•  

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

     

    Et pis c'est tout Rotpier

     


    4 commentaires
  • .

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C’est un rébus qui ne sent pas forcément la rose. C'est d'actualité même si je reste septique comme une fosse sur certaines accusations ! 

     

    1ère ligne, 3ème image : en direct "bi" !

    2ème ligne, 2ème image : c'est la moitié de la marque qu'il faut prendre ! 

    3ème ligne, 1ère image : ce qui sort, amplifié, de l'appareil !

    4ème ligne, avant dernière image: il est sélectif comme dit mon coiffeur ! 

    5ème ligne, 1ère image : c'est ce qui est surligné qu'il faut prendre ! Dernière image : c'est la marque qu'il faut retenir ... vous avez bien lu ! 6ème ligne, dernière image: le serpent fait toujours " s " c'est sa manie !

    7ème ligne, 2ème image : " - - - " est ce personnage !

    8ème ligne, 2ème image : des poches de "  - - - - " pour sauver des vies ! Dernière image : synonyme de balèze !  

    9ème ligne, 2ème image : quand son nez s'allonge, il " - - - - " ... quand c'est le printemps, c'est autre chose qui s'allonge ... selon Pierre Perret ! 

     

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au travail brav'  gens et allez-y avec aisance et détermination !

     

    Réponse :

    Un cabinet noir n’a rien à voir avec des latrines privées de lumière mais ce qui s’y fait ne sent pas forcément meilleur !

     

    Qu'il dit l'animal !


    4 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

    Laurent Guerra chante Pierre Perret

     « C’est l’printemps ! »

    et

    Vive le printemps ! 

     

     

     

    C'est l'printemps,

    C'est l'printemps
    Tout le monde baise à perdre haleine
    Les reins des chattes et des hyènes
    Vont endurer du mauvais temps
    C'est l'printemps
    Deux clébards marchent sur six pattes
    Les macchabées soulèvent les boîtes
    Les taureaux montent sur leur maman
    C'est l'printemps
    Le lièvre dit à la tortue
    Je t'en supplie dégage la rue
    Pour moi c'est fini d'puis longtemps
    C'est l'printemps
    La chèvre de M'sieur Seguin demande
    Au loup qui a la lippe friande
    S'il veut pas la sauter avant

    C'est l'printemps
    L'chap'ron rouge en moins d'un quart d'heure
    Découvre les vertus du beurre
    Dont elle usait tout autrement
    C'est l'printemps
    L'renard dit au corbeau t'es bête
    Si seulement t'enlève ta jaquette
    J'te laisse ton calendo coulant
    C'est l'printemps
    Pinocchio qui voit que sa bébête
    S'allonge autant que son pifomètre
    Renverse les chaises en pleurant
    C'est l'printemps
    L'ogre qui a passé l'hiver sage
    Qui a un faible pour les pucelages
    Réveille le prince charmant

    C'est l'printemps
    Y a la tour Eiffel qui s'emballe
    Qui se penche sur le trou des halles
    Pour lui faire un jardin d'enfants
    C'est l'printemps
    Deux escargots sur l'herbe tendre
    Qui copulaient depuis septembre
    Viennent de prendre le pied brutal'ment
    C'est l'printemps
    La jeune veuve avant qu'elle se fane
    Se fait l'meunier son fils et l'âne
    Et le laboureur et ses enfants
    C'est l'printemps
    Blanche-Neige est fatiguée pauvrette
    De recoudre les boutons d'braguette
    Des nains qui bandent comme des pur-sang

    C'est l'printemps
    Le p'tit poucet sème la pilule
    Inutilement car ça pullule
    De gros bûch'rons tout frémissants
    C'est l'printemps
    Cendrillon rêve d'avoir un jules
    Qui puisse comme cette foutue pendule
    Tirer ses douze coups en suivant
    C'est l'printemps
    Je vous quitte là mes bien chers frères
    Ma femme m'a dit j'vais m'faire la paire
    J'sais pas laquelle exactement
    C'est l'printemps

      

     

    Bon partage !

     

    Rotpier

     


    4 commentaires
  • .

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

    .

     

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 


    4 commentaires
  • .

    Pour celle-là, nous n'avons pas encore trouvé de vaccin pour l'éradiquer définitivement ...

     

    Image du net

     

    Comme un relent de peste brune 

     

    Regardez bien ceux du FN,

    pour le moment ils se retiennent

    mais dans leurs yeux brille la haine,

    celle de la marque « Le Pen » !

     

    Il suffirait de trois fois rien,

    qu’un plus enragé les ameute

    pour qu’ils se regroupent en meute

    et se conduisent comme chiens !

     

    Un flash-back du temps de Vichy

    un noyau dur et des complices,

    un remake sur les milices,

    ces nœuds gluants d’introvertis !

     

    « Les étrangers ont tous les torts,

    allez dehors et sans manière,

    on les chasse hors de nos frontières,

    on les jette par-dessus bord !

     

    Qui c’est ce mec, qui le connait ?

    Il serait agrégé d’histoire ?

    Encore un emmerdeur notoire,

    un sale type, un foutriquet !

