•  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Il est libre Max »

     

    « Hervé Cristiani  »

     

    … Allez,  je vous emmène chevaucher les licornes … ça vous va ?

     

     

    Il est libre Max,

     

    Il met de la magie, mine de rien ,dans tout ce qu'il fait 
    Il a le sourire facile, même pour les imbéciles 
    Il s'amuse bien, il n'tombe jamais dans les pièges 
    Il n'se laisse pas étourdir par les néons des manèges 
    Il vit sa vie sans s'occuper des grimaces 
    Que font autour de lui les poissons dans la nasse 

    Il est libre Max ! Il est libre Max ! 
    Y'en a même qui disent qu'ils l'ont vu voler 

    Il travaille un p'tit peu quand son corps est d'accord 
    Pour lui faut pas s'en faire, il sait doser son effort 
    Dans l'panier de crabes, il n'joue pas les homards 
    Il n'cherche pas à tout prix à faire des bulles dans la mare 

    Il est libre Max ! Il est libre Max ! 
    Y'en a même qui disent qu'ils l'ont vu voler 

    Il r'garde autour de lui avec les yeux de l'amour 
    Avant qu't'aies rien pu dire, il t'aime déjà au départ 

    Il n'fait pas de bruit, il n'joue pas du tambour 


    Mais la statue de marbre lui sourit dans la cour 

    Il est libre Max ! Il est libre Max ! 
    Y'en a même qui disent qu'ils l'ont vu voler 

    Et bien sûr toutes les filles lui font les yeux de velours 
    Lui, pour leur faire plaisir, il leur raconte des histoires 
    Il les emmène par-delà  les labours 
    Chevaucher des licornes à  la tombée du soir 

    Il est libre Max ! Il est libre Max ! 
    Y'en a même qui disent qu'ils l'ont vu voler 

    Comme il n'a pas d'argent pour faire le grand voyageur 
    Il va parler souvent aux habitant de son cœur 
    Qu'est-ce qu'ils s'racontent, c'est ça qu'il faudrait savoir 
    Pour avoir comme lui autant d'amour dans le regard 

    Il est libre Max ! Il est libre Max ! 
    Y'en a même qui disent qu'ils l'ont vu voler

     

    Bon partage !

     

     

    Rotpier

     

     


    5 commentaires
  •  

     

    Comme mardi les chouettes ont causé, aujourd'hui c'est poésie !

     

    Image du net d'une autre planète !

     

    Revenons aux fondamentaux,

    ou

    Et si Pierre Boulle avait vu juste…

     

    On peut me traiter de vieux schnock

    de croulant au trois quarts sénile,

    dire que je radote en bloc

    et me classer dans les fossiles !

     

                Mais…

    Quand je regarde les ados

    les doigts crispés autour des touches,

    pour faire la bête à deux dos

    ils doivent le faire en Bluetooth !

     

    Terminé le contact direct,

    exit le branchement physique,

    c’est peut-être un peu plus sélect

    mais rien ne vaut l’acte basique !

     

    À ce rythme c’est l’extinction

    des humains dans quelques années,

    terminé la copulation,

    vieille technique surannée !

     

    Les singes tout en honorant

    leurs guenons de façon classique

    rigoleront à pleines dents

    en se tamponnant des critiques !

     

    Si Pierre Boulle était vivant

    il se taperait sur les cuisses :

    bien en avance sur son temps

    il avait flairé les prémices !

               Péroraison :

    Allez bougez-vous les ados,

    laissez tomber claviers et touches,

    revenez aux fondamentaux

    et restez à portée de bouche !

     

    A trop baigner dans le virtuel

    on passe à coté de la vie,

    en amour pas de logiciel,

    pas de volonté asservie !

     

    Décrochez des réseaux sociaux

    ces lieux que l’on croit de partage

    mais qui sont, bien que conviviaux,

    des lieux d’errance et d’engluage !

     

    Le digital est un besoin

    mais pas sur des bouts de plastique

    et comme Eros je vous enjoins

    de vous la jouer plus romantique !

     

    Apprenez sur le bout des doigts

    l’art de prodiguer des caresses,

    laissez tomber les écrans rois

    cherchez d’autres rimes en « esses » !

     

    Il y en a des quantités,

    je vous le dis, je le professe,

    j’en vois une de qualité

    … très orientée… je le confesse !

     

    Je ne vous fais pas de dessin

    … par Aphrodite ! Une autre rime !

    Je vous l’abandonne à dessein :

    je suis quelqu’un de magnanime !

     

                                                                                       Pierre Dupuis

     

     

    Image du net: Pierre Boulle, par le dessinateur Gabriel Worst

     


    5 commentaires
  •  

    A toutes et à tous :

    C’est avec grand plaisir que je vous présente

    mes meilleurs vœux de bonne année 2018 !

     

    Je laisse la parole aux chouettes chouettes :

     

     

    Encore bonne année !

    Pierre ou Rotpier ... c'est au choix !

     


    4 commentaires
  •  

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     

    Et pis c'est tout Rotpier

     


    votre commentaire
  •  

     

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

    Le dernier de l'année mais il y en aura d'autres :

    il y en a un bon stock en avance !

     

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est une question d'éthique que les rhumatologues devraient se poser ... du moins je le pense ! 

     

    2ème ligne, 1ère image : Des trains s'y arrêtent ! 4ème image : il parait que l'amour s'y trouve ... sans être vache ni taureau ! 

    3ème ligne, 1ère image : lieu où se tenait la vigie en haut du grand mat d'un ancien voilier !

    4ème ligne, 1ère image : outil pour vérifier la verticalité ou l'horizontalité !

    5ème ligne, 1ère image : en direct " brrrrrrr " il caille ! 4ème image : l'assassin  " - - - " au présent de l’indic à tifs ( un mouchard très chevelu ! ) 

    6ème ligne, 1ère : la vilaine sorcière lance un  "  - - - - " ! 

    7ème ligne, 1ère image : le verbe aller au présent de l'indic à tifs  (le même que l'autre ! )  2ème image : la moitié de ce que regarde Titeuf !

    9ème ligne, dernière image : le serpent fait "s" ou "se" ... c'est selon son humeur !  (l'autre aussi, c'set son frère !) 

    11ème ligne, 2ème image : poisson plat à l'arrêt ! 3ème image : en direct " ti " !

    10ème ligne, dernière image : j'ai connu celles de Paris encore en fonctionnement ... ce qui ne me rajeunit pas ! J'ai mangé au resto "Le chien qui fume" juste en face, à l'angle de la rue qui conduit au Pont Neuf  qui est ... le pont le plus ancien de Paris mais je n'ai pas assisté à sa construction !

     

    Et pis c'est tout !

    A vous de jouer ! J'espère que vous n'en avez pas plein le dos de mes rébus ? 

     

     Réponse :

    Si l’on regarde de près, une hernie au niveau des vertèbres est une sorte d’évasion discale. En conséquence le médecin devrait-il la signaler au fisc ?

     

     


    7 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Le gitan »

     

    « Daniel Guichard  »

     

    … Un petit tour de roulotte… ça vous va ?

     

     

    Le Gitan, 

    Il a un rire de voyou 
    Dans le fond des yeux : des amis 
    Il a le cœur au bord des coups 
    Le Gitan, le Gitan, 
    Un peu renard, un peu loup

    Il sort le jour ou bien la nuit 
    Ce qu´on dit de lui il s´en fout 
    Le Gitan, le Gitan, que tu ne connais pas! 

    Il aurait pu être un grand matador 
    Un voleur de poules, un jeteur de sorts 
    Prendre une guitare, être musicien 
    Mais sa vie à lui elle est dans ses poings 

    Il ne sait pas d´où il vient 
    Mais il sait toujours où il va 
    Il a des milliers de cousins 
    Le Gitan, le Gitan, 
    Il a couru les chemins 
    Sainte-Marie ou Guernica 
    Pour venir dormir à Saint-Ouen 
    Le Gitan, le Gitan, que tu ne connais pas! 

    Souvent je deviens : Gitan 
    Mon ciel est le sien : Gitan 
    Je suis comme lui : Gitan 
    J´ai plus de pays : Gitan 
    J´ai plus de maison : Gitan 
    Je n´ai plus de nom : Gitan 
    C´est toi qu´a raison : Gitan 
    Y a plein d´horizons! 

    Il a toujours l´air heureux 
    Les chagrins lui n´en veut pas 
    Il les jette au milieu d´un feu 
    Le Gitan, le Gitan, 
    L´amitié n´est pas un jeu 
    Quand il donne il ne reprend pas 
    Il sait couper son cœur en deux 
    Le Gitan, le Gitan, que tu ne connais pas! 

    Il aurait pu être un grand matador 
    Un voleur de poules un jeteur de sorts 
    Prendre une guitare, être musicien 
    Mais sa vie à lui elle est dans ses poings 

    Souvent je deviens : Gitan 
    Mon ciel est le sien : Gitan 
    Je suis comme lui : Gitan 
    J´ai plus de pays : Gitan 
    J´ai plus de maison : Gitan 
    Je n´ai plus de nom : Gitan 
    C´est toi qu´a raison : Gitan 
    Y a plein d´horizons! 

    Il a un rire de voyou 
    Dans le fond des yeux : des amis 
    Il a le cœur au bord des coups 
    Le Gitan, le Gitan 

     

    Bon partage !

     

     

    Rotpier


    4 commentaires
  •  

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

     

    .

     

     

    Signature Rotpier

     

     

     

    ... Je vous chouette une bonne distraction

    ... et une bonne journée !

     

     

     


    6 commentaires
  •  

    Il ne faut pas, bien sûr, suivre tous les conseils... les conseilleurs ne sont pas toujours très avisés mais là ...

     

     

    Écoute petit,

     

    Petit regarde,

    regarde devant toi.

    Écoute aussi, c’est important !

    Pèse le pour et le contre

    mais… avance !

    Trace ta route et avance !

     

    Étudie, surtout étudie !

    Les mains ne sont que des outils,

    c’est ton cerveau qui les commande,

    elles ne font que ce qu’il leur demande

    … des bêtises aussi !

    Mais… avance !

    Trace ta route et avance !

     

    On te dira bien sûr

    qu’il faut faire attention

    et tu le feras

    … il faut toujours faire attention

    … certaines routes sont peu sûres.

    Mais… avance !

    Trace ta route et avance !

     

    Au début, ce ne sera pas facile

    … rien n’est facile dans la vie.

    Quand cela l’est trop

    … c’est louche

    et on se prend facilement une douche

    … froide !

    Mais… avance !

    Trace ta route et avance !

     

    Certains te donneront des conseils,

    des conseils plus ou moins avisés

    … cela ne coûte guère des conseils !

    … Et, tu devras faire le tri

    … pas facile !

    Nombreux sont les imbéciles !

    Mais… avance !

    Trace ta route et avance !

     

    Et, petit à petit,

    des certitudes émergeront

    … tes certitudes !

     

    Il y aura bien sûr

    encore des embûches sur ta route,

    encore quelques doutes

    mais ton pas sera plus assuré

    … plus ferme.

    Tu auras atteint l’équilibre

    … ton équilibre !

     

    Et là, là, tu sauras,

    tu sauras que tu es devenu grand !

     

    En attendant, en attendant,

    trace ta route et avance !

     

      

                                           Pierre Dupuis

     

     


    7 commentaires
  •  

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     

    Et pis c'est tout Rotpier

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est un rébus du Rotpier, il est court mais un peu merdique à déchiffrer !

     

    1ère ligne, 3ème image : quand il a fini de téter le bébé fait son  "  - - - " ! 

    2ème ligne, 1ère image : à 3 h 52 , il est très " - - - " pour se lever ! Dernière image : " - - - " est ce personnage ! 

    3ème ligne, 1ère image : premier mot de la formule criée par le muezzin ! ( il y en a qui sont fous et dont on dit  qu'ils sont muezzinzin mais ... il s'agit là d'une toute autre affaire ! ) 3ème image et en direct : "che" ! ( l'autre aussi ! )

    4ème ligne, 3ème image : après la  " - - - - ", le "U" ... sans "c" ... c'est insensé !  

    5ème ligne, 1ère image : le serpent fait toujour "s" ! ( L'autre aussi, c'est son frangin ! ) Denière image en direct : " grrrrrrr " ! 

    6ème ligne, 1ère et 3ème image : l'autre nom de l'arobase ! Nota: l'articulation n'est pas facile et je reconnais qu'il y a de quoi se la gratter ! 

    7ème ligne, 1ère image : celui-ci est de sable ! 3ème image: 5 centimes d'euro ce n'est pas grand chose mais un "  - - - " c'est un "  - - - " ! Dernière image: ce qui sort de la bouche d'Eole ! 

     

    Et pis c'est tout !

    A vous de jouer ! Il n'est pas trop ragoûtant surtout le jour des chocolats mais le Rotpier c'est le Rotpier : il est comme ça ! 

     

     Réponse :

    Un proctologue qui a la fâcheuse habitude de se gratter la tête a très souvent les cheveux poisseux !

     

         Bon, d'accord, le jour de Noël il était un tantinet limite et je me suis gratté un peu la tête ( oh, pas longtemps ! ) pour savoir si j'allais le mettre et, finalement ... je l'ai mis ! 

     

     

     


    10 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Au suivant »

     

    « Jacques Brel  »

     

    … Vaut-il mieux être le suivi que le suivant ?

    Les risques ne sont pas les mêmes suivant la situation …

     

     

     

    Nota :

    La vidéo en direct étant désactivée,

    cliquez sur « visionner sur YouTube »

    pour la voir et revenez sur le blog

    pour avoir les paroles !  … Merci !

    Ensuite, vous écouter et regarder

     

    le grand Jacques chanter : cela vaut le coup !

     

    Au suivant

     

    Tout nu dans ma serviette qui me servait de pagne

    J’avais le rouge au front et le savon à la main

    Au suivant, au suivant

    J’avais juste 20 ans et nous étions cent vingt

    À être le suivant de celui quon suivait

    Au suivant, au suivant

    J’avais juste 20 ans et je me déniaisais

    Au bordel ambulant dune armée en campagne

    Au suivant, au suivant

     

    Moi j’aurais bien aimé un peu plus de tendresse

    Ou alors un sourire ou bien avoir le temps

    Mais au suivant, au suivant

    Ce n’fut pas Waterloo mais ce n’fut pas Arcole

    Ce fut l’heure où l’on r’grette d’avoir manqué l’école

    Au suivant, au suivant

    Mais je jure que d´entendre cet adjudant d’mes fesses

    C’est des coups à vous faire des armées d’impuissants

    Au suivant, au suivant

     

    Je jure sur la tête de ma première vérole

    Que cette voix depuis je l’entends tout le temps

    Au suivant, au suivant

    Cette voix qui sentait l’ail et le mauvais alcool

    C’est la voix des nations et c’est la voix du sang

    Au suivant, au suivant

    Et depuis chaque femme à l’heure de succomber

    Entre mes bras trop maigres semble me murmurer :

    « Au suivant, au suivant. »

     

    Tous les suivants du monde devraient s’donner la main

    Voilà ce que la nuit je crie dans mon délire

    Au suivant, au suivant

    Et quand je n’délire pas, j’en arrive à me dire

    Qu´il est plus humiliant d’être suivi que suivant

    Au suivant, au suivant

    Un jour je m’ferai cul-de-jatte ou bonne sœur ou pendu

    Enfin un d’ces machins où je n’serai jamais plus

    Le suivant, le suivant

     

     

    Bon partage !

     

    Rotpier


    2 commentaires
  •  

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

     

     

     

     

    Signature Rotpier

     

     

     

    ... Je vous chouette une bonne distraction

    ... et une bonne journée !

     

     

    .

    Image hébergée par servimg.com

    Et alors la chouette,

    tu le trouves comment le Rotpier bidouillé par la Bernadette ?


    7 commentaires
  • Préambule :

    Vous pouvez tout essayer mais rien n'est vraiment garanti !

     

    Image du net

    .

    La santé par les plantes,

    ou

    Le lexique augmenté du guérisseur poète,

     

    Il n’avait pas de grands diplômes

    mais il connaissait les vertus

    des plantes et de leurs arômes

    qu’il savait cueillir in situ.

     

    Il tenait cela de sa mère,

    elle lui avait tout appris,

    certains la tenaient pour sorcière

    et la traitaient avec mépris !

     

    Ce n’est qu’avec la maladie

    qu’ils la voyaient tout autrement,

    oubliant la sorcellerie,

    quémandant un médicament.

     

    Le legs hérité de son père

    était du coté de l’esprit :

    il avait le bon mot prospère

    à l’oral ou bien à l’écrit.

     

    Profitant de ces dons uniques,

    il avait fait un classement

    d’une façon mnémotechnique

    des plantes et de traitements.

     

    Et c’est sous forme poétique

    - plus facile à mémoriser ! -

    de façon ma foi sympathique

    qu’il l’avait immortalisé.

     

    C’était en fait un long lexique

    qui permettait d’identifier

    beaucoup de plantes non toxiques

    ayant le pouvoir de soigner.

     

    Je vais tirer la quintessence

    - une sorte de pot-pourri ! –

    de quelques une des essences

    traitées dans son fameux écrit !

     

    J’ai moi-même des connaissances

    et m’en vais vous les distiller,

    mais prenez-les avec prudence :

    il faut se méfier du Rotpier !

     

    Si vous suivez une recette

    pour faire pousser les cheveux

    et que ça se barre en sucette,

    c’est que c’était un coup foireux !

     

    L’anis est bon pour l’intestin

    des gros, des grands et des lutins,

    quand l’anus est vraiment bouché

    feuilles et fleurs il faut mâcher !

     

    Le même anis est bon aussi

    pour se faire un tas de grisbi,

    c’est ce qu’a compris un lascar,

    un p’tit malin nommé Ricard !

     

    Le basilic est important :

    c’est un bon antioxydant !

    avec lui plus question de rouille

    et vous aurez de belles … bouilles !

     

    Le bouleau peut vous requinquer

    -pas celui qui s’écrit « o … t » !-

    avec sa belle écorce blanche

    il assouplit surtout les hanches !

     

    La camomille est bénéfique,

    en infusion elle est magique !

    Sitôt couché, sitôt dodo :

    mais là plus de bête à deux dos !

     

    Les châtaignes sont nutritives,

    en plus elles sont gustatives,

    pas celles que l’on prend dans le pif

    là, c’est plutôt du bourratif !

     

    Le chou est bon pour les douleurs

    mais faites bien gaffe aux odeurs !

    Pas question de cacher la chose :

    vous ne sentirez pas la rose !

     

    Tout plein de vitamines C,

    il faut le consommer pressé,

    le citron est très bénéfique

    et sa couleur est magnifique !

     

    Le tout rouge coquelicot

    est bon pour les maux pectoraux,

    à la toux vous ferez la nique

    et c’est aussi un narcotique !

     

    Cynorrhodon ou gratte-cul

    n’empêche pas d’être cocu,

    mais il soulage bien des maux :

    il faut lui tirer son chapeau !

     

    Avec les graines de fenouil

    on soigne tout même les… trouilles !

    C’est calmant comme disait Jeanne

    qui les dégustait en tisane !

     

     L’iris est excellent pour l’œil,

    il aide à supporter les deuils :

    il rend bien des veuves joyeuses,

    qu’elles soient athées ou bien pieuses !

     

    La lavande soigne le rhume,

    il suffit pour ça qu’on la hume !

    Un petit coup de snif le soir

    et l’on peut ranger son mouchoir !

     

    Le lierre est très bon pour la peau,

    on le cueille dans un chapeau,

    macéré pendant très longtemps

    il rend les gens très attachants !

     

    La menthe est très énergisante

    en amour elle est bienfaisante,

    elle aide à s’envoyer en l’air

    toute la nuit et c’est super !

     

    Les noix sont bonnes pour le stress

    que vous ayez ou non des tresses,

    bonnes pour le cholestérol

    mais très nulles pour la vérole !

     

    Le pavot de Californie

    vous donne une mine réjouie,

    il fait partie des opiacés

    … en plus vous pouvez le fumer !

     

    La pimprenelle prise le jour

    est un excitant pour l’amour,

    les demoiselles de tout âge

    en ressortent sans pucelage !

     

    Les pissenlits sont diurétiques

    … allez ne soyez pas septiques !

    Si vous en mangez trop pardi :

    attention au pipi au lit !

     

     Prenez chaque jour du pourpier

    et vous prendrez mieux votre pied,

    c’est un bon antioxydant

    et vous aurez tout plein d’amants !

     

    Pour avoir une belle peau,

    c’est du romarin qu’il vous faut !

    Cela attire le marin

    et son pompon vous ira bien !

     

    Le rudbeckia est excellent,

    tout comme le thé de Ceylan,

    à consommer en infusion

    pour bien soigner les infections !

     

    Le safran est aphrodisiaque

    avec lui vous aurez la niaque !

    Si votre mari n’en peut plus

    allez voir le voisin du d’ ssus !

     

    La saponaire pour shampoing :

    vos cheveux se verront de loin !

    Ils seront lisses et brillants,

    pour ne pas dire flamboyants !

     

    Otez-vous beaucoup de soucis

    en utilisant le souci,

    en cataplasme il est très bon

    pour calmer les démangeaisons !

     

    Le thym est bon pour votre teint :

    c’est garanti et c’est certain !

    Mieux vaut choisir le serpolet

    qui rend beaux même les très laids !

     

    Si vous prenez de la verveine

    votre action ne sera pas vaine,

    au jeu vous aurez de la chance

    mais en amour … grande prudence !

      

    Et la giroflée à cinq feuilles,

    qu’avec douleur la joue recueille,

    c’est bon pour la circulation

    du sang … avec modération !

     

    C’est très conseillé pour les femmes,

    certaines même les réclament,

    il faudrait être très vicieux

    pour ne pas exaucer leurs vœux !

     

    Rien de tel que la bergamote

    pour avoir une jolie motte !

    En cataplasme ou à sucer

    cela l’empêche de plisser !

     

    Les gays aiment la renoncule

    qui rime bien avec … recule !

    A Lens ou à Saint-Paul de Vence

    c’est cuit si le premier avance !

     

    Le terrain devenant glissant,

    je me dois d’arrêter avant

    de voir poindre votre méfiance

    sur le bien fondé de ma science !

     

    Je ne l’ai pas, bien sûr, infuse,

    mais je m’amuse avec ma muse

    et si vous chopez des boutons

    essayez la fleur de chardon !

     

    C’est un peu comme le gratte-cul

    mais cela ne rend pas cocu

    … enfin pas plus que d’ordinaire

    mais c’est une toute autre affaire !

     

     

                                         Rotpier

     

    Image du net: gratte-cul ... mais vous faites ce que vous voulez !

     

     


    5 commentaires
  •  

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     

    Et pis c'est tout Rotpier


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est un rébus un peu infernal que vous propose le Rotpier mais Pierre va vous escorter pour trouver la solution !

     

    1ère ligne, 1ère image : des poches de " - - - - " pour sauver des vies ! ( les autres aussi ! )  2ème image : ne pas prononcer le "x" !  4ème image : c'est un "  - - - - " mec ! 

    2ème ligne, 3ème image : celui-ci est de montagne ! Dernière image : c'est la matière qu'il faut prendre !

    3ème ligne, 2ème image : le mec est " - - - - - - ", c'est sa position !  

    5ème ligne, dernière image : il ne faut pas prendre le court et il faut le couper en deux au niveau de la prononciation !

    6ème ligne, 3ème image : celui-ci est de sable !

    7ème ligne, dernière image : il ne va pas au galop, il va donc au  " - - - - " ... n'est-ce pas Dominique ?  

    8ème ligne, 1ère image : Le Che ( je ne sais pas ce qu'il vient faire ici ... une révolution peut-être ? mais prononcez " qué  ! )

    9ème ligne, 1ère image: il y en a quatre de deux personnages !

    10ème ligne, 1ère image : celui-ci est de gare et un mendiant sur le " - - - -  " quête, dans le fond à droite ! 3ème image : un diagramme de  " - - - " et pas pour les bourricots !

    11ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le petit ! Dernière image : le marin est presque en haut du  " - - - " ... comme Alexandre !

    12ème ligne, 1ère image : le plus petit des Dalton !

    13ème ligne, 1ère image : la boisson favorite des rosbifs !

    Dernière ligne, 2ème image : ça "  - - - " au présent de l'indicatif !

     

    Et pis c'est tout !

    A vous de jouer ! Je ne vous escorte pas plus en avant !

     

     Réponse :

    Sans diaboliser la corporation des escort-girls on peut affirmer sans trop risquer de finir en enfer qu’elles sont en grande majorité belles et putes !

     

    Nota :

    Je pense que DSK ne dira pas le contraire … ni Dodo la saumure !

     

     

     

     

     


    9 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Sur Un Prélude De Bach »

     

    « Maurane »

     

    … Prélude d’un petit air de nostalgie …

     

     

    Sur Un Prélude De Bach

     

    Lorsque j´entends ce prélude de Bach 

    Par Glen Gould, ma raison s´envole 
    Vers le port du Havre et les baraques 
    Et les cargos lourds que l´on rafistole 
    Et les torchères, les grues patraques 
    Les citernes de gasoil 

    Toi qui courais dans les flaques 
    Moi et ma tête à claques 
    Moi qui te croyais ma chose, ma bestiole 
    Moi je n´étais qu´un pot de colle 

    Lorsque j´entends ce prélude de Bach 
    Par Glen Gould, ma raison s´envole 
    Et toutes ces amours qui se détraquent 
    Et les chagrins lourds, les peines qu´on bricole 
    Et toutes mes erreurs de zodiaque 
    Et mes sautes de boussole 

    Toi, les pieds dans les flaques  Moi, et ma tête à claques 
    J´ai pris les remorqueurs pour des gondoles 
    Et moi, moi je traîne ma casserole 

    Dans cette décharge de rêves en pack 
    Qu´on bazarde au prix du pétrole 
    Pour des cols-blancs et des corbacs 
    Qui se foutent de Mozart, de Bach 

    J´donnerais Ray Charles, Mozart en vrac 
    La vie en rose, le rock´n roll 
    Tous ces bémols et tous ces couacs 
    Pour Glen Gould dans c´prélude de Bach.

     

     

    Bon partage !

     

     

    Rotpier

     

     


    7 commentaires
  •  

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

     

     

    Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction

    ... et une bonne journée !

     

     


    4 commentaires
  •  

    Il ne faut pas blâmer ceux qui croient en un dieu sauf s’ils méprisent ceux qui croient en un autre ou ceux qui ne croient pas du tout.

    Pirus Deprieu

     

    I  mage du net.

     

    L’éloge de l’athéisme,

    ou

    Le piège des religions,

     

    Je n’ai pas eu de rois penchés sur mon berceau

    peut-être n’ont-ils pas trouvé la bonne adresse,

    l’étoile du berger peut s’avérer traîtresse

    comme de s’aligner sur un vol de corbeaux.

     

    Un petit peu plus tard sur les fonts baptismaux,

    un dimanche matin juste après la grand messe,

    un homme tout en noir m’a fait une promesse :

    son dieu me guiderait pour éviter les maux.

    Mais en grandissant…

     Je me suis aperçu très vite que la vie

    suivait sans trop de mal la direction choisie

    … Par soi !

    tout le reste n’étant que sujet à caution !

     Comme quoi…

    Ayons confiance en nous, forçons la destinée,

    évitons à tout prix les attrape-couillons :

    restons ou devenons profondément athées !

     

    Parce que…

     

    L’athéisme est un lien, un adjuvant en somme,

    comme l’isthme est un lien entre deux continents,

    oublions tous les dieux, soyons impertinents

    sachant qu’ils ont été inventés par les hommes !

     

    Dans le but évident

    d’accéder au pouvoir,

    de tenir des comptoirs

    pour recruter des gens.

     

    C’est la course au bilan

    comme en toute entreprise :

    pour étendre l’emprise

    il faut plus de clients.

     

    Ils ont de bons lobbyistes

    pour vendre leur produit :

    ils vendraient du cambouis

    à de faux garagistes !

     

    Tous leurs prêchi-prêcha

    sont préparés d’avance,

    ils ont un goût de rance

    ou de téléachat.

     

    Il faut démystifier

    ces marchands de promesses

    qui à coup de grand messe

    vous font pieds et poings liés.

     

    Amis du monde entier

    refusez de les croire

    il n’y a pas de gloire

    au bout de leurs sentiers !

      

                                                    Pierre Dupuis

     


    6 commentaires
  •  

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     

    Et pis c'est tout Rotpier


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est une question existentielle que se pose le Rotpier. Si vous avez la réponse, vous seriez bien urbains de la lui communiquer.

    Pour ma part, je vous prie ( vous partez peut-être à la messe ? ) d'excuser le coté scatologique de ce rébus pas très catholique mais, somme toute, emprunt d'une évidente logique. 

    Pierre

     

     

    1ère ligne, 3ème image : en direct, le symbole de la "vie" !

    2ème ligne, 1ère image : "oui" en russe !  2ème image : ce qui sort, amplifiée, de l'appareil !  3ème image: organe filtreur en coupe !  4ème image: prendre la moitié de la marque ... hein les filles ! 

    3ème ligne, 1ère image : ils sont à poil, donc tout " - - - " ! 2ème image : le serpent fait toujours " s " ! Dernière image : le cinéma en est le 7ème !  

     4ème ligne, 1ère image : en direct : " ti " !

    6ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le court !

    7ème ligne,1ère image : il faut retenir le volume ... ce n'est pas une connerie !

    8ème ligne, 3ème image : en direct: "che " ... va l'dire à Mamère ! dernière image : un diagramme de "  - - - " pas fait pour les bourricots ! 

    Dernière ligne, 2ème image : le symbole de la " - - - - " ... mal barrée sur bien des continents par des incontinents du verbe ou du tweet !  ( j'aime bien ma formule: je me félicite moi-même, c'est plus sûr ! ) . Qu'elle soit avec vous et avec votre esprit !

     

    Et pis c'est tout !

    A vous de jouer ! Il est court , un peu sifflant ... pour peu qu'il ne soit pas écrasé !

     

     Réponse :

    Quand on vient d’avoir un anus artificiel est-ce que l’on se reconnaît quand on lâche son premier pet ?

     

    Nota :

    Je vous avais bien dit que c’était une question existentielle … non mais !

     

     

     

     


    7 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Quelque chose de Tennessee »

     

    « Johnny Hallyday  »

     

    … Une parmi tant d’autre …

    Paroles de Michel Berger

     

     

    Quelque chose de Tennessee

    A vous autres, hommes faibles et merveilleux
    Qui mettez tant de grâce a vous retirer du jeu
    Il faut qu'une main posée sur votre épaule
    Vous pousse vers la vie, cette main tendre et légère

    On a tous quelque chose en nous de Tennessee
    Cette volonté de prolonger la nuit
    Ce désir fou de vivre une autre vie
    Ce rêve en nous avec ses mots à lui

    Quelque chose de Tennessee
    Cette force qui nous pousse vers l'infini
    Y a peu d'amour avec tell'ment d'envie
    Si peu d'amour avec tell'ment de bruit
    Quelque chose en nous de Tennessee

    Ainsi vivait Tennessee
    Le cœur en fièvre et le corps démoli
    Avec cette formidable envie de vie
    Ce rêve en nous c'était son cri à lui

    Quelque chose de Tennessee
    Comme une étoile qui s'éteint dans la nuit
    A l'heure où d'autres s'aiment à la folie
    Sans un éclat de voix et sans un bruit
    Sans un seul amour, sans un seul ami

    Ainsi disparut Tennessee
    A certaines heures de la nuit
    Quand le cœur de la ville s'est endormi
    Il flotte un sentiment comme une envie
    Ce rêve en nous, avec ses mots à lui

    Quelque chose de Tennessee
    Oh oui Tennessee
    Y a quelque chose en nous de Tennessee

     

     

    Bon partage !

     

     

    Rotpier

     

    Tennessee Williams, un petit rappel est toujours bon à prendre :    https://fr.wikipedia.org/wiki/Tennessee_Williams

     


    2 commentaires
  •  

    Avertissement:

    Tout ceci n'est qu'une fiction et non une incitation à la consommation ...

    Pierre

     

    Image du net

     

    Ah ! Chiche !

    ou

    Hippie pipe pourra !

     

    Elle avait la fibre écolo

    d’où un doux penchant pour le chanvre,

    elle en consommait dans sa chambre

    en corrigeant de la philo.

     

    C’est lors d’un voyage au Népal

    qu’elle avait pris cette habitude,

    petit voyage en altitude

    à la recherche du Saint-Graal.

     

     Un petit ami népalais

    l’avait initié à la chose,

    là-bas la vie y est morose

    sauf à fréquenter les palais !

     

    Question de s’envoyer en l’air

    elle avait bien d’autres méthodes

    que d’escalader la commode

    à l’endroit ou bien à l’envers !

     

    Il y a pétard et pétard,

    elle en avait un callipyge

    qui aurait pu, beauté oblige,

    servir de modèle aux beaux-arts !

      

    Elle maîtrisait aussi l’art

    dont je tairais pour la censure

    le nom évoquant la luxure :

    je ne suis pas un vil pendard !

     

    Il y a pendard et pendard,

    il faut en prendre la mesure :

    pour que flottent les étendards

    il faut des mats durs à l’usure !

     

    C’est fou ce que l’Himalaya

    peut dégourdir les jeunes filles

    à Katmandou les yeux pétillent

    que l’on sache ou non les védas.

     

    En redescendant sur Patna

    elle avait traversé le Gange,

    elle avait tutoyé les anges :

    haschich rime avec nirvana.

     

    Elle en gardait un souvenir

    tout à la fois précis et vague,

    comme un ressac, comme une vague

    que l’on n’aurait pas vu venir.

     

    Sans vraiment être une hippie

    elle en avait été très proche,

    son moi lui avait dit « raccroche 

    ou tu vas aller au tapis ! »

     

    Son moi ou bien… ou bien quelqu’un,

    elle avait un trou de mémoire,

    souvenirs au fond d’une armoire

    comme on garde des vieux bouquins.

     

    Elle était rentrée du Népal

    et avait repris ses études

    mais gardé quelques habitudes

    … pas de sevrage trop brutal.

     

         

             Péroraison :

    Elle rêvait que sur le tard

    elle irait en pèlerinage

    sur les traces de son jeune âge

    … de son passé soixante-huitard.

     

    Elle étudierait le sanskrit

    pour mieux comprendre les mystères

    des ruines et des monastères

    au travers des anciens écrits.

     

    En attendant … en attendant,

    elle s’offrait de courts voyages

    entourée de petits nuages

    qu’elle goûtait béatement.

     

    Elle avait la fibre écolo

    d’où un doux penchant pour le chanvre,

    elle en consommait dans sa chambre

    en corrigeant de la philo.

                     

                                       Rotpier

     

    Image du net . N'y voir aucune incitation !

     

     


    7 commentaires
  •  

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     

    Et pis c'est tout Rotpier

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est un rébus du Rotpier, qui ne ménage ni la chèvre ni le chou et qui est bien, encore une fois d'actualité !

     

    1ère ligne, 1ère image : petite, la sale bête est lente !  2ème image : il est en coupe, je ne vous dirais rien de plus !

    2ème ligne, 1ère image : petite étendue d'eau !

    3ème ligne, 2ème image : la moitié du nom du personnage ! 3ème image : l' " - - - - - " de Vitruve par le grand Léonard !  

     4ème ligne, 2ème image : la sale bête pompe le sang et colle des maladies ! 4ème image et en direct: le symbole de la "vie"!  

    5ème ligne, 1ère image et 2ème image = le nom d'un homme politique prénommé Julien ! 3ème image : lieu où l'on entrepose des fûts !

    6ème ligne, 2ème image : " - - - " est ce personnage ? ( l'autre aussi ! )

    7ème ligne, 3ème image : elle sort amplifiée de l'appareil ! 

    Dernière ligne, dernière image : il fait toujours "S" le serpent ! Et, quand ce qui sert pend, c'est qu'il est temps de prendre un peu de repos ! ( C'est un vieux dicton plein de sagesse du Rotpier ! )

     

     

    Et pis c'est tout !

    A vous de jouer ! Il est court et je suis certain que vous ne le deviendrez pas pour si peu !

     

     Réponse :

    Pour un simple maroquin certains hommes politiques deviendraient chèvre quitte à se faire avoir par le premier bouc qui passe !

     

    PS :   Je vous prie de ne faire aucune relation avec des personnages existants ... encore qu' en politique on puisse trouver quelques similitudes ... mais, chut: pas de noms ! 

     

     

     


    8 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     Cette fois-ci :

     

    Michel Berger

    « Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux »

    Nota:  Je l'ai déjà mise au moins deux fois,

    mais quand on aime ... on ne compte plus !

     

     

     

    Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux,

     

    Celui-là passe toute la nuit
    A regarder les étoiles
    En pensant qu´au bout du monde
    Y a quelqu´un qui pense à lui
    Et cette petite fille qui joue
    Qui ne veut plus jamais sourire
    Et qui voit son père partout
    Qui s´est construit un empire
    Où qu´ils aillent
    Ils sont tristes à la fête
    Où qu´ils aillent
    Ils sont seuls dans leur tête

    {Refrain:}
    Je veux chanter pour ceux
    Qui sont loin de chez eux
    Et qui ont dans leurs yeux
    Quelque chose qui fait mal
    Qui fait mal
    Je veux chanter pour ceux
    Qu´on oublie peu à peu
    Et qui gardent au fond d´eux
    Quelque chose qui fait mal
    Qui fait mal

    Qui a volé leur histoire?
    Qui a volé leur mémoire?
    Qui a piétiné leur vie
    Comme on marche sur un miroir?
    Celui-là voudra des bombes
    Celui-là comptera les jours
    En alignant des bâtons
    Comme les barreaux d´une prison
    Où qu´ils aillent
    Ils sont tristes à la fête
    Où qu´ils aillent
    Ils sont seuls dans leur tête

    {au Refrain}

    Quand je pense à eux
    Ça fait mal ça fait mal
    Quand je pense à eux
    Ça fait mal ça fait mal

    .

    Bon partage !

     

    Rotpier

     


    4 commentaires
  •  

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

     

     

     

     

    Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction

    ... et une bonne journée !

     

     

     


    4 commentaires
  •  

     

    Image du net bidouillée par mes soins

    pour que l'on ne reconnaisse pas Sœur Agnès, la délectable.

     

    Sa foi était inébranlable,

     

    Sœur Agnès était adorable,

    ça se voyait rien qu’à son nez

    mutin et un peu retroussé

    et elle était très abordable.

     

    Sa foi était inébranlable

    comme celle du jeune abbé

    qu’elle avait croisé et frôlé

    un soir derrière le retable.

     

    Leur émotion était palpable

    et ils se sont vite palpés,

    ils ne purent s’en empêcher :

    leurs mains étaient incontrôlables !

     

    Fatalement l’irréparable

    c’était produit, bien obligé,

    comment peut-on désamorcer

    une attirance insurmontable !

     

    « Seigneur aux voies impénétrables

    vous m’avez laissé pénétrer

    sœur Agnès sans m’en empêcher :

    vous avez été formidable ! »

     

    Voilà la pensée fort plaidable

    qui vint à notre jeune abbé

    qu’il s’empressa de partager

    avec Agnès, la délectable.

     

    Partant de ce constat amiable

    ils ne cessèrent de s’aimer

    se considérant assurés

    du pardon d’un dieu charitable.

     

    Mais la position lamentable

    de l’église sur le sujet

    les obligèrent à abriter

    leurs amours déclarés coupables !

     

     

    Péroraison-bénédiction :

     

    Que le seigneur soit consensuel

    et qu’ils montent tout droit au ciel

    quand sur terre ils auront fini

    de jouer à touche pipi !

     

    Ils ont souvent fait le voyage

    de celui du septième étage,

    pourvu que le premier soit bien :

    dans la vie on est sûr de rien !

      

                                           Rotpier

     


    5 commentaires
  •  

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     

    Et pis c'est tout Rotpier


    votre commentaire
  •  

     

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est une grosse connerie du Rotpier, mais on ne fait pas d'omelette sans casser d’œufs ! 

     

    1ère ligne, 3ème image : c'est le métal qu'il faut retenir !

    2ème ligne, 2ème image : celui-ci est de sable !

    3ème ligne, dernière image : poisson très prisé et il y en a des rouges ! 

     4ème ligne, 3ème image : en direct "ti" , oui mes titis !

    5ème ligne, 1ère image : "  - - - " est ce personnage ? 2ème image : lieu où se tenaient les marchés autrefois, il y en a encore de très belles !

    6ème ligne, 1ère image : le petit de la vache ! 3ème image: mieux vaut en avoir un bon ! 

    7ème ligne, première image : le verbe "aller" à l’impératif !  Dernière image: le serpent fait toujours "s" et ses potes aussi !

    8ème ligne, 1ère image : ce dont parle ce rébus est considéré comme le 7ème !

     9ème ligne, 4ème image : endroit où se tenait la vigie sur les anciens voiliers !

     10ème ligne, 3ème image : l'as à seins " - - - " au présent de l'indic tifs, un mouchard à long cheveux !

     

    13ème ligne, 1ère image : il y a 2 personnages par "  - - - - " ! 2ème image : la moitié du nom du personnage ! 3ème image : le kangourou fait des "  - - - - - " !

     

     

    Et pis c'est tout !

    A vous de jouer ! Il est un peu salé mais pas trop long ! Et je répète que l'on ne fait pas d'omelette sans casser d’œufs ... comme le disait si bien la mère Poulard à l'Archange St Michel ! 

     

     Réponse :

    En dehors du hashtag « BalancetonPorc » un type qui a le cerveau au niveau des valseuses risque aussi une fracture du crâne s’il se prend un bon coup de pied dedans !

     

    … Bien d’actualité n’est-pas ? La petite aide supplémentaire était : « On ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs ! »

     

     

     


    7 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Richard Cocciante »

    « Marguerite »

     

    Je sais, ce n'est pas l'époque mais je vous l'offre quand même !

    J'ai bien connu une Marguerite qui était effeuilleuse

    mais ... cela est une toute autre affaire,

    je vous la raconterai un jour ... peut-être ?

     

     

     

    Marguerite,

     

    Surtout ne m'en voulez pas trop
    Si ce soir je rentre chez moi
    J'ai tellement de choses faire
    Avant que le jour se lve
    Et pendant qu'elle dormira
    Moi, je lui construirai des rves
    Pour que plus jamais au rveil
    Elle ne se lve les yeux en pleurs

    Et pour que cette longue nuit
    Ne soit plus jamais noire et profonde
    Je demanderai la lune
    De remplir le ciel tout entier
    Et pour que je puisse encore avoir
    Le sourire comme avant
    Je demanderai au solleil
    De brler mme en plein hiver

    Et pour qu'elle puisse encore chanter
    Les chansons de notre Bohme
    Je construirai un silence
    plus grand que ceux des cathdrales
    J'irai rveiller les amants
    Je parlerai des heures entires
    Et je sais qu'ils me suivront
    Tant que nous resterons amants

    Alors on se promnera
    Tous ensemble on dansera
    D'incroyables sarabandes
    Et elle oubliera sa peine
    Et pour que la ville danse
    Et pour que la ville chante
    On inventera des couleurs
    Et elle oubliera ses larmes

    Nous irons dans les campagnes
    Pour cueuillir des fleurs des champs
    Et en faire un grand lit blanc
    O l'on s'aime tendrement
    Et puis nous irons au bord du ciel
    Pour lui choisir une toile
    Parce que Marguerite est belle
    Parce que Marguerite est belle

    Parce que Marguerite est frle
    Parce que Marguerite est douce
    Parce que Marguerite m'aime
    Moi je ne vis que pour elle
    Marguerite est ma raison
    Mon lendemain mon idal
    Marguerite qui est le vent
    Ne sais pas qu'elle peut me faire mal

    Parce que Marguerite est celle
    Que je veux toujours prs de moi
    Marguerite est Marguerite
    Marguerite est tout pour moi
    Marguerite est tout pour moi

     

     

    Bon partage !

     

    Rotpier

     

     


    3 commentaires