de la vue sur les dolomites !

     

    Un jour un moine cénobite

    la voyant eut l’envie subite

    de croquer la chose interdite

    elle l’encouragea très vite !

     

    Il se défroqua par la suite

    et s’envoya des carmélites

    qui ne prenaient jamais la fuite

    lui accordant un plébiscite !

      

    Ce serait tout à fait limite

    si je vous racontais la suite

    mon honneur serait en faillite

    et toute mon œuvre interdite !

     

    N’insistez pas cela m’irrite

    ce serait vraiment illicite

    de faire bouillir ma marmite

    grâce à des écart de conduite !

     

    Je peux seulement vous révéler ceci :

     

    Je ne veux pas que ça s’ébruite

    mais sachez que cette pépite

    était devenue un vrai mythe

    aussi solide qu’Aphrodite !

     

    Une blennorragie subite

    transmise pas un moabite

    et soignée trop à la va-vite

    tua en trois jour Dolomite.

     

    Les dieux les plus hétéroclites

    ces déserteurs ces parasites

    ne vinrent pas à l’heure dite

    sauver la belle Dolomite !

     

        Moralité :

    Les dieux sont des grands hypocrites

    ils promettent mais tout s’effrite

    quand un coup dur au bal s’invite

    plus personne dans la guérite !

     

        Conséquences :

    Malgré les promesses écrites

    les goupillons et l’eau bénite

    tous les jours ils se discréditent

    leurs auréoles périclitent !

     

    Autant croire aux baraques à frites

    pour enrayer la cellulite

    ou fréquenter des sodomites

    sans risquer aucune inconduite !

     

     

                              Le Rotpier

     

     


    5 commentaires
  •  

    Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

     

    .

     

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est une question existentielle que se pose le Rotpier. Si vous avez la réponse, vous seriez bien urbains de la lui communiquer.

    Pour ma part, je vous prie ( vous partez peut-être à la messe ? ) d'excuser le coté scatologique de ce rébus pas très catholique mais, somme toute, emprunt d'une évidente logique. 

    Pierre

     

    1ère ligne, 3ème image : en direct, le symbole de la "vie" !

    2ème ligne, 1ère image : "oui" en russe !  2ème image : ce qui sort, amplifiée, de l'appareil !  3ème image: organe filtreur en coupe !  4ème image: prendre la moitié de la marque ... hein les filles ! 

    3ème ligne, 1ère image : ils sont à poil, donc tout " - - - " ! 2ème image : le serpent fait toujours " s " ! Dernière image : le cinéma en est le 7ème !  

     4ème ligne, 1ère image : en direct : " ti " !

    6ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le court !

    7ème ligne,1ère image : il faut retenir le volume ... ce n'est pas une connerie !

    8ème ligne, 3ème image : en direct: "che " ... va l'dire à Mamère ! dernière image : un diagramme de "  - - - " pas fait pour les bourricots ! 

    Dernière ligne, 2ème image : le symbole de la " - - - - " ... mal barrée sur bien des continents par des incontinents du verbe ou du tweet !  ( j'aime bien ma formule: je me félicite moi-même, c'est plus sûr ! ) . Qu'elle soit avec vous et avec votre esprit !

     

    Et pis c'est tout !

    A vous de jouer ! Il est court , un peu sifflant ... pour peu qu'il ne soit pas écrasé !

    Bon vent !

     

    Réponse :

    Quand on vient d’avoir un anus artificiel est-ce que l’on se reconnaît quand on lâche son premier pet ?

     

    Nota :

     

    Je vous avais bien dit que c’était une question existentielle … non mais !

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

      C'est un rébus toujours dans l'air du temps ! 

     

    Eklablog ne voulant toujours pas avaler le second,

      

     

     

    vous le trouverez ici :

    https://rotpier27.wordpress.com/2021/04/11/rebus-le-petit-arret-rebus-dominical-de-rotpier-deux-pour-le-prix-dun-et-cest-toujours-cadeau-102/

     

     

    Réponse pour le second :

    Je pense qu’il y a beaucoup plus de risques d’attraper une thrombose en avalant accidentellement un trombone qu’en se faisant vacciner par de l’Astrazeneca ou du Vaxzevria !

     

     

     

     

     

     


    7 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

    Léo Ferré :

    « Les temps sont difficiles »

    Une belle tranche d’années 60 !

     

     

    Les temps sont difficiles,

    Ma femme veut jouer les Présidents
    Elle dit que c'est très plébixcitant
    Pour lui montrer que j' suis un homme
    Je dois lui dire par référendum

    Les temps sont difficiles!

    Le matin c'est oui, le soir c'est non
    Elle tient pas compte des abstentions
    Ni oui ni non, ça fait coup nul
    Voilà mon scrutin, j' garde mes scrupules

    Les temps sont difficiles!

    J'irai revoir ta Normandie
    Mon vieux Gabin, mon vieux grisbi
    Car la Normandie, c'est notoire
    Ça mesure que trois cents hectares

    Les temps sont difficiles!

    Pour faire face à la vérité
    J'ai poussé jusqu'à la télé
    Où l'on m'a dit "Vous demandez qui?
    La vérité? C'est pas ici!"

    Les temps sont difficiles!

    Le Français, ça n'est pas raciste
    Ça aime les juifs, les anarchistes
    Les pieds d' cochon, les pieds paquets
    Les pieds au cul, les pieds qu' tu sais

    Les temps sont difficiles!

    Fini le temps des barbaries
    Le Français aime rester chez lui
    Monte Carlo est en faillite
    On n'a qu' l'Algérie qu'on mérite

    Les temps sont difficiles!

    A Cuba, y a pas qu' du tabac
    D' la canne à sucre et d' la rumba
    Y a du suspens et d' la terreur
    Kennedy soigne ses électeurs

    Les temps sont difficiles!

    Trois jours après, on s' serre la louche
    On fout en l'air toutes ses cartouches
    Les p'tits Chinois bouffent de l'Indien
    Tiens, tiens, tiens, tiens, 
    Voilà du Bouddha, voilà du Bouddha!

    Les temps sont difficiles!

    A Rome, il y a l'oecu... ménique
    De quoi remplir la Basilique
    Il faut être conciliants, mes frères
    Les con... ciles, c'est si rare, mon Père

    Les temps sont difficiles!

    Le Vatican n'est pas d'accord
    Il dit qu'à Liège on a eu tort
    Quand tu verras un pape sans bras
    Avec quoi donc y t' bénira?

    Les temps sont difficiles!

    Verlaine est mort dans la détresse
    Rembrandt est mort l'huissier aux fesses
    Beethoven est mort dans la merde
    J'ai qu' ce mot-là, faut pas qu'on l' perde

    Faut distraire le profane!

    Verlaine est vivant au lycée
    Rembrandt est vivant au musée
    Beethoven vit chez l'amoureux
    Tous les dimanches que fait l' bon Dieu

    Quand Il est mélomane!