     

    Allez allez, t’es basané,

    rien à foutre ici tu dégages !

    T’es né ici ? C’est bien dommage !

    Décampe ou ça va mal tourner !  

     

    On n’aime pas les étrangers,

    nous on est des français de souche,

    ne joue pas les saintes-nitouches :

    rien à foutr’ si t’es agrégé !

     

    Quoi ? Troisième génération !

    Ça fait trop longtemps que ça dure,

    si on te cassait la figure

    et si l’on te bottait le fion ?

     

    Tu vas nous accuser c’est sûr

    d’être des racistes primaires,

    on connaît vot’ vocabulaire

    quand vous êtes le dos au mur !

     

    Cette fois tu peux te tirer

    mais un jour nous aurons Marine

    et là tu piss’ ras des narines

    à ne plus pouvoir respirer !

     

    Et vive le Front National !

    Refoulons tous les rastaquouères,

    la France n’est le sanctuaire

    que des gaulois et c’est normal ! »

     

        Péroraison :

    « Mais c’est de la science fiction ! »

    C’est ce que vous allez me dire

    et bien moi je peux vous prédire

    que certains sont prêts à l’action !

     

    Regardez bien autour de vous,

    écoutez bien, tendez l’oreille,

    chauffés ou pas par la bouteille,

    ils se lâchent un peu partout !

     

    Et quand je dis « autour de vous »

    n’excluez pas votre famille

    … je vois vos yeux qui s’écarquillent :

    vous allez me traitez de fou !

      

    Pas ceux du cercle rapproché,

    en principe on sait ce qu’ils pensent,

    les autres quelles accointances

    ont-ils auprès d’autres clochers ?

     

    C’est quand même très angoissant,

    quand on voit des petits villages

    offrir au FN ses suffrages

    à plus de cinquante pour cent !

     

    Ça pue et ça vous prend au nez,

    ça incommode et importune,

    comme un relent de peste brune,

    comme une charogne en été.

     

    Nous aurions besoin d’un Camus

    pour dénoncer la pestilence

    de ce qui nous arrive en France

    et que nous avons déjà vu !

     

    Eternel recommencement,

    il reste toujours quelques braises

    de haine et certains se complaisent

    à souffler dessus longuement !

     

    Un détail est à mentionner :

    chez nous la peste brune est blonde,

    aussi sûr que la terre est ronde

    il nous faudra l’éradiquer !

     

    Maintenant il y en a deux

    et celles-là font bien la paire,

    bien entourées par des compères

    au passé souvent sulfureux !

     

    Oui, maintenant elles sont deux,

    la fille a écarté le père,

    la nièce a laissé tata faire :

    il était encombrant le vieux !

     

    Il a défriché le terrain,

    créé sa petite entreprise

    et ces deux-là la lui ont prise :

    il n’est plus le grand mandarin !

     

    Un coup de chaud chez les fachos,

    pas de quoi fouetter une chatte,

    sauf que celles-là ont pris date

    pour nous entraîner au chaos !

     

    « Numérote tes abattis ! »

    m’a conseillé un ami proche

    « Tu joues un peu trop au Gavroche

     s’ils reviennent t’es mal parti ! »

     

    J’ai répondu à cet ami :

    « Je n’ai plus l’âge de me taire,

    de ravaler mes commentaires :

    je dis que ça pue le nazi ! »

     

     

                            Pierre Dupuis

     

     


    2 commentaires
  •  

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

     

    Et pis c'est tout Rotpier

     


    votre commentaire
  •  

    .

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C’est un adage ... non, plutôt une sentence . Et il y en a qui le font ... si ! C'est même à ça qu'on les reconnait... entre autre ! 

     2ème ligne, 2ème image : un autre nom pour un bus !

    3ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le manche !   Dernière image : en direct : "ti " ... oui mes titis ! ( l'autre aussi )

    5ème ligne, dernière image : c'est le vêtement qu'il faut considérer ! ... Ah ! j'en ai connu des sidérés !

    7ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le court !

    8ème ligne, 1ère image : un diagramme de " - - -  " ... vous avez bien entendu ?  2ème image : c'est la moitié de la marque qu'il faut prendre ! 3ème image: en direct "vie" !

    9ème ligne, avant dernière image : arbre commun dont le fruit est la Faîne et qui était cher à William ! 

     11ème ligne, 1ère image : Celui-ci est de montagne ! 2ème image : autre nom de l'arobase ! 

    12ème ligne, 1ère image : un jeu en 2 lettres !

     

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au travail brav'  gens, je suis certain que vous ne faites pas partie de ces gens-là !    

    ... Juste pour vérifier si vous avez bien trouvé, le résultat est,  si je ne m’abuse ( comme disait le bon docteur ! ) : 0,015625 

     

    Réponse :

    Quand on connaît le quart de la moitié du huitième d’un problème et que l’on donne son avis on peut être classé dans la catégorie des cons !

     

     

    Qu'il dit l'animal !


    13 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    Allez, on se refait un petit Brel !

     

     « Jacques Brel »

    « La chanson de Jacky »

     

     

     

    .

