•  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

     

     

     

    Petite aide au rébus

    ( les champions s'en passeront ! ) :

     

       C'est un rébus du Rotpier , un gars qui a beaucoup de doigté !

    1ère ligne,  dernière image : "  - - - - - " ou ne pas "  - - - - -  ", là est la question ! 

      2ème ligne, 3ème image : la sale bête pique, il faut être pragmatique et la supprimer ! Dernière image et en direct: "U" ... cocotte !

    3ème ligne, dernière image: quand son nez s'allonge, il "  - - - - " quand c'est autre chose, je ne sais pas !  

    4ème ligne, 1ère image : autre nom pour une penture et ... ce n'est pas une histoire à la " - - - " ... non !

      5ème ligne, 1ère image : bien insister sur la dernière lettre ! 2ème image : il ne faut pas prendre le fils ... ni le saint esprit d'ailleurs ! 

     6ème ligne,  2ème image : il en est fort question dans ce rébus comme il se doit ! 

    7ème ligne,  dernière image : un diagramme de "  - - - "  bien entendu !

       8ème ligne, 2ème image : quand il a fini de téter, le bébé fait son " - - - " ... comme Zo ! Dernière image: à 3h 52 du mat, il est très " - - - " !

    9ème ligne, dernière image : le serpent fait "s" !

    10ème ligne, 1ère image : sorte de pâté de tête de sanglier ou de cochon ! 2ème image : le gars a la crève, il a une sacrée " - - - - " ... et pis c'est tout !

    11ème ligne, 3ème image: il faut prendre la moitié de la marque ! ... si vous vous tromper, je m'en tamponne !

    Dernière ligne, 1ère image : ils sont castrés ! Dernière image: le cri du bébé quand il pleure !

     

     Et pis c'est tout !

     

    Allez, au boulot ! Et ... ne m'en faite pas un SVP ! 

     

     

    Réponse :

    Il faut être particulièrement gonflé pour se permettre de faire un doigt d’honneur à son proctologue, surtout si on en a encore besoin !

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    C'est un rébus d'actualité mijoté par le  Rotpier !

     

     

     

     

    Et pis c'est tout !

    Allez, au boulot !  Et, n'oublions pas que les goûts et les couleurs ne se discutent pas !

    ... Je vous la sers comment ? ... Pas la paluche !

     

     

    Réponse :

    La retraite, c’est comme l’entrecôte : il ne faut pas la servir à point à  ceux qui l’aiment saignante ou bleue car même les gilets jaunes risquent de voir rouge !

     

     

     


    7 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

    Le Grand Jacques :

    « Jeff »

     

     

    Un plaidoyer pour l’amitié

    à l’état pur.

     

     

    Jeff

     

    Non, Jef, t'es pas tout seul
    Mais arrête de pleurer
    Comme ça devant tout l’monde
    Parce qu'une demi-vieille
    Parce qu'une fausse blonde
    T'a relaissé tomber
    Non, Jef, t'es pas tout seul
    Mais tu sais qu’tu m’fais honte
    A sangloter comme ça
    Bêtement devant tout l’monde
    Parce qu'une trois quarts putain
    T'a claqué dans les mains
    Non, Jef, t'es pas tout seul
    Mais tu fais honte à voir
    Les gens se paient not’ tête
    Foutons l’camp de c’trottoir
    Viens, Jef, viens, viens, viens !

    {Refrain:}
    Viens, il me reste trois sous
    On va aller s’les boire
    Chez la mère Françoise
    Viens, Jef, viens
    Viens, il me reste trois sous
    Et si c'est pas assez
    Ben il m’restera l'ardoise
    Puis on ira manger
    Des moules et puis des frites
    Des frites et puis des moules
    Et du vin de Moselle
    Et si t'es encore triste
    On ira voir les filles
    Chez la madame Andrée
    Paraît qu’y en a d’nouvelles
    On r’chantera comme avant
    On s’ra bien tous les deux
    Comme quand on était jeunes
    Comme quand c'était le temps
    Que j’avais d’l’argent

    Non, Jef, t'es pas tout seul
    Mais arrête tes grimaces
    Soulève tes cent kilos
    Fais bouger ta carcasse
    Je sais qu’t’as le cœur gros
    Mais il faut le soulever, Jef
    Non Jef t'es pas tout seul
    Mais arrête de sangloter
    Arrête de te répandre
    Arrête de répéter
    Qu’t’es bon à t’ outre à l’eau
    Qu’t'es bon à te pendre
    Non, Jef, t'es pas tout seul
    Mais c'est plus un trottoir
    Ça d’vient un cinéma
    Où les gens viennent te voir
    Viens, Jef, allez viens, viens !

    {Refrain:}

    Viens, il me reste ma guitare
    Je l'allumerai pour toi
    Et on s’ra espagnols
    Jef, viens, viens
    Comme quand on était mômes
    Même que j'aimais pas ça
    T'imiteras l’rossignol
    Jef,
    Puis on s’trouvera un banc
    On parlera d’l’Amérique
    Où c'est qu'on va aller, tu sais
    Quand on aura du fric
    Jef, viens
    Et si t'es encore triste
    Ou rien qu’si t’en as l’air
    J’te raconterai comment
    Tu d’viendras Rockefeller
    On s’ra bien tous les deux
    On r’chantera comme avant
    Comme quand on était beaux
    Jef,
    Comme quand c'était l’temps
    D'avant qu'on soit poivrots

    Allez viens Jef, viens
    Ouais ! Ouais, Jef, ouais, viens !

     

     

    Bon partage !

     

     

    Rotpier

     

     


    6 commentaires
  • Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

     

     

     

     

    Signature Rotpier

     

     


    6 commentaires
  •  

    Je partage la philosophie du cinq à sept

     mais pas celle des cinq ascètes !

     

    Image du net

    Sonnet pour sonnet,

    autant sonnet deux fois

    .

    La philosophie du vivre pour vivre,

     

    Il approchait de ses cent ans,

    Un âge plus que respectable,

    Son mode de vie intraitable

    Faisait de lui un bien-portant.

     

    Pas de tabac, pas d’excitant,

    Jamais un seul excès à table,

    Pas de relation véritable :

    Tout juste une femme à mi-temps.

     

    Pas de fête, pas de ribote,

    Bien arc-bouté, droit dans ses bottes :

    Parangon de sobriété.

     

    De quoi au nom de la survie

    Passer son temps en société

    A s’emmerder toute une vie !

     

     

                 Moralité de ce sonnet en sonnet :

     

    Vive la vie !

     

    Toute une existence asservie

    Par le désir de perdurer

    Ne peut mener qu’à une vie

    Passant à se claquemurer !

     

    S’accorder quelques fantaisies

    Sans bien sûr trop exagérer :

    Ne pas faire l’apostasie

    De toute règle et chavirer !

     

    Mais n’allons pas vivre pour vivre,

    Il faut savoir fermer son livre,

    Mieux vaut qu’il soit rempli et court

     

    Que long et sans un jour de fête !

    Vive la vie, vive l’amour :

    Laissons s’emmerder les ascètes !

                                      

     

                                                                               Pierre Dupuis

     


    8 commentaires
  • Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

     

    .

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

    .

        C’est un rébus d'actualité brûlante mais pas si facile que cela à déchiffrer !

     

    1ère ligne, 1ère image : le cri du bébé quand il pleure ! Avant dernière image : il y a 4 " - - - - - " de 2 personnages !

    2ème ligne, avant dernière image : bien diviser les deux syllabes, la première va avec l'image d'avant et la seconde avec l'image d'après ! Dernière image : sorte de pâté de tête de sanglier ou de cochon ... n'en faite pas la tête !

    3ème ligne, 2ème image : la boisson favorite des rosbifs !

    5ème ligne, dernière image : celui-ci est de montagne !

    6ème ligne, dernière image : 0,5 Km/h c'est très  " - - - - " !

    8ème ligne, première image : ce n'est pas un PC, c'est donc un " - - - " ! 

    10ème ligne, 2ème image :  le verbe aller à l'impératif présent !

    11ème ligne, 1ère image et en direst: " ti " ! 2ème image :  ils sont à poil dons tout " - - - " !

    12ème ligne,  1ère image : la vache y est mais il parait que le bonheur aussi ! 3ème image : " - - -  " est ce personnage ?

    Dernière ligne, 2ème image : quand le bébé a fini de téter, il fait son gros " - - - " ! Avant dernière image : toujours la boisson favorite des rosbifs !

     

    Et pis c'est tout !

    Allez, au boulot ! Pas question de battre en retraite !

     

     Réponse :

    Moins trente pour cent sur certaines retraites : c’est le Black Friday de l’enseigne Macron-LREM , et cela va continuer après ! Qui veut en profiter ?

     

     

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    C'est un rébus assez pointu mais pas trop pieux du  Rotpier !

     

     

     

    Et pis c'est tout !

    Allez, au boulot !  Et après, à la messe pour voir si vous en croisez une ... ou plusieurs ! 

     

    Réponse :

    Je me suis laissé dire que les vieilles grenouilles de bénitier anglaises prenaient leur thé tard, affalées dans des fauteuils crapaud tout élimés. Ai-je raison ou tort ?

     

     

     


    9 commentaires
  • Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

    Maxime Le Forestier

    "Né quelque part,"

     

     

    Né quelque part

    On choisit pas ses parents,
    on choisit pas sa famille
    On choisit pas non plus
    les trottoirs de Manille
    De Paris ou d´Alger
    Pour apprendre à marcher
    Etre né quelque part
    Etre né quelque part
    Pour celui qui est né
    C´est toujours un hasard


    Nom´inqwando yes qxag iqwahasa {2x}

    Y a des oiseaux de basse cour et des oiseaux de passage
    Ils savent où sont leur nids, quand ils rentrent de voyage
    Ou qu´ils restent chez eux
    Ils savent où sont leurs œufs

    Etre né quelque part
    Etre né quelque part
    C´est partir quand on veut,
    Revenir quand on part

    Est-ce que les gens naissent
    Egaux en droits
    A l´endroit
    Où ils naissent

    Nom´inqwando yes qxag iqwahasa

    Est-ce que les gens naissent Egaux en droits
    A l´endroit
    Où ils naissent
    Que les gens naissent
    Pareils ou pas

    On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille
    On choisit pas non plus les trottoirs de Manille
    De Paris ou d´Alger
    Pour apprendre à marcher

    Je suis né quelque part
    Je suis né quelque part
    Laissez moi ce repère
    Ou je perds la mémoire


    Nom´inqwando yes qxag iqwaha.sa
    Est-ce que les gens naissent...

     

    Bon partage !

     

    Rotpier

     

     


    8 commentaires
  • Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

     

     

     

     

    Signature Rotpier


    10 commentaires
  •  

    C'est un ancien poème pas très académique mais tant pis, je me remouille ... le remets et j'en rajoute une couche comme on dit dans les maternités ! 

    ... avec, en bonus une petite énigme !

     

    Je vous rassure tout de suite :

    je n’ai pas viré ma cuti !

     

    Malgré les apparences, lui ne l’est pas forcément bien qu’il semble être un accro de la … pédale !

    Passage à gué

    Les  images sont du net !

    Passage à gay,

     

    Son petit ami le quitte :

    un gay part,

    un gay pleure.

    C’est la jungle : tout va vite !

    Léo part,

    tout à l’heure.

    Gaspard pleure.

     

    Pleure pas Gaspard :

    ainsi vont les vits …

    qui se rencontrent,

    s’aiment, se mesurent, s’affrontent

    et puis s’enfuient !

    Eh ! oui, mon petit Gaspard :

    C’est ça la vie !

     

    Quoi ?

    …c’est touffu ?

    Non ! C’est concis !

    C’est concis et … pas si con !

    … Si ?  … Ah bon !

    Mais c’est tout vu,

    triste ou gai, ce sera tout !

    Ce n’est pas très académique :

    Je …le… sais ! 

    Mais à toute polémique

    je vous prie de surseoir !

    … J’ai trop à faire ce soir !

     

    … Hou  hou !

                     

                                       Rotpier

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    La petite énigme promise qui reste dans la veine du poème :

     

             Si tu es

    Guéridon

                                    surtout si ton petit copain

     

     

       

    xxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    ... Je me carapate avant d'avoir tous les gays sur le dos !

    Le Rotpier

     

     


    4 commentaires
  •  

    Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

     

    .

     


    1 commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

    .

        C’est un rébus de Pierre qui pense à votre santé et à votre sécurité ! Dans le fond, je suis un brave garçon ...non ? Il est plutôt facile avec trois fois le même mot à découvrir !

     

    1ère ligne, dernière image : la piqûre de la sale bête refile la piroplasmose aux chiens !

    3ème ligne, première image : le petit de la vache !

    4ème ligne, 1ère image : la sorcière jette un  "  - - - -  "  !

    5ème ligne, 1ère image : le plus petit et le plus âgé des Daltons !

    7ème ligne, dernière image : des poches de  " - - - - " pour sauver des vies !

    10ème ligne, image après le point et en direct : le sein bol de la " vie " !

     

    Et pis c'est tout !

    Allez, au boulot ! Après, vous pourrez aller pédaler... ou pas !

     

     

    Réponse :

    La pratique du vélo favorise deux sortes de circulation : la circulation sanguine et la circulation routière. Vive le vélo !

     

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    C'est un rébus de type géopolitique à la sauce Rotpier !

     

     

     

    Et pis c'est tout !

    Allez, au boulot !

    C'est une question que je me pose et que je vous pose par la même occasion, car c'est l'occasion  qui fait le larron dit-on !

     

     Réponse :

    Je me suis laissé dire que la Macédoine du nord était un des pays d’Europe où il y avait le moins de grosses légumes. Ai-je raison ou tort ?

     

     

     

     

     


    5 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Arno »

     

    «  Les yeux de ma mère »

     

    Elle est un peu spéciale, je vous l'accorde , mais j'aime !

     

     

    ♪ Les yeux de ma mère (Live) ♪

     

    Ma mère elle a quelque chose
    Quelque chose dangereuse
    Quelque chose d'une allumeuse
    Quelque chose d'une emmerdeuse

    Elle a des yeux qui tuent
    Mais j'aime ses mains sur mon corps
    J'aime l'odeur au-dessous de ses bras
    Oui je suis comme ça

    Dans les yeux de ma mère
    Il y a toujours une lumière
    Dans les yeux de ma mère
    Il y a toujours une lumière
    L'amour je trouve ça toujours
    Dans les yeux de ma mère
    Dans les yeux de ma mère
    Il y a toujours une lumière

    Ma mère elle m'écoute toujours
    Quand je suis dans la merde
    Elle sait quand je suis con et faible
    Et quand je suis bourré comme une baleine
    C'est elle qui sait que mes pieds puent
    C'est elle qui sait comment j'suis nu
    Mais quand je suis malade
    Elle est la reine du suppositoire

    Dans les yeux de ma mère
    Il y a toujours une lumière
    Dans les yeux de ma mère
    Il y a toujours une lumière
    L'amour je trouve ça toujours
    Dans les yeux de ma mère
    Dans les yeux de ma mère
    Il y a toujours une lumière

    Ma mère a quelque chose
    Quelque chose dangereuse
    Quelque chose d'une allumeuse
    Quelque chose d'une emmerdeuse

    Dans les yeux de ma mère
    Il y a toujours une lumière
    Dans les yeux de ma mère
    Il y a toujours une lumière
    Dans les yeux de ma mère
    Il y a toujours...

     

    Bon partage !

     

    Rotpier

     

     


    4 commentaires
  • Je vous rappelle cette citation :

     La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

    Chamfort (Maximes et pensées)

     La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri, même en province.

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

    Le dicton de présentation :

     Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries ! N’ayant pas de voisine à portée de langue …………………… !

    Statue dans mon jardin !

    Si tout n’est pas bon,

    ne m’en veuillez pas : je me rôde, hein !

    xxxxxxxxxxxxxxxx

     

    1ère  Connerie :

     Je dis non à l’incinération et oui à l’enterrement : mourir pour mourir, autant finir avec quelques petits vers dans le nez ! … Hic !

     2ème Connerie :

     Celui qui prendrait la femme de Jean-Michel Jarre pour une oie blanche commettrait une grave erreur !

     3éme  Connerie :

     Le berger était un traître : il buvait du Pernod avec Jean-Pierre ! Cela lui donnait d’ailleurs mauvaise haleine.

     4éme  Connerie :

     L’intégriste musulman … d’accord ! Mais le chrétien n’est pas plus crédible. 

     5éme  Connerie :

     J’ai bien connu une hôtesse de l’air allemande (une ancienne d’Allemagne de l’est) qui s’appelait Tanza. Elle s’envoyait en l’air avec le premier venu : elle était complètement louf Tanza !

     

    Et pour terminer, une question que je me pose :

     Quand une gendarmette à ses règles, est-elle plus sévère ou plus coulante au moment de sanctionner une infraction ?

     Il me semble important de le savoir. J'ai déjà posé la question mais le tampax et je n'ai toujours pas eu de réponse.

    Si par le plus grand des hasards une gendarmette venait à me lire, je lui serais très reconnaissant de bien vouloir me répondre franchement.

     Et à l'avance je crie: " Vive la franche ! "

     

    Tout bien pesé ... c'est tout pour aujourd'hui !

     

    Et pis c’est tout !

     Bonne méditation !

     

    Rotpier

     

     

     


    6 commentaires
  •  Préambule :

    Stupeur et tremblements !

     Il est possible que le tremblement de terre en Ardèche ait été causé par l’activité humaine :  https://www.lyoncapitale.fr/actualite/seisme-en-ardeche-et-si-lorigine-du-tremblement-de-terre-etait-humaine/ 

     Il est certain que le tremblement de chairs évoqué ci-après est causé par une activité humaine de grande intensité. Je vous propose de l’étudier … avec ou sans sismographe !

     

    Lily la rousse

    ou

    Lily la secousse,

     

    Elle était rousse et pas manchote

    pour tout ce qui touchait au lit

    ses amis l’appelaient Lily

    mais son prénom était Charlotte.

     

    Elle n’aimait pas la parlote

    qui disait-elle ramollit

    « Ce serait un casus-belli

    de ne pas ôter ma culotte ! »

     

    Elle n’avait pas froid aux yeux

    jouant à des jeux périlleux

    d’une très grande magnitude :

     

    Huit sur l’échelle de Richter

    provoquant une foultitude

    de violents tremblement de chairs !

     

           Répliques du sonnet :

     

    Et les répliques qui suivaient

    étaient encore redoutables

    l’épicentre étant très instable

    prêt à repartir sans filet !

     

    Nul besoin d’être un grand expert

    du champ des plaques tectoniques

    pour amorcer la mécanique

    à l’endroit ou bien à l’envers !

    .

    Sur l’échelle de Mercalli

    elle était aussi bien placée

    championne des fortes poussées :

    une épouvante pour les lits !

     

    Pierre Perret l’aurait célébrée ainsi, sur l'air de ... Lily :

     

     Un véritable tsunami, Lily

    Une éruption du Stromboli, Lily

    Une catastroph’  pour les lits

    Un avant-goût du Paradis

    L’antithèse du ramolli !

     

    Ell’ n’aimait pas les mous du dos, Lily

    « Vas-y ! » était son seul credo, Lily

    Il ne faisait pas bon caler

    Pendant la grande chevauchée

    sous peine de méchants lazzis !

     

    La la la la la li, Lily

    La la la la la li, Lily

    La la la la la li, Lily

    La la la la la li, Lily

    La la la la la li, Lily

      

                                   Rotpier

     

    épi-centre, c'est tout !

     

     


    4 commentaires
  •  

    Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

     

    .

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

    .

    C’est un rébus-question très court de Pierre qui flirte avec la poésie... c'est assez rare, aussi, décortiquez-le et prenez le temps de le déguster !

     

    3ème ligne, première image : il y en a quatre de deux personnes ! 2ème image : un diagramme de  " - - - " pas fait pour les ânes !

    4ème ligne, dernière image : place de la vigie sur les anciens voiliers !

    5ème ligne, 1ère image : le plus petit et le plus âgé des Daltons !

     

    Et pis c'est tout !

    Allez, au boulot ! Après, vous pourrez trinquer !

     

     Réponse :

    Est-ce qu’un verre à vin prend son pied quand une jolie femme le porte à ses lèvres ?

    Nota: Alors, cela n'a pas un petit goût de poésie ?

     

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    C'est un rébus assez long, qui secoue au début mais qui s'apaise ensuite !

    J'aime bien les rébus et je ne les considère pas comme l'art dèche !

     

     

     

    Et pis c'est tout !

    Allez, au boulot ! Et notez bien que je ne parle pas de Parkinson ! 

     

     

    Réponse :

    Quand on est jeune, on provoque des tremblements de chairs de grande magnitude sur l’échelle de Richter, mais après cela se tasse et les répliques s’espacent !

     

     

     

     


    10 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    «Alain Souchon »

     

    «  Et si en plus y a personne »

     

    Un vrai petit bijou ... pour athées ! 

     

     

    Et si en plus y a personne

     

    Abderhamane, Martin, David
    Et si le ciel était vide
    Tant de processions, tant de têtes inclinées
    Tant de capuchons tant de peur souhaitées
    Tant de démagogues de Temples de Synagogues
    Tant de mains pressées, de prières empressées

     

    Tant d'angélus
    Ding
    Qui résonne
    Et si en plus
    Ding
    Y'a personne
    Abderhamane, Martin, David
    Et si le ciel était vide
    Il y a tant de torpeurs
    De musiques antalgiques
    Tant d'anti-douleurs dans ces jolis cantiques
    Il y a tant de questions et tant de mystères
    Tant de compassions et tant de révolvers
    Tant d'angélus
    Ding
    Qui résonne
    Et si en plus
    Ding
    Y'a personne
    Arour hachem, Inch Allah
    Are Krishhna, Alléluia
    Abderhamane, Martin, David
    Et si le ciel était vide
    Si toutes les balles traçantes
    Toutes les armes de poing
    Toutes les femmes ignorantes
    Ces enfants orphelins
    Si ces vies qui chavirent
    Ces yeux mouillés
    Ce n'était que le vieux plaisir
    De zigouiller
    Et l'angélus
    Ding
    Qui résonne
    Et si en plus
    Ding
    Y'a personne
    Et l'angélus
    Ding
    Qui résonne
    Et si en plus
    Ding
    Y'a personne

     

    Bon partage !

     

    Rotpier

     

     

     


    6 commentaires
  • Je vous rappelle cette citation :

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

    Chamfort (Maximes et pensées)
     

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)
     

    « Le rire est le propre de l'Homme »

    Rabelais ( Pantagruel )
     

    Seulement de l’homme ?

    Le dicton de présentation :

    Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

    N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

    .

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Allez, et si l’on s’amusait un peu avec les anagrammes, vous allez les trouver facilement :

     

    • En réunion, des conseillers bayent aux corneilles !

    • Le maire a fini par aimer sa secrétaire !

    • Morues et mérous fricotent ensemble : drôles de mœurs ! (3)

    • Les sénateurs aiment souvent le sauternes !

    • Il a assuré bien des intérims : même ministre !

    • Couper un pantalon très serré moule la croupe !

    • Gérard Darmanin aurait rêvé d’être mandarin !

    • Muté dans une autre brigade, le gendarme est obligé de déménager !

    • Certaines patineuses sur le déclin cessent de patiner pour tapiner !

    • Le buraliste brutalise son épouse. C’est un harcèlement sans relâchement ! (4)

    • Elle a l’utérus suturé la pauvre !

    • Dans une autre vie, le Rotpier a été portier !

     

    J’en ai terminé, car je vais finir par vous saturer et je risque de faire, moi-même, des ratures !

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Une petite dernière pour la route qui était un peu trop longue pour mettre en rébus :

     

     J’ai longtemps cru que l’affaire « Sacco et Vanzetti » était l’affaire « Sappho et Vanzetti » et que c’était un drame amoureux qui s’était déroulé sur l’île de Lesbos, engendrant un grand dépit chez Sappho, d’où sa propension à devenir lesbienne. Comme quoi, une petite confusion au départ peut chambouler énormément la compréhension de l’histoire !

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Et pour terminer en chanson :

     

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Épicétou !

     Sur ce, le Rotpier vous salue bien !

     
     
     

     


    6 commentaires
  • Les élections municipales se profilent à l’horizon.

    Je vous propose d’aborder un coté peu développé ( !!! ) des risques du métier de maire…

     

     

    Image du net

     

    L’emprise du mammaire sur le maire,

    ou

    Une affaire bien en main,

     

    Elle avait décidé un jour

    de séduire le nouveau maire,

    elle connaissait son affaire,

    pour elle c’était du velours !

     

    Elle avait collé sans détour

    ses protubérances mammaires

    - chose pas très protocolaire ! -

    sous ses yeux et c’était du lourd !

     

    Sans opposer de résistance

    il s’écria « mais c’est Byzance ! »

    et il la suivit dans son lit !

     

    Pour lui montrer son savoir-faire

    elle prit sans à priori

    bien en main les choses du maire !

     

                   Résultat :

    Ah ! Que c’est bon lui dit l’édile,

    j’aurais été un imbécile

    de refuser pareil cadeau :

    ton corps est un eldorado !

     

    Plutôt que de gérer la ville

    avec tous ces gens versatiles,

    je vais donner ma démission

    pour assouvir notre passion !

     

    Ce n’était pas qu’une promesse,

    il quitta de façon expresse

    sa charge de premier élu !

     

    Bien sûr il y eu des commères

    pour parler d’histoire de cul

    … ce qui fit rire l’ex-maire !

     

                 Epilogue :

    Et ils eurent beaucoup d’enfants

    même que l’un devenu grand

    s’empara du fauteuil de maire

    à la grande joie de son père !

     

    Sa mère lui dit « Bien mon grand,

    je trouve cela épatant

    mais je vois que ta secrétaire

    est bien dotée coté mammaire !

     

    Cela ne m’étonnerait pas

    qu’en voyant de pareils appas

    tu laisses tomber la mairie ! »

     

    Et sa mère avait bien raison,

    pour s’occuper de l’égérie

    il rédigea sa démission !

     

              Moralité :

    Que l’on soit curé ou bien maire,

    on ne peut pas tout assumer :

    sa charge et aussi s’occuper

    de tout ce qui touche au mammaire !

     

    On se défroque, on démissionne,

    et l’on passe de Saints à seins,

    de l’écharpe aux tentant tétins

    … pour les beaux yeux d’une mignonne !

     

    Certains ne suivent pas l’adage,

    ils font les deux chose à la fois,

    je suis peut-être un pisse-froid

    mais je dis : «  C’est du bricolage ! »

     

                                                                 Rotpier

     


    2 commentaires
  •  

    Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

     

    .

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

     

     

    C’est un rébus-adage du Rotpier ... pas piqué des vers !

     

    1ère ligne, 1ère image: le serpent fait toujours " s " ! ( l'autre aussi ! ) 

    2ème ligne, 1ère image : un diagramme de " - - - " et pas pour les bourricots ! Dernière image : ce n'est pas la nuit ! 

    3ème ligne, 3ème image: " - - - " est ce personnage ! ( l'autre aussi ! )

    5ème ligne, 2ème image : la marque qui fabriquait le fameux petit beurre que l'on trouve toujours dans les quartiers défavorisés ...

    6ème ligne, 3ème image: attention : " - - - - " les marrons ! 

    7ème ligne, 1ère image : sorte de pâté de tête de cochon ou de sanglier et je vous interdis de dire que j'en ai une drôle ! 

     

    Nota :

    Certains diront que ce rébus est brillant et d'autres terne : chacun voit les choses à sa manière et ça reflète sa façon d'être et de penser. Bon, j'arrête de philosopher car vous avez du boulot à faire !

     

    Réponse :

    Ce ne sont pas toujours les femmes qui se font le plus reluire qui ont les chaussures les mieux cirées !

     

    Il n'était pas piqué des vers: je vous avais prévenu !

    .

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    C'est un rébus assez long, presque médical, que vous allez devoir résoudre seul ... ou en groupe si cela vous chante !

     

     

     

    Nota :

       C'est une question que je me pose et que je vous pose par la même occasion pour le cas où vous auriez une quelconque expérience sur le sujet.

     

     Réponse :

    Pour un grand timide, le fait de participer à une partouze ne relève-t-il pas d’une thérapie de croupes ? Et, question subsidiaire, est-ce efficace ?

     

     

     


    4 commentaires
  • ;

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Marie Laforet »

     

    «  Ivan, Boris et moi »

     

    Un petit hommage ... 

     

     

    Ivan, Boris et moi,

     

    Lorsque nous étions encore enfants
    Sur le chemin de bruyère
    Tout le long de la rivière
    On cueillait la mirabelle
    Sous le nez des tourterelles

    Anton, Ivan, Boris et moi
    Rebecca, Paula, Johanna et moi

    Le dimanche pour aller danser
    On mettait tous nos souliers
    Dans le même panier
    Et pour pas les abîmer
    On allait au bal à pied

    {x2:} 
    Anton, Ivan, Boris et moi
    Rebecca, Paula, Johanna et moi

    Ça compliquait bien un peu la vie
    Trois garçons pour quatre filles
    On était tous amoureux
    Toi de moi et moi de lui
    L'une hier l'autre aujourd'hui

    Anton, Ivan, Boris et moi
    Rebecca, Paula, Johanna et moi

    Dire qu'au moment de se marier
    On est tous allés chercher
    Ailleurs ce que l'on avait
    À portée de notre main
    On a quitté les copains

    {x2:} 
    Anton, Ivan, Boris et moi
    Rebecca, Paula, Johanna et moi

    Aujourd'hui chaque fois qu'on s'écrit
    C'est qu'il nous vient un enfant
    Le monde a beau être grand
    C'est à peine s'il contient
    Nos enfants et leurs parrains

    Anton, Ivan, Boris et moi
    Rebecca, Paula, Johanna et moi
    Sacha, Sonia, David et moi
    Dimitri, Yanis, Natacha et moi
    Sacha, Sonia, David et moi
    Dimitri, Yanis, Natacha et moi

     

     

    Bon partage !

     

    Rotpier

     

     


    4 commentaires
  •  ... Ne me dites pas que je n’ai pas de suite dans les idées !

    Nous allons bientôt avoir des triangulaires, mais je vais vous parler aujourd’hui de cercle et de carré sans boucler pour autant l’épineux problème de la quadrature du cercle, car même les génies s’y sont cassé les dents…

     

     

    Citation de Léonard De Vinci :

    « La simplicité est la sophistication suprême. »

     

     

    L’homme de Vitruve

    ou

    Quand Léonard De Vinci synthétise et concrétise,

     

    Passer d’une étude au dessin

    transcrire du bout de la plume

    l’homme idéal et sans costume

    voila quel était son dessein.

     

    Jambes écartées et bras levés

    avec le nombril comme centre

    l’homme parfait dans un cercle entre

    et l’équilibre est assuré.

     

    Pour l’inscription dans un carré

    pieds joints bras à l’horizontale

    avec en position centrale

    le nécessaire à procréer.

     

    En un coup d’œil le résumé

    d’une étude de l’architecte

    Vitruve qui vraiment respecte

    l’esprit d’idéal affirmé.

     

                 Mais …

    Mais pourquoi ai-je donc écrit

    ces mots qui dans le fond embrouillent

    je ne suis qu’une pâle andouille

    restez donc avec De Vinci !

     

                 Nota :

    Certains l’appellent Léonard

    familiarité déplacée

    pour un génie de la pensée

    de la peinture et d’autres arts !

     

                                           Pierre Dupuis

     

     


    4 commentaires
  • Petit décalage des chouettes à cause de l'actualité :

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Et pour terminer, un dessin de Wingz :

    http://www.wingz.fr/2018/01/10/macron-en-chine/

     

     xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

     

     

     

    Signature Rotpier


    2 commentaires
  •  

    Réponses pour les rébus :

    Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

     

    .

     

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

    .

     

    Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est un rébus court mais assez explosif !

     

    1ère ligne, 1ère image : symbole d'un "  - - - - " ... où il y en a, il n'y a pas de plaisir ! 3ème image : lieu où se tenaient des marchés autrefois et il en reste de très belles !

    2ème ligne, 1ère image : quand son nez s'allonge, il  " - - - - " ! Dernière image : j'espère que vous n'en avez pas une de vide !

    3ème ligne, 2ème image : sa piqûre fait très mal !

    4ème ligne, 1ère image : ce qui sort amplifié de l'appareil !

    5ème ligne, 1ère image : c'est ce qui est surligné qu'il faut retenir !

    6ème ligne, 2ème image : il ne faut pas prendre le fils ... ni le Saint Esprit d'ailleurs !

    7ème ligne, dernière image : le cri du bébé quand il pleure !

    9ème ligne, 3ème image : la moitié du surnom du volatile !

    Dernière ligne, avant le point d'exclamation: il parait qu'on y trouve le bonheur !

    .

    Je crois que Prosper, le roi du macadam, aurait bien aimé ce rébus !

     

    Et pis c'est tout !

     

     

    Réponse :

    Généralement les kamikazes ont tendance à avoir l’esprit un peu dispersé, un peu moins quand même que le corps ... après !

    .

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    C'est un rébus assez long et qui parle d'une certaine Fernande, pas celle célébrée par Georges Brassens, mais pas loin non plus ! 

     

     

     

    Nota :

       Allez, au boulot ! J'espère que votre cerveau ne va pas trop fumer ! 

     

     Réponse :

    Au vu de sa spécialité, il aurait été sélect que Madame Claude meure à Saint-Claude plutôt qu’a Nice. Je suppute que vous partagez ma position ? Répondez-moi nom d’une pipe !

     

     

     

     


    4 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Claude Barzotti »

     

    « Le rital »

     

    Les émigrés ne sont pas que d’aujourd’hui !

     

     

    Le rital

     A l'école quand j'étais petit
    Je n'avais pas beaucoup d'ami
    J'aurais voulu m'appeler Dupont
    Avoir les yeux un peu plus clair
    Je rêvais d'être un enfant blond
    J'en voulais un peu à mon père

    C'est vrai je suis un étranger
    On me l'a assez répété
    J'ai les cheveux couleur corbeau
    Je viens du fond de l'Italie
    Et j'ai l'accent de mon pays
    Italien jusque dans la peau

    Je suis rital et je le reste
    Et dans le verbe et dans le geste
    Vos saisons sont devenues miennes
    Ma musique est Italienne
    Je suis Rital dans mes colères
    Dans mes douceurs et mes prières
    J'ai la mémoire de mon espèce
    Je suis Rital et je le reste

    Arrivederci Roma

    J'aime les amants de Vérone
    Les spaghettis le minestrone
    Et les filles de Napoli
    Turin, Rome et Tifosi
    Et la Joconde de De vinci
    Qui se trouve hélas à Paris

    Mes yeux délavés par les pluies
    De nos automnes et de nos nuits
    Et par nos brumes silencieuses
    J'avais bien l'humeur voyageuse
    Mais de raccourci en détour
    J'ai toujours fait l'aller-retour

    Je suis rital et je le reste
    Et dans le verbe et dans le geste
    Vos saisons sont devenus miennes
    Ma musique est Italienne
    Je suis Rital dans mes colères
    Dans mes douceurs et mes prières
    J'ai la mémoire de mon espèce
    Je suis Rital et je le reste

    Arrivederci Roma
    La la la la la la la

    C'est vrai je suis un étranger
    On me l'a assez répété
    J'ai les cheveux couleur corbeau
    Mon nom à moi c'est Barzotti
    Et j'ai l'accent de mon pays
    Italien jusque dans la peau

    Na na na na na na na na

     

    Bon partage !

    .

    Rotpier


    4 commentaires
  • Je vous rappelle cette citation :

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

    Chamfort (Maximes et pensées)
     

    La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

    Rotpier (valeur ajoutée à la citation)
     

    « Le rire est le propre de l'Homme »

    Rabelais ( Pantagruel )
     

    Seulement de l’homme ?

    Le dicton de présentation :

    Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

    N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

    .

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Je vous offre un petit détour avec le bon Léonard :

     

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    En bonus, ça trouvé sur le net :

     

     

    dessin d'actualité humoristique sur Emmanuel Macron, Christophe Castaner et La Renaissance pour les élections européeennes

    Macron 1er et son sbire préféré !

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Épicétou !

     

    Sur ce, le Rotpier vous salue bien !

     
     
     

     


    4 commentaires
  • A l’occasion de l'exposition Léonard De Vinci au Louvre :

    https://www.sortiraparis.com/arts-culture/exposition/articles/172856-exposition-leonard-de-vinci-au-musee-du-louvre-a-paris-photos

    Je vous propose une rediffusion :

    Avec le grand Léonard De Vinci

    … on n’en a jamais fini !

     Voilà la petite sœur de la Joconde !

     

     

     Qui l’a peint ? Degarenne, un élève du maître ?

     Personne ne le sais.

    Un lien pour en savoir plus :

    https://www.lefigaro.fr/culture/2012/02/03/03004-20120203ARTFIG00432-deuxieme-joconde-en-aucun-cas-leonard-n-y-a-mis-la-main.php

    Qu’en pense Pierre ?

    Et bien voila :

     

    Petite sœur,

     

    Bonjour petite sœur,

    je te croyais perdue !

    Pour moi c’est un bonheur,

    une joie éperdue !

     

    Léonard qui m’a peint

    a laissé son élève

    me copier un matin,

    un grand sourire aux lèvres !

     

    Toi tu es au Prado

    et moi je suis au Louvre,

    ce serait un cadeau

    qu’un jour on se retrouve !

     

    Je vois déjà d’ici

    nos portraits côte à côte,

    les regards ébahis :

    Ah ! Nous aurions la cote !

     

    Sourires malicieux,

    regards énigmatiques

    multipliés par deux :

    ce serait fantastique !

     

    Nous pourrions à l’accueil

    nous faire en la seconde

    un tout petit clin d’œil

    … un clin d’œil de … Jocondes !

                         

                                                                                  Pierre Dupuis

     

     

     

     

    http://www.evous.fr/Insolite-Il-y-aura-deux-Joconde-au-Louvre-en-mars-2012,1174098.html

     

    Un lien vers un de mes billets

    où j’évoquais déjà Mona Lisa :

    http://rotpier27.wordpress.com/2011/02/04/la-joconde-ou-mona-lisa-lacrostiche-du-jour-de-pierre/

     

     


    2 commentaires
  •  

    Le préliminaire ... juste pour information :

     

     

     

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

     

     rébus 344 (1)rébus 344 (2)

    .

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est une grosse ... que dis-je, une énorme, une éléphantesque connerie du Rotpier !

     

    1ère ligne, dernière image : celle-ci, au regard de celle évoquée dans ce rébus, est plutôt mince !

    2ème ligne, 2ème image : la sale bête pique et provoque la piroplasmose chez les chiens et les autres animaux domestiques et toc !  3ème image, en direct : "U" ... cocote ! ( l'autre aussi ! )

    3ème ligne, 3ème image : quand son nez s'allonge, il " - - - -  " !   (l'autre aussi ! ) Quand c'est autre chose, est-ce le Viagra ?

    6ème ligne, 1ère image :  poisson plat ! 2ème image : seconde partie du refrain d'une chanson d'Antoine !  Dernière image : le gars est très " - - - - " !

    8ème ligne, 2ème image :c'est la marque du célèbre petit beurre nantais qu'il faut prendre ! Attention pour la 3ème image, il faut attacher la voyelle à la 2ème image et le reste à la 4ème ! ... Je vous l'ai bien ficelée l'explication ?

    9ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre la fille ! 2ème image : l'assassin "  - - - " conjugé au présent !  Dernière image : on y trouve parfois, gravé, des cœurs percés d'une flèche !  J'aurais pu remplacé les deux dernières images de cette ligne par un tas d'excréments !

     

    Et pis c'est tout !

     Il est court et assez facile mais pas piqué des hannetons !   J'espère que vous n'allez pas vous tromper !

     

    Réponse :

    Est-ce qu’une femme particulièrement adipeuse remue les oreilles et barrit fortement quand on lui ligature les trompes ?

     

     

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     

    Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    C'est un rébus pas facile et si vous trouvez, rien ne sera dû au hasard !

    Juste une petite aide : 4ème ligne, 1ère image : c'est un symbole ou "où il y en a, il n'y a pas de plaisir ! "

     

     

     

    Nota :

    Allez, au boulot : le résultat ne sera pas stochastique ! Oui, je sais: je tire un peu sur l'élastique !

     

    Réponse :

    Sans Hitler, De Gaulle aurait été un simple général et sans DSK, Dodo la Saumure un proxénète inconnu des français : la postérité est quand même très aléatoire !

     

     

     

     


    4 commentaires