     

    Bon partage !

     

     

    Rotpier

     

     


    8 commentaires
  •  

    Je vous rappelle cette citation :

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

    Chamfort (Maximes et pensées)

     

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

     
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
     

    « Le rire est le propre de l'Homme »

    Rabelais ( Pantagruel )

    Image du net

    " Le rire est le propre de l'Homme, ce qui n'empêche pas de se laver un peu de temps en temps. "

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Le dicton de présentation :

    Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

    N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

    .

    Aujourd’hui, je vais vous entraîner sur les pas de Don Quichotte de la Manche au travers des souvenirs et des interrogations qui me taraudent.

    .

    Don-Quijote-732x325

    Il y a très longtemps que je j’ai lu ce roman de Miguel Cervantés  ( j’avais une dizaine d’année  ) et il ne m’en reste que quelques bribes qui sont, je vous l’avoue, bien ténues et fort décousues.

    Je vais vous présenter mes interrogations et j’espère que vous allez éclairer ma lanterne rapidement car je sais que vous n’êtes pas des lents ternes, bien au contraire ! Vous allez m’éclairer et m’éviter de sombrer dans une dangereuse folie voyageuse.

     

    Voilà les autres questions que je me pose et vous aurez la suite la semaine prochaine… si vous le voulez bien !

    Suite de la semaine dernière que vous pourrez retrouver ici :

     http://rotpier.eklablog.com/les-petites-ou-les-grosses-conneries-ou-pensees-du-jour-de-rotpier-a207296248

     

    Suite:

    Le curé et le barbier chargés par la nièce et la gouvernante de guérir Don Quichotte de ses mauvaises lectures en brûlant ses livres et en murant sa bibliothèque était-ils du village ? On a retrouvé quelques temps après des fragments de livres érotiques à demi calcinés, appartenaient-ils à Don Quichotte, au curé ou au barbier ?

     

    L’épopée des combats contre les moulins à vent, se situe-t-elle avant ou après son combat contre le biscaïen accompagnant les religieux et le cas rosse de la belle dame ? La belle dame était-elle bien carrossée ?

     

    La rencontre de Don Quichotte et de Sancho Pança avec les chevriers était-elle fortuite ou guidée par l’odeur du fromage de chèvre. La bergère, Marcela, avait-elle comme patronyme « Mont » ? Le berger Vivaldo avait-il comme patronyme « Maccione » et applaudissait-il à tout va sur les plages ?

     

    Quand Rossinante, la jument de Don Quichotte (qui était originaire de Montaigu… la jument, pas Don Quichotte !) a approché des muletiers de Yanguas, était-elle en chaleur ? Et s’il n’y avait pas d’étalon, était-elle lesbienne ? Les muletiers avaient-ils l’estomac dans les talons comme l’a soutenu plus tard Achille ? Pourquoi Don Quichotte et Sancho Pança ont-ils pris tant de coups ? Le grand berger, sec comme un bâton, travaillait-il pour Justin Bridou ? Et l’autre berger, celui prénommé Michel et qui grattait son luth en chantant un truc sur le paradis blanc fricotait-il avec une certaine France Gall ?

     

    Quand Don Quichotte veut séparer un troupeau de brebis qu’il prend pour deux armées combattantes, les bergers l’assomment à coup de Pierre et pas de Paul qu’ils n’avaient pas sous la main? Où se trouvait le Paul à ce moment là… au Chon ?

     

    Lorsque Don Quichotte côtoie un gentilhomme mort des fièvres pestilentielles à Baeza, pourquoi n’attrape-t-il pas la peste ? A cause de son nez camus ? De sa chevelure brune ? Ou bien simplement qu’il était un étranger et un homme révolté dans ce pays ?

     

    Pourquoi Don Quichotte a-t-il attaqué un modeste barbier qui voyageait sur son âne et dérobé son bassin ? Trouvait-il que le gus était un drôle de blaireau ou était-ce juste pour se faire mousser ?

     

    En espérant ne pas être trop rasoir, je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de mes nombreuses et justifiées ( je l’espère ! ) questions.

     

     

    Pour l’heure, je resaute sur ma Rossinante afin de rejoindre ma dulcinée ( et non l’inverse ! ).

     

    Don Quichotte Pierre (2)

    Sinon … une petite connerie en passant et toujours d'actualité :

    Pour tenir un ministère où il est nécessaire de dire tout et son contraire et parfois plus, mieux vaut choisir une personne qui soit très compétente dans l'exercice des grands écarts. Un danseur ou une danseuse me parait tout à fait recommandable. Si c'est une danseuse, il ne faut pas qu'elle soit trop âgée à cause de l'effet ventouse !

    Je me carapate à fond la caisse ! 

     

    Èpicétout pour aujourd’hui !

     

     

     

    Voila, c’est terminé... épicétout !

     

    Et comme on dit à Amsterdam :

     Un café, un joint mais pas d'addiction SVP !

     

     

     


    6 commentaires
  •  

    Image du net bidouillée par le Rotpier !

     

    Liminaire :

    Je ne suis pas une lumière mais je rêve de le devenir, ce qui n’est pas plus idiot qu’autre chose après tout … qu’en pensez-vous ?

     

     

    Lumineuse réincarnation,

     

    Au niveau réincarnation

    je voudrais être un réverbère

    je sais c’est un peu terre à terre :

    j’ai des lacunes d’ambition.

     

    Je voudrais être à la station

    ligne 8 filles du Calvaire

    pour dispenser de la lumière

    à toute la population.

     

    Pas de tri pas de sélection

    les grands-mères et les grands-pères

    les ouvriers les militaires

    auront droit à ma prestation.

     

    Sauf bien sûr quelques exceptions :

     

    Oui je ferais des exceptions

    comm’ pour la femme du libraire

    qui se tape des légionnaires

    quand son mari travaille à Lyon.

     

    Alors que moi en bon garçon

    je lui propose de lui faire

    tout ce qui puisse la distraire

    quitte à donner dans le cochon.

     

    Madame a décidé que non

    jouant la chèvre libertaire

    avec la garnison entière :

    un véritable paillasson.

     

    Et si vient à passer Fillion

    aussitôt panne de lumière

    je voudrais qu’il tombe par terre

    et que passe un très gros camion.

     

    Lui qui au volant est champion

    dans la ligne des Hunaudières

    ce serait sa fin de carrière

    et son ultime punition.

     

    Pour le chauffeur pas de sanction

    même si c’est en marche arrière

    qu’il repasse pour satisfaire

    son goût de grande précision.

     

    En ce qui concerne Macron

    je verrai avec mes confrères

    pour organiser la première

    grève des illuminations.

     

    Il l’aura dans le trouffignon

    l’Elysée privé de lumière

    par la force des réverbères

    ce sera la révolution.

     

    La Brigitte sera ronchon

    mais il lui dira de se taire

    ainsi commencera la guerre

    à puissants coups de polochon.

     

    Si Castaner sort d’un boxon

    - il aime bien le populaire ! -

    il sera privé de lumière

    mais il s’en fout le polisson.

     

    Il profit’ ra de l’occasion

    pour rouler des pelles sévères

    à la gonzesse du libraire

    de retour de dépravation.

    .

    L’autre sera en pâmoison

    bouillante comme une chaudière

    plus chaude que La Soufrière

    prête à entrer en éruption !

     

    Vous attendez la description

    mais je ne peux vous satisfaire

    ma retenue est légendaire :

    ma doctrine est la discrétion.

     

    Je sais bien que des chiens viendront

    lever la patte de derrière

    pour pisser c’est de bonne guerre

    moi je suis pour les traditions.

     

    Si des gilets jaunes le font

    le regard haut la mine fière

    je serais bien sûr solidaire

    vive les manifestations !

     

    Mais il n’est pas du tout question

    qu’un CRS même stagiaire

    à la mine patibulaire

    vienne me mouiller les arpions.

     

    Si Nemo le chien de Macron

    vient sacrifier à la coutume

    je n’aurais aucune amertume

    nous ferons la conversation.

     

    Je serais peut-être gêné

    devant certains secrets d’alcôve

    et si Brigitte a le mont chauve

    … je n’irais pas le clariner !

     

    A moins qu’on m’en offre un bon prix

    que je verserais dans la caisse

    des confrères dont la vue baisse

    et que l’on traite avec mépris.

     

    Pour tous je serai un éden

    dans la nuit noire une lumière

    salvatrice et pas rancunière

    sauf pour les fachos du RN.

     

    Si la blonde d’Hénin-Beaumont

    vient à passer la scélérate

    je lui ferais un croche-patte

    pour qu’ ell’ s’éclate le menton !

            

            Apostille :

    Au niveau réincarnation

    je voudrais être un réverbère

    je le dis je le réitère

    c’est mon ultime vocation !

     

    Mon vœu sera-t-il exaucé ?

    Suis-je né sous de bons auspices ?

    Je peux encore rendre service

    n’allez surtout pas vous gausser.

     

    Je garderai au fond des yeux

    une étincelle de malice

    pour tous ceux qui seront complices

    de mes facéties c’est sérieux !

     

    C’est ma dernière volonté

    une confession d’antichambre

    c’est mieux que d’être un pot de chambre

    qui tous les jours est emmerdé !

     

                                                                          

                                                                 Rotpier

     

     

     


    8 commentaires
  • Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

    .

     

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

    Rébus-O-Matic-Matic refonctionne !

    Youpi ! 

    Mais ... mille crottes de biquette: c'est Eklablog qui ne fonctionne plus !

    Alors, rendez-vous ici : https://rotpier27.wordpress.com/2021/04/04/rebus-le-petit-arret-rebus-dominical-de-rotpier-deux-pour-le-prix-dun-et-cest-toujours-cadeau-101/

     

    Les réponses en clair :

     

    1ère Réponse :

     

    La vie n’est pas facile tous les jours pour les montons des Dolomites : certains se retrouvent régulièrement à poil sans savoir pourquoi !

     

    2ème Réponse :

     

    Certains mythes ont la vie dure, d’autres s’effilochent dans le temps, surtout quand ils croisent fortuitement de la naphtaline !

     

     

     


    5 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

    « Jean Ferrat »

    « La commune »

    2012  - 1871 =  150

    C'est le 150ème anniversaire de la commune !

    Parce que des nostalgiques des anciens régimes avaient confisqué la République, des Parisiens se sont révoltés et battus et beaucoup sont morts.

    Les nostalgiques des anciens régimes n'ont pas hésité à fricoter

    avec les Prussiens pour contrer la Commune !

    Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Commune_de_Paris

      

     

     

    La Commune

    Il y a cent ans commun commune
    Comme un espoir mis en chantier
    Ils se levèrent pour la Commune
    En écoutant chanter Potier
    Il y a cent ans commun commune
    Comme une étoile au firmament
    Ils faisaient vivre la Commune
    En écoutant chanter Clément

    C'étaient des ferronniers
    Aux enseignes fragiles
    C'étaient des menuisiers
    Aux cent coups de rabots
    Pour défendre Paris
    Ils se firent mobiles
    C'étaient des forgerons
    Devenus des moblots

    Il y a cent ans commun commune
    Comme artisans et ouvriers
    Ils se battaient pour la Commune
    En écoutant chanter Potier
    Il y a cent ans commun commune
    Comme ouvriers et artisans
    Ils se battaient pour la Commune
    En écoutant chanter Clément

    Devenus des soldats
    Aux consciences civiles
    C'étaient des fédérés
    Qui plantaient un drapeau
    Disputant l'avenir
    Aux pavés de la ville
    C'étaient des forgerons
    Devenus des héros

    Il y a cent ans commun commune
    Comme un espoir mis au charnier
    Ils voyaient mourir la Commune
    Ah ! Laissez-moi chanter Potier
    Il y a cent ans commun commune
    Comme une étoile au firmament
    Ils s'éteignaient pour la Commune
    Ecoute bien chanter Clément

     

    Bon partage

     

    Rotpier

     

     

     


    5 commentaires
  •  

     

    Je vous rappelle cette citation :

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

    Chamfort (Maximes et pensées)

     

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

     
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
     

    « Le rire est le propre de l'Homme »

    Rabelais ( Pantagruel )

    Image du net

    " Le rire est le propre de l'Homme, ce qui n'empêche pas de se laver un peu de temps en temps. "

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Le dicton de présentation :

    Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

    N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

    .

    Aujourd’hui, je vais vous entraîner sur les pas de Don Quichotte de la Manche au travers des souvenirs et des interrogations qui me taraudent.

    .

    Don-Quijote-732x325

     

    Il y a très longtemps que je j’ai lu ce roman de Miguel Cervantés  ( j’avais une dizaine d’année  ) et il ne m’en reste que quelques bribes qui sont, je vous l’avoue, bien ténues et fort décousues.

    Je vais vous présenter mes interrogations et j’espère que vous allez éclairer ma lanterne rapidement car je sais que vous n’êtes pas des lents ternes, bien au contraire ! Vous allez m’éclairer et m’éviter de sombrer dans une dangereuse folie voyageuse.

     

    • Miguel Cervantès, l’auteur, avait-il une dulcinée et si oui, laquelle ? Une maure ou une morue très dessalée ?

     

    • Don Quichotte était un éternel redresseur de torts, mais qui tordaient les torts et de quelle façon? On sait tous que c’est Pierre Perret qui tordait les boyaux mais pour le reste ?

     

    • On parle toujours d’un « pauvre hidalgo ». Était-il un ancêtre d’Anne, la maire de Paris ? A-t-elle son portrait accroché au baldaquin de son lit de l’Hôtel de Ville ? Quand compte-t-elle partir en croisade contre les moulins, avant ou après les régionales ? Sera-t-elle soutenue pas Emmanuel dans cette grande valse ?

     

    • On dit toujours « Sancho pensa » mais pensait-il beaucoup le Sancho ? Avait-il le sang chaud le gredin ? Il était l’écuyer de Don Quichotte mais se servait-il d’une petite écuyère pour assouvir ses fantasmes alors que sa femme, Thérèse ( celle qui rigole quand on la pèse ) était restée au village sans prétention à s’occuper de leur fille aînée « Sanchica » qui avait le scorbut et se retrouvait sans chicots ?Son baudet avait-il le sang chaud aussi ou pas ? Était-il monté comme un âne et têtu comme un mulet ? Sancho Pança lisait-il « Têtu » et avait-il des connaissances dans les milieux LGBT ?

     

    • Dans l’auberge qu’il prend, dans sa folie, pour un château, qui sont vraiment l’aubergiste et les deux femmes de mauvaise vie ? Pourquoi Marthe Richard n’avait-elle pas fermé cet établissement plus clandé que café ? Elle aurait aussi certainement verbalisé Don Quichotte, tout chevalier qu’il était ! Est-ce que, bien plus tard, DSK et Dodo la saumure n’ont pas fréquenté l’endroit ? Toujours est-il c’est qu’après avoir été adoubé chevalier par l’aubergiste et les deux femmes de mauvaise vie, Don Quichotte n’a pas reçu de palmes académiques, ce qui prouve que tout cela n’était pas très académique … non ?

     

    • Après avoir été rossé par les marchands, Don Quichotte a été découvert (et non à découvert : les banques n’existaient pas encore !) et sauvé par un laboureur du nom de Pedro Alonzo café-bar qui était bourré de tics mais globalement très sobre ! il est à noter que le fameux Alonzo n’était pas un ancêtre de Fernando Alonso puisque le patronyme s’écrit avec un « z » ou lieu d’un « s ». Bien que coureurs tous les deux, l’un est coureur automobile et l’autre était coureur de jupons ce qui fait qu’ils ne roulaient pas pour la même écurie, ni pour Marie non plus d’ailleurs … vous me suivez ?

     

    Voilà les premières questions que je me pose et vous aurez la suite la semaine prochaine… si vous le voulez bien !

     

    Pour l’heure, je saute sur ma Rossinante afin de rejoindre ma dulcinée ( et non l’inverse ! ).

     

    Don Quichotte Pierre (2)

     

     

    Sinon … bon poisson d’avril !

    Le dicton de saison :

    «  En avril, on ne se découvre pas d’un fil sauf quand on s’ - - - - - - ! » Je vous laisse trouver la rime !

     

    Èpicétout pour aujourd’hui !

     

     

     

    Voila, c’est terminé... épicétout !

     

    Et comme on dit à Amsterdam :

     Un café, un joint mais pas d'addiction SVP !

     

     


    3 commentaires
  •  

    Image du net !

     

    Introduction (platonique il va de soi) :

    Sur un même sujet, mon esprit batifole. Il peut s’orienter dans des directions fort différentes et même opposées : je suis très éclectique.

    Cela ne plait pas à tout le monde et conduit parfois à des situations tendues : il y a alors de l’éclecticité * dans l’air !

    Pierre

    * Néologisme, il va de soi !

    .

    Avoir l’esprit tout azimut,

     

    Avoir l’esprit tout azimut

    fin prêt à faire la culbute

    c’est l’assurance sans MATMUT

    de ne pas trop rester en butte !

     

    Ne jamais baisser son calbut

    et faire face aux grosses brutes

    et leur marquer deux ou trois buts :

    ces gars là ne sont pas futes-futes !

     

    Restons souples zut de zut

    à l’apogée d’une dispute

    n’allons pas chercher l’uppercut

    ouvrons la cocotte minute !

     

    Protégeons bien notre occiput

    biaisons biaisons à la minute

    aussi rusé que Belzébuth

    même si cela nous rebute !

     

    Quand on peut sans jouer du luth

    sans se plier à la turlute

    glisser le ballon dans l’en-but

    on le colle flûte de flûte !

     

    Les coincés du bulbe en contre-ut

    vont s’offusquer je le suppute

    tourner comme des singes en rut

    ce cliché servira de chute !

    .

                              Terminaison :

     

    Pas un mot à personne : chut !

    Je vais rejoindre ma cahute

    où je fabrique du catgut

    avec un bon copain hirsute !

     

    Sans pour autant faire un comput

    fixant une heure et des minutes

    nous partirons c’est notre but

    croquer notre pèze à Zimut * !

     

    Si au jeu nous perdons nos fut’

    il n’y aura pas de dispute

    nous rechercherons du bismuth

    pour rebondir à la minute !

     

    Si vous vous pointez à Zimut *

    à pied ou bien en parachute

    n’oubliez pas pour le scorbut

    vos cachets contre la rechute !

     

                                       Le Rotpier

     

     

     

    • Zimut est un gros village à cheval sur le Mozambique et le Zimbabwe, dans le delta du Zambèse.


    6 commentaires
  • Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

     

    .

     

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

    Attention : Rébus-O-Matic-Matic ne répond toujours pas !

    Je continue donc avec " Langue au Chat "

    en espérant que vous allez vous y habituer !

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

    .

    C’est un rébus plutôt court qui, je l'espère, plaira à Raùl Castro !

    3ème ligne, les deux premières images groupée  =  "croi " ! Croyez moi !

    4ème ligne, 2ème image : ce que l'on fait dans une baignoire ! 4ème image : la boisson favorite des rosbifs !

    5ème ligne, 2ème image : la marque des " petit beurre " ! 3ème image et en direct : " Z " ! ( ne me demandez pas pourquoi: je n'en sait rien ! si vous le savez, rencardez-moi, merci ! L'autre aussi ! )  Dernière image : quand son nez s'allonge, il  " - - - - " !

    7ème ligne, avant dernière image et en direct : " ala " ... queue leu leu certainement ?

     

    Et pis c'est tout !

    Allez, au boulot et je remercie les Fidel ! Ceux ne viennent pas me cassent trop !

     

     Réponse :

    Ce serait une grave erreur que de croire que les concubins sont exclusivement des imbéciles vivants à La Havane !

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

      C'est un rébus qui parle de services secrets : chut ! N'en parlez à personne, votre vie en dépend car celui-là est plutôt très féroce !

     

    Eklablog ne voulant toujours pas avaler le second,

      

     

    vous le trouverez ici :

    https://rotpier27.wordpress.com/2021/03/28/rebus-le-petit-arret-rebus-dominical-de-rotpier-deux-pour-le-prix-dun-et-cest-toujours-cadeau-100/

     

     

    Réponse :

    Je m’interroge : quand les services secrets israéliens recrutent un agent plutôt bon vivant, devient-il rapidement maussade par la suite ?

     

    Nota :

    Il faut savoir qu'un des services secrets d’Israël s’appelle le MOSSAD !

     

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Comme il y avait bien longtemps ...

    Allez, je vous ressers ce petit … pastiche !

    A la vôtre !

    « Il suffirait de presque rien »

    de Serge Reggiani

    qui devient :

    « Le gigolo de Saint-Germain »

    de Rotpier

     

    Image du net

     

    Recette pour bien le déguster :

    1) Un petit clic sur le triangle pour démarrer si cela ne se fait pas automatiquement !

    2) On écoute religieusement l’artiste !

    3) On descend et l’on chante sur les paroles de l’affreux jojo de Rotpier !

    Et… si ça plait : on recommence jusqu’à ce que le voisin commence à hurler !

    Donc : on écoute !

     

     
     
     

     

    Maintenant on y va !

     

    .

    Le gigolo de Saint-Germain

     

    Il suffisait de presque rien

    D’un peu plus de forc’ dans les mains

    Pour te balancer du sixième

    J’en rêvais depuis le matin

    Dans l’appart’ de Saint-Germain

    Où tu me poses des problèmes

    Et ce n’est pas du cinéma

    Boucle-là et regarde-moi

    Vois les rides qui nous séparent

    A quoi bon jouer la comédie

    De la vieille qui rajeunit

    Ça fait rigoler ton miroir

    Un jour je vais te foutre en l’air

    Et tant pis pour les commentaires

    « C’est son ami elle avait finit de lui plaire

    Son compte était à découvert »

    Il suffisait de presque rien

    Du pognon planqué dans un coin

    Pour qu’encore une année je reste

    Tu es bête mais tu comprends

    Qu’en frôlant tes soixant’ cinq ans

    Tu es bien loin de ta jeunesse

    Tu ne sais même plus sourire

    Quand je te vois mon cœur chavire

    J’en vomis tellement c’est triste

    Imagine ma vie demain

    Tout à coté d’un tas en train

    De se couvrir de mille kystes

    Vraiment de quoi aurais-je l’air

    J’entends déjà les commentaires

    « Il est joli, comment peut-il encor’ s’ la faire

    Ça doit relever de l’enfer »

    Et ce sera bien moi demain

    Qui t’emm’ ra à Saint-Germain

    Dans un grand trou du cimetière

    Il suffisait de presque rien

    Que tu aies quarante ans de moins

    Et des revenus de banquière …

    .

                                                           Rotpier

    .

    Et pis c’est tout !

    A la vôtre !

    Avec modération SVP !

    Sinon, cela donne ça !

     

    Rotpier

     

     


    6 commentaires
  •  

    Je vous rappelle cette citation :

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

    Chamfort (Maximes et pensées)

     

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

     
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
     

    « Le rire est le propre de l'Homme »

    Rabelais ( Pantagruel )

    Image du net

    " Le rire est le propre de l'Homme, ce qui n'empêche pas de se laver un peu de temps en temps. "

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Le dicton de présentation :

    Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

    N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

    .

    1ère connerie :

     Excellente nouvelle :

    Une start-up normande, implantée à Isigny, vient de mettre au point une petite machine révolutionnaire. C’est une sorte de centrifugeuse qu’elle compte proposer aux laboratoires AstraZeneca pour enrichir son vaccin contre la covid 19.

    Le vaccin haut de gamme obtenu pourrait s’appeler le « BeurreZeneca ». Avec un poil de sel, il pourrait se conserver une semaine entière à température ambiante.

    Grâce à cette petite start-up, la France devrait pouvoir revenir dans le peloton de tête de la recherche mondiale en matière de vaccins. A condition bien sûr que le gouvernement ne rate pas le coche en ne l’aidant pas !

    En France, on n’a peut-être pas le pet drôle ( encore que ! ) mais on a des idées !

     

    2me connerie :

     C’est bête, mais j’ai toujours cru que c’était Ricet Barrier qui avait écrit la chanson de Marc Lavoine : « Elle a les yeux révolver » !

    Bon, je ne vais pas non plus me mettre une bastos dans le caberlot en jouant à la roulette russe inversée et j’espère que vous n’allez pas me coller une avoine de première !

     

     

    3me connerie :

    Allez, je vous fais une fleur, je vais vous raconter une histoire poétique et romantique :

    C’était un jardinier qui était tombé fou amoureux d’une belle fleuriste. Il la suivait tous les jours au jardin japonais du Musée Guimet de Paris près du Trocadéro pour lui conter fleurette, mais il avait à faire à une pimbêche pas piquée des hannetons !

    Un jour, il essaya de lui rouler une pelle mais il se prit un râteau de première, glissa et se retrouva cul par-dessus tête dans les feuilles mortes ! Montant n’était même pas là pour lui tendre la main pour qu’il se relève ! Il fit une drôle de binette et se fâcha tout rouge : il choppa la donzelle et l’entraina dans un massif d’azalées et lui fit le coup de la brouette japonaise en lui chantant « Le zizi » de Pierre Perret !

    Subjuguée, la fleuriste aux anges en redemanda encore ! Sentant qu’il tenait le bon bout, il l’entraîna sous les bambous pour remettre le couvert !

    Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants aux yeux légèrement bridés.

    Voilà! Si vous êtes un peu secoués, vous pouvez vider cul sec un petit verre de saké !

     

     

     

    Èpicétout pour aujourd’hui !

     

     

     

    Voila, c’est terminé... épicétout !

     

    Et comme on dit à Amsterdam :

     Un café, un joint mais pas d'addiction SVP !

     

     

     

    2 commentaires
  •  

    Image du net trafiquée par moi-même

     

    Introduction :

    Pour entrer dans un cercle, quel qu’il soit, si l’on ne veut pas y être moqué, expulsé, voire pire, il faut posséder quelles clés, quelques codes.

    Aujourd’hui je vous offre l’occasion de ne pas paraître trop has-been auprès des d’ jeuns, ceux de banlieues, mais pas que.

    Je vous invite donc à faire un petit tour dans leur vocabulaire usuel.

    Entre l’argot, le javanais, le verlan et autres, notre belle langue a toujours été écorchée, chahutée et détournée: qu’importe !

    Elle est toujours là, fraîche, pimpante, solide, catin quand il le faut, mais séduisante toujours !

    Elle s’est même enrichie de quelques néologismes validés par l’Académie, au grand dam des purs et durs, des coincés des zygomatiques, bref : des ronchons de tout poil !

    Pierre

     

     

    Oh ! C’est Dar ! … puisque que je dépoussière !

     

    Askip y en a beaucoup qui Badent

    qu’ils soient BG ou bien Boloss

    la vie est Cheum elle est en rade

    y a mêm’ des Thugs qui l’ont dans l’os !

     

    La vie est Auch pour les Zoulettes

    mais c’est le Sbeul on s’en Balec

    ZonKpa foutre des jupettes

    le Bendo c’est le Bail des mecs !

     

    Ici c’est la Hass et j’en passe

    on n’a pas de Bif tous les jours

    on Bedave dans les impasses

    mais ma Zouz ell’ fait bien l’amour !

     

    Ici ça craint ça sent la haine

    je ne suis pas OKLM

    il y a des Guedins qui traînent

    je Kiffe bien plus mon HLM !

     

    Je sais faut pas que je m’Incruste

    il va falloir sec m’arracher

    pour pas que des Badass me frustre

    Wallah Wallah c’est terminé !

     

    C’est ainsi que parlait un pote

    un Key qui n’était pas très Dar

    qui la jouait droit dans ses bottes

    mais que sa Meuf faisait Canard !

     

              Enseignement :

    De ce poème assez bizarre

    sortirez-vous plus affranchis ?

    Ou direz-vous : « Mais il s’égare

    le Guedin s'appelant Dupuis ! »

     

    C’est pour Chiller allez No rage !

    Calmos, calmos, j’vais m’arracher !

    Je vous sens Yomb ça m’ décourage

    z’allez pas me Victimiser ?

     

    Pas de Tg en Friendzone

    j’ai tenté de vous affranchir

    je ne jouerai pas les evzones :

    vous pouvez entrer ou sortir !

     

     

                                            Pierre Dupuis

     

    Lien pour trouver la signification de tous les mots en rouge et commençant par une majuscule :

     

    http://www.sweetdaddy.fr/langage-jeunes-ados-dico-parents/

     

    Nota :

    Vous ne trouverez pas « ZonKpa » étant donné que je viens de le fabriquer ! Il n’est pas près, je crois, d’être validé par l’Académie !

     

     

     


    7 commentaires
  • Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

    .

     

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

    Attention : Rébus-O-Matic-Matic ne répond toujours pas !

    Je continue donc avec " Langue au Chat "

    mais c'est la galère !

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

    .

    C’est un rébus très court qui, je l'espère, ne vous empêchera pas d'allez à la messe !

    1ère ligne, avant dernière image : une lettre majuscule de l'alphabet grec ! ( l'autre aussi ! )

    2ème ligne, 1ère image : quand son nez s'allonge, il  " - - - - " ! 3ème image  : la marque originale du Petit Beurre ! ( et non du petit beur ! ) 

    4ème ligne, après le "N' " : la colombe est le symbole de la  " - - - - " !

     

    Et pis c'est tout !

    Allez, au boulot et mettez un cierge pour moi si vous y allez ... à la messe !

     

     Réponse :

    Il y a infiniment plus de chance qu’un curé devienne pédophile que l’inverse !

     

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

      C'est un adage, somme toute, sérieux ! 

     

    Eklablog ne voulant toujours pas avaler le second,

      

     

     

    vous le trouverez ici :

    https://rotpier27.wordpress.com/2021/03/21/rebus-le-petit-arret-rebus-dominical-de-rotpier-deux-pour-le-prix-dun-et-cest-toujours-cadeau-99/

     

    Réponse :

    Ce n’est pas parce que l’on n’est pas voleur pour deux sous que l’on ne le deviendrait pas pour trois. L’appât du gain ne se maîtrise pas toujours ! 

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

     

    je vous propose de partager les chansons

     

    et les artistes que j’aime !

     

    Clip vidéo et paroles

     

     et bon printemps à tous

     

    Cette fois-ci :

     

    " Pierre Perret "

     

     « C’est l’printemps »

     

    ( Oui, c'est le printemps et il faut en profiter ... même confinés ! )

    C'est ce que j'avais mis l'année dernière et cette année:

    rebelote, nous venons d'être de nouveau confinés !

    Vous remarquerez que le Pierrot ( l'autre ! ) parle aussi de Blanche-Neige !

     

     

     

    C'est l'printemps

     

    C'est l'printemps
    Tout le monde baise à perdre haleine
    Les reins des chattes et des hyènes
    Vont endurer du mauvais temps
    C'est l'printemps
    Deux clébards marchent sur six pattes
    Les macchabées soulèvent les boîtes
    Les taureaux montent sur leur maman
    C'est l'printemps
    Le lièvre dit à la tortue
    Je t'en supplie dégage la rue
    Pour moi c'est fini d'puis longtemps
    C'est l'printemps
    La chèvre de M'sieur Seguin demande
    Au loup qui a la lippe friande
    S'il veut pas la sauter avant

     

    C'est l'printemps
    L'chap'ron rouge en moins d'un quart d'heure
    Découvre les vertus du beurre
    Dont elle usait tout autrement
    C'est l'printemps
    L'renard dit au corbeau t'es bête
    Si seulement t'enlève ta jaquette
    J'te laisse ton calendo coulant
    C'est l'printemps
    Pinocchio qui voit que sa bébête
    S'allonge autant que son pifomètre
    Renverse les chaises en pleurant
    C'est l'printemps
    L'ogre qui a passé l'hiver sage
    Qui a un faible pour les pucelages
    Réveille le prince charmant

    C'est l'printemps
    Y a la tour Eiffel qui s'emballe
    Qui se penche sur le trou des halles
    Pour lui faire un jardin d'enfants
    C'est l'printemps
    Deux escargots sur l'herbe tendre
    Qui copulaient depuis septembre
    Viennent de prendre le pied brutal'ment
    C'est l'printemps
    La jeune veuve avant qu'elle se fane
    Se fait l'meunier son fils et l'âne
    Et le laboureur et ses enfants
    C'est l'printemps
    Blanche-Neige est fatiguée pauvrette
    De recoudre les boutons d'braguette
    Des nains qui bandent comme des pur-sang

    C'est l'printemps
    Le p'tit poucet sème la pilule
    Inutilement car ça pullule
    De gros bûch'rons tout frémissants
    C'est l'printemps
    Cendrillon rêve d'avoir un jules
    Qui puisse comme cette foutue pendule
    Tirer ses douze coups en suivant
    C'est l'printemps
    Je vous quitte là mes bien chers frères
    Ma femme m'a dit j'vais m'faire la paire
    J'sais pas laquelle exactement
    C'est l'printemps

     

    Bon partage et bon printemps à tous !

     

    Rotpier

     

     

     

     


    6 commentaires
  • Je vous rappelle cette citation :

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

    Chamfort (Maximes et pensées)

     

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

     
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
     

    « Le rire est le propre de l'Homme »

    Rabelais ( Pantagruel )

    Image du net

    " Le rire est le propre de l'Homme, ce qui n'empêche pas de se laver un peu de temps en temps. "

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Le dicton de présentation :

    Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

    N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

    .

    Une seule bêtise aujourd'hui car elle est très longue !

    Image du net !

    La véritable histoire de Blanche-Neige et des sept nains.

     

    Chers lecteurs de 7 à 77 ans, on vous a bernés, mystifiés, roulés dans la farine, que dis-je : empapaoutrés  depuis votre enfance !

    Voilà la seule, la vraie l’unique histoire de Blanche-Neige et des sept nains !

    Les frères Grimm ont bien grimé la vérité et je tiens à la rétablir !

     

    Il était une fois, dans une noire forêt d’Allemagne, une bonne reine se désolait de ne pas avoir d'enfant.

    Un jour d’hiver, alors qu'elle est assise près d'une fenêtre au cadre d'ébène, elle se pique le doigt en cousant. Quelques gouttes de sang tombent sur la neige. « Ah ! » se dit la reine, « si j'avais une petite fille, à la peau blanche comme la neige, aux lèvres rouges comme le sang et aux cheveux noirs comme le bois d’ébène ! ».

    Peu de temps après, elle meurt en accouchant d'une petite fille nommée Blanche-Neige. Le roi se remarie alors avec une femme très belle mais méchante, orgueilleuse et jalouse de Blanche-Neige. Chaque jour la reine demande à son miroir magique qui est la plus belle du royaume, et chaque jour le miroir, qui ne ment jamais, lui répète qu'elle est la plus belle femme du royaume. Jusqu'au jour où il doit reconnaître que Blanche-Neige, bien qu'encore enfant, est devenue plus belle qu’elle !

    Image du net

    En furie et tapant du talon comme Achille, elle accoure dans la cour du château et s’aperçoit que Blanche-Neige est devenue une jeune fille très délurée, très belle et en plus pas manchote du cotillon : très taquines avec les garçons !

    La vilaine reine voit rouge et demande alors à un jeune chasseur, normalement à sa solde, d'aller tuer la princesse Blanche-Neige et de lui rapporter comme preuve son foie et ses poumons. Mais en cour de route dans la forêt, le chasseur est très attiré par la belle Blanche-Neige qui ne fait rien pour le repousser … bien au contraire ! Après de chaudes étreintes, il lui avoue la vérité et lui dit d’aller se cacher dans les bois.. Le chasseur tue alors un marcassin très sain qui passait par là et rapporte son foie et ses poumons, emballés dans du papier Albal, à la méchante reine. Celle-ci, croyant qu'il s'agit des organes de Blanche-Neige, les fait cuire et les dévore avec une sauce au poivre.

    Errant dans la forêt, la princesse Blanche-Neige découvre une petite maison ( pas dans la prairie puisque c’était dans la forêt : il faudrait voir à bien suivre car je ne le répèterai pas ! ) où elle entre se reposer et se restaurer. C'est la demeure des sept nains qui, apitoyés par son histoire, acceptent de la cacher et de la loger en échange de tâches ménagères et une nuit d’amour par semaine pour chacun d’eux. Heureusement, parmi les sept nains, Prof, Joyeux, Timide, Dormeur, Grincheux, Atchoum et Simplet, il y en a deux qui s’occupaient eux-mêmes de leur petit bonheur quotidien, c’était Joyeux et Simplet qui s’envoyaient en l’air dans la mine ou ailleurs ! Blanche-Neige accepte donc avec enthousiasme le programme et organise sa semaine en gardant le samedi et le dimanche comme jours de repos. Il faut dire que les nains avaient des attributs virils d’une taille exceptionnelle vu leur grandeur !

    A ce rythme-là, elle s’épanouit encore et devient de plus en plus belle !

     Chaque jour avant d'aller à la mine, les nains la mettent en garde et lui recommandent de n'ouvrir à personne, sachant bien que tôt ou tard la reine saura que sa rivale est toujours en vie.

    Effectivement, la méchante reine finit par apprendre, grâce au miroir magique, que Blanche-Neige est toujours vivante. Elle tente alors par trois fois de faire mourir la princesse. D'abord elle se grime en vieille marchande et s'en va proposer des lacets de couleur à Blanche Neige. Celle-ci se laisse tenter et la vieille serre le lacet de son corset si fort que Blanche-Neige en perd la respiration et tombe comme morte. Heureusement, les sept nains à leur retour comprennent ce qui s'est passé et coupent le lacet, permettant à Blanche-Neige de respirer à nouveau. Il faut dire que cinq des sept nains avait l’habitude de la délacer avant de l’enlacer  et de la … ma déontologie ne me permet pas d’aller plus loin sur ce chapitre !

    Furieuse d'apprendre grâce au miroir magique que la princesse Blanche Neige est toujours vivante, la méchante reine se déguise à nouveau en marchande pour vendre un beau peigne à la princesse Blanche-Neige. Bien que sur la défensive, Blanche-Neige est tentée à nouveau, et laisse la vieille peigner ses cheveux : le peigne empoisonné lui fait aussitôt perdre connaissance. Les sept nains découvrent le peigne à leur retour et le retirent de la chevelure de Blanche-Neige, qui revient immédiatement à la vie et leur offre une nuit d’amour à six ! Inutile de préciser qu’elle en sortit épanouie mais très décoiffée !

    Folle de rage, jurant d'y laisser la vie s'il le faut, la méchante reine se déguise une troisième fois en paysanne. Grâce à un habile stratagème elle trompe la vigilance de la princesse Blanche-Neige : elle a empoisonné la moitié rouge – la plus tentante – d'une pomme, laissant la partie blanche intacte. Coupant la pomme en deux, elle en croque la partie blanche inoffensive et offre la partie empoisonnée à Blanche-Neige. Celle-ci croque à son tour dans la pomme et tombe inanimée. Les nains ne parviennent pas à la ramener à la vie, et le miroir magique déclare enfin à la reine qu'elle est la plus belle du royaume.

    Affligés, les sept nains préparent un cercueil de verre pour la princesse Blanche-Neige, qui semble simplement endormie. Ils le déposent sur une colline afin que toutes les créatures puissent venir l'admirer. Chaque jour, ils surveillent le cercueil jusqu'à ce qu'un beau prince ténébreux, ne parlant pas un mot d’hébreux, chevauchant par là, tombe amoureux de la belle endormie. Après mainte supplication, il obtient des sept nains la permission d'emporter le cercueil avec, bien sûr l’autorisation des Pompes Funèbres Générales du coin.  Mais en route un porteur trébuche sur une grosse racine, délogeant le morceau de pomme coincé dans la gorge de Blanche-Neige, qui se réveille. Le prince lui demande sa main, et Blanche-Neige accepte. Ils se réfugient pendant 4 journées entières dans une grotte et font l’amour comme des fous.

    Le prince, devenu roi après la mort de son père lui demande de l’épouser ce qu’elle accepte bien sûr avec joie, connaissant la vaillance de son partenaire de cabrioles à deux dos.

    Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants et aucun ne fut nain.

    Invitée au mariage, la méchante reine découvre que la nouvelle reine est la plus belle, et reconnaît avec terreur Blanche-Neige. Elle est alors condamnée à danser avec des souliers de fer chauffés au rouge, sur un rythme d’enfer,  jusqu'à ce que mort s'ensuive.

    Arrivée en enfer, Satan la remarque et en fait sa favorite pour la bagatelle. Ils furent heureux et eurent beaucoup d’enfant avec de longues queues fourchues !

    Image du net

     

    Èpicétout pour aujourd’hui !

     

     

     

     

     

     

    Et comme on dit à Amsterdam :

     Un café, un joint et l’addiction SVP !

     

     


    6 commentaires
  •  

    Le  printemps, c'est samedi prochain !

    Oublions pour un moment la grisaille ambiante

    et détendons-nous avant que de s'étendre !

     

     

     

    Image du net

     

    Fantaisie au ras de pâquerettes,

     

    On s’était donné rendez-vous

    au parc Monceau

    … c’était pas sot

    … c’était pas sot … qu’en pensez-vous ?

     

    Il faut dire qu’elle était chouette,

    c’était vraiment un joli lot

    et tant pis si son p’ tit cerveau

    était au ras des pâquerettes

    … oui, bien au ras des pâquerettes !

     

    On s’était donné rendez-vous

    au parc Monceau,

    joli morceau

    … joli morceau … qu’en pensez-vous

    … qu’en pensez-vous petites têtes ?

     

    Image du net

    C’était pour lui compter fleurette,

    vous, vous l’aviez deviné tôt

    … vous, vous n’avez pas le cerveau,

    le cerveau d’une midinette !

    … Ça je l’avais deviné net !

     

    On s’était donné rendez-vous

    au parc Monceau

    c’était pas sot ?

    … c’était pas sot … qu’en pensez-vous ?

    … qu’en pensez-vous petites têtes ?

     

    A midi net … était-ce tôt ?

    Je n’en sais rien mais son chapeau

    je l’ai pas vu … pas plus qu’ sa tête !

    J’en suis resté le bec dans l’eau :

    c’est pas drôle une midinette !

     

    Sûr qu’elle avait à midi net

    rencard avec un rigolo

    autre que moi … Oh ! Le salaud !

    Vil séducteur de midinette !

     

    Je n’irais plus au parc Monceau :

    je pleurerais comme une bête !

    Tout ça pour une midinette

    qui m’a laissé sur le carreau,

    sur le carreau à midi net.

     

    C’est une histoire tristounette,

    mais n’allez pas faire la tête :

    c’est la mienne qui est sous l’eau !

     

    Si un jour je deviens soûlot

    pour oublier ma midinette,

    je vous inviterai tout net

    à picoler - et pas de l’eau ! -

    dans un bistrot du parc Monceau

    … y viendrez-vous petites têtes ?

    … y viendrez-vous pour fair’ la fête ?

     

     

                                                                                Rotpier

     

     Image du net

     

    Rouler une  pelle au parc Monceau,

    avec ou sans petit râteau

    sur le sable ou bien en radeau

    c’est le printemps et tout est beau !

     

    La la la la ! La la la la !

     

     

    Ça y est,  je délire sévère !

    Mais … le printemps … c’est vert aussi ! 

     

    PS : Je ne roule pas pour les EELV mais ... j'aurais presque pu !  

    J'aurais même pu composer un p' tit truc pour Noël :

    Avec ton p'tit bouquet t'avais l'air d'un con Mamère  

    avec ton p'tit bouquet t'avais l'air d'un con !

     

    épicétout !

     

     

     

     

     


    9 commentaires
  •  

    Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

    .

     

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

    Attention : Rébus-O-Matic-Matic ne répondant plus, j'ai bossé avec " Langue au Chat " ... j'espère que vous ne la donnerez pas !

     

     

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

    .

    C’est un rébus très court qui, je l'espère, ne vous essoufflera pas trop !

     

    2ème ligne, 1ère image : symbole d'une unité de résistance électrique ! Avant dernière image : " - - - " qu'il dit César !

    4ème ligne, après le "K' " : le cri de la vache !

     

    Et pis c'est tout !

    Allez, au boulot ! Après, vous ferez ce que vous voulez !

     

     

    Réponse :

     

    Faire l’amour comme un fou avec une plate tonique me semble un chouette paradoxe ! 

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

     

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

      C'est un rébus printanier avant l'heure !

     

    Eklablog ne voulant toujours pas avaler le second,

      

     

    vous le trouverez ici :

     

    https://rotpier27.wordpress.com/2021/03/14/rebus-le-petit-arret-rebus-dominical-de-rotpier-deux-pour-le-prix-dun-et-cest-toujours-cadeau-98/

     

    La réponse en direct :

     

    Réponse :

     

    Si Arsène Lupin avait connu Fleur Pellerin, il en aurait été probablement fou amoureux et le couple aurait ébloui tout le parterre mondain et politique !

     

     

     

     


    3 commentaires
  • .

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Jean-Jacques Goldman »

    « Encore un matin »

     

    La remarque :

    Allez, vous pouvez taper dans les mains ou danser ! ...

     

     

    Encore un matin

    Encore un matin
    Un matin pour rien
    Une argile au creux de mes mains
    Encore un matin
    Sans raison ni fin
    Si rien ne trace son chemin

    Matin pour donner ou bien matin pour prendre
    Pour oublier ou pour apprendre
    Matin pour aimer, maudire ou mépriser
    Laisser tomber ou résister

    Encore un matin
    Qui cherche et qui doute
    Matin perdu cherche une route
    Encore un matin
    Du pire ou du mieux
    À éteindre ou mettre le feu

    Un matin (un matin) ça ne sert (ça ne sert) à rien (à rien)
    Un matin (un matin) sans un coup (sans un coup) de main (de main)
    Ce matin (ce matin) c'est le mien (c'est le mien) c'est le tien (le tien)
    Un matin (un matin) de rien (de rien) pour en faire (pour en faire)
    Un rêve plus loin

    Encore un matin
    Ou juge ou coupable
    Ou bien victime ou bien capable
    Encore un matin, ami, ennemi
    Entre la raison et l'envie
    Matin pour agir ou attendre la chance
    Ou bousculer les évidences
    Matin innocence, matin intelligence
    C'est toi qui décide du sens

    Un matin (un matin) ça ne sert (ça ne sert) à rien (à rien)
    Un matin (un matin) sans un coup (sans un coup) de main (de main)
    Ce matin (ce matin) c'est le mien (c'est le mien) c'est le tien (le tien)
    Un matin (un matin) de rien (de rien) pour en faire (pour en faire)
    Un rêve plus loin

    Un matin (un matin) ça ne sert (ça ne sert) à rien (à rien)
    Un matin (un matin) sans un coup (sans un coup) de main (de main)
    Ce matin (ce matin) c'est le mien (c'est le mien) c'est le tien (le tien)
    Un matin (un matin) de rien (de rien) pour en faire (pour en faire)
    Un rêve plus loin, loin, loin

    Encore un matin!

     

     

    Bon partage !

     

     

    Rotpier

     

     


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires