•  

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet d'avant… « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

     

    Et pis c'est tout Rotpier


    votre commentaire
  • .

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C’est un rébus où tout se joue sur une consonne pour changer totalement le sens de cette réflexion . Le Rotpier a bien sûr choisi le coté scabreux ( pour ne pas dire obscur ! ) de la chose, mais le Rotpier, c'est le Rotpier ... et pis c'est tout !

     

    1ère ligne, dernière image :  lieu ou se tenaient et se tienne encore des marchés !

    2ème ligne, 2ème : quand la sale bête pique, cela fait mal !

    3ème ligne, 1ère image :l'assassin "  - - - " au présent de l'indicatif ! 3ème image : lieu où l'on trouve des animaux sauvages en cage !

    4ème ligne, 1ère image : "oui" en allemand ! 

     8ème ligne, 2ème image : je suis certain que vous en êtes pas !  3ème image: en direct: " ti " !

    9ème ligne, 3ème image : son nez s'allonge quand il  " - - - - "  ... quand il pense à des cochonneries, c'est autre chose ! Dernière image : il n'est pas maigre !

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au boulot brav'  gens, ne restez pas là, plantés comme des  - - - - - !

     

    Réponse :

    On nous a longtemps rebattu les oreilles avec le gland des siciliens mais nom d’une pipe en avaient-ils un vraiment plus gros que les autres ?

     

    Qu'il dit l'animal !


    5 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Patricia Kaas »

     

    « D’Allemagne »

     

    … Une petite préparation aux poèmes

    de mardi prochain …

     

    D'Allemagne,

     D'Allemagne où j'écoute la pluie en vacances 
    D'Allemagne où j'entends le rock en silence 
    D'Allemagne où j'ai des souvenirs d'en face 
    Où j'ai des souvenirs d'enfance 
    Lénine Place et Anatole France 

    D'Allemagne l'histoire passée est une injure 
    D'Allemagne l'avenir est une aventure 
    D'Allemagne je connais les sens interdits 
    Je sais où dorment les fusils 
    Je sais où s'arrête l'indulgence 

    Auf wiedersehen Lili Marlène 
    Reparlez-moi des roses de Göttingen 
    Qui m'accompagnent dans l'autre Allemagne 
    A l'heure où colombes et vautours s'éloignent 
    De quel côté du mur la frontière vous rassure 

    D'Allemagne 
    J'ai des histoires d'amour sincères 
    Je plane sur des musiques d'Apollinaire 
    D'Allemagne 
    Le romantisme est plus violent 
    Les violons jouent toujours plus lent 
    Les valses viennoises ordinaires 

    Ich habe eine kleine wild Blume 
    Eine Pflanze die zwischen den Wolken blühte 
    D'Allemagne 
    J'ai une petite fleur dans l'coeur 
    Qui est comme l'idée du bonheur 
    Qui va grandir comme un arbre 

    Auf wiedersehen Lili Marlène 
    Reparlez-moi des roses de Göttingen
     

     

    Bon partage !

     

    Rotpier


    5 commentaires
  • .

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

    .

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction

    ... et une bonne journée !


    6 commentaires
  •  

    Je suis un peu en avance sur la saison mais j'espère que vous n'allez pas m'envoyer sur ... les roses !

     

    Roses de mon jardin ... photo prises l'année dernière !

     

    Préambule Baudelairien :

    Dans une vie antérieure, je fus troubadour.

    Pas italien, mais, j’ai quand même plus de souvenirs que si j’avais connu Milan.

    .

    Belles épineuses,

     

    Je t’offre, Madame, ces quelques roses

    dont les fraîches pétales

    à peine écloses

    n’ont d’égal

    que le délicat velouté de ton teint.

    Acceptes-tu, Madame, ce présent

    qui ne t’engage à rien ?

     

    Tes joues, rose pale,

    s’auréolent doucement.

    A quoi jouent tes joues ?

    Et tes cils ?

    Pourquoi amorcent-ils

    ce subtil tangage ?

    Me donneraient-ils, en gage,

    une bribe d’espoir pour plus loin ?

    Tes lèvres, elles,

    ne disent rien.

    Seras-tu là demain ?

     

    Je t’offre, Madame, ces quelques roses

    dont les fraîches pétales

    à peine écloses

    me donnent l’avant-goût

    d’un baiser tendre et frais

    que je n’aurais peut-être jamais.

    Mais …

    Je me sauve, Madame !

    Ce n’est point ma verve qui se tarit,

    mais mon sixième sens qui m’avertit

    de l’arrivée imminente

     de votre mari !

     

                                        Bonsoir Madame.

                                                                                     

                                                                                                                                               Pierre Dupuis


    8 commentaires
  • Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

     

    Et pis c'est tout Rotpier


    votre commentaire
  • .

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C’est un rébus dont le Rotpier ne sortira ni grandi, ni épuisé, mais il en a vu d'autres... olé olé !

     

    2ème ligne, 3ème et 4ème images :en direct : " ti " !

    3ème ligne, 1ère image : " - - - " qu'il dit le légionnaire à César ! 2ème image: la moitié du pêrsonnage ! 3ème image : le personnage n'est pas petit ! 

    5ème ligne, 1ère image : le serpent fait toujours " s " c'est sa manie !      3ème image : "  - - -  " est ce personnage ?

    6ème ligne, 1ère image : Éole est le dieu du "  - - - - " !  2ème image : L'assassin "  - - - " au présent de l'indicatif !  3ème image : poisson plat ! Dernière image : lieu ou se tenaient et se tienne encore des marchés sans Georges ! 

    7ème ligne, 3ème image : lieu ou se tenait la vigie sur les anciens voiliers ! 4ème image : il ne faut pas prendre la fille ! 

    8ème ligne, dernière image : c'est la matière qu'il faut prendre ! 

    9ème ligne, 1ère image : la boisson favorite des rosbifs ! 2ème image : le gars a la crève, il a une sacrée "  - - - - " !

    11ème ligne, dernière image : ce n'est pas la nuit !

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au travail brav'  gens et n'allez pas donner votre langue au chat ! 

     

    Réponse :

    Il parait que Néfertiti avait un gros minet et que ceux qui s’aventuraient à lui faire une gâterie en sortaient tout épuisés mais il ne faut pas toujours croire les mauvaises langues !

    ... En toute élégance !

     

    Qu'il dit l'animal !

     


    9 commentaires
  • .

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

     

    Et pis c'est tout Rotpier

     


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

    .

    Nota ( comme disait Nicole ! ) :

    Les dessins ont un peu changé car mon logiciel habituel pour créer les rébus ne répond pas: c'est un malappris !

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

      C'est un rébus politico-marrant  ( ... enfin, je l'espère ! ) du Rotpier,  lié à la politique! 

     

    2ème ligne, 4ème image : quand son nez s'allonge, il " - - - - " ! 5ème image : pièce principale d'un voilier pour maintenir la voilure ! 

    3ème ligne, 2ème image :notre ancienne monnaie !  3ème image : tissus pour les riches ! 4ème image : meuble ancien des boulangers pour stocker la farine et pétrir le pain ou le sein de boulangère. 

    4ème ligne, 3ème image : en direct " ti "!  Dernière image: l'autre nom de l'arobase !

    5ème ligne, 1ère image : dernier et 1er jour de l' " - - " !  ( l'autre aussi ! ) 3ème image: la personne change de chaîne sans arrêt: elle "  - - - - - " !  

    6ème ligne, 2ème image : des ronds dans l' " - - - " comme chantait Françoise ! 3ème image : petite, la sale bête est lente !

    7ème ligne, 3ème image : c'est l'oiseau qu'il faut prendre ... pigé ?

     

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au boulot brav' gens, vous pouvez le faire en prenant le parti du sourire ! 

      

     Réponse :

    Philippe a froissé sévèrement Marine et François mais il s’en fout : il n’a n’attend pas après les gros poutous, ni de l’égérie du FN,  ni de l’ensablé de la Sarthe !  

     

    Qu'il dit l'animal !


    9 commentaires
  •  

    .

    Image du net bidouillée par Pierre

     

      

    Apologie du mâle,

     

    Combien de fois le poète a,

    Dessous la lampe, usé sa plume,

    Pour célébrer en tout état

    La femme avec ou sans costume ?

     

    C'est devenu tout naturel,

    Et ça leur plaît à ces bougresses,

    Ces compliments, ce doux rituel,

    Encensant à jamais leurs fesses !

     

    Est-ce qu'un jour ça changera ?

    En est-il une assez honnête,

    Qui sans pudeur célébrera

    La beauté pure en la planète ?

     

    Un homme sans le moindre habit !

    Nu comme un vers, viril en diable,

    Inspirateur très ébaubi

    D'un poème ou bien d'une fable !

     

     

                                              Pierre Dupuis

      

     

     

     

     

     

    Image du net ........... ( j'ai servi de modèle ... si !!! )

     

     

     

    Déjà publié !

     


    5 commentaires
  •  

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

     

    Et pis c'est tout Rotpier


    votre commentaire
  •  

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

    rebus 324 (1)

    rebus 324 (2)

    rebus 324 (3)

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

      C'est un rébus composé de deux questions et d'une affirmation !    Il est du type RTL  ( Rébus Totalement Loufoque ) 

    1ère ligne,   3ème image :  une sale bête qui adore les têtes  ! 

    2ème ligne, 1ère image : celui-ci est de gare ... OK ?  Dernière image : il ne faut pas prendre le mou ! 

    3ème ligne, dernière image : c'est le volume qu'il faut retenir !

    4ème ligne, 1ère image : c'est la position qu'il faut retenir !  4ème image : représente une des 4 saisons avec ou sans Vivaldi ! 

    6ème ligne, 1ère image : 0,5 Km / h , c'est très  "  - - - - "  !  Dernière image : celui-ci est de montagne ! 

    7ème ligne, 2ème image : en direct " ti "!  

    8ème ligne, 1ère image : le serpent fait toujours  "s " !

    9ème ligne, 2ème image : 5 ct d'euro ce n'est pas grand chose mais un " - - -  " c'est un "  - - - "  !   3ème image : Eole est le dieu des "  - - - - - " !   Dernière image : il ne faut pas prendre le grand !

    1oème ligne, 1ère image : c'est la marque qu'il faut retenir, hein mes p'tits bouts ! 2ème image : le petit de la biche ... ça biche pour vous ?  3ème image : " - - - " est ce personnage ?

    11ème ligne, 1ère image : le produit du vers du mûrier ! 

      

    Et pis c'est tout !

    Allez, au boulot , il est long mais mignon ... comme le Rotpier ! 

      

    Réponse :

     

    Quand un pou pond quelle est la durée de l'incubation ? Est-elle rapide ou lente?  C'est la question que se posent souvent les petits enfants qu'ils soient papous ou pas !

     

    Qu'il dit l'animal !


    11 commentaires
  •  

    .

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    « Pierre Perret »

    « Mon p’tit lou »

     

    La remarque :

    La facette tendre de l’artiste !

     

     

    Mon p´tit loup

     

    {Refrain:}
    T´en fais, pas mon p´tit loup,
    C´est la vie, ne pleure pas.
    T´oublieras, mon p´tit loup,
    Ne pleur´ pas.

    Je t´amèn´rai sécher tes larmes
    Au vent des quat´ points cardinaux,
    Respirer la violett´ à Parme
    Et les épices à Colombo.
    On verra le fleuve Amazon´
    Et la vallée des Orchidées
    Et les enfants qui se savonn´nt
    Le ventre avec des fleurs coupées.

    {Refrain}

    Allons voir la terre d´Abraham.
    C´est encore plus beau qu´on le dit.
    Y a des Van Gogh à Amsterdam
    Qui ressemblent à des incendies.
    On goût´ra les harengs crus
    Et on boira du vin d´Moselle.
    J´te racont´rai l´succès qu´j´ai eu
    Un jour en jouant Sganarelle.

    {Refrain}

    Je t´amèn´rai voir Liverpool
    Et ses guirlandes de Haddock
    Et des pays où y a des poul´s
    Qui chant´nt aussi haut que les coqs.
    Tous les livres les plus beaux,
    De Colette et d´Marcel Aymé,
    Ceux de Rab´lais ou d´Léautaud,
    Je suis sûr qu´tu vas les aimer.

    {Refrain}

    J´t´apprendrai, à la Jamaïque
    La pêche´ de nuit au lamparo
    Et j´t´emmènerai faire un pique-nique
    En haut du Kilimandjaro
    Et tu grimperas sur mon dos
    Pour voir le plafond d´la Sixtine.
    On s´ra fasciné au Prado
    Par les Goya ou les Menine.

    {Refrain}

    Connais-tu, en quadriphonie,
    Le dernier tube de Mahler
    Et les planteurs de Virginie
    Qui ne savent pas qu´y a un hiver.
    On en a des chos´s à voir
    Jusqu´à la Louisiane en fait
    Où y a des typ´s qui ont tous les soirs
    Du désespoir plein la trompett´.

    T´en fais pas, mon p´tit loup,
    C´est la vie, ne pleur´ pas.
    Oublie-les, les p´tits cons
    Qui t´ont fait ça.
    T´en fais pas, mon p´tit loup,
    C´est la vie, ne pleur´ pas.
    J´t´en supplie, mon p´tit loup,
    Ne pleure pas.

     

    Bon partage !

     

    Rotpier


    5 commentaires
  • .

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

    .

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction

    ... et une bonne journée !


    8 commentaires
  • C’est un poème  ancien ( une dizaine d'années ? )

    mais l’actualité qui le sous-tend revient,

     hélas, régulièrement.

    A vous, les victimes de ces monstres.

     

    Image du net

    .

    Je ne te connaissais même pas Valérie,

     

     

     

    Deux …

     

    Ils étaient deux.

     

    Si seulement tu avais vu leurs yeux …

     

    si seulement tu avais pu voir leurs yeux !

     

     

     

    Du haut de tes dix sept ans,

     

    tu baladais avec l’insouciance

     

    de l’encore adolescence

     

    les pleins et les déliés

     

    de ton corps de presque femme.

     

    Eux, avaient vu …

     

    en filigrane.

     

     

     

    Si seulement tu avais vu leurs yeux …

     

    Peut-être aurais-tu pu faire demi tour ?

     

    Ne pas suivre, docile,

     

    la petite route menant à la haute ville :

     

    le chemin que tu empruntais depuis des années,

     

    tranquille.

     

    Eux … savaient.

     

    Ils étaient les chasseurs,

     

    toi … le gibier.

     

    Saloperie !  

     

    Saloperie de vie !

     

    On t’a retrouvée … nue.

     

    Peut-être les as-tu reconnus ?

     

    Ces salauds qui t’ont  - après-  lardée de coups de couteau.

     

    Aucun n’était mortel.

     

    Tu as dû souffrir …

     

    Comme tu as dû souffrir…

     

    Avec ton doigt, ton doigt plein de sang,

     

    tu as eu le temps d’écrire :

     

    « Pas … ceux … d’en … bas … »

     

    Saloperie !    Saloperie de vie !

     

     

     

    Depuis  - depuis -  j’erre.

     

    J’erre sur la petite route qui mène à la haute ville.

     

    Je cherche … Je cherche … même si c’est imbécile !

     

    Je n’ai plus grand chose à faire,

     

    je suis à la retraite et … sept fois grand-père.

     

     

     

    Je ne te connaissais même pas Valérie.

     

    Mais je voudrais confondre ces deux-là,

     

    ces deux-là qui t’ont salie, ces deux-là qui ont pris ta vie.

     

    Je voudrais coincer les salauds qui t’ont fait ça !

     

     

     

     

                                                                     Pierre Dupuis 

     


    2 commentaires
  •  

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

     

    Et pis c'est tout Rotpier

     


    4 commentaires
  • .

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C’est un rébus qui ne sent pas forcément la rose. C'est d'actualité même si je reste septique comme une fosse sur certaines accusations ! 

     

    1ère ligne, 3ème image : en direct "bi" !

    2ème ligne, 2ème image : c'est la moitié de la marque qu'il faut prendre ! 

    3ème ligne, 1ère image : ce qui sort, amplifié, de l'appareil !

    4ème ligne, avant dernière image: il est sélectif comme dit mon coiffeur ! 

    5ème ligne, 1ère image : c'est ce qui est surligné qu'il faut prendre ! Dernière image : c'est la marque qu'il faut retenir ... vous avez bien lu ! 6ème ligne, dernière image: le serpent fait toujours " s " c'est sa manie !

    7ème ligne, 2ème image : " - - - " est ce personnage !

    8ème ligne, 2ème image : des poches de "  - - - - " pour sauver des vies ! Dernière image : synonyme de balèze !  

    9ème ligne, 2ème image : quand son nez s'allonge, il " - - - - " ... quand c'est le printemps, c'est autre chose qui s'allonge ... selon Pierre Perret ! 

     

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au travail brav'  gens et allez-y avec aisance et détermination !

     

    Réponse :

    Un cabinet noir n’a rien à voir avec des latrines privées de lumière mais ce qui s’y fait ne sent pas forcément meilleur !

     

    Qu'il dit l'animal !


    4 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

    Laurent Guerra chante Pierre Perret

     « C’est l’printemps ! »

    et

    Vive le printemps ! 

     

     

     

    C'est l'printemps,

    C'est l'printemps
    Tout le monde baise à perdre haleine
    Les reins des chattes et des hyènes
    Vont endurer du mauvais temps
    C'est l'printemps
    Deux clébards marchent sur six pattes
    Les macchabées soulèvent les boîtes
    Les taureaux montent sur leur maman
    C'est l'printemps
    Le lièvre dit à la tortue
    Je t'en supplie dégage la rue
    Pour moi c'est fini d'puis longtemps
    C'est l'printemps
    La chèvre de M'sieur Seguin demande
    Au loup qui a la lippe friande
    S'il veut pas la sauter avant

    C'est l'printemps
    L'chap'ron rouge en moins d'un quart d'heure
    Découvre les vertus du beurre
    Dont elle usait tout autrement
    C'est l'printemps
    L'renard dit au corbeau t'es bête
    Si seulement t'enlève ta jaquette
    J'te laisse ton calendo coulant
    C'est l'printemps
    Pinocchio qui voit que sa bébête
    S'allonge autant que son pifomètre
    Renverse les chaises en pleurant
    C'est l'printemps
    L'ogre qui a passé l'hiver sage
    Qui a un faible pour les pucelages
    Réveille le prince charmant

    C'est l'printemps
    Y a la tour Eiffel qui s'emballe
    Qui se penche sur le trou des halles
    Pour lui faire un jardin d'enfants
    C'est l'printemps
    Deux escargots sur l'herbe tendre
    Qui copulaient depuis septembre
    Viennent de prendre le pied brutal'ment
    C'est l'printemps
    La jeune veuve avant qu'elle se fane
    Se fait l'meunier son fils et l'âne
    Et le laboureur et ses enfants
    C'est l'printemps
    Blanche-Neige est fatiguée pauvrette
    De recoudre les boutons d'braguette
    Des nains qui bandent comme des pur-sang

    C'est l'printemps
    Le p'tit poucet sème la pilule
    Inutilement car ça pullule
    De gros bûch'rons tout frémissants
    C'est l'printemps
    Cendrillon rêve d'avoir un jules
    Qui puisse comme cette foutue pendule
    Tirer ses douze coups en suivant
    C'est l'printemps
    Je vous quitte là mes bien chers frères
    Ma femme m'a dit j'vais m'faire la paire
    J'sais pas laquelle exactement
    C'est l'printemps

      

     

    Bon partage !

     

    Rotpier

     


    4 commentaires
  • .

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

    .

     

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 


    4 commentaires
  • .

    Pour celle-là, nous n'avons pas encore trouvé de vaccin pour l'éradiquer définitivement ...

     

    Image du net

     

    Comme un relent de peste brune 

     

    Regardez bien ceux du FN,

    pour le moment ils se retiennent

    mais dans leurs yeux brille la haine,

    celle de la marque « Le Pen » !

     

    Il suffirait de trois fois rien,

    qu’un plus enragé les ameute

    pour qu’ils se regroupent en meute

    et se conduisent comme chiens !

     

    Un flash-back du temps de Vichy

    un noyau dur et des complices,

    un remake sur les milices,

    ces nœuds gluants d’introvertis !

     

    « Les étrangers ont tous les torts,

    allez dehors et sans manière,

    on les chasse hors de nos frontières,

    on les jette par-dessus bord !

     

    Qui c’est ce mec, qui le connait ?

    Il serait agrégé d’histoire ?

    Encore un emmerdeur notoire,

    un sale type, un foutriquet !

     

    Allez allez, t’es basané,

    rien à foutre ici tu dégages !

    T’es né ici ? C’est bien dommage !

    Décampe ou ça va mal tourner !  

     

    On n’aime pas les étrangers,

    nous on est des français de souche,

    ne joue pas les saintes-nitouches :

    rien à foutr’ si t’es agrégé !

     

    Quoi ? Troisième génération !

    Ça fait trop longtemps que ça dure,

    si on te cassait la figure

    et si l’on te bottait le fion ?

     

    Tu vas nous accuser c’est sûr

    d’être des racistes primaires,

    on connaît vot’ vocabulaire

    quand vous êtes le dos au mur !

     

    Cette fois tu peux te tirer

    mais un jour nous aurons Marine

    et là tu piss’ ras des narines

    à ne plus pouvoir respirer !

     

    Et vive le Front National !

    Refoulons tous les rastaquouères,

    la France n’est le sanctuaire

    que des gaulois et c’est normal ! »

     

        Péroraison :

    « Mais c’est de la science fiction ! »

    C’est ce que vous allez me dire

    et bien moi je peux vous prédire

    que certains sont prêts à l’action !

     

    Regardez bien autour de vous,

    écoutez bien, tendez l’oreille,

    chauffés ou pas par la bouteille,

    ils se lâchent un peu partout !

     

    Et quand je dis « autour de vous »

    n’excluez pas votre famille

    … je vois vos yeux qui s’écarquillent :

    vous allez me traitez de fou !

      

    Pas ceux du cercle rapproché,

    en principe on sait ce qu’ils pensent,

    les autres quelles accointances

    ont-ils auprès d’autres clochers ?

     

    C’est quand même très angoissant,

    quand on voit des petits villages

    offrir au FN ses suffrages

    à plus de cinquante pour cent !

     

    Ça pue et ça vous prend au nez,

    ça incommode et importune,

    comme un relent de peste brune,

    comme une charogne en été.

     

    Nous aurions besoin d’un Camus

    pour dénoncer la pestilence

    de ce qui nous arrive en France

    et que nous avons déjà vu !

     

    Eternel recommencement,

    il reste toujours quelques braises

    de haine et certains se complaisent

    à souffler dessus longuement !

     

    Un détail est à mentionner :

    chez nous la peste brune est blonde,

    aussi sûr que la terre est ronde

    il nous faudra l’éradiquer !

     

    Maintenant il y en a deux

    et celles-là font bien la paire,

    bien entourées par des compères

    au passé souvent sulfureux !

     

    Oui, maintenant elles sont deux,

    la fille a écarté le père,

    la nièce a laissé tata faire :

    il était encombrant le vieux !

     

    Il a défriché le terrain,

    créé sa petite entreprise

    et ces deux-là la lui ont prise :

    il n’est plus le grand mandarin !

     

    Un coup de chaud chez les fachos,

    pas de quoi fouetter une chatte,

    sauf que celles-là ont pris date

    pour nous entraîner au chaos !

     

    « Numérote tes abattis ! »

    m’a conseillé un ami proche

    « Tu joues un peu trop au Gavroche

     s’ils reviennent t’es mal parti ! »

     

    J’ai répondu à cet ami :

    « Je n’ai plus l’âge de me taire,

    de ravaler mes commentaires :

    je dis que ça pue le nazi ! »

     

     

                            Pierre Dupuis

     

     


    2 commentaires
  •  

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

    Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

     

    Et pis c'est tout Rotpier

     


    votre commentaire
  •  

    .

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C’est un adage ... non, plutôt une sentence . Et il y en a qui le font ... si ! C'est même à ça qu'on les reconnait... entre autre ! 

     2ème ligne, 2ème image : un autre nom pour un bus !

    3ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le manche !   Dernière image : en direct : "ti " ... oui mes titis ! ( l'autre aussi )

    5ème ligne, dernière image : c'est le vêtement qu'il faut considérer ! ... Ah ! j'en ai connu des sidérés !

    7ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le court !

    8ème ligne, 1ère image : un diagramme de " - - -  " ... vous avez bien entendu ?  2ème image : c'est la moitié de la marque qu'il faut prendre ! 3ème image: en direct "vie" !

    9ème ligne, avant dernière image : arbre commun dont le fruit est la Faîne et qui était cher à William ! 

     11ème ligne, 1ère image : Celui-ci est de montagne ! 2ème image : autre nom de l'arobase ! 

    12ème ligne, 1ère image : un jeu en 2 lettres !

     

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au travail brav'  gens, je suis certain que vous ne faites pas partie de ces gens-là !    

    ... Juste pour vérifier si vous avez bien trouvé, le résultat est,  si je ne m’abuse ( comme disait le bon docteur ! ) : 0,015625 

     

    Réponse :

    Quand on connaît le quart de la moitié du huitième d’un problème et que l’on donne son avis on peut être classé dans la catégorie des cons !

     

     

    Qu'il dit l'animal !


    13 commentaires
  •  

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

     

    Allez, on se refait un petit Brel !

     

     « Jacques Brel »

    « La chanson de Jacky »

     

     

     

    .

    La chanson de Jacky 

    Même si un jour à Knokke-le-Zoute
    Je deviens comme je le redoute
    Chanteur pour femmes finissantes
    Même si j´leur chante "Mi Corazon"
    Avec la voix bandonéante
    D´un Argentin de Carcassonne
    Même si on m´appelle Antonio
    Que je brûle mes derniers feux
    En échange de quelques cadeaux
    Madame, je fais ce que je peux
    Même si j´me saoule à l´hydromel
    Pour mieux parler d´virilité
    A des mémères décorées
    Comme des arbres de Noël
    Je sais qu´dans ma soûlographie
    Chaque nuit pour des éléphants roses
    Je chanterai ma chanson morose
    Celle du temps où j´m´appelais Jacky

    {Refrain:}
    Etre une heure, une heure seulement
    Etre une heure, une heure quelquefois
    Etre une heure, rien qu´une heure durant
    Beau, beau, beau et con à la fois

    Même si un jour à Macao
    J´deviens gouverneur de tripot
    Cerclé de femmes languissantes
    Même si lassé d´être chanteur
    J´y sois dev´nu maître chanteur
    Et qu´ce soit les autres qui chantent
    Même si on m´appelle le beau Serge
    Que je vende des bateaux d´opium
    Du whisky de Clermont-Ferrand
    De vrais pédés, de fausses vierges
    Que j´aie une banque à chaque doigt
    Et un doigt dans chaque pays
    Et que chaque pays soit à moi
    Je sais quand même que chaque nuit
    Tout seul au fond de ma fum´rie
    Pour un public de vieux Chinois
    Je r´chanterai ma chanson à moi
    Celle du temps où j´m´appelais Jacky

    {au Refrain}

    Même si un jour au Paradis
    J´devienne comme j´en serais surpris
    Chanteur pour femmes à ailes blanches
    Que je leur chante "Alléluia!"
    En regrettant le temps d´en bas
    Où c´est pas tous les jours dimanche
    Même si on m´appelle Dieu le Père
    Celui qui est dans l´annuaire
    Entre "Dieulefit" et "Dieu vous garde"
    Même si je m´laisse pousser la barbe
    Même si toujours trop bonne pomme
    Je m´crève le cœur et l´pur esprit
    A vouloir consoler les hommes
    Je sais quand même que chaque nuit
    J´entendrai dans mon paradis
    Les anges, les Saints et Lucifer
    Me chanter la chanson d´naguère
    Celle du temps où j´m´appelais Jacky.

    {au Refrain}

     

    Bon partage !

    Rotpier


    4 commentaires
  • .

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

    .

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 


    4 commentaires
  •  Souvenirs d'une escale à Amsterdam quand je travaillais comme matelot-pêcheur  et que je mangeais des frittes, des frites et puis des moules et buvait du vin de Moselle ... c'était le bon temps où je pêchais le hareng et croissais des morues ... 

     

    Vive la marine, la vraie !

     

                Fable

    Ça, c’est le pompon !

     

    Un jour j’ai aperçu

    et ce à son insu,

    dans sa maison cossue,

    ma voisine fessue.

     

    Pas le moindre tissu,

    terriblement pansue,

    bourrelets tant et plus :

    un profil de massue !

     

    Il y avait dessus,

    collé comme sangsue

    et pas à son insu ! -

    une forme bossue !

     

    Un marin tout poilu

    et n’ayant pour tenue

    qu’un pompon vermoulu

    de laine refendue !

     

    A peine descendu,

    ma voisine fessue

    lui dit « c’est cent écus :

    c’est la somme attendue ! »

     

    « Quoi ! Que je sois pendu,

    tu es une morue !

    Mon cœur est tout fendu :

    c’est une triste issue !

     

    Il aurait mieux valu

    que j’ignore ta rue,

    que je fusse au chalut :

    voilà mon point de vue !

     

    Mon amour a vécu,

    tu étais ma statue,

    montagne de vertu

    … mon âme est fort déçue ! »

     

    Sans raquer un écu,

    il remit sa tenue,

    sourire contenu

    et enfila la rue !

     

    Hurlant : « Oh ! Le tordu ! »

    ma voisine fessue

    en tomba sur le cul :

    une arnaque, ça tue !

     

                 Moralité :

     A cent écus la passe,

    ça passe ou bien ça casse,

    il ne faut pas pleurer

    quand on se fait  b - - - - - !

     

                                      Rotpier

     

     


    4 commentaires
  •  

     

    Réponse pour le rébus :

    Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » ! 

     Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

     

    Résultat de recherche d'images pour "émoticônes"

     

     

    Et pis c'est tout Rotpier


    votre commentaire
  • .

    Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

    Juste comme ça, pour se dégourdir

    un peu les neurones !

     

     

    Petite aide au rébus

    (les champions s'en passeront !) :

     

    C’est un rébus à tiroirs, pas commode à déchiffrer et je crains que cela Ménélas certains à quelques déconvenues même s'ils roulent en Audi C !

     

     1ère ligne, 1ère image : oiseau friand de glands ( nom très court ! )  4ème image : c'est le volume qu'il faut considérer !   Dernière image et en direct: " u " ! ( l'autre aussi ! )

    2ème ligne, 1ère image :lieu ou se tenait la vigie en haut du grand mat sur les anciens voiliers ! 2ème image : le symbole de la  " - - - - " !

    4ème ligne, 1ère image : la boisson favorite des anglais ! 2ème image : lieu ou l'on expose des animaux sauvages ( à notre propre image ! ) Dernière image : la fleur des rois de France !

     6ème ligne, 1ère image: du gras de cochon ! 3ème image : un  " - - - -  " de golf vu de l'intérieur ! 

    7ème ligne, 2ème image : il parait que l'amour est dedans !

    8ème ligne, 1ère image : ce qui sort amplifié du mégaphone !  2ème image: "oui" en allemand !

     

    11ème ligne, 1ère image : en direct " che " !  ( l'autre aussi ! ) Dernière image : le petit de la vache ! 

    12ème ligne, 3ème image : celui-ci est de sable ! ( l'autre aussi ! ) Dernière image : le petit personnage  "  - - - -  " et pis c'est tout !

    13ème ligne, dernière image : une saison !

    14ème ligne, dernière image: il ne faut pas prendre le court !

    Dernière ligne, 1ère image : "oui" ... en russe cette fois-ci !

     

    Et pis c'est tout !

     

    Allez, au travail brav'  gens, n'allez pas remettre ce travail aux calendes grecques !

     

    Réponse :

    J’ai bien connu une Pénélope quand j’étais aux Ulis  et je la retrouvais après chaque voyage mais elle n’aimait ni les écheveaux ni les tapisseries et elle était mon talon d’Achille !

     

     

    Qu'il dit l'animal !


    6 commentaires
  • .

    Une fois par semaine,

    je vous propose de partager les chansons

    et les artistes que j’aime !

    Clip vidéo et paroles

     

    Cette fois-ci :

    Michel berger

    « Seras-tu là ? »

     

     

    Seras-tu là?

     

    Et quand nos regrets
    Viendront danser
    Autour de nous
    Nous rendre fous
    Seras-tu là?

    Pour nos souvenirs et nos amours
    Inoubliables inconsolables
    Seras-tu là?

    Pourras-tu suivre là où je vais?
    Sauras-tu vivre le plus mauvais?
    La solitude, le temps qui passe
    Et l´habitude
    Regarde-les
    Nos ennemis
    Dis-moi que oui
    Dis-moi que oui

    Quand nos secrets
    N´auront plus cours
    Et quand les jours
    Auront passé
    Seras-tu là?

    Pour, pour nos soupirs
    Sur le passé
    Que l´on voulait
    Que l´on rêvait
    Seras-tu là?
    Le plus mauvais
    La solitude, le temps qui passe
    Et l´habitude
    Reqarde-les
    Nos ennemis
    Dis-moi que oui
    Dis-moi que oui!
    La la la la
    Seras-tu là?
    La la la la
    Seras-tu là? 

     

    Bon partage !

     

                          Rotpier

     


    4 commentaires
  • .

    Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

    Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

    Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

     Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

    Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

     

    Les hululucubrations abracadabrantesques

    des chouettes Chouettes du Rotpier

    .

    Allez, après la politique, un peu de légèreté avec ces dames

    ... c'était quand même la journée de la femme hier...

     

     

     Signature Rotpier

    ... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 

     


    4 commentaires
  • .

    "Le chant des partisans de la vérité" : un pastiche de ... Pierre

     Mais … je ne pense pas que Joseph Kessel et Maurice Druon auraient renié ma version puisqu’il s’agit du même combat.

     Marine Le Pen est une femme et une femme possède l’art du fard. Elle utilise, depuis qu’elle est à la tête du FN, celui de la respectabilité mais sous la couche, les idées sont toujours les mêmes et ce sont celles de son père et de son parti : entraîner la France vers le National-socialisme, plus connu sous le nom de nazisme ( tous les dictionnaires vous le confirmeront)  un dérivé du fascisme.

     Le National-socialisme a pour fondements le racisme et la xénophobie.

     

    Une sirène peut avec aisance se transformer en murène et la voracité de la murène est légendaire : si on lui tend le petit doigt, elle dévore le bras !

    La droite, en principe républicaine,  joue à la pie crevée depuis que François Fillon s'est pris les pieds dans le tapis de la magouille.  Une partie, non négligeable, de cette droite va aller grossir les rangs du Front National. 

    Pierre

     Un petit clic pour se mettre dans le bain !

     

     

    Le chant des partisans de la vérité,

     

    Ami, entends-tu le vol noir des fachos des Le Pen ?

    Ami, entends-tu les hourras de tous ceux que l’on berne ?

    Ohé, les français qui savez, qui pouvez, c'est l'alarme !

    Il faut réagir à tout prix et l’histoire est une arme !

     

    Prenez une plume, un stylo, un clavier, camarades,

    il faut rafraîchir les mémoir’ avant les empoignades !

    Ohé, les télés rappelez la montée du fascisme !

    Ohé, journalist’ disséquez en gros plans le nazisme !

     

    C'est nous qui serions responsabl’ vis-à-vis de nos frères !

    Ils ont oublié les malheurs racontés par leurs pères !

    Les jeux, la télé, les réseaux les aveugl’ c’est notoire !

    Ils ont oublié le « Ce n’est qu’un détail de l’histoire ! »

     

    Ça sent le Vichy, le Pétain, le Vél’ d'Hiv’ quand ça passe !

    Dénonc’ ton voisin, ton cousin s’il n’est pas de ta race !

    En bon collabo tu tendras ton oreill’ pour l’écoute !

    Il faut dénoncer l’étranger sans remords coût’ que coûte !

     

    Ami, écrivons, publions, avant qu'on nous enchaîne

    Ami, dénonçons le mirage étalé par Le Pen !

     

    Oh ! Oh ! Oh !  Oh ! Oh ! Oh !  Oh ! Oh ! Oh !  Oh ! Oh ! Oh ! Oh ! 

     

    Ami, entends-tu le bruit sourd de la droit’ qu’elle entraîne ? 

     Ami, entends-tu les appels de certains qu’elle gangrène ?

      Oh ! Oh ! Oh !  Oh ! Oh ! Oh !  Oh ! Oh ! Oh !  Oh ! Oh ! Oh ! Oh ! 

      

                                                             Pierre Dupuis

    Je vous fais un petit cadeau

    et vous pouvez l'utiliser comme il vous plait !

    Vous faites un copié-collé et le tour est joué !

     

    macaron-agissons-contre-le-fn

    Idées génératrices :

     

    1) Le sigle " Agissons Contre le FN "  donne " AC le FN "   ou  phonétiquement : "Assez le FN "

     

    2) Idée de cible : prendre le FN pour cible afin de démystifier ses mensonges prometteurs ou pour simplifier, son populisme.

     

    3) Sous forme de cocarde car être cocardier pour la bonne cause est une position honorable.

     

    4) Le  "C" encercle le FN pour diminuer sa capacité de nuisance.

     

    Pierre Dupuis

    Déjà publié mais les piqûres de rappel sont toujours nécessaires

    et de plus en plus : la peste brune s'étend !

    J'ai ajouté le logo.

     


    4 commentaires