    La chanson de Jacky 

    Même si un jour à Knokke-le-Zoute
    Je deviens comme je le redoute
    Chanteur pour femmes finissantes
    Même si j´leur chante "Mi Corazon"
    Avec la voix bandonéante
    D´un Argentin de Carcassonne
    Même si on m´appelle Antonio
    Que je brûle mes derniers feux
    En échange de quelques cadeaux
    Madame, je fais ce que je peux
    Même si j´me saoule à l´hydromel
    Pour mieux parler d´virilité
    A des mémères décorées
    Comme des arbres de Noël
    Je sais qu´dans ma soûlographie
    Chaque nuit pour des éléphants roses
    Je chanterai ma chanson morose
    Celle du temps où j´m´appelais Jacky

    {Refrain:}
    Etre une heure, une heure seulement
    Etre une heure, une heure quelquefois
    Etre une heure, rien qu´une heure durant
    Beau, beau, beau et con à la fois

    Même si un jour à Macao
    J´deviens gouverneur de tripot
    Cerclé de femmes languissantes
    Même si lassé d´être chanteur
    J´y sois dev´nu maître chanteur
    Et qu´ce soit les autres qui chantent
    Même si on m´appelle le beau Serge
    Que je vende des bateaux d´opium
    Du whisky de Clermont-Ferrand
    De vrais pédés, de fausses vierges
    Que j´aie une banque à chaque doigt
    Et un doigt dans chaque pays
    Et que chaque pays soit à moi
    Je sais quand même que chaque nuit
    Tout seul au fond de ma fum´rie
    Pour un public de vieux Chinois
    Je r´chanterai ma chanson à moi
    Celle du temps où j´m´appelais Jacky

    {au Refrain}

    Même si un jour au Paradis
    J´devienne comme j´en serais surpris
    Chanteur pour femmes à ailes blanches
    Que je leur chante "Alléluia!"
    En regrettant le temps d´en bas
    Où c´est pas tous les jours dimanche
    Même si on m´appelle Dieu le Père
    Celui qui est dans l´annuaire
    Entre "Dieulefit" et "Dieu vous garde"
    Même si je m´laisse pousser la barbe
    Même si toujours trop bonne pomme
    Je m´crève le cœur et l´pur esprit
    A vouloir consoler les hommes
    Je sais quand même que chaque nuit
    J´entendrai dans mon paradis
    Les anges, les Saints et Lucifer
    Me chanter la chanson d´naguère
    Celle du temps où j´m´appelais Jacky.

    {au Refrain}

     

    Bon partage !

    Rotpier


    4 commentaires
  • .

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

    .

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 


    4 commentaires
  •  Souvenirs d'une escale à Amsterdam quand je travaillais comme matelot-pêcheur  et que je mangeais des frittes, des frites et puis des moules et buvait du vin de Moselle ... c'était le bon temps où je pêchais le hareng et croissais des morues ... 

     

    Vive la marine, la vraie !

     

                Fable

    Ça, c’est le pompon !

     

    Un jour j’ai aperçu

    et ce à son insu,

    dans sa maison cossue,

    ma voisine fessue.

     

    Pas le moindre tissu,

    terriblement pansue,

    bourrelets tant et plus :

    un profil de massue !

     

    Il y avait dessus,

    collé comme sangsue

    et pas à son insu ! -

    une forme bossue !

     

    Un marin tout poilu

    et n’ayant pour tenue

    qu’un pompon vermoulu

    de laine refendue !

     

    A peine descendu,

    ma voisine fessue

    lui dit « c’est cent écus :

    c’est la somme attendue ! »

     

    « Quoi ! Que je sois pendu,

    tu es une morue !

    Mon cœur est tout fendu :

    c’est une triste issue !

     

    Il aurait mieux valu

    que j’ignore ta rue,

    que je fusse au chalut :

    voilà mon point de vue !

     

    Mon amour a vécu,

    tu étais ma statue,

    montagne de vertu

    … mon âme est fort déçue ! »

     

    Sans raquer un écu,

    il remit sa tenue,

    sourire contenu

    et enfila la rue !

     

    Hurlant : « Oh ! Le tordu ! »

    ma voisine fessue

    en tomba sur le cul :

    une arnaque, ça tue !

     

                 Moralité :

     A cent écus la passe,

    ça passe ou bien ça casse,

    il ne faut pas pleurer

    quand on se fait  b - - - - - !

     

                                      Rotpier

     

     


    4 commentaires
  •  

     

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     

    Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

     

     

    Et pis c'est tout Rotpier


    votre commentaire
  • .

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C’est un rébus à tiroirs, pas commode à déchiffrer et je crains que cela Ménélas certains à quelques déconvenues même s'ils roulent en Audi C !

     

     1ère ligne, 1ère image : oiseau friand de glands ( nom très court ! )  4ème image : c'est le volume qu'il faut considérer !   Dernière image et en direct: " u " ! ( l'autre aussi ! )

    2ème ligne, 1ère image :lieu ou se tenait la vigie en haut du grand mat sur les anciens voiliers ! 2ème image : le symbole de la  " - - - - " !

    4ème ligne, 1ère image : la boisson favorite des anglais ! 2ème image : lieu ou l'on expose des animaux sauvages ( à notre propre image ! ) Dernière image : la fleur des rois de France !

     6ème ligne, 1ère image: du gras de cochon ! 3ème image : un  " - - - -  " de golf vu de l'intérieur ! 

    7ème ligne, 2ème image : il parait que l'amour est dedans !

    8ème ligne, 1ère image : ce qui sort amplifié du mégaphone !  2ème image: "oui" en allemand !

     

    11ème ligne, 1ère image : en direct " che " !  ( l'autre aussi ! ) Dernière image : le petit de la vache ! 

    12ème ligne, 3ème image : celui-ci est de sable ! ( l'autre aussi ! ) Dernière image : le petit personnage  "  - - - -  " et pis c'est tout !

    13ème ligne, dernière image : une saison !

    14ème ligne, dernière image: il ne faut pas prendre le court !

    Dernière ligne, 1ère image : "oui" ... en russe cette fois-ci !

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au travail brav'  gens, n'allez pas remettre ce travail aux calendes grecques !

     

    Réponse :

    J’ai bien connu une Pénélope quand j’étais aux Ulis  et je la retrouvais après chaque voyage mais elle n’aimait ni les écheveaux ni les tapisseries et elle était mon talon d’Achille !

     

     

    Qu'il dit l'animal !


    6 commentaires
  • .

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

    Michel berger

    « Seras-tu là ? »

     

     

    Seras-tu là?

     

    Et quand nos regrets
    Viendront danser
    Autour de nous
    Nous rendre fous
    Seras-tu là?

    Pour nos souvenirs et nos amours
    Inoubliables inconsolables
    Seras-tu là?

    Pourras-tu suivre là où je vais?
    Sauras-tu vivre le plus mauvais?
    La solitude, le temps qui passe
    Et l´habitude
    Regarde-les
    Nos ennemis
    Dis-moi que oui
    Dis-moi que oui

    Quand nos secrets
    N´auront plus cours
    Et quand les jours
    Auront passé
    Seras-tu là?

    Pour, pour nos soupirs
    Sur le passé
    Que l´on voulait
    Que l´on rêvait
    Seras-tu là?
    Le plus mauvais
    La solitude, le temps qui passe
    Et l´habitude
    Reqarde-les
    Nos ennemis
    Dis-moi que oui
    Dis-moi que oui!
    La la la la
    Seras-tu là?
    La la la la
    Seras-tu là? 

     

    Bon partage !

     

                          Rotpier

     


    4 commentaires
  • .

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

    .

    Allez, après la politique, un peu de légèreté avec ces dames

    ... c'était quand même la journée de la femme hier...

     

     

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 

     


    4 commentaires
  • .

    "Le chant des partisans de la vérité" : un pastiche de ... Pierre

     Mais … je ne pense pas que Joseph Kessel et Maurice Druon auraient renié ma version puisqu’il s’agit du même combat.

     Marine Le Pen est une femme et une femme possède l’art du fard. Elle utilise, depuis qu’elle est à la tête du FN, celui de la respectabilité mais sous la couche, les idées sont toujours les mêmes et ce sont celles de son père et de son parti : entraîner la France vers le National-socialisme, plus connu sous le nom de nazisme ( tous les dictionnaires vous le confirmeront)  un dérivé du fascisme.

     Le National-socialisme a pour fondements le racisme et la xénophobie.

     

    Une sirène peut avec aisance se transformer en murène et la voracité de la murène est légendaire : si on lui tend le petit doigt, elle dévore le bras !

    La droite, en principe républicaine,  joue à la pie crevée depuis que François Fillon s'est pris les pieds dans le tapis de la magouille.  Une partie, non négligeable, de cette droite va aller grossir les rangs du Front National. 

    Pierre

     Un petit clic pour se mettre dans le bain !

     

     

    Le chant des partisans de la vérité,

     

    Ami, entends-tu le vol noir des fachos des Le Pen ?

    Ami, entends-tu les hourras de tous ceux que l’on berne ?

    Ohé, les français qui savez, qui pouvez, c'est l'alarme !

    Il faut réagir à tout prix et l’histoire est une arme !

     

    Prenez une plume, un stylo, un clavier, camarades,

    il faut rafraîchir les mémoir’ avant les empoignades !

    Ohé, les télés rappelez la montée du fascisme !

    Ohé, journalist’ disséquez en gros plans le nazisme !

     

    C'est nous qui serions responsabl’ vis-à-vis de nos frères !

    Ils ont oublié les malheurs racontés par leurs pères !

    Les jeux, la télé, les réseaux les aveugl’ c’est notoire !

    Ils ont oublié le « Ce n’est qu’un détail de l’histoire ! »

     

    Ça sent le Vichy, le Pétain, le Vél’ d'Hiv’ quand ça passe !

    Dénonc’ ton voisin, ton cousin s’il n’est pas de ta race !

    En bon collabo tu tendras ton oreill’ pour l’écoute !

    Il faut dénoncer l’étranger sans remords coût’ que coûte !

     

    Ami, écrivons, publions, avant qu'on nous enchaîne

    Ami, dénonçons le mirage étalé par Le Pen !

     

    Oh ! Oh ! Oh !  Oh ! Oh ! Oh !  Oh ! Oh ! Oh !  Oh ! Oh ! Oh ! Oh ! 

     

    Ami, entends-tu le bruit sourd de la droit’ qu’elle entraîne ? 

     Ami, entends-tu les appels de certains qu’elle gangrène ?

      Oh ! Oh ! Oh !  Oh ! Oh ! Oh !  Oh ! Oh ! Oh !  Oh ! Oh ! Oh ! Oh ! 

      

                                                             Pierre Dupuis

    Je vous fais un petit cadeau

    et vous pouvez l'utiliser comme il vous plait !

    Vous faites un copié-collé et le tour est joué !

     

    macaron-agissons-contre-le-fn

    Idées génératrices :

     

    1) Le sigle " Agissons Contre le FN "  donne " AC le FN "   ou  phonétiquement : "Assez le FN "

     

    2) Idée de cible : prendre le FN pour cible afin de démystifier ses mensonges prometteurs ou pour simplifier, son populisme.

     

    3) Sous forme de cocarde car être cocardier pour la bonne cause est une position honorable.

     

    4) Le  "C" encercle le FN pour diminuer sa capacité de nuisance.

     

    Pierre Dupuis

    Déjà publié mais les piqûres de rappel sont toujours nécessaires

    et de plus en plus : la peste brune s'étend !

    J'ai ajouté le logo.

     


    4 commentaires
  • .

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     

    Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

     

     

    Et pis c'est tout Rotpier

     


    votre commentaire
  • .

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

     rebus-421-1rebus-421-2rebus-421-3



    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C’est du sérieux imagé, donc plutôt, comme dit mon chien, du Pierre que du Rotpier ... encore que ce soit lui qui glisse quelques bêtises dans l'aide ! 

     

    2ème ligne, 1ère image : 5 centimes d'Euros, ce n'est pas grand chose mais un  " - - -  " c'est un " - - -  " ... et pis c'est tout !   2ème image : c'est le verbe désignant ce que fait le personnage qu'il faut retenir ! 3ème image : un diagramme de " - - - " ! dernière image: le mec a une sacrée "  - - - - " ... et pis c'est tout !  ( l'autre aussi ! )

    3ème ligne, 1ère image : ce n'est pas la nuit ! ( l'autre aussi ! ) 4ème image : le cri du mouton !

    5ème ligne, 1ère image : l'assassin "  - - - " , au présent de l'indicatif me précise mon coiffeur qui connait un chevelu qui bosse pour la police ! ( l'autre aussi ! ) 2ème image: le serpent fait toujours des " s " sans pour autant travailler chez Citroën ! 

     6ème ligne, 4ème image: en direct parce que l'on croirait des saucisses : des "dates " et je tiens de nouveau à préciser que l'on n'a pas toujours le choix dans la date ! 

    7ème ligne, 2ème image et en direct: " ch " ... même petits, ils sont comme ça les rosbifs ! 4ème image : la moitié de ce que regarde Titeuf ... Oh! le petit saloupiot !

    9ème ligne, 2ème image : il parait que l'amour est dedans ... mais on ne sais pas si c'est de l'amour vache ! ... C'était juste pour préciser ! 3ème image: c'est la marque qu'il faut retenir !

    10ème ligne, 2ème image : autre nom de l'arobase !

    11ème ligne, 1ère image : ce qui permettait de régler les télés dans le temps quant il n'y avait pas d'émission ! ( c'est aussi une marque, sans "e", de produit qui nettoie tout ! )  3ème image: il y en a 4  de 2 ! Dernière image et en direct : "vie" ... vi vi !

    Dernière ligne, 3ème image : des poches de  " - - - - " pour sauver des vies ! 

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au travail brav'  gens, et ne faites pas trop de grimaces: vous pourriez le regretter plus tard ! 

     

    Réponse :

    Les rides du sourire sont toujours les plus belles et celles du rictus toujours les plus laides, à toi de choisir la tête que tu présenteras à ton miroir en vieillissant ! 

     

    Qu'il dit l'animal !


    13 commentaires
  • .

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Françoise Hardy »

     

    « Message personnel »

     

    … De la belle chanson ...

     

     

     Message personnel 

    Au bout du téléphone, il y a votre voix
    Et il y a des mots que je ne dirai pas.
    Tous ces mots qui font peur quand ils ne font pas rire,
    Qui sont dans trop de films, de chansons et de livres.
    Je voudrais vous les dire
    Et je voudrais les vivre.
    Je ne le ferai pas,
    Je veux, je ne peux pas.
    Je suis seule à crever, et je sais où vous êtes.
    J'arrive, attendez-moi, nous allons nous connaître.
    Préparez votre temps, pour vous j'ai tout le mien.
    Je voudrais arriver, je reste, je me déteste.
    Je n'arriverai pas,
    Je veux, je ne peux pas.
    Je devrais vous parler,
    Je devrais arriver
    Ou je devrais dormir.
    J'ai peur que tu sois sourd.
    J'ai peur que tu sois lâche.
    J'ai peur d'être indiscrète.
    Je ne peux pas vous dire que je t'aime peut-être.

    Chanté :
    Mais si tu crois un jour que tu m'aimes,
    Ne crois pas que tes souvenirs me gênent
    Et cours, cours jusqu'à perdre haleine
    Viens me retrouver.
    Si tu crois un jour que tu m'aimes
    Et si ce jour-là tu as de la peine
    À trouver où tous ces chemins te mènent,
    Viens me retrouver.
    Si le dégoût de la vie vient en toi,
    Si la paresse de la vie
    S'installe en toi,
    Pense à moi,
    Pense à moi.

    Mais si tu crois un jour que tu m'aimes,
    Ne le considère pas comme un problème
    Et cours, cours jusqu'à perdre haleine,
    Viens me retrouver.
    Si tu crois un jour que tu m'aimes,
    N'attends pas un jour, pas une semaine
    Car tu ne sais pas où la vie t'amène,
    Viens me retrouver.
    Si le dégoût de la vie vient en toi,
    Si la paresse de la vie
    S'installe en toi,
    Pense à moi,
    Pense à moi.

    Mais si tu...

    Bon partage !

     

    Rotpier


    5 commentaires
  •  

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

    .

    les-chouettes-chouettes-258

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    les-chouettes-chouettes-259

    les-chouettes-chouettes-261

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 


    4 commentaires
  •  

    Il est important de savoir prendre ses responsabilités et d'agir où et quand on l'a décidé.

    Et tant pis si c'est violent !!!

     

    Rotpier

     

    Un pavé dans la mare,

     

    J’en ai assez - oui ! J’en ai marre ! -

    plus rien ne va comme je veux.

    Je vais mener un tintamarre

    qui va éclabousser sérieux !

     

    Que ce soit la gauche ou la droite :

    tous bons à rien, tous des charlots !

    Langue de bois avec mains moites,

    ce sont vraiment des rigolots !

     

    Mais … que dis-tu ? … Prends donc la place !

    Ah ! Non merci, moi j’en veux pas !

    Je ne veux pas perdre la face

    puis passer au mea-culpa !

     

    Je garde ma première idée,

    il ne faut pas tourner en rond !

    Cette action, je l’ai décidée

    et tant pis si je suis un con !

    .

    Chose promise, chose due,

    je vais de ce bras le prouver,

    je n’ai pas la langue tordue

    et … v’ lan ! Le voilà mon pavé !

     

     

     

     

    J’en pouvais plus, j’en avais marre :

    le v’ là mon pavé dans la mare !

     

    Et pis c'est tout !

     

                                                                       Rotpier


    7 commentaires
  •  

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     


     
       Et pis c'est tout Rotpier

     

     


    votre commentaire
  • .

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

     rebus-420-1rebus-420-2rebus-420-3

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C’est de l'absurde, c'est du Rotpier, c'est du fictif , mais moi  je ne touche pas un rond pour faire de petit travail !

     

    3ème ligne, 2ème image : entre les 2 émoticônes, il ne faut pas prendre le triste !

    4ème ligne, 2ème image : celui-ci est de gare ! Dernière image : la plus chaude des saison ! 

    5ème ligne, 2ème image : la moitié de ce que regarde Titeuf ... oh! le petit saloupiot ! 

     6ème ligne, 1ère image:  petite, la sale bête est lente ! ( l'autre aussi ! )

    7ème ligne, 1ère image et en direct: " ti" ... oui mes titis ! 

    8ème ligne, 1ère image : celui-ci est de sable ! 

    9ème ligne, 2ème image : objet qui sert à tromper les poissons carnassiers ... le miroir aux alouettes en est un autre !

    10ème ligne, 4ème image : c'est l'arme qu'il faut prendre ... les indiens en avait aussi !

    11ème ligne, 3ème image : endroit où se tenait la vigie sur les anciens voiliers ! Dernière image : 5 centimes d'Euros, ce n'est pas grand chose mais un  " - - -  " c'est un " - - -  " ... et pis c'est tout ! 

    11ème ligne, 1ère image : le serpent fait "s" ... c'est sa manie ! 2ème image : le plus célèbre tableau d'Edvard Munch ! 

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au travail brav'  gens, et n'oubliez pas de vous essuyer les pieds sur le tapis en rentrant de la messe ! 

     

    Réponse :

    Dans l’affaire du Pénélopegate le parquet a été saisi, les époux Fillon auront-il assez de tapis pour le remplacer ou lanceront-ils une souscription pour le faire ? 

     

    Qu'il dit l'animal !


    12 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     
     

    Léo Ferré :

     « L’étrangère »

     

    Sur un poème de Louis  Aragon ... 

     
     
     
     
     
     

     

    L'étrangère

    Il existe près des écluses
    Un bas quartier de bohémiens
    Dont la belle jeunesse s'use
    A démêler le tien du mien
    En bande on s'y rend en voiture,
    Ordinairement au mois d'août,
    Ils disent la bonne aventure
    Pour des piments et du vin doux

    On passe la nuit claire à boire
    On danse en frappant dans ses mains,
    On n'a pas le temps de le croire
    Il fait grand jour et c'est demain.
    On revient d'une seule traite
    Gais, sans un sou, vaguement gris,
    Avec des fleurs plein les charrettes
    Son destin dans la paume écrit.

    J'ai pris la main d'une éphémère
    Qui m'a suivi dans ma maison
    Elle avait des yeux d'outremer
    Elle en montrait la déraison.
    Elle avait la marche légère
    Et de longues jambes de faon,
    J'aimais déjà les étrangères
    Quand j'étais un petit enfant !

    Celle-ci parla vite vite
    De l'odeur des magnolias,
    Sa robe tomba tout de suite
    Quand ma hâte la délia.
    En ce temps-là, j'étais crédule
    Un mot m'était promission,
    Et je prenais les campanules
    Pour des fleurs de la passion

    A chaque fois tout recommence
    Toute musique me saisit,
    Et la plus banale romance
    M'est éternelle poésie
    Nous avions joué de notre âme
    Un long jour, une courte nuit,
    Puis au matin : "Bonsoir madame"
    L'amour s'achève avec la pluie.

     

     
     

    Bon partage !

      

    Rotpier

     


    2 commentaires
  • .

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

     

    les-chouettes-chouettes-255

    les-chouettes-chouettes-256

    les-chouettes-chouettes-257

     

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 

     


    4 commentaires
  •  

    .

    Un poème -fable, non signé par Jean de La Fontaine , mais par Pierre du Puits quand même !

    .

    chateau-de-fillon

    Capture personnelle à partit de Google Earth 

     

    Avertissement :

    Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé ne peut relever que de l’imagination débridée des lecteurs.

     

    Le châtelain, la châtelaine et leur joli bas de laine,

     

    Il était une fois près de Sablé sur Sarthe,

    un château habité par des gens comme il faut,

    entouré d’un grand parc où courraient des chevaux,

    pas facile à trouver sans avoir une carte.

     

    Des gens bien comme il faut et en plus très honnêtes,

    « enfin en apparence ! »  éructa un canard

    souvent très déchaîné contre les cumulards :

    il avait enquêté et tiré la sonnette !

     

    Un canard très spécial entraîné pour la chasse,

    un palmipède adroit et des plus débrouillards

    capable de tracer même les vieux briscards

    afin de les pousser tout au fond de la nasse !

     

    Le châtelain était féru de politique,

    de voitures de course et il pilotait bien,

    il avait un tracteur pour faire plus terrien :

    un homme multicarte à l’esprit très pratique !

     

    Non loin de la demeure, il y avait les moines

    d’une grande abbaye chantant du grégorien,

    « Cela n’a rien à voir ! » rétorqueront certains,

    moi je dis : « Pourquoi pas ? … Vive le patrimoine ! »

     

    D’autant plus que … d’autant plus que …

    L’homme était très croyant et allait à l’église

    très régulièrement, frisant le calotin,

    on pouvait dire aussi qu’il était puritain

    jusqu’à ce que dans le tripotage il s’enlise !

     

    Je crois me souvenir - et j’ai bonne mémoire ! -

    que quand on a pincé un certain Cahuzac,

    un tricheur patenté pris la main dans le sac,

    le sieur a applaudi de façon très notoire !

     

    La châtelaine était ma foi fort effacée,

    ne se plaisant que dans les mûrs de son château,

    faisant des confitures et soignant ses chevaux,

    la politique la laissait embarrassée !

     

    Mais pour entretenir une telle demeure,

    il faut beaucoup d’argent, cela coûte bonbon,

    Il fallut bien trouver beaucoup de picaillons :

    sans consolidations les vieux châteaux se meurent !

     

    Alors notre bonhomme embaucha son épouse

    et même ses enfants sur des fonds de l’état

    pour de vagues travaux sans trop de résultats,

    le tout pour faire entrer un maximum de flouze !

     

    A l’heure où je vous parle on ne sait pas encore

    ce que les enquêteurs vont trouver en fouillant

    dans tout ce pataquès plutôt malodorant,

    alors je reviendrai pour cette fable clore !

     

    A la manif pour tous c’est le temps des neuvaines,

    des suppliques en chaîne et des cierges brûlés,

    de bien vieux procédés pour le moins éculés :

    on en est plus au temps des postes à galène !

     

    Je vous dis à bientôt pour la fin de la fable,

    patientez un moment, c’est un compte à rebours,

    ça caquète déjà fort dans les basses-cours,

    attendez quelque peu, vous serez bien affables !

     

    Châtelain, châtelaine aux actions pas très nettes,

    sachez que l’on n’est plus au temps des grands seigneurs

    et qu’un petit canard peut être égratigneur

    sans pour autant finir dans un pot de rillettes !

     

    rilletttes-de-canard

    Image du net, vive les rillettes ... dûment gagnées !

     

    Remerciements :

     Remercions le Canard pour sa plume acérée

    qui met toujours sa palme aux endroits qui font mal,

    beaucoup voudraient couper le cou de l’animal,

    nombreux sont ceux qui sont avides de curée !

     

    Allez brave Canard, continue donc ton œuvre,

    étrille les tordus, les faux-culs, les tricheurs,

    de n’importe quel bord, même les pleurnicheurs

    dès lors qu’ils ont usé de coupables manœuvres !

     

    Et n’oublie surtout pas ceux de la fachosphère,

    les Le Pen et consorts qui sont autant mouillés

    que ceux cités ici, il faut aller fouiller

    dans le grand marigot de leurs sombres affaires !

      

                                                                                               Pierre du Puits

     

     

    xxxxxxxxxxxx

     

        Conclusion :

     Il faudra bien un jour qu’on décerne une palme

    à ce lanceur d’alerte efficace et burné

    qui depuis plus d’un siècle a su désarçonner

    des ô combien puissants magouillant bien au calme !

     

                                                         Pierre Dupuis

     

    le-canard-enchaine-2

    Merci le Canard ! 

     


    4 commentaires
  •  

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     


     
       Et pis c'est tout Rotpier

      


    votre commentaire
  •  

    .

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     
    rebus-419-1
    rebus-419-2

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C’est un rébus sérieux ( Encore ! ) de Pierre ! 

    1ère ligne, 2ème image : autre nom pour une servante !

    2ème ligne, 1ère image : la moitié du nom du personnage ! 2ème image : le verbe aller au présent de l'impératif ! 3ème image : le serpent fait " s " ou " se ", c'est selon son humeur ! ( l'autre aussi puisque c'est son frangin ! ) 

     6ème ligne, dernière image: il ne faut pas prendre le court !

    7ème ligne, 2ème image :  lieu ou s’arrêtent les train ! Dernière image : un endroit situé dans le lieu précédent !

    9ème ligne, 1ère image : petite, la sale bête est lente ! 4ème image : Eluard a dit qu'elle était bleue comme une orange !

     Dernière ligne, dernière image : quand son nez s'allonge, il "  - - - - " !

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au travail brav'  gens, et j'espère que vous en n'avez pas perdu beaucoup  ! 

     

     Réponse :

    Le bonheur est un vaste puzzle et il est bien rare que l’on n’égare pas quelques pièces pour le terminer entièrement !

     

    Voila, je vous avais dit que c’était encore du sérieux !

     

     

    Qu'il dit l'animal !


    9 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

    Maxime Le Forestier

    "Né quelque part,"

     

     

    Né quelque part

    On choisit pas ses parents,
    on choisit pas sa famille
    On choisit pas non plus
    les trottoirs de Manille
    De Paris ou d´Alger
    Pour apprendre à marcher
    Etre né quelque part
    Etre né quelque part
    Pour celui qui est né
    C´est toujours un hasard
    Nom´inqwando yes qxag iqwahasa {2x}

    Y a des oiseaux de basse cour et des oiseaux de passage
    Ils savent où sont leur nids, quand ils rentrent de voyage
    Ou qu´ils restent chez eux
    Ils savent où sont leurs œufs

    Etre né quelque part
    Etre né quelque part
    C´est partir quand on veut,
    Revenir quand on part

    Est-ce que les gens naissent
    Egaux en droits
    A l´endroit
    Où ils naissent

    Nom´inqwando yes qxag iqwahasa

    Est-ce que les gens naissent Egaux en droits
    A l´endroit
    Où ils naissent
    Que les gens naissent
    Pareils ou pas

    On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille
    On choisit pas non plus les trottoirs de Manille
    De Paris ou d´Alger
    Pour apprendre à marcher

    Je suis né quelque part
    Je suis né quelque part
    Laissez moi ce repère
    Ou je perds la mémoire
    Nom´inqwando yes qxag iqwaha.sa
    Est-ce que les gens naissent...

     

    Bon partage !

     

    Rotpier


    5 commentaires
  •  

    .

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

     

    les-chouettes-chouettes-252

    les-chouettes-chouettes-253

    les-chouettes-chouettes-254

     

     

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 


    4 commentaires
  •  

     

    Image prise sur le net

     

     

    Saint Valentin oblige :

     

     

    Le dicton-poème du jour :

     

     

    A la Saint Valentin

     

    Ma petite poule,

     

    On ne met pas les patins :

     

    On les roule !

     

     

                      Rotpier

     

     

    L’acrostiche du jour :

     

    Supplique pour un gros câlin,

     

    S ais-tu que, mon petit diablotin :

    A ujourd’hui, c’est la Saint Valentin !

    I nstant béni pour les gros câlins :

    N on ! Pas de travail ce matin !

    T antôt ? … Peut-être … mais ce n’est pas certain !

     

    V iens ! On reste sous le satin,

    A u diable les esprits chagrins,

    L es coincés ou les puritains !

    E mmène-moi au ciel mon lapin !

    N e soit surtout pas mesquin :

    T u te donnes à fond mon coquin !

    I mpétueux, je te veux ! Pas de baratin,

    N i d’excuses : je te veux libertin !

     

    Pour moi seule ! … Attention … Hein !

    Ropiette ................... la chérie de Rotpier !

     

     ............. J' sais pas si je vais pouvoir tout assumer moi !

    Rotpier

     

     Nota: c'est un article qui a déjà roulé mais qui n'est pas teint ! 

     


    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires