•  

    Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

     

    .

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

     

    rebus 285 (1)rebus 285 (2)

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est un vieux rêve de routard du Rotpier !  C'est donc du fumant et n'allez pas vous mettre le Brahmapoutre dans l’œil au moment du déchiffrage!

     

    2ème ligne, 3ème image : quand il " - - - - " son nez s'allonge ... pour le reste, on ne sais pas !

     3ème ligne, 2ème image : celui de Vincennes à ré-ouvert ! 3ème image: coiffure des grands chefs !         Dernière image : à 3H 52 du mat, c'est très  " - - - "

    4ème ligne, 2ème image : " - - - " est ce personnage ? ( l'autre aussi ! )

    5ème ligne, 1ère image : c'est la marque qu'il faut retenir ... si vous vous trompez, je vous y passe ! ( l'autre aussi ... si ! )

    6ème ligne, 4ème image : le mec à une sacrée " - - - - " et pis c'est tout !

    7ème  ligne : 2ème image : le symbole de la "  - - - - " !  3ème image : de sable ou d'autre chose ! ( Je ne recommencerais pas le coup de la femme moche ... crotte de bique,  je l'ai fait ! Tant pis ! )

    Dernière ligne, avant-dernière image : c'est un  " - - - - " mec mais, moi je m'en tamponne étant hétéro !  Et, l'hétéro est favorable à la pousse des belles plantes !

     

         Voila, voila, à vous de jouer et j'espère que vos neurones ne vont pas trop fumer !

     

     

    Réponse :

    Il paraît qu’à Katmandou les autochtones qui ont le nez pâle ont des nénés pas laids du tout et le pétard qui roule beaucoup !

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    Allez, un peu de mythologie façon Rotpier, c'est dire la poésie qui s'en dégage !

     

     

     

    Allez, au boulot au lieu d'enfiler des perles !

     

     

    Réponse :

     

    Si Calypso n’avait pas retenu Ulysse, Pénélope n’aurait pas fait de tapisserie jour et nuit afin d’éviter de se faire enfiler !

     

     

     

     


    6 commentaires
  •  

     

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Léo Ferré »

     

    «  La mémoire et la mer »

     

    Que dire ? Rien, écouter et se laisser bercer par

    la voix, la musique et les paroles ...

    Je l'ai déjà mise ?... Oui ... le ressac a du la ramener ...

     

     

     

    LA MÉMOIRE ET LA MER

    La marée je l'ai dans le coeur
    Qui me remonte comme un signe
    Je meurs de ma petite soeur
    De mon enfant et de mon cygne
    Un bateau ça dépend comment
    On l'arrime au port de justesse
    Il pleure de mon firmament
    Des années-lumière et j'en laisse
    Je suis le fantôme Jersey
    Celui qui vient les soirs de frime
    Te lancer la brume en baisers
    Et te ramasser dans ses rimes
    Comme le trémail de juillet
    Où luisait le loup solitaire
    Celui que je voyais briller
    Aux doigts du sable de la terre

    Rappelle-toi ce chien de mer
    Que nous libérions sur parole
    Et qui gueule dans le désert
    Des goémons de nécropole
    Je suis sûr que la vie est là
    Avec ses poumons de flanelle
    Quand il pleure de ces temps-là
    Le froid tout gris qui nous appelle
    Je me souviens des soirs là-bas
    Et des sprints gagnés sur l'écume
    Cette bave des chevaux ras
    Au ras des rocs qui se consument
    Ô l'ange des plaisirs perdus
    Ô rumeurs d'une autre habitude
    Mes désirs dès lors ne sont plus
    Qu'un chagrin de ma solitude

    Et le diable des soirs conquis
    Avec ses pâleurs de rescousse
    Et le squale des paradis
    Dans le milieu mouillé de mousse
    Reviens fille verte des fjords
    Reviens violon des violonades
    Dans le port fanfarent les cors
    Pour le retour des camarades
    Ô parfum rare des salants
    Dans le poivre feu des gerçures
    Quand j'allais géométrisant
    Mon âme au creux de ta blessure
    Dans le désordre de ton cul
    Poissé dans les draps d'aube fine
    Je voyais un vitrail de plus

    Et toi fille verte mon spleen

    Les coquillages figurants
    Sous les sunlights cassés liquides
    Jouent de la castagnette tant
    Qu'on dirait l'Espagne livide
    Dieu des granits ayez pitié
    De leur vocation de parure
    Quand le couteau vient s'immiscer
    Dans leur castagnette figure
    Et je voyais ce qu'on pressent
    Quand on pressent l'entrevoyure
    Entre les persiennes du sang
    Et que les globules figurent
    Une mathématique bleue
    Dans cette mer jamais étale
    D'où nous remonte peu à peu
    Cette mémoire des étoiles

    Cette rumeur qui vient de là
    Sous l'arc copain où je m'aveugle
    Ces mains qui me font du flafla
    Ces mains ruminantes qui meuglent
    Cette rumeur me suit longtemps
    Comme un mendiant sous l'anathème
    Comme l'ombre qui perd son temps
    À dessiner mon théorème
    Et sur mon maquillage roux
    S'en vient battre comme une porte
    Cette rumeur qui va debout
    Dans la rue aux musiques mortes
    C'est fini la mer c'est fini
    Sur la plage le sable bêle
    Comme des moutons d'infini
    Quand la mer bergère m'appelle

     

    Bon partage !

     

    Rotpier

     

     


    7 commentaires
  •  

    Il y a longtemps que je n'avais pas fait cela !

     

    Questions pour un champion

    … version Rotpier

     

    Image du net trafiquée

     

    Nota: La réponse sera mise en clair demain en principe !

    Si vous l'avez, ne la mettez pas, donnez juste une indication qui me permette de savoir si vous avez visé juste ! ( Par exemple les initiales ! ) ... Merci !

     

     

    La question du jour :

     

    Je suis né dans la ville de l’auteur du Cid

     

    J’ai changé plusieurs fois de Chimène

     

    Je n’aime pas les tarentules mais j’aime Tulle

    et les petits tours la nuit qui me laisse sur les rotules !

     

    J’ai battu un petit merdeux nerveux

     

    J’ai torpillé l’organisation qui m’a servi de tremplin

     

    J’ai un point commun avec La Haye mais pas avec Jean-Luc

     

    Qui suis-je ?

     

     

    Je suis …

     

    Je suis …

     

    Je suis …

     

    Je suis …

     

    ?

     

     

     

    François Hollande

     

    Image du net !

    Vous retrouverez, j'en suis certain, tous les indices que je vous ai fournis !

     

     

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    La connerie du jour :

     Il serait grandement temps de s’occuper de l’impact effrayant, sur les terres arables, de la scoliose précoce et dégénérescente du lombric qui ne peut plus faire son travail d’aération, ce qui conduit à avoir des terres dures comme du parpaing.

     Le Professeur Rotpier

     

     

     

     


    8 commentaires
  •  

    La vie nous fait plus souvent clown que dompteur !

     
      
                   
     
    Images prises sur le net
       

     

    .

    Quel cirque  … la vie !

     

    De face, elle avait un coté chatte

    … vraiment !

    De dos, elle avait un coté chienne

    … assurément !

    … Chienne de classe … s’entend !

    Oh ! oui ! Mazette !

    Chienne de classe … genre levrette !

    Un coté félin, un coté canin :

    joli mélange pour les câlins !

    Et moi, cela me plaisait bien !

    Mais, cette insatiable tigresse

    avait vraiment … le feu aux fesses !

    Elle miaulait sur tous les toits

    et elle hurlait en tous les bois !

    Matous et clebs, en ribambelle,

    menaient cortège en sa ruelle !

    Et moi, avec des cornes pis que cerf

    j’avais l’air plus con qu’un singe en pull-over !

    Je lui ai dit alors : « ça suffit ma chère !

    Avec la moitié de la terre

    je ne veux plus partager ton lit et ta chair !

    Va miauler sur d’autres toits,

    va hurler en d’autres bois ! »

    J’ai repris mon fouet et mes bottes 

    et j’ai regagné ma roulotte !

    Je suis parti le nez en l’air :

    j’avais besoin d’un bon bol d’air !

    Mais …

    La poisse restant à mes trousses

    j’ai croisé une grande rousse

    qui avait des airs de panthère !

    Elle mit vite sa robe à terre

    pour me prouver sans commentaires

    que la couleur de ses cheveux

    allait avec le bas au mieux !

    Cela choquera les bigotes

    mais je n’ai pas ôté mes bottes

    pour consommer l’acte de chair

    et … j’ai ressigné chez Pinder !

    .

                                                                    Rotpier

     

    Image du net

     

     


    5 commentaires
  •  

    Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

     

    .

     

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

     

    rebus 364 (1)

    rebus 364 (2)

    rebus 364 (3)

    .

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    Même si les tensions ne sont plus aussi vives qu'il y a quelques temps, cela reste d'actualité !

     

    1ère ligne, 1ère image : le serpent fait toujours "s" ou "se" selon son humeur avec ou sans panaris ! 3ème image : " - - - " est ce personnage ?  Dernière image :  le marin est presque en haut du " - - - " ... comme Alexandre !

    2ème ligne, 2ème image : ça ne sent pas bon ... au présent !

    4ème ligne, 1ère image : en direct: "ti" ! 2ème image : ils sont à poil ! 3ème image : petite, la sale bête est lente !

    5ème ligne, 1ère image :il ne faut pas prendre la brosse ! Dernière image, le symbole de la "vie" ... c'était en direct du rébus dominical du Rotpier, à vous les studios !

    6ème ligne, 2ème image : la sale bête pique tant et plus !

     7ème ligne, dernière image : prison pour animaux sauvages ! ( l'autre aussi ! ) Nota: il faut enchaîner avec la 1ère image de la 8ème ligne !

    11ème ligne, dernière image : attention c'est " - - - - " bouillant !

    12ème ligne, dernière image :  endroit où sont entreposés des fûts !  Je rappelle pour les imprudents qu'il est très dangereux de laisser un doigt dans le trou du fût !

    Dernière ligne, 1ère image : celui-ci est sélectif comme dit souvent mon coiffeur qui a tendance à les couper en quatre ! 

     

    Il est assez long alors ...  au boulot les champions !

    Et pis c'est tout !

     

     Réponse :

    Ceux qui manipulent le Coran en continu pour créer de vives tensions entre les hommes et les peuples ne méritent pas autre chose que la chaise électrique !

     

    Nota: ... Je tenais à vous mettre au coran !

     

     

     

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

     

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    C'est un rébus un peu spécial puisqu'il concerne une région où je vais bientôt partir en vacances !

    Je ne sais pas si j'aurais une confirmation de mon rébus sur place !

    Nota : Ne tenez pas compte du point à la seconde ligne entre la haie et la cible !

     

     

     

     

    Si vous trouvez, vous aurez droit à toutes mes félicitations car ce n'est pas de la tarte ! 

     

     

     

    Réponse :

    Dans les années 1900, à Lamotte-Beuvron, le rêve secret des garçons était de prendre les sœurs Tatin à l’envers ! Mais ce n’était pas de la tarte car elles n’étaient pas très chaudes de la motte !

     

     

     

     

     

     


    12 commentaires
  • .

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

    Cette fois-ci :

    Agèle

    " Balance ton quoi "

     

    Tiens ... encore une PPPB ! *

     

     

     

    Balance ton quoi

     

    Ils parlent tous comme des animaux
    De toutes les chattes ça parle mal
    2018 j'sais pas c'qui t'faut
    Mais je suis plus qu'un animal
    J'ai vu qu'le rap est à la mode
    Et qu'il marche mieux quand il est sale
    Bah faudrait p't'être casser les codes
    Une fille qui l'ouvre ça serait normal
    Balance ton quoi
    Même si tu parles mal des filles je sais qu'au fond t'as compris
    Balance ton quoi, un jour peut-être ça changera
    Balance ton quoi
    Donc laisse-moi te chanter
    D'aller te faire en, hmm-
    Ouais j'passerai pas à la radio
    Parce que mes mots sont pas très beaux

    Les gens me disent à demi-mot
    Pour une fille belle t'es pas si bête
    Pour une fille drôle t'es pas si laide
    Tes parents et ton frère ça aide
    Oh, tu parles de moi
    C'est quoi ton problème?
    J'ai écrit rien qu'pour toi le plus beau des poèmes

    Laisse-moi te chanter
    D'aller te faire en, hmm-
    Ouais j's'rai polie pour la télé
    Mais va te faire en, hmm-
    Balance ton quoi
    Balance ton quoi
    Balance ton quoi

    Un jour peut-être ça changera
    Y a plus d'respect dans la rue
    Tu sais très bien quand t'abuses
    Balance ton quoi
    Balance ton quoi

    Laisse-moi te chanter
    D'aller te faire en, hmm-
    Ouais j'passerai pas à la radio
    Parce que mes mots sont pas très beaux
    Laisse-moi te chanter
    D'aller te faire en, hmm-
    Ouais j's'rai polie pour la télé
    Mais va te faire en, hmm-
    Balance ton quoi
    Balance ton quoi
    Balance ton quoi

    Même si tu parles mal des filles je sais qu'au fond t'as compris
    Balance ton quoi, un jour peut-être ça changera
    Balance ton quoi

     

    *  PPPB =  Petite Pépite de la Pépinière Belge  !

     

    Bon partage !

     

    Rotpier

     

     


    7 commentaires
  • .

       Pas trop de temps ce matin, alors je vous mets un petit sonnet déjà publié !

    Vous me direz s'il vous a branché et s'il vous a fait vibrer !

    . 

    Nonne (2)

    Image du net modifiée par mes soins !

    .

     

    La vibrante nonne,

     

    Toute jeune elle était entrée

    Au couvent sans grande passion,

    Elle avait subi des pressions

    Et son âme était sinistrée.

     

    Elle devait rester cloîtrée

    Alors que la grande éclosion

    De son corps en ébullition

    Lui laissait les joues empourprées !

     

    Un jour de la fin février

    Elle alla voir le jardinier :

    « Je t’en supplie, viens-moi en aide

     

    J’ai vraiment le feu au valseur ! »

    Il lui dit pendant le remède :

    « Bon dieu ! Que tu vibres ô ma sœur ! »

     

       Moralité … si ! Il y en a une !

     

    Une nonne n’est qu’une femme,

    il suffit de bien la brancher

    pour qu’elle soit tout feu tout flamme

    et qu’elle se mette à vibrer !

    .

                                                            Rotpier

     

    Image du net

     

     


    6 commentaires
  •  

            Puisque nous sommes presque à la mi-août, je vous propose une histoire de chatte... en tout bien tout honneur, vous me connaissez !

    Chatte.jpg 

    Image du net

     

    Fable à l’intention des jeunes chattes

    ou … des jeunes filles !

     

     

    La petite chatte imprudente,

     

     

    Trois matous en goguette,

    un tantinet voyous,

    se rinçaient les mirettes

    en matant les ébats fous

    d’une jeune minette.

     

    La jeune chatte,

    un joli petit lot super bath,

    jouait avec ses pattes,

    les enroulant autour de son cou.

    Du coup,

    la belle, pourtant tout à fait innocente,

    prenait des positions indécentes

    qui émoustillaient

    les matous voyous !

     

    Trop occupée à ses galipettes,

    notre jeune minette

    vit trop tard le trio de fripons

    qui la coinça dans un buisson !

     

    Et, ce qui devait arriver arriva :

    ils lui firent trois fois … le coup du chat !

    Trois à l’envers, trois à l’endroit !

        

                  Moralité :

     

    Une petite chatte

    - encore plus si elle est bath ! -

    doit bien surveiller ses gestes

    pour ne pas finir

    sous les reins lestes

    des joyeux matous !

    A retenir,

    un point c’est tout ! 

     

                                            Rotpier

     

    En bonus l'adage du jour du Rotpier :

    " Qui aime bien chatte y vient ! " 

     

     


    5 commentaires
  •  

    Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

     

    .

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

     

     

    rebus 320 (1)

    rebus 320 (2)

    rebus 320 (3)

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est une question existentielle que le Rotpier se pose . Peut-être aurez-vous la réponse ?

     

    1ère ligne,   3ème image : sert à bloquer une porte par exemple !  Dernière image : petite étendue d'eau !

    3ème ligne, 1ère image : je n'ai que ceux de 2009 à vous présenter !

    4ème ligne, 1ère image : à 3 H 52 du matin, il est très  " - - - " !  Dernière image : le personnage est très fatigué, il  "  - - - - " !

    5ème ligne, 1ère image :le serpent fait toujours  " s " ... si !  

    6ème ligne, 1ère image : en direct : " ti " !  4ème image : la boisson préférée des rosbifs !  dernière image : le marin est presque au haut du "  - - -  " mais il ne se prénomme pas forcément Alexandre ! 

    7ème ligne, 1ère image : la sale bête pique ... et toc !  3ème image : quand son nez s'allonge, il  "  - - - - " !   ( L'autre aussi ! )

    8ème ligne, 2ème image : en direct : " che " !  

    11ème ligne, 2ème image : il  "  - - - - - " comme le Rotpier souvent !  3ème image : j'en suis presque un ... si !  

    12ème ligne, 1ère image : c'est le son qui sort de la boite en imitant l'animal !  Dernière image : des poches de  "  - - - - " pour sauver des vies !

     

    Au travail : il y a du boulot !  Que ceux qui sèchent ne s'en fassent pas trop : ils pourront aller pêcher la réponse demain sur ce même billet !

     Et pis c'est tout !  

     

     

    Réponse :

    Si un calmar décidait de devenir toréador se ferait-il systématiquement et sèchement encorner ? Rien qu'en y pensant je me fais un sang d'encre !

     

    Avec bien sûr le triple jeu de mots entre Calmar, encornet et seiche qui sont des mots désignant le même animal marin et qui, comme la pieuvre, jette de l'encre !

     

     La pieuvre par :    https://fr.wikipedia.org/wiki/Calmar

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    C'est un rébus un peu spécial puisqu'il fait appel à un contrepet sur un seul mot ( contrepet interne ... si on n'évacue pas on explose ! ) et qui engendre un néologisme ! Mais les habitués ont en vu d'autres !

     

     

    Il est long, pas facile, mais je sais que vous ne plierez pas  devant la tâche et que vous ne lâcherez pas prise !

    J'espère que vous n'aurez pas de tracas jusqu'au cou pour en venir à bout !

     

     

     Réponse :

    Ce serait une grande méprise que de confondre une prise biplite utilisée en électricité et une prise plibite* utilisée contre le règlement au catch et qui fait très mal !

     

    • Ou « plie-bite » … c’est comme vous le sentez !

    Pour qui n'étaient pas au courant :

    la prise biplite est l'autre nom de la prise multiple ! 

     

     

     

     

     

     


    10 commentaires
  • .

    Attention: cette fois-ci, il y a du rab !

     

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    Renaud

     « Laisse béton »

     

     

     

     

    Laisse Béton

     

    J'étais tranquille j'étais peinard
    Accoudé au flipper
    Le type est entré dans le bar
    A commandé un jambon beurre
    Et y s'est approché de moi
    Et y m'a regardé comme ça
    T'as des bottes, mon pote
    Elles me bottent
    Je parie que c'est des santiags
    Viens faire un tour dans le terrain vague
    Je vais t'apprendre un jeu rigolo
    A grands coups de chaînes de vélo
    Je te fais tes bottes à la baston
    Moi je lui dis, laisse béton
    Y m'a filé une beigne
    Je lui ai filé une torgnole
    Y m'a filé une châtaigne
    Je lui ai filé mes grolles
    J'étais tranquille j'étais pénard
    Accoudé au comptoir
    Le type est entré dans le bar
    A commandé un café noir
    Pis y m'a tapé sur l'épaule
    Et m'a regardé d'un air drôle

    T'as un blouson, mecton
    L'est pas bidon
    Moi je me les gèle sur mon scooter
    Avec ça je serai un vrai rocker
    Viens faire un tour dans la ruelle
    Je te montrerai mon Opinel
    Je te chouraverai ton blouson

    Moi je lui dis, laisse béton

    Y m'a filé une beigne
    Je lui ai filé un marron
    Y m'a filé une châtaigne
    Je lui ai filé mon blouson

    J'étais tranquille j'étais pénard
    Je réparais ma mobylette
    Le type a surgi sur le boulevard
    Sur sa grosse moto super chouette
    S'est arrêté le long du trottoir
    Et m'a regardé d'un air bête

    T'as le même blue jean que James Dean
    T'arrêtes ta frime
    Je parie que c'est un vrai Lévis Strauss
    Il est carrément pas craignos
    Viens faire un tour derrière l'église
    Histoire que je te dévalise
    A grands coups de ceinturon

    Moi je lui dis, laisse béton

    Y m'a filé une beigne
    Je lui ai filé une mandale
    Y m'a filé une châtaigne
    Je lui ai filé mon futal

    La morale de c'te pauvre histoire
    C'est que quand t'es tranquille et peinard
    Faut pas trop traîner dans les bars
    A moins d'être fringuer en costard
    Quand à la fin d'une chanson
    Tu te retrouve à poil sans tes bottes
    Faut avoir de l'imagination
    Pour trouver une chute rigolote.

     

    xxxxxxxxxxxxxxx

     

     

    + Le bonus : un pastiche :

    .

    Pastiche de la chanson de Renaud:

    « Laisse béton »

     

    Laisse béton,

     

    J’étais tranquille j’étais pénard

    je n’avais mêm’ plus mon calfouet

    car j’essayais un chouett’ bénard

    avec des revers en moquette

    La fill’ s’est approchée de moi

    elle m’a regardé comm’ ça :

    « t’as un truc

    mon pote

    il me botte

    je parie qu’il est à ma taille

    viens faire un tour ça me travaille

    j’ t’apprendrais un truc rigolo

    le coup de la bête à deux dos

    je vais t’ montrer petit mecton »

     

    Moi j’y ai dis « laisse béton ! »

     

    Ell’ m’a filé un’ beigne

    j’ y ai filé un’ torgnole

    m’a filé une châtaigne

    et aussi la vérole !

     

    J’étais tranquille j’étais pénard

    le mec s’est approché de moi

    il avait un’  tronch’ de loubard

    et il schlinguait comm’ un putois

    il m’a dit  « tu te promèn’  tard

    tu cherch’ rais pas un mec comme moi ?

    T’as un p’tit derche

    mon pote

    il me botte

    je vais m’ l’ faire sans te d’ mander

    et te gène pas pour gueuler

    y a pas un seul chat à la ronde

    qui miaulerait pour te répondre

    j’ai pas besoin d’ ta permission ! »

     

    Moi j’y ai dis « laisse béton ! »

     

    Il m’a filé un’  beigne

    j’y ai filé un’ mandale

    m’a filé une châtaigne

    et pété le futal !

     

    La moral’  de cett’ pauvre histoire

    c’est qu’ quand t’es tranquille et pénard

    faut jamais essayer d’ bénard

    et faut pas se balader tard !

     

    Quand t’as vécu ces aventures

    et que de fièvre tu grelottes

    tu te dis que la vie est dure

    et pas tous les jours rigolote !

     

    xxxxxxxxx

     

    Quant à moi pour ce grand chef d’œuvre

    je ne me fais pas d’illusion

    je n’aurais pas le prix des Œuvres

    mais je m’en tap’ le trait d’union !

     

    Je suis tranquill’  je suis pénard

    j’aurais pas la légion d’honneur

    mais si vous prenez vot’ panard

    en la lisant c’est mon bonheur !

     

    La la la la   la la la la

    la la la la   la la la la

    la la la la   la la la la  !!!

     

     

     

                                     Rotpier

     
     

    Et pis c’est tout !

    A la vôtre !

    Avec modération SVP !

    Sinon, cela donne ça !

     

     

    Rotpier

     

    xxxxxxxxxxxxxxx

     

    + Le cadeau Bonux :

    Le porte-clé du Rotpier

     

    A imprimer, plastifier et découper dans du carton fort !

     

    Je vous ai gâtés aujourd'hui ... non ?

     

     

     


    5 commentaires
  •  

    Je vous rappelle ces citations :

     

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

     Chamfort  (Maximes et pensées)

     

      La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

     Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

     

     

                       « Le rire est le propre de l'Homme »

                     Rabelais ( Pantagruel )

     

     

    Seulement de l’homme ?

     

     

     

    Le dicton de présentation :

     

     Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

    N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

     

     

    Le principe d'Archimède

     

    Aujourd’hui, je vous propose quelques variantes un peu moins sérieuses de son fameux principe, que je vous rappelle pour le cas où vous bavardiez en classe pendant les cours de physiques.

     

    Enoncé du principe d’Archimède :

               Tout corps plongé dans un liquide reçoit de la part de celui-ci une poussée verticale, dirigée de bas en haut et égale au poids du volume du liquide déplacé.

         

     

    Variantes bien connues ( qui ne sont pas de moi ! ) :

     

    1)   Tout corps plongé dans un liquide en ressort mouillé !

     

    2)   Tout corps plongé dans un liquide et ne refaisant pas surface au bout de cinq minutes, doit être considéré comme perdu !

     

      Rotpier-dans-sa-baignoire-2.jpg

    Collection personnelle du Rotpier: ça baigne pour moi ! 

        

    Variantes de Rotpier :

     

    1)   Tout cor plongé dans un liquide s’entend beaucoup moins bien le soir au fond des bois.

     

    2)   Tout corps plongé dans un lit vide en ressort tout pâle.

     

    3)   Tout cor plongé dans le liquide d’une bassine, prend son pied et en ressort en ayant diminué de volume et l’esprit de cet énoncé n’est pas déplacé.

     

    4)   Tout corps, beau ou pas, plongé dans un liquide n’en ressort noir que si ce liquide est du pétrole brut ou si le dit corps l’était déjà avant … noir.

     

    5)   Tout corps ne m’use que si j’y plonge le biniou de bas en haut ou inversement.

     

    6)   Tout corse, l’après-midi, plongé ou non dans un lit, dort.

     

    7)   Tout corps plongé dans un autre corps reçoit des poussées de bas en haut et inversement, ce qui provoque, à terme, un déplacement de liquide pas forcément proportionnel au poids du volume déplacé.

     

    8)   Tout corps vidé n’est pas corps beau.

     

    9)   Tout corps net n’est pas corps de religieuse.

     

    10)                Tout corps nu n’est pas forcément cocu.

     

    11)                Tout corps n’est lien que par le nœud et par Pierre.

     

    12)                Tout corps rond n’a pas automatiquement bonne mine.

    xxxxxxxxxxxx

     

    Remarque:

    Je me permet de vous rappeler que si vous avez des vices sans fin, il est possible que vous ayez eu Archimède de Syracuse comme ancêtre ! 

     

    Et pis c’est tout pour aujourd’hui !

     

    Le Rotpier

     

     


    6 commentaires
  •  

     

    Souvenirs de vacances du coté de Sainte-Suzanne en Mayenne :  https://www.ste-suzanne.fr/

     

     

    Photo personnelle ! 

     

     

    Le Dolmen des Erves,

     

    Il y a plus de six mille ans

    des hommes de la préhistoire

    avec des moyens dérisoires

    ont érigé ce monument.

     

    Pour un chef ou bien pour un dieu ?

    Pour un druide ou une druidesse ?

    Un grand prêtre ou une prêtresse

    ou un souverain prestigieux ?

     

    Qui les a poussés à cela ?

    Quelles étaient donc leurs croyances

    pour avoir autant de vaillance ?

    Il en fallait et au-delà !

     

    Extraire et transporter ces blocs

    était déjà une prouesse

    qui demandait beaucoup d’adresse

    et des gestes vraiment ad hoc !

     

    Arrivés à destination

    une des tâches délicates,

    le dressage des orthostates,

    demandait de l’application.

     

    Ils n’avaient rien à nous envier

    avec des moyens empiriques

    anticipant la mécanique

    ils utilisaient les leviers.

     

    Reste une question à poser :

    comment faisaient-ils pour les dalles

    d’une masse monumentale

    et qu’il fallait surélever ?

     

    Surélever et translater

    un travail vraiment titanesque

    pour le montrer aucune fresque

    on ne peut que le constater.

    .

    Grâce aux leviers et aux rouleaux

    chaque problème a son remède

    en avance sur Archimède

    ils faisaient marcher leurs cerveaux !

     

    Il fallait chercher à tâtons

    comment équilibrer les forces

    les solutions étaient retorses :

    il fallait avoir de l’aplomb !

     

    Il reste beaucoup de questions

    qui n’auront jamais de réponse

    sauf quelques théories absconses

    basées sur des suppositions.

     

    Toujours est-il qu’il est bien là

    et qu’il n’y est pas par miracle

    qu’on le porte ou non au pinacle

    des hommes ont réussit cela !

     

    La France en compte de nombreux

    mais elle n’en a pas l’apanage

    d’autres pays ont ces ouvrages

    bâtis par des gens valeureux !

      

                                                                          

                                                                    Pierre Dupuis

     

     


    5 commentaires
  •  

    Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

     

    .

     

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

     

    rebus 372 (1)

    rebus 372 (2)

    rebus 372 (3)

    Petite aide au rébus

    ( les champions s'en passeront ! ) :

     

    C'est un rébus du Rotpier, ce qui n'est pas un facteur déterminant pour le résoudre vu que l'animal est assez tordu dans sa façon de penser !

     

    1ère ligne, 3ème image : il  "  - - - - - " ... donc il est ! Dernière image : " - - - " est ce personnage ! ( les autres aussi ! ) 

    2ème ligne, 4ème image :   la moitié de ce que regarde Titeuf ! 

    3ème ligne, 1ère image: c'est la matière qu'il faut retenir !

    5ème ligne, 3ème image : en direct: " u " ! (  Nota: il faut lui coller la 1ère lettre de l'image suivante ! )

    6ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre la fille !

    7ème ligne, 1ère image : le verbe aller au présent ! 2ème image : "oui" pour les casques à pointe  ... pour les autres aussi !  

    8ème ligne, 2ème image : le serpent fait " s " ou " se ", c'est selon son humeur !

    9ème ligne, 1ère image : Oiseau qui aime beaucoup les glands ... c'est tout ce que j'ai trouvé à dire ... je suis peut-être un gland ? 3ème image: le marin est presque en haut du mat ... comme Alexandre ! Dernière image  "  - - - - " ... au gorille ... si l'on veut !

    Dernière ligne,  3ème image : des poches de  " - - - - " pour sauver des vies et ... c'est en relation directe avec le rébus, prenez cela comme facteur déterminant pour le résoudre ! Dernière image : c'est peut-être celui des cons mais rien n'est certain mes petits lapins !

     

    A vous de jouer et n'oubliez pas que vous être toujours digne d'un don ! 

     

    Et pis c'est tout tout !

     

    Réponse :

    Quand je pense qu’il y a des ignorants qui croient que le facteur rhésus est un gars qui travaille à la poste j’ai du mal à garder mon sang froid ! 

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    Ce n'est pas une généralité ... mais quand même !

     

     

     

    Il est assez court et vous avez une grande ouverture d'esprit ... concernant mes bêtises ! 

     

     

     Réponse :

     

    En politique comme ailleurs, les femmes pragmatiques et ambitieuses ont toujours une grande ouverture d’esprit et assez souvent pas que.

     

     

     

     

     


    10 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

    Bénabar

    « L’effet papillon »

     

     

    L'effet papillon

     

    Si le battement d'ailes d'un papillon quelque part au Cambodge
    Déclenche, sur un autre continent, le plus violent des orages
    Le choix de quelques-uns dans un bureau occidental
    Bouleverse des millions de destins, surtout si le bureau est ovale


    Il n'y a que l'ours blanc qui s'étonne que sa banquise fonde
    Ça ne surprend plus personne, de notre côté du monde
    Quand le financier s'enrhume, ce sont les ouvriers qui toussent
    C'est très loin la couche d'ozone mais c'est d'ici qu'on la perce


    C'est l'effet papillon : petite cause, grande conséquence
    Pourtant jolie comme expression, petite chose, dégât immense


    Qu'on l'appelle "retour de flamme" ou "théorie des dominos"
    "Un murmure devient vacarme" comme dit le proverbe à propos
    Si au soleil tu t'endors, de Biafine tu t'enduiras
    Si tu mets une claque au videur, courir très vite tu devras
    Si on se gave au resto, c'est un fait, nous grossirons
    Mais ça c'est l'effet cachalot, revenons à nos moutons (à nos papillons)
    Un hôtel un après-midi "aventure extra-conjugale"
    Puis, le coup de boule de son mari, alors si ton nez te fait mal


    C'est l'effet papillon, c'est normal fallait pas te faire chopper
    Si par contre t'as mal au front, ça veut dire que c'est toi l'mari trompé


    Avec les baleines on fabrique du rouge à lèvres, des crèmes pour filles
    Quand on achète ces cosmétiques, c'est au harpon qu'on se maquille
    Si tu fais la tournée des bars, demain, tu sais qu't'auras du mal
    Pour récupérer, à huit heures, ton permis au tribunal


    C'est l'effet papillon petite cause, grande conséquence
    Pourtant jolie comme expression, petite chose, dégât immense


    Le papillon s'envole, le papillon s'envole
    Tout bat de l'aile
    Le papillon s'envole, le papillon s'envole
    Tout bat de l'aile

     

    Bon partage !

    Rotpier

     

    Un petit bonus  de Pierre :

     

     

    Petite cause, grands effets

    ou

    L’effet papillon,

     

    Le battement de cils à peine perceptible

    avait fait bel effet sur son cœur au repos.

    Quand l’œil lui fit de l’œil, ce fut irrésistible,

    logique enchaînement : changement de tempo !

     

    Pour faire l’inventaire : exploration lancée !

    De haut en bas la chère avait de quoi troubler !

    Un très joli minois, une belle avancée

    et l’étage du bas était très bien meublé !

     

    Deux ou trois rendez-vous : repas en tête à tête

    et déjà les genoux qui cherchent les accords :

    prémices d’ouragan menant au corps à corps !

     

    Du souffle du désir à la grande tempête !

    Un battement de cils menant au tourbillon :

    parfaite illustration de l’effet papillon !

     

                                                    Pierre Dupuis

     

     


    9 commentaires
  • Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

     

    Les chouettes Chouettes 146

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Les chouettes Chouettes 147

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Les chouettes Chouettes 148

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Les chouettes Chouettes 149

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Les chouettes Chouettes 150

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Les chouettes Chouettes 144

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Vous n'êtes pas obligés de manger des moules

    mais protégez-vous du soleil et buvez beaucoup !

    Ne vous mouchez que si vous avez le rhume !

    .

    Image du net

     

    Signature Rotpier

     

     

     

    Signature Rotpier

     

     

    ... Je vous chouette une bonne distraction

    ... et une bonne journée !

     

     

     

     

     

     


    6 commentaires
  • .

    Nom de Zeus : qué calor !

     

    Un petit rappel !

     

    Un poème écrit en 2003 

     

    Image travaillée par moi-même

     

     

    Hécatombe,

     

    Il faisait chaud … très chaud !

    La nature avait certainement une dent

    - ce n’était pas possible autrement ! -

    contre les hommes !

    Un vieux compte à régler avec les fils d’Adam !

    Et … sûrement pas une histoire de pomme !

    Plutôt une histoire d’accroc.

    Ce fameux accroc

    dans la vaporeuse parure d’ozone

    de notre bonne vieille Terre !

    Le soleil avait bien vu la brèche

    qui avait envoyé ses rayons

    -  gigantesques bataillons d’Amazones ! -

    décocher leurs traits brûlants !

     

    En dessous, tout grillait :

    l’herbe, les plantes, les arbres,

    les animaux et les hommes !

    Et, comme toujours, les plus faibles trinquaient.

     

    Animal intelligent, l’homme réagissait.

    On s’occupait activement des plus jeunes,

    mais des vieux, on n’avait pas toujours le temps,

    ou ils ne se plaignaient pas trop,

    ou bien… on les avait tout simplement oubliés !

    Alors, ils tombaient comme des mouches,

    desséchés, pareils aux vieilles souches

    dont l’écorce se fendille avant de se détacher.

    La nature - en représailles peut-être ? -

    avait décidé cette naturelle,

     implacable et brûlante euthanasie.

     

    Toute guillerette, la mort faisait sa moisson :

    il est vrai que c’était de saison !

    Mais… tout à son souci de bien faire

    - remarquait-on dans les hautes sphères ! -

    elle y mettait quand même une indécente frénésie !

     

    Il faisait chaud … très chaud

    … dans les ministères !

    Les responsables, qui n’avaient rien vu venir,

    ne savaient plus comment s’en sortir !

    L’opinion publique attendait des explications,

    on lui disait : « nous avons pris toutes les dispositions ! »

    Bref, on tentait de l’emberlificoter !

     

    Il faisait chaud … très chaud

    … dans les ministères :

    les fusibles commençaient à sauter !

     

                                                                       Pierre Dupuis

     

    Nota :

    Bien sûr, les politiques ont retenu la leçon et cela se passe mieux maintenant.

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Mais, ne nous laissons pas abattre et rions un peu !

     

     

     

    Images du net ! 

     

     

    Quand la canne ou la cane va, tout va !

     

    ou

     

    Le fermier facétieux,

     

     

     

    On peut très bien être un fermier

     

    et être adepte des boutades,

     

    « la boutade me monte au nez ! »

     

    était une de ses tirades !

     

     

    Il adorait les calembours,

     

    surtout ceux avec le mot « cane »,

     

    ce volatile de basse-cour

     

    à qui il ordonnait : « ris cane ! »

     

     

    Comme il lui fallait s’appuyer,

     

    il aimait bien aussi sa canne,

     

    cadeau de monsieur le curé

     

    avant que le pauvre abbé cane !

     

     

    Je m’en vais vous énumérer

     

    quelques jeux de mots de son cru,

     

    ils ne sont pas tous éthérés

     

    mais ne parlent jamais de c - - !

     

     

    La cane marche à petits pas,

     

    elle avance et elle tournaille,

     

    c’est ainsi que la cane va

     

    où voulez-vous que la cane aille !

     

     

    Elle prend de l’eau dans son bec,

     

    s’envole et la largue pépère,

     

    recommençant tout aussi sec :

     

    quand ça lui plait le cane adhère !

     

     

    Un jour d’orage et de grand vent,

     

    dans la rivière très gonflée,

     

    il y eu un puissant courant

     

    et l’on y vit la cane happée !

    .

     

    C’est alors que passait Zoé

     

    qui l’attrapa à l’épuisette

     

    « Elle a sauvé la cane … ohé ! »

     

    s’écria en dansant Suzette !

     

     

    Un jour de très vilains bandits

     

    l’enlevèrent dans une cage

     

    contre rançon pour le jour dit :

     

    elle fut une cane otage !

     

     

    Quand on chantait - toujours gratis ! -

     

    elle préférait les romances,

     

    on l’appelait la cane à bis :

     

    elle voulait qu’on recommence !

     

     

    Il avait un âge certain

     

    et marchait avec une canne :

     

    peut-être bien que ce mâtin,

     

    de tout là-haut il en ricane !

     

     

    Car le bougre s’en est allé

     

    en exigeant d’avoir sa canne

     

    dans son cercueil pour lui parler :

     

    avec elle pas de chicane !

     

     

    Il lui portait grande attention,

     

    il l’avait surnommée « Icule »,

     

    il est mort d’une insolation

     

    emporté par la canicule !

     

     

    Moi j’adorais cet homme sage

     

    qui aurait pu me conseiller

     

    pour épargner mon entourage :

     

    on ne sait jamais quand caner !

                                   

     

                                           Rotpier

     

     

     

     


    5 commentaires
  •  

    Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

    .


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

     

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est un rébus cadeau pour l'ami Géhem !

     

    1ère ligne, 1ère image :     " - - - " est ce personnage ? 3ème image : produit du vers du mûrier ! 4ème image : ce n'est pas la nuit ! ( l'autre aussi ! ) Dernière image : la moitié de la marque ... si vous ne trouvez pas, ça va saigner !

    2ème ligne, 1ère image : une fleur symbole de la royauté !

    4ème ligne, 3ème image : le verbe " aller " à l'impératif !

    5ème ligne, 2ème image : le mec a une sacrée "  - - - - - " !

    Dernière ligne, dernière image : c'est l'arme qu'il faut retenir !

     

     

      Et pis c'est tout ! Il est court mais c'est les vacances !

     

    Réponse :

    Qu’il soit journaliste ou pas, un gigolo travaille toujours en free-lance !

     

     

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    Ce n'est pas que je sois anticlérical mais ... quand même !

     

     

    Il est court, vous ne serez pas emmouscaillé pour le trouver ! 

    Réponse :

    Sans dire que l’église est dans la merde, j’ai toujours entendu parler des troncs dans les églises ! 

     

     

     


    16 commentaires
  •  

    .

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

    Cette fois-ci :

     

    Renan Luce

    " On s'habitue à tout "

     

    ... J'aime beaucoup,

    ... j'espère que vous allez vous y habituer !

     

    Et n'oubliez pas l'adage :

    " Même les veaux doux ont des mères vaches ! "

     

     

     

        

    On s'habitue à tout

     

    On s'habitue à tout
    Aux colonnes de Buren
    À Duchamp sa fontaine
    Au coup d'boule de Zizou
    Aux voix dans l'auto-tune
    À nos villes qu'on enfume
    À nos vilaines toux
    On s'habitue à tout
    Voir vieillir ses parents
    Voir élus des tyrans
    Aux voix qui amadouent
    À s'méfier de c'qu'on mange
    À s'méfier des gueules d'ange
    À plus s'méfier du tout

    On s'habitue à tout
    Mais ne plus dire "je t'aime"
    S'en remet-on quand même?
    Se passe-t-on de mots doux?
    On s'habitue à tout
    Mais pour l'amour qui part
    Les amoureux hagards
    S'en remettent au vaudou
    S'en remettent au vaudou

    On s'habitue à tout
    À notre Eldorado
    Aux poumons remplis d'eau
    Aux urnes remplies de boue
    Au 21 avril
    Aux réveils difficiles
    Et à celui des loups

    On s'habitue à tout
    Aux bruits de pas du dessus
    À vivre un peu déçu
    À vivre de peu de sous
    À faire un peu l'autruche
    Sans remettre les bûches
    Qui font battre le pouls
    On s'habitue c'est tout
    À faire sa petite danse
    Javanaise de l'absence
    Et j'en bave, pas vous?
    Mais on s'habitue à tout

    On s'habitue à tout
    Mais ne plus dire "je t'aime"
    S'en remet-on quand même?
    Se passe-t-on de mots doux?
    On s'habitue à tout
    Mais pour l'amour qui part
    Les amoureux hagards
    S'en remettent au vaudou
    S'en remettent au vaudou
    S'en remettent au vaudou
    S'en remettent au vaudou

      

     

     

    Bon partage !

     

    Rotpier

     

     


    5 commentaires
  •  

    Me voila  de retour pour le pire et le meilleur, on commence par le pire :

     

    Photo de Dame Ginette

     

     

    Je f’ rai un dolmen 
    Où l’humour s’ ra roi, où l'humour s’ ra loi 
    Où vous serez zen ...

     

    Tiens, cela me rappelle quelque chose ...

     

    Allez !

    Je vous offre un petit … pastiche !

    A la vôtre !

     

    Cette fois-ci :

     

    «  Ne me quitte pas  »

    de Jacques Brel "

     

    qui devient :

     

    «  Ne me quittez pas  »

     

    De … Rotpier

     

    Recette pour bien le déguster :

     

    • Un petit clic sur le triangle pour démarrer si cela ne se fait pas automatiquement !

     

    • On écoute religieusement l’artiste !

     

    • On descend et l’on chante sur les paroles de Rotpier !

    Et… si ça plait : on recommence jusqu’à ce que les voisins commencent à hurler !

     

    Donc : on écoute !

     

     

     

    Ne me quittez pas,

     

    Ne me quittez pas 
    Il faut rigoler
    Toujours rigoler
    se plier parfois 
    Oublier le temps 
    les malentendus et tous les tordus 
    Les enterrements

    Oublier les sœurs 
    Et les bonnes-sœurs sans foi et sans loi 
    Et les vieux pasteurs

     
    Ne me quittez pas 
    Ne me quittez pas 
    Ne me quittez pas 
    Ne me quittez pas

     

    Moi j’ vous offrirai 
    Des vers de la nuit 
    En catimini des tas et des tas 
    J’ me creus’ rai la tête encore et encore 
    Je f’ rai des efforts mêm’ des nuits entières
    Je f’ rai un dolmen 
    Où l’humour s’ ra roi, où l'humour s’ ra loi 
    Où vous serez zen

     
    Ne me quittez pas 
    Ne me quittez pas 
    Ne me quittez pas 
    Ne me quittez pas

     

    Ne me quittez pas 
    J’ vous inventerai 
    Des mots insensés 
    Des trucs à la noix
    Je vous parlerai 
    De ces deux chinois 
    Qui ont vu deux fois des mecs s'embrasser 
    J’ vous raconterai l'histoir’ de ce typ’  mort
    De n'avoir pas pu se supporter 

    Ne me quittez pas 
    Ne me quittez pas 
    Ne me quittez pas 
    Ne me quittez pas

    On a vu souvent 
    défaillir des vieux 
    Même au Vatican 
    Où ils sont nombreux 
    Il est paraît-il 
    Des sœurs délurées
    qui pomp’  des curés 
    Pas qu’au mois d’ avril 
    Et quand vient le soir 
    Ils sont flagada 
    Pour récupérer il leur faut trois mois  

    Ne me quittez pas 
    Ne me quittez pas 
    Ne me quittez pas 
    Ne me quittez pas

     

    Ne me quittez pas 
    Je vais m’appliquer 
    Je vais continuer 
    Je ne chom’  rai pas
    Je vous  regard’ rai pour de bon sourire et 
    Peut-être même rire 
    Je vais devenir l'ombre de votre ombre 
    L'ombre de vos chiens 
    ou de vos pingouins  

    Ne me quittez pas 
    Ne me quittez pas 
    Ne me quittez pas 
    Ne me quittez pas

     

                                         

                                                Rotpier

     

    Et pis c’est tout !

    A la vôtre !

    Avec modération SVP !

    Sinon, cela donne ça!

    Rotpier

     

    Milles excuses d'avoir commis cela sur cette superbe

    chanson du Grand Jacques !!! 

     

     

     

     

     


    12 commentaires
  •  

    Préface ( et alors ! … j’ai bien le droit aussi …non ? )

    Qu’est-ce qu’une idée neuve, brillante, extraordinaire ?

    Ce n’est point, comme se le persuadent les ignorants, une pensée que personne n’a jamais eue, ni dû avoir.

    C’est au contraire une pensée qui a du venir à toute le monde et que quelqu’un s’avise le premier d’exprimer.

    Boileau ( préface des « Œuvres » )

    Sans nous comparer à Boileau (d’ailleurs, moi, j’en bois assez peu !) nous pouvons quand même émettre quelques pensées pour épancher ainsi nos vies ! Sans avoir trop mal aux genoux ....... ?

    Et pis c’est tout !

    Rotpier

    Statue dans mon jardin !

    Si tout n’est pas bon,

    ne m’en veuillez pas : je me rôde, hein !

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Allez, deux petites pensées et après, je me carapate en vacances !

      

    1ère Pensée 

    Les compagnies d'assurance ont leur Bonus-malus et l'industrie pharmaceutique à son Bonus-phallus : le Viagra ! ... A chacun son job * !     

    * Là, il ne faut pas zozoter et vous êtes priés de ne pas vous exclamer : "Ah! elle est raide celle-là ! "

     

    2ème Pensée :

     Un Saint avec des seins est une Sainte à moins que le Tout Puissant ne soit un sacro-saint déconneur !

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Ce qui nous conduit à parler de Sainte-Suzanne : 

     

     

    Du 21 juin au 15 juillet 

    Vacances du coté de Sainte-Suzanne en Mayenne !

    J'irais certainement visiter :

     

    Le musée de l'auditoire

    https://www.ste-suzanne.fr/musee-de-lauditoire/pcu876000002?position=1&list=4uE-OBLghiMVPLXZqM5USF-8P_aM4u2pBGY0lgN0fek

     

    Ou j'élirai dolmen ici :

    https://www.ste-suzanne.fr/dolmen-des-erves/pcu876000008?position=2&list=4uE-OBLghiMVPLXZqM5USF-8P_aM4u2pBGY0lgN0fek

     

    Epicétout !

    Pierre ou Rotpier : c'est au choix !

     

     

     


    8 commentaires
  •  

     

    Image du net bidouillée par le Rotpier !

     

    Liminaire :

    Je ne suis pas une lumière mais je rêve de le devenir, ce qui n’est pas plus idiot qu’autre chose après tout … qu’en pensez-vous ?

     

     

    Lumineuse réincarnation,

     

    Au niveau réincarnation

    je voudrais être un réverbère

    je sais c’est un peu terre à terre :

    j’ai des lacunes d’ambition.

     

    Je voudrais être à la station

    ligne 8 filles du Calvaire

    pour dispenser de la lumière

    à toute la population.

     

    Pas de tri pas de sélection

    les grands-mères et les grands-pères

    les ouvriers les militaires

    auront droit à ma prestation.

     

    Sauf bien sûr quelques exceptions :

     

    Oui je ferais des exceptions

    comm’ pour la femme du libraire

    qui se tape des légionnaires

    quand son mari travaille à Lyon.

     

    Alors que moi en bon garçon

    je lui propose de lui faire

    tout ce qui puisse la distraire

    quitte à donner dans le cochon.

     

    Madame a décidé que non

    jouant la chèvre libertaire

    avec la garnison entière :

    un véritable paillasson.

     

    Et si vient à passer Fillion

    aussitôt panne de lumière

    je voudrais qu’il tombe par terre

    et que passe un très gros camion.

     

    Lui qui au volant est champion

    dans la ligne des Hunaudières

    ce serait sa fin de carrière

    et son ultime punition.

     

    Pour le chauffeur pas de sanction

    même si c’est en marche arrière

    qu’il repasse pour satisfaire

    son goût de grande précision.

     

    En ce qui concerne Macron

    je verrai avec mes confrères

    pour organiser la première

    grève des illuminations.

     

    Il l’aura dans le trouffignon

    l’Elysée privé de lumière

    par la force des réverbères

    ce sera la révolution.

     

    La Brigitte sera ronchon

    mais il lui dira de se taire

    ainsi commencera la guerre

    à puissants coups de polochon.

     

    Si Castaner sort d’un boxon

    - il aime bien le populaire ! -

    il sera privé de lumière

    mais il s’en fout le polisson.

     

    Il profit’ ra de l’occasion

    pour rouler des pelles sévères

    à la gonzesse du libraire

    de retour de dépravation.

    .

    L’autre sera en pâmoison

    bouillante comme une chaudière

    plus chaude que La Soufrière

    prête à entrer en éruption !

     

    Vous attendez la description

    mais je ne peux vous satisfaire

    ma retenue est légendaire :

    ma doctrine est la discrétion.

     

    Je sais bien que des chiens viendront

    lever la patte de derrière

    pour pisser c’est de bonne guerre

    moi je suis pour les traditions.

     

    Si des gilets jaunes le font

    le regard haut la mine fière

    je serais bien sûr solidaire

    vive les manifestations !

     

    Mais il n’est pas du tout question

    qu’un CRS même stagiaire

    à la mine patibulaire

    vienne me mouiller les arpions.

     

    Si Nemo le chien de Macron

    vient sacrifier à la coutume

    je n’aurais aucune amertume

    nous ferons la conversation.

     

    Je serais peut-être gêné

    devant certains secrets d’alcôve

    et si Brigitte a le mont chauve

    … je n’irais pas le clariner !

     

    A moins qu’on m’en offre un bon prix

    que je verserais dans la caisse

    des confrères dont la vue baisse

    et que l’on traite avec mépris.

     

    Pour tous je serai un éden

    dans la nuit noire une lumière

    salvatrice et pas rancunière

    sauf pour les fachos du RN.

     

    Si la blonde d’Hénin-Beaumont

    vient à passer la scélérate

    je lui ferais un croche-patte

    pour qu’ ell’ s’éclate le menton !

            

            Apostille :

    Au niveau réincarnation

    je voudrais être un réverbère

    je le dis je le réitère

    c’est mon ultime vocation !

     

    Mon vœu sera-t-il exaucé ?

    Suis-je né sous de bons auspices ?

    Je peux encore rendre service

    n’allez surtout pas vous gausser.

     

    Je garderai au fond des yeux

    une étincelle de malice

    pour tous ceux qui seront complices

    de mes facéties c’est sérieux !

     

    C’est ma dernière volonté

    une confession d’antichambre

    c’est mieux que d’être un pot de chambre

    qui tous les jours est emmerdé !

     

                                                                          

                                                                 Rotpier

     

     


    4 commentaires
  •  

    Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

    .


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

     

     

    rebus 333 (1)

    rebus 333 (2)

    rebus 333 (3)

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est un rébus du Rotpier avec des relents de bord de mer ! 

     

    1ère ligne, 2ème image : il ne faut pas prendre la fille !  3ème image : " - - - " est ce personnage ?  ( Les autres aussi ! ... Y a pas de raison ! )

    2ème ligne, 2ème image : Éole est le dieu du " - - - - " ! 

    3ème ligne, 1ère image : la boisson favorite des rosbifs ! 2ème image : le marin est presque en haut du "  - - - " de son voilier ... comme Alexandre ! ( L'autre aussi ! ) 3ème image : l'ennemie jurée du chien ... et tac ! 

    4ème ligne, 1ère image : quand son nez s'allonge, il "  - - - -  " ! ... quand c'est autre chose, je ne sais pas !  2ème image : place de la vigie sur les anciens voiliers ... l'endroit aussi où l'on trouvait 5 colonnes !

    6ème ligne, 1ère image : il y en avait de très grandes à Paris bien décrite par Zola !

    7ème ligne, 1ère image :attention, c'est très "  - - - - - " ! 2ème image : des poches de

     " - - - - " pour sauver des vies !  Dernière image : un " - - - - -  " de bus !

    8ème ligne, 1ère image : autre nom pour l'arobase !  Dernière image : un " - - - - - " après la moisson ! 

    9ème ligne 1ère image et seconde image :tous les serpents font " s" ! Dernière image : sorte de pâté de tête de sanglier ou de cochon ! 

    10ème ligne, 1ère image : si l'on touche l'endroit du point d'interrogation, on est en plein dans le " - - - - -  " !  2ème image : " oui " en russe ! Dernière image : organe  en coupe et ce n'est pas une coucougnette !

    11ème ligne,  dernière image : en direct : " U " ! 

    12ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le fils !

    Dernière, 3ème image : il ne faut pas prendre le dur !

     

     

      Et pis c'est tout ! Bon courage car il est long ... ayez  la frite !

     

     

    Réponse :

    Un gars qui baille souvent, qui porte systématiquement une marinière et qui a le bout chaud sans arrêt, a-t-il une chance sur mille d'avoir un Q I supérieur à celui d'une moule ?

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    Décidément, aujourd'hui ça sent l'iode ! 

     

     

    Et pis c'est tout !

    Il est court et il est servi sur plateau : ne suis-je pas une perle ?

     

     

     

    Et pis c'est tout ! 

    Vous n'avez plus qu'à déboucher la bouteille de blanc sec ! 

     

     

     Réponse :

     

    J’ai connu un plaisantin qui lâchait des perles en ouvrant des huîtres, pas de quoi en faire un collier mais quand même !

     

     

     

     


    11 commentaires
  • .

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    Michel Jonasz

     « Dites-moi »

     

         

    Dites-moi

     

    Elle avait toujours
    Dans son porte monnaie
    L'île au trésor
    Et des pièces de un franc usées
    Un pinceau de poil de martre
    Pour mettre des rideaux bleus
    Aux fenêtres de ses yeux
    Aux fenêtres de ses yeux
    Un livre à la main sur le balcon
    Elle s'endormait
    Dans un vieux fauteuil de Manille
    Je cherchais des prénoms
    Mathieu, Cécile
    En regardant courir vers dix heures
    Dans l'école des filles et des garçons

    {Refrain:}
    Dites moi dites moi même
    Qu'elle est partie pour un autre que moi
    Mais pas à cause de moi
    Dites moi ça
    Dites moi ça
    Dites moi dites moi même
    Qu'elle est partie pour un autre que moi
    Mais pas à cause de moi
    Dites moi ça
    Dites moi ça

    Dans mon cœur vaudou
    Il y a quatre épingles
    Qu'elle a pris soin d'abandonner
    Pour que je pleure
    J'ai cloué ma porte
    Qu'est ce qui m'a pris
    J'ai brisé le miroir où elle faisait ses tresses
    Mis du papier journal sous les fenêtres
    J'entendais de l'école trop de cris
    Il n'est rien né de notre lit

    {au Refrain}

     

    Bon partage !

     

    Rotpier

     

     

     


    4 commentaires
  •  

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

     

     

     

    xxxxxxxxxxxxxxx

     

     

     

    Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction

    ... et une bonne journée !

     

     

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires