•  

    .

    rocamadour

    Photo du net !

    Poème-fable,

    .

    Mon amour de Rocamadour, 

     

    Je l’avais croisée au marché

    où elle vendait ses légumes,

    ses lapins, ses bêtes à plumes

    et je m’en étais entiché !

     

    Plus coincé qu’un godemichet

    entre un marteau et une enclume,

    devant ses très jolis volumes

    j’en étais à me consumer !

     

    Alors un ami de toujours

    voyant ma mine déconfite

    m’a conseillé d’aller voir vite

    le sorcier de Rocamadour !

     

    Ce spécialiste de l’amour

    était en fait un vieil ermite

    au manteau rongé par les mites

    et habitant aux alentours !

     

    Moyennant un petit cachet

    et du rhum pour soigner son rhume

    et aussi un nouveau costume

    il m’assura du plein succès !

     

    Agitant des colifichets

    comme il est souvent de coutume,

    se coiffant d’un chapeau à plumes

    il m’entraina vers les rochers.

    .

    Nous arrivâmes essoufflés

    en un lieu caché par la brume,

    quand devant la grotte nous fûmes

    il me dit avec gravité :

     

    « Afin d’être heureux en amour

    fait ce que je te dis et vite :

    marche tout droit,  je t’y invite,

    dans la grotte à Rocamadour ! »

     

               Péroraison :

    J’y ai marché très franchement

    puis j’ai glissé en criant « merde ! »

    et j’ai même failli me perdre

    sans chance d’amour pour autant :

     

    Entre temps un riche marchand

    m’avait soufflé ma dulcinée

    en à peine une matinée :

    j’étais Gros-Jean comme devant !

     

    Il avait acheté l’étal,

    mon amour à la fleur de l’âge

    et dans le lot son pucelage

    ruinant ainsi mon idéal !

     

                 Moralité :

    Les voyants sont des charlatans,

    ils feraient de bons politiques :

    même bagout, même pratiques,

    ils ont leur place sur les bancs !

     

    Il ne faut pas être naïf,

    en voyance ou en politique

    ils emploient toujours la tactique

    de l’enfumage* collectif !

                                 

                                                        Rotpier

     

    Dans un grand souci de correction, j’ai retenu ce mot plutôt qu’un autre qui rimait avec lui.

     


    7 commentaires
  • .

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     


     
       Et pis c'est tout Rotpier

     

     


    votre commentaire
  • .

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

    rebus-415-1rebus-415-2rebus-415-3

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est un rébus de Pierre, donc du sérieux ... encore qu'imagé ! 

     

    1ère ligne, 2ème image : "oui " en allemand !  Dernière image : quand la sale bête pique, ça fait mal !

    2ème ligne, 2ème image : le marin est presque en haut du "  - - - " ... comme Alexandre !

    3ème ligne, 1ère image : en direct: " ti " !  2ème image : le serpent fait "s" ... c'est sa manie ( l'autre aussi !) Cette boite imite le cri de la vache ! 

    4ème ligne, 1ère image : un diagramme de  " - - - " ... pas pour les ânes ! Dernière image : les trains s'y arrêtent ... les arrière-trains aussi par la même occasion !

    5ème ligne, dernière image : il ne faut pas prendre le fils ! 

    6ème ligne, 2ème image : " - - - " est ce personnage ! Dernière image : l'amour y est parait-il ... on ne sait pas si c'est celui qui est vache !

    8ème ligne, 1ère image: il faut prendre la marque ! Dernière image : le dernier des Dalton ! 

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au travail brav'  gens et n'allez pas perdre le nord ! 

     

    Réponse :

    Il y avait tant de magnétisme dans son regard que les femmes en perdaient le nord, ce qui représentait quand même un joli paradoxe !

     

     

    Qu'il dit l'animal !


    9 commentaires
  •  

    .

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

    les-chouettes-chouettes-240

    les-chouettes-chouettes-241

    les-chouettes-chouettes-242

     

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 


    4 commentaires
  •  

     

    panne-delectricite-2

    Billet d'excuse :

             Nous vous prions de bien vouloir excuser les absences de Pierre et de son camarade Rotpier pour les motifs suivants :

              Coupure totale d’électricité du jeudi 12 janvier 2017 au samedi 14 à 18 H 27 sans interruption et puis encore du dimanche 15 janvier de 14 H 30 à 19 H 40.

    Nous vous prions de ne pas prendre de sanction à leur égard et nous vous en remercions à l'avance.

    Fait et certifié conforme, à :

    34 Place des Corolles, 92079 Paris La Défense CEDEX

    Le responsable de la communication d' ENEDIS, *

    Théophile PASDEJUS-NULPAR

     

    panne-delectricite

     

     * ENEDIS : ex ERDF

    http://www.enedis.fr/erdf-change-de-nom-et-devient-enedis 

     

    Nota : J’allais vous mettre ce billet hier en début d’après-midi quand la 2ème coupure est intervenue ! Nous avions passé la matinée à tout ranger, chauffage et éclairage d’appoint + groupe électrogène. Nous avons du ressortir tout !

    Là, on ne range rien et on attend ! " Chat échaudé ne se refait pas b - - - - - - ! " ... c'est une variante de l'adage !

     J’ai en plus une semaine très chargée mais chutttttttttttttttt !

    +  les démêlées avec le maire de la commune, donc je serais absent jusqu’à la fin de la semaine ! ( peut-être les chouettes jeudi ? )

    @ +

     


    2 commentaires
  •  

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

     

    les-chouettes-chouettes-237

    les-chouettes-chouettes-238

    les-chouettes-chouettes-239

     

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 


    2 commentaires
  •  

     

    C’est une fable que je viens d’écrire et qui souligne les dérives du maire de la commune dont dépend mon petit hameau.

    Je vous mets le lien du site-blog que j’ai créé, il y a peu de temps, au nom de L’AMG ( Les Amis du Mesnil-Guilbert ) et dont je suis l’un des deux vice présidents.

     Lien :   https://lesamisdumesnilguilbert.wordpress.com/

     

    OLYMPUS DIGITAL CAMERA
    Photo personnelle ... juste en face de chez moi !

    .

    Fable.

    Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé ne peut relever que de l’imagination débridée des lecteurs.

     

    Le petit hameau, le maire et son ego,

     

    Il était un petit hameau

    peu habité et très paisible

    où les gens vivaient impassibles

    loin de la ville et de ses maux.

     

    Peu de nouvelles constructions

    pendant des dizaines d’années

    et d’un coup la course effrénée

    aux nouvelles implantations !

     

    Sous l’égide d’un magistrat

    - le tout premier de la commune ! -

    qui par bien mauvaise fortune

    régnait en petit potentat !

     

    Il avait sa façon à lui

    de savoir endormir le monde

    en bannissant toute faconde :

    ne parlant que pour dire oui !

     

    Un « oui » qui n’engageait à rien

    puisqu’il n’y avait pas de trace,

    passe le temps et tout s’efface,

    roulez jeunesse, tout va bien !

     

    Sa cour suivait allègrement,

    par penchant ou par négligence,

    sans mesurer les conséquences

    de ce quitus assurément !

     

    Il s’asseyait joyeusement

    sur les remarques répétées

    des gens inquiets de la montée

    irréfléchie des habitants !

     

    Jusqu’à ne pas écouter les

    services de la Préfecture

    lui enjoignant sans fioriture

    de réviser ses grands projets !

     

    A se conduire comme ça

    alors qu’on est en république,

    n’est-ce pas coté juridique

    se mettre en dehors de la loi ?

     

    Mais il n’avait pas vu venir

    une poignée d’irréductibles

    décidés à passer au crible

    ses ruses afin d’en finir !

     

    Ils s’attaquèrent tout de go,

    bien que ce ne fut pas facile,

    aux manœuvres ma foi habiles

    de l’homme et de son bel égo !

     

    Jeu du chat et de la souris,

    pot de fer contre pot de terre,

    des jeux pas très égalitaires

    mais où l’on est parfois surpris !

      

    Quand on se moque trop des gens

    il faut s’attendre un jour ou l’autre

    à trouver quelques bons apôtres

    vous en donnant pour votre argent !

     

            Péroraison :

    Le temps qui passe le dira,

    peut-on inverser un adage

    et que ce soit - joli présage ! -

    … la souris qui croque le chat ?

     

     

    Pas de La Fontaine mais de Dupuis quand même !

    Dupuis de la rue du Puits d’Avoine… SVP !

     

     

    au-jeu-du-chat-et-la-souris

     


    4 commentaires
  •  

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     


     
       Et pis c'est tout Rotpier

      


    votre commentaire
  • .

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

    rebus-413-1rebus-413-2

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est une interrogation existentielle du Rotpier !

     

    2ème ligne, 1ère image: en direct : le symbole de la "vie" !  Dernière image: abeille en anglais !

    3ème ligne, dernière image : avec son couteau, l'assassin " - - - " au présent de l'indicatif !

    4ème ligne, 2ème image : il parait que l'amour est dedans ! Dernière image : petite, la sale bête est lente !

     

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au travail brav' gens !  Il est court, donc vous n' allez pas y laisser trop de neurones !

     

    Réponse :

    Est-ce que les vieilles bigotes ont une préférence pour les chats pelés ? 

     

     

    Et ... je vous en remets un petit pour la route... ne suis-je point bon ?

    On reste dans le félin et comme dit ma chérie en ronronnant: " On est fait l'un pour l'autre ! "

     

    rebus-414

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est un adage assez corsé du Rotpier !

     

    1ère ligne, 1ère image: " - - - " est ce personnage ?  

    2ème ligne, 1ère image : en direct : "ti" !   2ème image: en direct : le symbole de la "vie" !

     

    Et pis c'est tout !  Deux courts = un long ... bon courage !

     

     Réponse :

    Qui aime bien chatte y vient !

     ... Je vous avais prévenu !

     

     

     

    Qu'il dit l'animal !


    7 commentaires
  •  

    .

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

    Johnny Hallyday

    « Diégo »

    Je préfère souvent l'original mais là,

    j'aime  bien !

     

     

     


      

    Diégo,

    Derrière des barreaux
    Pour quelques mots
    Qu'il pensait si fort
    Dehors il fait chaud
    Des milliers d'oiseaux
    S'envolent sans effort

    Quel est ce pays
    Où frappe la nuit
    La loi du plus fort ?

    Diego, libre dans sa tête
    Derrière sa fenêtre
    S'endort peut-etre...

    Et moi qui danse ma vie
    Qui chante et qui rit
    je pense à lui

    Ohhhhhh
    Diego, libre dans sa tête
    Derrière sa fenêtre
    S'endort peut-être...

    Quel est ce pays
    Où frappe la nuit
    La loi du plus fort ?

    Ohhhh
    Diego libre dans sa tête
    Derrière sa fenêtre
    Déjà mort peut-être ...

     

    Bon partage !

     

    Rotpier


    4 commentaires
  • Bonjour à toutes et à tous !

    Pierre et Rotpier vous souhaitent:

    .

     

     

    On se retrouve à la fin de la semaine prochaine !

    ... Dans la joie et la bonne humeur !

     


    2 commentaires
  •  

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

     

    les-chouettes-chouettes-234

    les-chouettes-chouettes-235

    les-chouettes-chouettes-236

     

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 


    2 commentaires
  •  

     

    En ces périodes de vastes débats, en voila un de plus qui, je l'espère, vous intéressera ... 

    Des hauts et des bas, des bas et des hauts,

     des bas en haut, des bas en bas : vaste débat ...

     

     

     

    Le haut du bas,

     

    Première fois (oh ! quel délice !)

    Qu'il m'est permis, depuis le bas,

    De remonter ( elle est complice ? )

    Ma main si haut le long du bas.

     

    J'entre en tournoi : je suis en lice !

    Preux chevalier, prompt au combat !

    Mais... Doucement ! Tout en malice !

    Ne gâche pas de doux ébats.

     

    Deux bas en haut , pour commencer,

    Deux bas en bas : c’est pas gagné !

    Faut-il ou pas tout dévoiler ?

    Débat sans fin

    Et fin débat !

     

    Plus que deux doigts (je me débats)

    Pour parvenir, exquis supplice,

    A la frontière (oh ! Mon cœur bat)

    Entre couture et cuisse lisse.

     

    Et c'est gagné !  J’en suis baba !

    Un doux froufrou : les bas coulissent.

    Joli travail et chapeau bas !

    Pas de voyeurs !  (Le rideau glisse).

     

    Deux bas en haut , pour commencer,

    Deux bas en bas : oui ! J’ai gagné !

    Fallait-il ou pas dévoiler ?

    Débat sans fin

    Et fin débat !

                

                   Mais…                   

    Pour le moment, j’en reste là,

    Elle est en bas, mais n’en a plus !

    Je suis en haut ?  Je ne sais plus !

    J’ai faim du haut et puis du bas !

    Et…  j’en profit’ puisqu' elle  est là ! 

     

                                                                                       Pierre Dupuis

     


    2 commentaires
  •  

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

     

    les-chouettes-chouettes-231

    les-chouettes-chouettes-232

    les-chouettes-chouettes-233

     

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 


    2 commentaires
  •  

     

    ARS (AIN): PELERINAGES SUR LES PAS DE SAINT JEAN MARIE VIANNEY, LE CURE D'ARS: LA BASILIQUE, SA MAISON ET SES OBJETS QUOTIDIENS, EX-VOTOS, SA CHASSE
    Image du net

     

    Ça ne peut pas faire de mal,

     

    Elle avait un penchant certain

    pour la religion catholique,

    elle jouait les angéliques

    dans un milieu très calotin !

     

    Mais elle avait un popotin

    plus bouillant qu’un arc électrique,

    sa morale était élastique

    quand ça lui prenait le matin !

     

    Alors elle allait à confesse

    histoire de calmer ses fesses :

    le curé était son amant !

     

    On peut être de la calotte

    et avoir un besoin pressant

    d’ôter sa petite culotte !

     

            Moralité :

    Je n’y vois pas d’inconvénient,

    ça vaut mieux que la scarlatine

    ou que l’invasion clandestine

    de morpions chez un communiant !

     

    Broderie au point de croix :

     Ce qui m’énerve au plus haut point

    c’est le degré d’hypocrisie

    des punaises de sacristie

    qui s’envoient en l’air dans les coins !

     

    La Manif pour tous, c’est certain,

    ne va pas aimer ma satire,

    je l’entends d’ici qui soupire

    pire que Christine Boutin !

     

    « En vérité je vous le dis

    (Là je parodie la très chère

    Ludovine de La Rochère)

    le Rotpier finira rôti !

     

    Il ira tout droit en enfer,

    périra au milieu des flammes

    comme un impie, comme un infâme,

    sous le regard de Lucifer ! »

     

    Je m’en bats l’œil et puis le dos,

    car tout cela n’est que sornettes

    elle me casse les burettes

    la Ludovine et ses cathos !

     

    Si on ne les arrête pas,

    ils vont relancer les croisades

    et nous refourguer leurs salades

    à grands coups de mea-culpa !

     

           Conséquence :

    Je ne me fais pas d’illusions

    et je vous en fais confidence :

    je ne serais à l’évidence

    jamais ministre de Fillion !

     

    Je m’en bats l’œil et puis le dos,

    du gars du pays des rillettes

    il me fracasse les burettes

    le François et tous ses cathos !

      

                                                 Rotpier


    2 commentaires
  •  

     

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     


     
       Et pis c'est tout Rotpier

      


    votre commentaire
  • .

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

    rebus-412-1rebus-412-2



    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C'est un rébus de Pierre, donc du sérieux et c'est un adage de bonne facture ... je l'espère ! Et j'espère aussi que pour une fois, une facture vous fera plaisir !

     

    4ème ligne, 1ère image : " - - - - - " ou ne pas " - - - - - " ... telle est la question ... même si l'orthographe n'est pas la même ... mais on ne fait pas d' Hamlet sans casser d'oeufs !  Dernière image  : le mec à une sacrée "  - - - - " ... comme moi ... va-t-on passer l'hiver ? 

    5ème ligne, 2ème image : la sale bête pique et ça fait mal !

    6ème ligne, 3ème image : il faut en prendre la moitié !

    Dernière ligne, 1ère image : l' " - - - - - -  " de Vitruve selon Léonard de Vinci !

     

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au travail brav' gens !  Il est court, donc vous n' allez pas y laisser trop de neurones !

     

    Réponse :

    La véritable sagesse ce n’est pas d’être sage tout le temps mais de l’être au bon moment !

     

     

     

    Je vous avais bien dit que c'était du sérieux !

     

    Qu'il dit l'animal !

     


    3 commentaires
  • Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Léo Ferré »

     

    « Spleen »

     

    … de Charles Baudelaire ... que du beau monde !

     

     


      

     

    Spleen

    Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
    Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
    Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
    II nous verse un jour noir plus triste que les nuits;

    Quand la terre est changée en un cachot humide,
    Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
    S'en va battant les murs de son aile timide
    Et se cognant la tête à des plafonds pourris;

    Quand la pluie étalant ses immenses traînées
    D'une vaste prison imite les barreaux,
    Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
    Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

    Des cloches tout à coup sautent avec furie
    Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
    Ainsi que des esprits errants et sans patrie
    Qui se mettent à geindre opiniâtrement.

    — Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
    Défilent lentement dans mon âme; l'Espoir,
    Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
    Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.

     

     

    Bon partage !

     

    Rotpier


    votre commentaire
  •  

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

     

    les-chouettes-chouettes-229

    les-chouettes-chouettes-230

     

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 


    2 commentaires
  •  

     

    Je vous offre un petit … pastiche !

    A la vôtre !

     

    Cette foi-ci :

     

    «  Les mots bleus »

    de Christophe

     

    qui deviennent :

     

    «  Les gros bleus »

    de Rotpier

     

    Recette pour bien le déguster :

     

    1)   Un petit clic sur le triangle pour démarrer !

     

    2) On écoute religieusement l’artiste !

     

    3) On descend et l’on chante sur les paroles de l’affreux jojo de Rotpier !

    Et… si ça plait : on recommence jusqu’à ce que les voisins commencent à hurler !

    Donc : on écoute !

     
     
     
     
     
     

    Maintenant on y va !

     

     

    Les gros bleus,

     

    Ça fait six heures que je la brutalise

    Dans la chambre et pour des bêtises

    Cette fille je l’ai conduite à la mairie

    Je voudrais lui péter les dents

    Elle me sourit

    Il faudrait que je parte

     À tout prix

     

    Je lui ferais des gros bleus

    De ceux qui marquent bien les yeux

    Elle sera très ridicule

    Je m’élance et je la bouscule

    Pas un coup qui soit inutile

    J’ai le coup de poing très habile

    Et pas de contre

    Et pas de contre

     

    Je lui ferais des gros bleus

    De ceux qui rendent malheureux

    Je la cogn’rais sans la nommer

    Je suis peut-être démodé

    Le bruit des coups s’entend en ville

    Mais je m’en fous c’est ça mon style

     Et pas de contre

    Et pas de contre

     

    Il n’y a plus d’horloge elle est cassée

    Comme les chevets de la chambre à coucher

    En lambeaux sa chemise de nuit

    Sur le cul je la revois

    Qui me maudit

    Il faudra bien qu’elle comprenne

    À tout prix

     

    Je lui ferais des gros bleus

    On ne pourra plus voir ses yeux

    Toutes les claques que je donne

    Sont de grande classe et de haut vol,

    Il me reste une rancœur de bile

    Mon estomac est très fragile

    Et vaille que vaille

    Et vaille que vaille

     

    Je lui ferais des gros bleus

    De ceux qui sont très douloureux

    Fin de l’histoire et des paroles

    J’ai pas besoin de protocole

    Et de très longs discours futiles

    Ce ne serait pas dans mon style

    Et vaille que vaille

    Et vaille que vaille

     

    Je lui ferais des gros bleus

    De préférence sur les yeux

    Je lui ferais de très gros bleus

    De ceux qui sont très douloureux

    De très gros bleus

    De très gros bleus

     

     

     

    Et pis c’est tout !

     

    A la vôtre !

     

     

     

    Avec modération SVP !

     

    Rotpier

     


    votre commentaire
  • .

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     


     
       Et pis c'est tout Rotpier

      


    votre commentaire
  • .

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

    rebus-411-1rebus-411-2

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

      

    C'est un rébus du Rotpier classique !

     

    1ère ligne, 1ère image :  ce qui précède " Akbar "  !  2ème image : vous n'allez pas en faire une crise quand même !  Dernière image : le verbe aller conjugué au présent de l'impératif ... par un coiffeur ou par tout autre personne ! 

    2ème ligne, 1ère image : accessoire pour tromper les poissons carnassiers ... ou pour tromper tout court ! 2ème image: le serpent fait "s" ! Dernière image et en direct: "U" ... ( Je me dépêche car il faut que je file à la messe sinon Fillion va me faire des gros yeux en plus de ses gros sourcils et ça fout trouille comme dirait ma belle-fille !)

    3ème ligne, 1ère image : c'est un  "  - - - - " mec diraient les dames ( l'autre itou ! ) 3ème et 4ème image : il faut bien mélanger phonétiquement les deux mots que je ne donne pas car ce serait très ambigu ... voir cochon !

    4ème ligne, 2ème image et en direct ( toujours à cause de la messe! ) : " Grrrrrr " !

    6ème ligne, dernière image : le petit de la vache !

    7ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le court ! 2ème image: en direct " ti " ... oui mes titis !

    8ème ligne, 1ère image : lorsque l'on meurt, il parait qu'elle s'envole !

    Dernière ligne, 2ème image et en direct : " che " ... (  toujours à cause de la messe! )

     

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au travail brav' gens et n'allez pas vous Tron ... per !

     

    Réponse :

    A la fois cavaleur, suborneur et pingre, il mettait beaucoup plus volontiers la main aux fesses des dames qu’à la poche !

     

     

    Qu'il dit l'animal ! 


    3 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

    Didier Barbelivien

     « Jean de France »

    Un superbe éloge à Jean Ferrat !

     

     

      

     

    Jean De France:

     

    J’aimais ton rire j’aimais ta voix

    qui racontait nos différences

    moustache rapportées de Cuba

    de Santiago quelle importance

    j’aimais tout ceux qui étaient toi

    quand tu bousculais nos consciences

    Jean ta belle môme ou Jean Ferrat

    tes mots déchiraient nos silences

    et je m’imaginais Créteil

    quand tu me fredonnais

    ma môme et ces deux enfants au soleil

    Garcia Lorca en son royaume

    moi j’écoutais nuit et brouillard

    enfermé dans mon innocence

    je comprendrais beaucoup plus tard

    nul ne guérit de son enfance

    Jean de France

    tu chantais pour les gens de France

    de la Bretagne à la Provence

    avec la fièvre telle insolence

    de dire ce mot ne disais pas Jean de France

    Humain jusqu'à la transparence

    de se regard qui fait confiance

    pour le secret des confidences

    quand tu croisais les yeux d’Elsa

    D’ailleurs que serais-je sans toi

    et voilà Aragon qui danse

    même Ferré n’en reviens pas

    de ces mélodies qui s’élancent

    ces Potemkine et Maria unit

    dans la même souffrance

    mourir au soleil ça me va

    mourir debout quelle élégance

    Jean de France

    tu chantais pour les gens de France

    de la montagne aux plaines immenses

    tu défendais tout ceux qui pensent

    que le malheur n’existe pas

    Tu mettais le vide hors la loi

    du simple fait de ta présence

    un jour futur un jour viendra

    ou plutôt que l’indifférence

    et tes chansons de ce temps là

    ont bercé mon adolescence

    un drapeau rouge au bout des bras

    tous ces taureaux quand j’y repense

     

    Bon partage !

     

    Rotpier


    votre commentaire
  •  

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

    les-chouettes-chouettes-227

    les-chouettes-chouettes-228

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 


    2 commentaires
  • Viva Cuba ... enfin, pas le régime ! 

     

     
     
     
    Image du net bidouillée par Rotpier
     
     

     

    La cubaine bien roulée,

     

    Elle était en nuisette

    et en petits chaussons.

    Moi, j’étais en disette

    d’amour et de suçons !

     

    Ma copine Louisette

    avait pris sans façon

    la poudre d’escampette

    avec un franc-maçon !

     

    Le vent, joyeux complice,

    prenait aussi son pied :

    c’était feu d’artifice

    … à part les doigts de pieds !

     

    Le tulle - Oh ! Quel délice ! -

    volant comme papier,

    montrait du cou aux cuisses

    ses trésors au quartier !

     

    Une pareille aubaine

    n’étant pas à rater,

    j’ai rejoins la sirène

    avec vélocité !

     

    « Bonjour, je suis cubaine,

    viens on va s’éclater,

    dans mon lit je t’emmène

    et je vais t’épater ! »

     

    Cubaine et bien roulée,

    la peau couleur tabac,

    sachant dans la foulée

    s’enflammer par le bas !

     

    Technique bien rôdée

    - de la maestria ! -

    la grande chevauchée,

    la grande fantasia !

    Et le clou du programme,

    le truc qu’on n’oublie pas,

    qu’à deux mains on acclame :

    le salto sans les bras !

     

    Mais le lit rendit l’âme

    sous nos furieux ébats

    et nous nous retrouvâmes

    tous les deux le cul bas !

     

    Après cette gamelle,

    la fin du numéro :

    le mec de la donzelle

    arrivant tout de go !

     

    « Mais tu n’es pas fidèle !

    Là, tu me casses trop :

    dégage à tire d’aile

    avec ce rigolo !

     

    Pour ce péché de fesses,

    implore le pardon

    et va donc à confesse

    chez l’abée Décochon !

     

    Dégage nymphomane !

    Prends donc le premier train :

    six gares de là à Vannes,

    je te voudrais plus loin ! »

     

    La cubaine est partie

    me laissant sur ma faim,

    espérance engloutie

    et le moral atteint !

     

    Dégoûté des gonzesses,

    j’ai viré ma cuti,

    me rasant en vitesse

    sur conseil d’un ami :

     

     

    Pour aller chez les tantes,

    rase-toi jusqu’en bas,

    met ta veste flottante

    et chez les gays, va ras !

     

    xxxxxxxx

     

    Cette histoire fumante

    n’ayant ni haut ni bas,

    n’est que la résultante

    d’un abus de tabac !

     

    Je rigole sous cape

    et je reste serein :

    des conneries du pape

    je suis encore loin !

     

                                 Rotpier

    Image du net

    Comme pour les cubaines:

    à consommer avec modération !!!

     


    4 commentaires
  •  

     

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     


     
       Et pis c'est tout Rotpier

     

     


    votre commentaire
  • Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

    rebus-410-1rebus-410-2rebus-410-3




    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

     

    Même si ce rébus est très imagé, il n'en reste pas moins très sérieux... enfin je le pense et j'espère que vous m'en rendrez justice !

    1ère ligne, 1ère image :  le gars à une sacrée "  - - - - " ... et pis c'est tout !    2ème image : quand son nez s'allonge, il  " - - - - " ! ... quand c'est autre chose, on ne sait pas !  ( l'autre aussi ! ) 3ème image : en direct " brrr "

    2ème ligne, 2ème image : nom du lieu et de l'équipement ! 3ème image : "  - - - " est ce personnage ! 

    3ème ligne, 2ème image : le sein bol de la "  - - - - " !

    5ème ligne, 2ème image : le serpent fais toujours "s" ... c'est sa manie et l'autre aussi ! Dernière image: il ne faut pas prendre le fils ... ni le Saint Esprit d’ailleurs ! 

    8ème ligne, 4ème image : lieu ou l'on entrepose des fûts ! 

     

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au travail brav' gens ... il vous faut trancher l'affaire ! ( Et non la paire, ce qui est très douloureux parait-il ! )

     

     Réponse :

    Tout membre du barreau qui se respecte ne peut se permettre de rester le cul entre deux chaises lors du traitement d’un dossier !

     

    Qu'il dit l'animal !


    5 commentaires
  •  

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

    les-chouettes-chouettes-223

    les-chouettes-chouettes-224

    les-chouettes-chouettes-225

    les-chouettes-chouettes-226

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 


    4 commentaires
  •  

     

    le-chaud-mage

    Image du net !

     

    Préambule :

    «  On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. »

    Pierre Desproges

     

    Passer des sciences occultes à la maréchaussée en

    faisant un crochet par le chômage et en terminant

    par un clin d’œil à Georges Brassens, voila qui n’est

    pas banal et c’est à cela que je vous invite.

     

    Rotpier

     

     

    Le « Chaud mage »,

     

    Cet homme possédait un don,

    celui des sciences occultes,

    quelqu’un que les femmes consultent

    quand rôde un certain Cupidon !

     

    Homme doublé d’un chaud lapin

    incapable de rester sage

    à la simple vue d’un corsage,

    genre Strauss-Kan, Tron ou Baupin !

     

    Très habile et calculateur

    avec la gente féminine,

    les timides ou les sanguines,

    à classer dans les prédateurs !

    .

    Il sévissait depuis longtemps

    malgré les plaintes déposées

    par quelques femmes abusées

    ce qui devenait inquiétant.

     

    On lui trouva vite un surnom,

    le contraire eu été dommage,

    il reçu celui de « Chaud mage » :

    les roussins ne sont pas si cons !

     

    Partout ils le traquaient en vain

    quand une femme policière

    lui tendit une souricière

    pour pouvoir le coincer enfin !

     

    Il tomba dans le traquenard,

    la fliquette était aguichante

    et notre religieuse mante

    le croqua avant le plumard !

     

    Pour avoir coincé le « Chaud mage »

    elle eut vite une promotion

    à pole emploi avec mission

    de venir à bout du chômage !

     

          Péroraison :

    J’entends d’ici les commentaires :

    « Rire du chômage est très mal,

    ce type-là n’est pas normal,

    il ferait bien mieux de se taire ! »

              Mais…

    Que l’on en rie ou qu’on en pleure,

    sa courbe ne changera pas,

    alors lâchez-moi les nougats :

    j’en ai besoin dans moins d’une heure !

     

    j’ai promis d’aller mettre un cierge

    pour inverser ce grand fléau,

    ce n’est pas que je sois catho

    mais tout est bon quand on gamberge !

    .

    Après j’irai voir la fliquette

    devenue chef à pole emploi,

    je lui dirais : « C’est grâce à moi

    que tu es là belle brunette ! »

     

    Je me pencherais sur ses courbes

    que j’étudierais de très près

    avec le plus grand intérêt

    … dire non serait être fourbe !

     

    Je ne jouerai pas au « Chaud mage »,

    elle tombera dans mes bras

    sans chichi et sans embarras

    et sans retard à l’allumage !

     

    C’est ainsi que je vois les choses,

    c’est mon coté un peu farceur,

    un peu brouillon, un peu hâbleur

    et frôlant parfois la névrose !

     

    Je m’autorise des délires,

    autrefois j’étais trop sérieux,

    mais maintenant je me fais vieux

    et je me dépêche de rire !

     

    Quand je serais six pieds sous terre,

    plus qu’un squelette aux os bien blancs,

    je ne rirais plus très souvent :

    en bas la vie doit être austère !

     

    Acte de contrition :

    Je m’excuse auprès des gendarmes

    de les avoir un peu charriés,

    qu’ils ne soient pas trop contrariés,

    qu’ils n’aillent pas sonner l’alarme !

     

    Par le passé un certain Georges

    les a beaucoup plus épinglés

    en chantant un certain marché

    où des mégères s’entr’égorgent !

    .

    « Elles leur auraient coupé les choses

    mais par bonheur ils en avaient pas ! »

    Aujourd’hui pour bien moins que ça

    l’ombre d’un grand procès s’impose !

     

    Heureusement les gendarmettes

    n’ont pas ce genre d’attributs

    et pour aller tout droit au but,

    elles en ont de bien plus chouettes !

     

    Et vive la maréchaussée,

    les cognes et les argousins,

    les nouvelles recrues à seins

    … infiniment mieux carrossées !

                                  

                                                            Rotpier

     

     

      

     

     

     


    4 commentaires
  •  

     

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     


     
       Et pis c'est tout Rotpier

     


    votre commentaire